La Grande-Bretagne baisse les impôts des entreprises

 |   |  228  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre britannique des finances, Georges Osborne, a présenté mercredi un budget toujours placé sous le signe de l'austérité. La baisse des taxes reste toutefois de mise pour relancer la croissance.

Londres maintient le cap. Dans la présentation du budget - à nouveau placé sous le signe de l'austérité - le ministre britannique des Finances a annoncé mercredi une division par deux de la prévision de croissance officielle pour cette année. George Osborne souhaite toutefois revoir la fiscalité à la baisse, notamment en diminuant l'impôt sur les sociétés.

Le taux le plus bas des grandes économies mondiales

Si le budget présenté mercredi reste sous le signe de l'austérité, il prévoit également plusieurs mesures d'allégement de la fiscalité. A commencer par le taux de l'impôt sur les sociétés qui devrait être ramené au taux historiquement bas de 20% en 2015, contre 23% aujourd'hui. George Osborne s'est félicité d'un taux en passe de devenir le plus bas des grandes économies mondiales. 

Pour les particuliers, le gouvernement prévoit de porter le seuil d'imposition sur le revenu à 10.000 livres à partir de l'an prochain, soit un an plus tôt que prévu initialement, contre un peu plus de 8.000 livres actuellement.

Plus anecdotique, George Osborne a aussi annoncé l'abandon du mécanisme d'indexation automatique de la taxe sur la bière, le "beer tax escalator", qui s'est traduit par une envolée de 42% de cette taxe en cinq ans.

Lire aussi: Londres maintient l'austérité en 2013, mais veut une politique monétaire plus "active"
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/03/2013 à 16:59 :
Il faut voir s'il s'agit de soutenir les entreprises britanniques dans le cadre d'une politique économique autonome, mature, destinée au redressement de la GB ? ou bien d'attirer des investisseurs et des spéculateurs qui épuisent le marché européen en jouant sur les écarts et au final parasitent l'économie européenne ?
a écrit le 21/03/2013 à 16:55 :
Le manque à gagner de l'état va se traduire comment. Les grands investissements prévus, vont très
certainement en patir. On ne parlera pas des aides sociales...Ce que je constate c'est que dans ce pays
il vaut mieux étre en bonne santé et ne pas avoir faim.....
Réponse de le 19/04/2013 à 20:46 :
Au fond, c'est toujours le cas. Mieux vaut être en bonne santé, riche et jeune que malade, pauvre et vieux. C'est finalement la logique...La vie parfois injuste mais un état providence obèse ne peux malgré tout inverser les lois de la nature
a écrit le 21/03/2013 à 14:12 :
Ce n'est pas la peine de tergiverser sur ça, avec une sorte de pseudo débat des pour et des contres.
Ceux qui vivent et profitent de ses taxes seront toujours contre la baisse des taxes sur les entreprises, ceux qui ont un emploi à vie aussi, et pour cause, c'est leur gagne pain, et dans un certaine logique, c'est normal.
Ceux qui payent ces taxes, sont pour la baisse, et pour cause, c'est leur gagne pain qui est affaibli par ces taxes, ceux qui risquent de perdent leur job à cause de ses taxations sont contre aussi, et c'est normal dans un certaine logique.
Maintenant, si on veut parler de l?intérêt de la nation, en dehors des intérêts de tel ou tel groupe, la France, a-t-elle intérêt à taxer plus ou moins ? Je vous invite a réfléchir au fond de vous même, et surtout, être objectif envers vous même.
Inutile d'utiliser le chantage moral sur moi, comme l'humanisme, l?angélisme, l'argent qui pourri l'esprit, l'argent c'est mauvais, je ne supporte plus l'hypocrisie, et ça ne marche plus, car, la seul preuve que j'accepte, c'est la logique et l'objectivité.
Réponse de le 21/03/2013 à 14:37 :
Si on se base que sur des faits objectifs, l'Angleterre a réalisé de grandes coupes dans ses budgets et a un taux d'imposition faible, en suivant la logique disant qu'un pays qui marche doit avoir des taxes minimales, l'Angleterre devrait avoir un croissance forte et une dette faible en ce moment. Malheureusement pour eux, c'est l'inverse qui se produit malgré les avantages que sont la présence de la city, le pétrole écossais et la livre sterling. La décision d'implantation d'entreprises dans un pays n'est pas que basé sur le coût de travail : le coût de l'énergie, les infrastructures sont aussi des critères pris en compte. Sans taxes, il est impossible de financer ces éléments. Le transport ferroviaire, par exemple, nécessite des investissements lourds de départ que seuls les états peuvent fournir.
Réponse de le 21/03/2013 à 15:22 :
@SSII : la GB, malgré les rotomontades de cameron (que j'aime bien par ailleurs) n'a tjrs pas réellement coupé dans ses dépenses étatiques, qui occupent tjrs 52 % du PIB (c'est énorme, presque autant qu'en France). Par contre, le fait de baisser les impots est tjrs plus favorable à l'activité économique que de les augmenter ...
Réponse de le 21/03/2013 à 16:52 :
La GB pays pétrolier voit ses ressources baisser. Thatcher a laissé en héritage une industrie financière florissante, mais la dérèglementation n'a de sens que si d'autres ne sont pas encore moins réglementés, et maintenant, l'Asie les domine aisément, de ce point de vue. Et les transactions se déplacent lentement mais sûrement vers l'Est. L'industrie britannique est au même niveau qu'en France, c'est dire. Diminuer les impôts c'est encore baisser les ressources de l'état, avec un déficit de 7%, et 90% de dettes (moins que les USA tout de même). Sans baisser les dépenses, c'est jouer à la roulette russe. Mais il semble ne plus avoir de marge de man?uvre. La livre va continuer à baisser, est-ce que ce sera suffisant pour relancer la machine ? à suivre...C'est de la macroéconomie de bistrot, mais bon ...
a écrit le 21/03/2013 à 13:20 :
de constater que la france est le pays d occident qui aime a se mettre tous les boulets fiscaux et administratifs possibles sur ses entreprises.
chez nous l IS est le plus elevé,la fiscalité du capital egalement ,les hauts revenus aussi..
on a les 35 h, le code du travail soviétique, les normes hallucinantes,le principe de precaution ..
Réponse de le 19/04/2013 à 20:53 :
Je ne suis pas d accord avec toi car tu as oublié de parler des droits de succession. Et oui, ils sont également parmi les plus élevé. Comme quoi même si nous sommes est mauvais sur un plan économique, en prélèvement fiscaux on fait parti des premiers. On ne peux pas être à la traine partout ! On excelle là dedans, c'est un choix!, celui de nos zélites et c'est pas fini.
a écrit le 21/03/2013 à 12:52 :
L'angleterre n'a jamais attiré personne. Ni les pays du nord, irlande, islande, norvege, suede, danemark, finlande....Il fait froid, il pleut tout le temps, la "bouffe" est...** y a pas de travail. Avec des gens aimables, qui sourient tout le temps. Meme si ils mettent 0% de taxes, les entreprises vont pas y aller.
Réponse de le 21/03/2013 à 14:43 :
@anglish , et vous vous basez sur quoi pour dire cela? Les pays scandinaves ont fait une politique liberales. Leur chomage est le plus bas d'Europe. Mais bon la verite gene certains.
Réponse de le 21/03/2013 à 15:20 :
C'est normal car leurs habitants se cassent ailleurs. Et ils font peu denfants. Et ils attirent peu d'immigration. Y a pas de travail chez eux, et y a pas de chomage. C'est comme ceux qui disent dans les villes de province, y a peu de chomage. Mais y a pas de travail non plus.
a écrit le 21/03/2013 à 12:18 :
Ça ne risque pas d'arriver en France : les rentiers (fonctionnaire, retraités etc.) guettent ...
a écrit le 21/03/2013 à 12:01 :
Le jour où une large majorité de Français comprendra qu'il faut baisser massivement les prélèvements, impôts et les taxes en tout genre, il tombera des haricots...!
Il n'y a rien à attendre des partis politiques qui sont tous des étatistes, des socialobolchéviques.
L'issue viendra d'une personne, indépendante, qui sera suivie par les Français, contraints et forcés...!
a écrit le 21/03/2013 à 11:43 :
En France avons un fin stratège en économie, il nous concocte des actions qui à terme donneront des résultats... . (déjà comme ça... .)
a écrit le 21/03/2013 à 11:40 :
Bonjour, l'article ci dessus n'est pas assez précis, en France les TPE/PME ont acces à une taxation IS de 15% seulement sur 38K? , au dessus c'est 33 % !!!
a écrit le 21/03/2013 à 11:35 :
Bien sur que les anglais ont raison! Le plus triste est personne en France ne propose une ligne politique analogue à celle des anglais. Nos politiques sont tous à gauche, plus ou moins, y compris le FN, aussi étatiste que l'UMPS.
a écrit le 21/03/2013 à 11:34 :
@econoclaste bis : l'Angleterre dont vous parlez est un fantasme, elle n'existe pas. Il y a la City et autour, le moyen-age. Il y a moins de chômage parce que, comme en Allemange, une grande partie des travailleurs ne gagnent pas de quoi vivre décemment... alors qu'au sommet de la hiérarchie on se gave. Ce qui est "moral" et "juste" c'est de répartir les richesses de manière équitable, non disproportionnée. C'est qu'il n'y ait pas de gens qui travaillent sans pouvoir vivre dignement. Ce qui ne l'est pas, ce sont les banques qui ont assujetties les Etats et les grands patrons et les détenteurs du capital qui se servent sans limites sur les bénéfices des entreprises.Ce qui ne l'est pas non plus, c'est de vouloir s'aligner sur ces pays qui ont renié toutes valeurs humaines pour l'argent. Ils adorent le veau d'or et je ne suis pas près de vouloir y convertir la France.
Réponse de le 21/03/2013 à 11:45 :
@Pol75. Vous avez raison il n'y a pas de raisons que notre France soit seule à être ruinée.
Réponse de le 21/03/2013 à 11:47 :
bonjour Pol75, c'est un peu facile de décrire ainsi la grande bretagne, on voit bien que vous n'y allez jamais. Quelques exemples pour plus de modestie: 1// les réfugiés du monde entier essaient de passer en Grande Bretagne (voir les camps de transit dans le Nord Est) et n'ont pas tous la vie facile, mais l'économie libérale leur permet d'avoir une "chance", voir les TRES nombreux exemples; en France, la chance, c'est le RSA ! 2// les britaniques 29 médailles d'or aux derniers JO, la France (multiculturelle) 11 3// qui parit que la Grande Bretagne repart en 2014, alors que la francohollandie s'enfonce et s'enfonce ?
Réponse de le 21/03/2013 à 12:00 :
hollande dit qu'il sait ou il va... et cameron vante la reprise l'année prochaine depuis 3 ans..... avec un nouveau plan de rigueur tous les ans.....
pas très différent sur le fond..... et ce alors que la banque d'angleterre a inondé le pays de liquidité.....histoire à suivre.....
Réponse de le 21/03/2013 à 12:11 :
je crois plutot que c'est vous qui vivez dans l'illusion! j'y ai vecu pendant un certain temps et s'il y a autant de Flat Shared (colocation) c'est parceque la plupart des gens n'ont pas de revenus suffisants et le pouvoir d'achat est artificiellement eleve grace notamment aux Credit Cards qu'ils utilisent comme des malades.
Réponse de le 21/03/2013 à 12:49 :
En quoi les médailles aux JO changent quelque chose? La GB a sur-performé, ayant investi beaucoup d'argent et ayant particulierement préparé ses athletes pour ces JO a domicile. La France était tout a fait dans la moyenne des pays au meme niveau de développement et a la meme population. S'en remettre au sport pour trouver du réconfort (Espagne...) n'est pas forcément un bon signe, et d'ailleurs vous parlez de ca, mais ce n'est absolument pas un argument utilisé par les anglais eux-memes. Quand a la reprise la-bas, attendez la prochaine crise financiere (qui viendra, vu que rien n'a changé) et regardez.
Réponse de le 21/03/2013 à 12:50 :
@pol (pot) 75 : plus philosophiquement, pouvez vous définir les principes et les raisonnements qui vous permettent d'affirmer (bien légèrement) que "Ce qui est "moral" et "juste" c'est de répartir les richesses de manière équitable, non disproportionnée". J'attends de voir ...
Réponse de le 21/03/2013 à 12:54 :
Ainsi vous pensez que l?argent est la source de tous les maux ? Vous êtes-vous déjà demandé quelle est la source de l?argent ? L?argent est un moyen d?échange qui ne peut exister à moins qu?il n?y ait des biens produits et des hommes capables de les produire. L?argent est la forme matérielle du principe selon lequel les hommes qui souhaitent passer des accords entre eux doivent le faire au travers de l?échange et donner valeur pour valeur. L?argent n?est pas l?outil des quémandeurs, qui réclament votre production par les larmes, ou des pillards, qui le prennent par la force. L?argent n?est rendu possible que par les hommes qui produisent. Est-ce cela que vous considérez comme le mal ? Vous êtes donc un pillard qui ne poursuivez qu'une chose, le vol de ceux qui ont plus que vous, sous couvert "de moralité et de justice". Vous ne savez manifestement pas ce que veulent dire ces 2 mots ...

Réponse de le 21/03/2013 à 17:09 :
Pourquoi essayer de juger ce que font et décident les anglais avec un point de vue français. Ils font partie de l'UE et c'est uniquement sur ce point qu'on peut apporter un jugement sur leurs orientations économiques et sociales, dans la mesure où elles nous concernent aussi. Qu'ils aient une reine, des pauvres qui soient pauvres et des banques riches, des médailles d'or et une moralité différente, pourquoi pas ? C'est un partenaire et on peut travailler avec lui. On peut aussi le prendre pour modèle ou comme repoussoir. Mais on n'a pas à juger ce que font ou pensent ses citoyens.
a écrit le 21/03/2013 à 11:25 :
Nous on fait le contraire ? mais on sait où on va ! enfin on le sait depuis hier ... nous sommes donc rassuré ....
a écrit le 21/03/2013 à 11:18 :
Ils sont fous ces anglais !
Réponse de le 21/03/2013 à 12:06 :
+1 !
a écrit le 21/03/2013 à 11:08 :
Et en France, nous avons les taxes sur les entreprises les plus hautes du monde! Conclusion : installez-vous en Grande-Bretagne!
Réponse de le 21/03/2013 à 11:45 :
Et en Angleterre, ils ont plus de pauvres qu'en France, un service de chemins de fer parmi les plus dangereux au monde, etc...
Eh oui ! Les taxes sur les entreprises servent à tous !
Réponse de le 21/03/2013 à 12:51 :
@Durandil : le niveau de vie ne GB est plus élevé qu'en france (cf ocde) et sur les 10 dernières années, il ya eu plus de morts (372 contre moins de 100) en France avec les chemins de fer qu'en GB ... la réalité est bien différente de vos fantasmes ...
Réponse de le 21/03/2013 à 13:40 :
Sur quelle base affirmez-vous ceci? ce "cf ocde" n'est pas une preuve en soit, quels indices regardez-vous, quelles valeurs?
Sur les valeurs datant de 2010-2011, c'est pas franchement clair. Pour la france, PIB/habitant supérieur, IDH supérieur, taux de pauvreté (apres transferts sociaux) inférieur. Certes si on prend le PPA, la GB est supérieure, cependant le taux d'inégalité et de pauvreté (en pourcentage du salaire médian) sont bien supérieurs eux aussi. Les disparités étant grandes, le niveau de vie dont vous parlez n'est absolument pas révélateur.
Réponse de le 21/03/2013 à 14:31 :
@@john : quand je dis cf ocde, je dis cf les statistiques de l'ocde (pas les recommandations, keynésiennes), qui sont établis de manière fiable et identiques pour chaque pays. Ce n'estpas le PIB par habitabnt qu'il faut regarder, mais le pouvori d'achat par habitant, qui reflète mieux le niveau de vie. Le taux de pauvreté de l'OCDE est une absurdité car il est relatif, pas absolu => il ne mesure que les différences entre riches et pauvres d'un pays, pas le niveau de pauvreté. Si un pays a un salaire médian de 10000 dollars par mois, est pauvre celui qui gagne 6000 dollars par mois, ce qui est absurde. Seul le ppa et la comparaison salaire médian/salaire moyen (qui permet de voir la dispersion des salaires) peut nous renseigner. Et selon ces critères, qui sont les seuls rationnels, la GB est devant nous (comme les USA d'ailleurs) cf le lien pour les chiffres et les interprétations :http://www.contrepoints.org/2012/08/03/92551-comparaison-internationale-des-niveaux-de-vie-les-etats-unis-loin-devant
Réponse de le 21/03/2013 à 16:48 :
J'ai bien compris que vous parliez des statistiques, mais la question était de savoir lesquelles. Votre interprétation du taux de pauvreté est tout autant absurde, car vous considérez qu'avec 6000 dollars par moi vous ne pouvez pas etre pauvre. Ceci n'a pas de sens car comme vous le dites ailleurs tout dépend du pouvoir d'achat. (vous vous contrediez donc quelque part). C'est la ou le taux de pauvreté dont vous parlez a dans une certaine mesure une signification intéressante, puisque logiquement les prix vont de pair avec les salaires. L'écart avec le salaire médian est donc un chiffre a prendre en compte (meme si cette pauvreté est relative).
Quant a votre lien vers ce qui n'est ni plus ni moins qu'un blog partial et propagandiste, ca me fait rire doucement. Ils comparent la consommation effective, or bizarrement on retombe sur la meme liste lorsqu'on regarde le taux d'endettement des ménages (qui est délirant en GB pour revenir au sujet d'origine). En clair, je ne pense pas qu'on vive beaucoup plus mal en GB qu'en France, mais dire que le niveau de vie y est supérieur est une aberration, les hauts salaires notamment dérivés de la City of London, trompent largement vos chiffres.
Réponse de le 21/03/2013 à 17:09 :
@john galt "mais le pouvori d'achat par habitant, qui reflète mieux le niveau de vie" a salaire egal, les britanniques ont un pouvoir d'achat largement superieur aux francais pour la simple et unique raison qu'ils sont gaves de credits et decouverts bancaires en tout genre. Donc dire que le PPA est ce qui reflete le mieux le niveau de vie est une absurdite totale dans ce cas precis car totalement artificiel
a écrit le 21/03/2013 à 10:56 :
la baisse des impots sur les sociétés, c'est ce qu'on peut faire quand on coupe les dépenses par ailleurs . L'UK a déjà un nbre de chômeurs la moitié de la France . Avec ce nouveau boost à l'activité privée et donc aux véritables emplois, ils en remettent une couche ...Qu'est ce qui est le plus "moral" et "juste" : une redistribution sociale exacerbée et les lourds impôts sur les personnes privées et les sociétés qui vont se développer ailleurs ou deux fois moins de chômeurs ?
Réponse de le 21/03/2013 à 11:22 :
David Osborne a la bonne solution. Baisser les charges des entreprises pour qu'elles soient moins frileuses à embaucher pour un coût global acceptable. N'importe qui payé par une entreprise ne coûte pas à l'état et donc à nous. Comment se fait il qu'en France on ne comprenne pas cela ?
Réponse de le 21/03/2013 à 11:35 :
la GB a un taux de chômage de 7.8%..... et tout le monde sait qu'il est artificiel..... et l'impôt sur les sociétés n'impactent que le bénéfice, pas la compétitivité en tant que tel.....

ça n'empêche qu'il faut impérativement alléger les coût global du travail en france..... mais... qui est prêt à sacrifier sa retraite, sa sécu, ses alloc....ses 6 semaines de congés.... les crèches publiques ....les aides fiscales à la femme de ménage... à l'aide au devoir, à l'investissement locatif etc etc etc.....?

l'une de mes filles vit en irlande.... les crèches sont privées et coutent 900 euros par mois par enfant et sans aucune aide.... 4 semaines de congés payés....... je ne parle pas du coût exhorbitant de sa mutuelle santé........

alors, on commence le dégraissage par ou, chez nous?

ha oui, j'ajoute que à Londres, les loyers sont si exhorbitant que les gens vivent pour partie en collocation.....
Réponse de le 21/03/2013 à 11:35 :
Comment se fait il qu'en France on ne comprenne pas cela?

Parce qu'il y a beaucoup trop des fonctionnaires en France (la plus haute proportion en Europe si ma mémoire est bonne) et ils seront pénalisés par un tel initiative qui imposera un rigueur de gestion de la part de l'état...
Réponse de le 21/03/2013 à 11:48 :
Tout simplement parce qu'en baissant les charges, tu permets aux entreprises d'embaucher en payant leurs employés à coups de lance-pierre. Puisque ces mêmes entreprises ne veulent pas coopérer en payant convenablement leurs employés, eh bien on le fait par la force, via des taxes, qui seront ensuite redistribués sous forme d'aides diverses (Sécu, allocations familiales, etc...)
Réponse de le 21/03/2013 à 11:49 :
Avec un chomage a 8%, auquel vous pouvez ajouter un grand nombre d'emplois précaires tres mal payés, et vous aurez une vision plus juste de ce qu'il se passe au Royaume-Uni. Bien sur les avantages sociaux sont bien plus faibles qu'en France, notamment en ce qui concerne la santé (quasi obligation de passer par une assurance privée, souvent chere et avec des plafonds de remboursement tres limités). Et j'ajoute que malgré des dépenses plus faibles, le pays a toujours une dette publique élevée (elle a atteint les 90% du PIB fin 2012) et le déficit annuel est bien au dela des 3% que l'on veut respecter en France (entre 6 et 7 % actuellement).
Réponse de le 21/03/2013 à 15:00 :
Dette forte et croissance faible, je suis épaté par les résultats économiques de l'Angleterre. Si voulez vraiment défendre certaines idées, utilisez un meilleur exemple. Le gros problème de l'Angleterre c'est qu'il ne restera bientôt plus aucun levier pour baisser la dette ( dépenses publiques déjà au minumum et politique monétaire plus qu'accomodante).
Réponse de le 21/03/2013 à 15:24 :
@ SSII : pour information, les dépenses publiques en GB occupent 52 % du PIB, alors affirmer que les dépenses publiques sont déjà au minimum, ce n'est pas sérieux...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :