La France championne d'Europe de la taxation des entreprises

 |   |  316  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon un rapport de la Commission européenne sur la fiscalité en Europe paru ce 29 avril, la France est le pays dans lequel les entreprises sont le plus imposées, tandis que la Bulgarie est celui où cet imposition est la plus faible.

Le 22 mai prochain se tiendra à Bruxelles le prochain sommet européen. Alors que l'heure est à la lutte contre la fraude fiscale en Europe, la thématique de la fiscalité sera, pour sûr, au centre des discutions. Et pour étayer leurs arguments, les dirigeants des 27 pays de l'Union européenne pourront s'appuyer sur le rapport de la Commission européenne publié ce 29 avril.

Les entreprises françaises les plus taxées d'Europe

On y apprend qu'en 2011, la charge fiscale en France était de 43,9% du produit intérieur brut en moyenne (PIB), alors qu'elle était de 38,8% en moyenne au sein de l'Union. Les pays dans lesquels les charges fiscales ont le plus augmenté entre 2010 et 2011 sont le Portugal, la Roumanie et la France.

Dans le détail, on remarque que l'Hexagone était le pays où les revenus des entreprises étaient les plus taxés d'Europe (36,1%) tandis que la Bulgarie et Chypre étaient ceux qui les imposaient le moins (10%) en 2011. A noter que Chypre s'est engagé à le faire passer à 12,5% dans le cadre du plan de sauvetage négocié avec la troïka récemment.

Les revenus des personnes physiques moins taxés en France en 2013 qu'en 2000

En revanche, aujourd'hui, c'est en Suède que les revenus des personnes physiques sont les plus imposés (56,6%) et en Bulgarie qu'ils le sont le moins (10%). En France, l'imposition sur les revenus des personnes physiques à baissé de 14 points entre 2000 et 2013 et s'établit désormais à 45%. C'est en Espagne que l'imposition sur la consommation est la plus faible (14%), tandis que la Finlande en est la championne (26,4%). Enfin, du côté de la taxation de la valeur ajoutée (TVA), la Hongrie est le pays européen qui applique le taux le plus élevé : 27%, quand le Luxembourg applique le plus faible : 15%.

 

LIRE AUSSI :

>> L'OCDE veut révolutionner la fiscalité internationale des entreprises

>> Fiscalité : le gouvernement va-t-il pigeonner les PME traditionnelles?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2013 à 16:07 :
"En France, l'imposition sur les revenus des personnes physiques à baissé de 14 points entre 2000 et 2013 et s'établit désormais à 45%." Il faudrait peut être que le rédacteur fasse un petit tour dans l'historique de la fiscalité.
En effet, en 2000, les salariés bénéficiaient d'un abattement forfaitaire de 20% sur leurs revenus. Pour les revenus de 2006, l'abattement de 20% a été supprimé et, en compensation, toutes les tranches du barème ont été diminuées de 20%. Il en résultait un impôt identique pour les salariés.
En 2006, les tranches ont donc diminué de 20% en compensation de la suppression de l'abattement de 20% et aujourd'hui vous indiquez que les taux ont diminués de 14% depuis 2000. Celà signifi donc qu'au global l'imposition a été augmenté au minimum de 6% entre 2000 et 2012.
a écrit le 08/05/2013 à 8:54 :
je reviens sur l'article "la France championne ....de la taxation"
si on compare avec les autres pays , on dout aussi compter les contributions sociales , la CHR contribution sur les hauts revenus . Par exemple aujourd'hui sur les coupons , les intérêts qui ne b?néficient pas de l'abattement de 40%, et seront désormais soumises à l'IR au taux progressif l'IR est de 45% auquel s'ajoute la CHR de 4% et les contributions sociales de 15,5 % ce qui fait un taux maximum effectif de 63,5 % , record absolu d'Europe . comme il s'y ajoute l'ISF qui n'existe pas dans les autes pays, il est assez courant pour les personnes dont les revenus financiers dépasseraient 2 ou 3 M d'euros et qui ont un gros patrimoine de d?passer 75 % voire aller jusqu'ã 200% dans certains cas . c'est pour cela qu'on a l'exil fiscal , et le 'bouclier à 75% cette année.
a écrit le 03/05/2013 à 0:29 :
Le titre accrocheur ne reflète en rien le contenu de l'article qui parle de la pression fiscale par rapport au PIB et de la taxation des personnes physiques... Rien à voir avec les entreprises.
Jusqu'à preuve du contraire la tva n'est pas supportée par les entreprises... L'impôt société est de 15% jusqu'à 38 K? de bénéfice (ce qui nous place juste avant Chypre et l'Irlande) quant à la CET, elle est plafonnée à 3,5% de la valeur ajoutée! Franchement, je ne comprend pas cette polémique sur la fiscalité des entreprises. Si on parle des prélèvements sociaux (ce n'est pas de la fiscalité), la France fait jeu égal avec l'Allemagne (39,4% contre 39,1%)...
Oui en France, les citoyens sont pressurés par la fiscalité direct et indirect, mais ce n'est pas le cas des entreprises...
a écrit le 30/04/2013 à 16:55 :
Tout le mponde se demande à quoi servent les impôts, moi je me demande à quoi servent tous ceux qui nous ponctionnent toutes les charges (sociales, fiscales...). Quand on voit les lumières qui végètent dans ses bureaux, que ces mêmes charges servent à payer, ces gensfoutres qui s'échinent à être celui qui sera le plus bête, le plus lent, le plus imcompétent, je n'ai tout simplement plus envie de verser les cotisations de mon entreprise. Par ailleurs très régulièrement j'ai des rappels sur des cotisations déjà versées mais que personne, dans leurs services n'ont vu passer alors qu'elles ont été encaissées. A quoi servent-ils ?
Alors les IR et les IS c'est peu à côté de tout cet argent qu'on nous fait gaspiller qui ne sert pas à ce pourquoi il est réellement prévu. Au lieu de dégraisser n'importe comment, n'importe où, qu'on leur enlève le privilège de l'emploi à vie, et qu'ils se mettent à réfléchir et à justifier l'argent du contribuable du bas jusqu'en haut.
Autre chose l'état veut être payé sous 20 à 30 jours selon les cas, lui il paie à 60 jours ou plus à partir du moment où il a accepté votre facture (ce qui peut déjà prendre 30 jours) où est l'erreur ?
a écrit le 30/04/2013 à 15:00 :
Une harmonisation des fiscalités en Europe est un rêve lointain.
Mais quelle utilisation est faite des impôts dans les différents pays membres ? Quelles priorités (éducation, infrastructures, santé, aide aux plus démunis) ? Quelle gabegie, ici ou là ?
a écrit le 30/04/2013 à 12:01 :
Il faudrait faire une différence entre les PME et les artisans d'un côté, les multinationales de l'autre. Les multinationales reçoivent des subventions, des abattements et autres crédits d'impôt pendant que les PME et les artisans ne reçoivent rien. Idem pour l'IS. J'aimerais qu'on compare les taux REELS d'IS. Les entreprises du CAC paient 5-6% d'IS grâce à l'optimisation fiscale pendant que les PME paient un max. En fait, la France est malade de ses multinationales. Je ne vous parle même pas du traitement scandaleux des FMN par rapport à ses fournisseurs. Nous sommes les cerfs aux services des seigneurs des multinationales. La chasse aux subventions est un business rentable pour ceux qui ont du temps et des moyens en personnel. Qu'on les supprime pour augmenter le plafond du taux réduit d'IS. Qu'on le fasse passer de 38000 à 100000 euros de bénéfices. Vous allez voir l'appel d'air pour les PME..
Réponse de le 30/04/2013 à 13:07 :
Tres interessant ! d'ailleurs on se demande encore a quoi sert la CGPME ou en quoi les PME s'investissent dans la CGPME pour avoir reussi l'exploit de devoir supporter une contrainte de plus : la rente pour les assureurs de la complémentaire santé obligatoire. Mais ne vous inquietez pas , avec la redaction aussi particuliere que celui de la commission , vous pensez bien qu'avec 14 points de moins pour l'imposition des particuliers ... le MEDEF va rapidement expliquer que ce sont les revenus de tous les salariés qu'il faut imposer davantage en arguant avec culot le discours sur le net plus élévé .... tu parles vu qu'il sera bouffé recta par la hausse des autres impots sur les paticuliers
Réponse de le 30/04/2013 à 14:02 :
Il est évident que les PME sont les grandes perdantes du dernier accord. Les avantages sont pour les grands groupes, les contreparties, comme les mutuelles obligatoires, seront à la charge des PME et des artisans. Une fois de plus !

Tout le monde sait que les gisements d'emplois et de croissance sont dans les PME mais elles sont toujours les dindons de la farce. D'ailleurs on critique beaucoup les politiques mais le problème est davantage un problème patronal. A chaque fois que les politiques de droite comme de gauche ont voulu faire quelque chose pour les PME ils se sont faits récupérer par les grandes boites. C'est un drame. Si on publiait le taux REEL d'IS des entreprises, nous aurions des surprises sur qui paie quoi. Même chose pour l'IR.
a écrit le 30/04/2013 à 11:59 :
Ah ba en voila un titre d'article qui ba attirer du populiste ! Et sinon rien sur les subventions généreusement distribuées par l'Etat français pour voir s'installer des entreprises dans des coins paumés ou des zones d'ctivités montées de toute pièce ? Rien du tout ? Pourtnt ne sommes nous pas les chamions là aussi ? Les journalistes peuvent-ils faire leur travail jusqu'au bout ? Qu'on ne s'étonne pas qu'il s'agisse d'un des corps de métiers les plus détestés....
Réponse de le 30/04/2013 à 19:30 :
Il y a aussi les collectivités locales (de droite ou de gauche) qui distribuent les subventions sous forme d'exonérations de taxes (CFE, TVAE ou anciennement taxe professionnelle) pendant plusieurs années. Dans ma commune un magasin Boulanger a été exonéré de taxe professionnelle pendant quatre ans sous prétexte de création d'emplois que l'on a jamais vu.Mais pour ce genre de cadeaux peu de personnes hormis les élus concernés sont au courant, ils se vantent après que grâce à eux il y a des entreprises sans dire qu'ils les subventionnent!
a écrit le 30/04/2013 à 11:56 :

L'auteur comment une erreur importante.

Si le taux brut de prélèvement a baissé en France c'est en raison de la suppression des abattements. L'ancien taux marginal à 54 % tenait compte des abattements. Le taux est passé à 41 % (puis à 45 % pour les très hauts revenus), ce qui revient à l'ancien taux (54%) moins l'abattement.

Ecrire "En France, l'imposition sur les revenus des personnes physiques à baissé de 14 points entre 2000 et 2013" révèle une méconnaissance totale du sujet.
a écrit le 30/04/2013 à 10:37 :
Mao, efficient est aussi français...Pour revenir sur le fond, un exemple de dépense de l?État : l?éducation nationale a de multiple budgets provenant des collectivité, comme de l?État. Sous prétexte que les budgets non consommés serviront aux établissements défavorisés, devinez la gabegie : le lycée dépense tout son budget pour ne pas qu'il soit en diminution l'année suivante, en achetant des tableaux numériques à 300 euros inutilisables car les vrais tableaux coutent 1500 euros, des ordinateurs en trop qui ne serviront jamais car les salles en sont déjà pourvues, des imprimantes qui moisiront dans un placard, tout cela au détriment de la solidarité, bien sur. Donc voila un exemple véridique de la mentalité de certains fonctionnaires et du manque de contrôle de l?État dans la qualité de sa dépense.... navrant - Efficience est bien le mot qui convient
Réponse de le 30/04/2013 à 13:46 :
cela nous rappelle les budgets de l'armée quand les appelés faisiaent tourner les vehicules dans l'enceinte du regiment pour bouffer le carburant ..... car il aurait pas fallu que des economies apparaissent au risque de voir le bubget suivant reduit. l'armée 450.000 fonctionnaires , 1er effectif des ministéres non protégés par la majorité en place et on parle de 24000 reductions d'effectifs a l'horizon 2019 ..... 450.000 fonctionnaires quand on semble faire un exploit en mobilisant 5000 miliataires a l'exterieur ...
a écrit le 30/04/2013 à 10:33 :
J'ai arrete la lecture de cet article au mot "discutions" !!!!!!!!!!!!!! Je vais vous apprendre quelquechose : "discutions" s'ecrit "discussions" !!!! Bravo pour le serieux de vos articles !!!! Je ne vous felicite pas.
Réponse de le 30/04/2013 à 14:50 :
L'erreur est humaine ! Un peu de compréhension pour le rédacteur, svp.
Par contre, je note l'absence systématique d'accents sur votre post... Perseverare diabolicum.
Réponse de le 30/01/2015 à 17:17 :
cher LERIPPON (lol) puis-je savoir à quel endroit de mon texte il fallait mettre un accent?
je te reprends le texte ici
c'est assez grave cette coquille à l'entame du texte "tandis que la Bulgarie est celui où <cet< (cette) imposition est la plus faible"
a écrit le 30/04/2013 à 10:14 :
c'est assez grave cette coquille à l'entame du texte "tandis que la Bulgarie est celui où <cet< (cette) imposition est la plus faible"
a écrit le 30/04/2013 à 9:31 :
Entrepreneur depuis dix ans, un jour, à l'occasion d'une hernie discale et d'un gros coup de fatigue je me suis cassé, je suis maintenant salarié en Suisse, mieux couvert et mieux remunéré qu'avant. Désolé pour mon pays mais je ne pouvais plus tenir come ça, avec des semaines de 72 heures, aucune protection sociale, des charges écrasante et en plus des rigolos autour pour ma rappeler que j'étais un salle patron. Bonne chance à celui qui prendra ma place
Réponse de le 30/04/2013 à 10:44 :
"salle patron" !!!!!

j?espère que tu ne te fais pas soigner en france et que tu viendra pas demander le minimum vieillesse uns fois a la retraite......:)
a écrit le 30/04/2013 à 5:40 :
Heureusement pour sortir la France de la panade, il y a Mr Francois Hollande et son gouvernement de visionnaires.
Alors que la France d'en bas va mal, ces Mr font tout leur possible pour redresser la barre, et ca marche, tout le monde suit les infos et se mobilise.
Le mariage pour tous et la premiere solution a tous vos problemes!
C'est la raison pour laquelle toutes les energies sont envoyees dans cette direction.....bon courage!
Réponse de le 30/04/2013 à 9:45 :
Il me semble que ces chiffres datent de 2010 et 2011 et le président n'était pas Hollande me semble t-il !
a écrit le 30/04/2013 à 1:42 :
Je me permets de faire un copier coller d'un commentaire pertinent d'un lecteur du monde "JulienT." sur le même sujet :
"Un truc que je ne comprends pas, c'est le sens de comparer les prélèvements sans comparer ce à quoi ils donnent droit.
Par exemple, si je dois payer 7000 euros pour mettre mes gosses à la fac, comme au Royaume-Uni, ça me fait une belle jambe de payer 500 euros de moins d'impôt.
C'est encore plus vrai pour les cotisations sociales, qui sont avant tout une assurance mutualisée sur la retraite, le chômage, etc.
Personne de raisonnable ne comparerait 2 assurances sans comparer la qualité de la couverture..."

Je rajouterai que, tout le monde crie au loup sur la fiscalité mais personne ne se demande pourquoi parmi les pays qui taxent le plus il y a les pays nordiques que l'on prend souvent en exemple ?!? ... ok,par contre sur les sociétés ces pays taxent moins....mais bon, ont ils la même quantité de sociétés ?!?
Réponse de le 30/04/2013 à 2:30 :
" Personne de raisonnable ne comparerait 2 assurances sans comparer la qualité de la couverture..." Le problème est là justement. Avez-vous compris toutes les lignes de votre facture d'électricité par exemple, j'ai cherché à comprendre et bien c'est édifiant! Un bulletin de salaire ce n'est pas mal non plus! Notre fiscalité est tellement compliqué que personne n'y comprend plus rien. Tout est imbriqué entre les impôts, charges sociales et taxes diverses sans parler des impôts locaux. Notre Président nous avait promis une réforme fiscale... j?attends!
C'est normal de payer des impôts mais j'aimerai savoir ou ils vont et à quoi ils servent exactement!
Réponse de le 30/04/2013 à 14:28 :
Tres bon commentaire pour tous ces comiques a commencer par Miss 60 milliards , dénommée Verdier - Molinier qui evite de dire trop fort dans ses interventions que faire juste 5% d'economie cela concerne pour 50% des 56% de dépenses publiques les dépenses de santé et les retraites .... Evidemment elle ne se précipite par pour nous faire des comparaisons entre les droits d'inscription d'un pays a l'autre. idem pour les creches et surtout pas sur les quotients familiaux . Mais ce serait trop dur apres pour la simplification mediatique comme la quasi des journalistes l'attendent compte tenu de la reduction permanente des effectifs dans les redactions . Plus de médias qui répétent les memes choses mais moins de monde pour faire dans la profondeur .... c'est pas pour améliorer la qualité de l'info .... Reste la solution du media bien partisan (comme BFM business )
a écrit le 30/04/2013 à 0:15 :
Moi je note des ouvertures pour flamby sa rottweller et son gvt de winner: on est pas les champions de la TVA! Dc faut la passer a 28%. Ensuite si les personnes physique sont taxés à 56% chez le champion d'Europe, je propose 57%!
On est les champions ou pas??? Mdr
Réponse de le 30/04/2013 à 10:47 :
sarko voulait augmenter de 3 points la tva
a écrit le 29/04/2013 à 23:40 :
Quand les journalistes apprendront-ils à se relire avant de publier leurs articles ?
Servez-vous de votre droit à la formation pour vous remettre à niveau en orthographe.
a écrit le 29/04/2013 à 22:57 :
L?État français est aussi le champion des subventions payés aux entreprises, très souvent cachées, car interdit par l'UE. Malheureusement cette aide ne bénéficie pas toujours à l'innovation. Très souvent l'état aide les canards boiteux qui n'ont aucune chance de survie.
Réponse de le 29/04/2013 à 23:59 :
Moi, je gère une boite de 9 salariés : quelles sont ces fameuses subventions que j'aurais loupé ????
Réponse de le 30/04/2013 à 2:07 :
Je suis artisan depuis 35ans, je n'ai jamais vu la couleur de la moindre subvention et pour avoir envoyer ma déclaration de TVA en retard une seule fois pour cause de maladie je me suis pris les 10% de pénalité. J'ai bien envoyer une demande de recours avec une attestation du médecin, ils n'ont rien voulu savoir!
Réponse de le 30/04/2013 à 11:15 :
Pour les subventions aux entreprises, tapez, par exemple, Ryanair + subvention, sur votre moteur de recherche préféré...
Réponse de le 30/04/2013 à 16:43 :
Oui mais Ryanair n'est pas une entreprise française ...
a écrit le 29/04/2013 à 22:40 :
SVP arretez ce French bashing systematique ca tourne a l'obsession. La France est mauvaise ici, pas bonne la, a de bons resultats mais pour de mauvaises raisons...
a écrit le 29/04/2013 à 22:31 :
Aucune surprise,France socialo.
a écrit le 29/04/2013 à 21:42 :
Bonjour, bien oui championne sur les taxes, taxes sur les entreprises, taxes sur les revenu, taxe sur les plus valus, taxes ect.... Il faut bien trouver de l'argent pour les 100 000 nouveau fonctionnaires ( travailleur 25 heures pas semaine de l'éducation national ) , pour les 100 000 nouveau émigré future français par ans , pour les grosse retraite des hommes politique, oui ses sur que dans notre pays cela ne risque pas d'aller mieux..... Pauvre France.
a écrit le 29/04/2013 à 20:54 :
Rien de nouveau sous le soleil, nous le savions malheureusement déjà.... Et quant à savoir ce que l'on veut : un État plus efficace, qui ne multiplie pas les postes à placard.... voila ce que l'on veut : un État efficient, juste et visionnaire : la France seule n'aura jamais les moyens de ses ambitions et ce n'est pas en taxant au maximum les entreprises qu'elle s'en sortira, excusez du peu, mais vous oubliez peut être que la très grande majorité du budget de l?État provient du privé, juste au cas ou vous l'auriez oublié.
Réponse de le 30/04/2013 à 6:51 :
Efficient est un mot anglais. Ce mot devrait être remplacé par efficace. C'est bien de faire attention à notre argent mais il faut aussi surveiller la qualité du français
Réponse de le 30/04/2013 à 9:26 :
L'efficacité qualifie la capacité d'une personne, d'un groupe ou d'un système de parvenir à ses fins, à ses objectifs (ou à ceux qu'on lui a fixés).
L'efficacité ne doit pas être confondue avec l'efficience qui caractérise la capacité à atteindre des objectifs au prix d'une consommation optimale de ressources (personnel, matériel, finances).
a écrit le 29/04/2013 à 19:19 :
La France se donne les moyens de ses ambitions : pour atteindre l'objectif 4 millions de chômeurs fin 2014 puis 5 en mai 2017, notre gouvernement met le paquet et taxe comme un dément toutes nos entreprises et nos entrepreneurs. Vas-y Flamby, c'est bon, bon, bon ...
Réponse de le 30/04/2013 à 14:33 :
curieux car les pays qui taxent le plus font parti de ceux que l'ump a servi au nom de la flexisecurité pour une croissance retrouvée ..... vas y ouioui c'est bon bon bon
a écrit le 29/04/2013 à 19:09 :
Il est clair que le charges sont énormes pour une entreprise et dans un contexte comme celui que nous vivons actuellement, les clients règlent de plus en plus tard et du coup les entreprises manquent cruellement de trésorerie. Le remède ? Découvert et donc agios des banques et on repart vers les banques encore une fois ou alors l'affacturage, mais à condition d'avoir des clients solvables ce qui n'est pas le cas de toutes les PME.
Bref, relancer aurait un coup que l'état ne semble pas vouloir ou pouvoir payer... Il va falloir donc s'attendre à une "Crise durable" malheureusement.

a écrit le 29/04/2013 à 17:17 :
Rapidité de lecture ? L'auteur de l'article n'a manifestement pas pris la peine de s'arrêter sur les intitulés des tableaux.
Les revenus des entreprises françaises seraient les plus taxés (36.1 %) : rien ne permet de l'affirmer. Il s'agit du taux légal maximum, qui n'a pas une grande signification. Or le taux réel est bien inférieur, en raison des nombreux taux dérogatoires et autres abattements. Il en est sans doute de même dans les autres pays.
Rappel, on peut faire dire ce que l'on veut à des statistiques, si on ne dit pas comment elles sont produites.

Réponse de le 29/04/2013 à 17:44 :
Ouais, enfin le tableau de reprend que les différentes impositions sur le revenu. Si on y ajoute toutes les autres (CFE, CVAE, TVS, et autres joyeusetés), on arrive à plus de 50% du résultat - s'il y en a. Alors, à force de vouloir tout critiquer... Faudrait quand même se demander pourquoi notre modèle si "performant" produit un nombre de chômeur qui ne cesse de s'accroître!
Réponse de le 30/04/2013 à 10:53 :
Votre remarque n'invalide en rien mon propos. On n'a toujours pas démontré que la France est le pays qui taxe le plus les entreprises. D'autant que les autres "joyeusetés que vous citez ont aussi leur équivalent dans les autres pays.
Quant à votre dernière phrase qui suggère que la fiscalité serait responsable du chômage, elle est contredite par les faits. Les taux d'imposition ont baissé depuis 40 ans (et les exonérations ont été multipliées). et le chômage a, au contraire, augmenté. Il faut donc chercher l'explication ailleurs.
Là où je vous rejoint peut-être, c'est qu'il faudrait une remise à plat de la fiscalité, pour qu'on puisse apprécier clairement qui paie quoi et combien.
Réponse de le 30/04/2013 à 14:44 :
mettre à plat la fiscalité .... manifestement pas les couilles a droite comme a gauche . Chirac avait commander une étude a 2 ans de la fin de ses 12 années .... Encore une occasion de perdu d'autant que les auteurs proposait une réforme dont le postulat était au finish de ne pas modifier pour chacun de plus ou moins 5% son niveau d'imposition MAIS permettait par exemple de mettre le taux d'impot sur les sociétés a 15%. Meme probleme avec la TVA sociale : chirac avait demandé a Sarkozy ministre de l'eco une etude sur le sujet .... rien avant la camapgne de 2007. une gaffe de borloo le dossier enterré jusqu'en janvier 2012 avec pour seule pedagogie "il faut converger vers l'allemagne" et un vote mesquin en début 2012 pour une application fin 2012 , le temps que les entreprises se mettent en place (pour les hausses de prix) .... resultat une hausse non sociale en 2013 pour une application en 2014 . C'etait prendre vraiment les francais pour des cons que de ne pas etre foutu de leur présenter simplement que l'ecart de cout de main d'oeuvre qui n'integre pas le meme types de charges patronales peut se traiter en deplacant la charge . ou etait la difficulté de faire la pedagogie sur les cotisations faimliales. C'etait meme l'occasion de mettre les retraites par repartition (fondée sur l'intergenerationnel) dans la boucle. Melenchon fait un tabac et c'est pourtant autre chose que les delires à la buffet, hue ou marchais et ils ne s'adresse pas en priorité aux bac +45..... C'est donc si difficile de ne pas prendre l'electeur pour un taré qui ne comprend rien autrement que des discours pour veaux ?
a écrit le 29/04/2013 à 17:07 :
Avec une fonction publique et collectivités territoriales avec des agents pléthoriques à la dépense publique sans limite, il faut bien trouvé l'argent. Avec ce système on ruine notre pays au détriment du secteur marchand créateur de richesse dramatique...
Réponse de le 29/04/2013 à 20:26 :
Dépense publique non limité @ Tout a fait d'accord, j'habite un canton rural, la com de com
est devenue le 1er employeur. Il y a trop de niveaux administratifs, commune, canton,
Inter-com, département région etat et bientôt l'Europe que de salaires d'élus ? Un maire d'un
village avait laissé sont adjoint siégé dans une com de com ville de + de 60 000 h, lorsqu'il
a vu son indemnité, il lui a dit l'année prochaine ce sera moi !
Réponse de le 29/04/2013 à 20:26 :
Dépense publique non limité @ Tout a fait d'accord, j'habite un canton rural, la com de com
est devenue le 1er employeur. Il y a trop de niveaux administratifs, commune, canton,
Inter-com, département région etat et bientôt l'Europe que de salaires d'élus ? Un maire d'un
village avait laissé sont adjoint siégé dans une com de com ville de + de 60 000 h, lorsqu'il
a vu son indemnité, il lui a dit l'année prochaine ce sera moi !
a écrit le 29/04/2013 à 17:04 :
La forte augmentation de la taxation du capital en France en 2011 démontre à quel point notre classe politique toute entière partage la même lubie.
Le différentiel avec le reste de l'Europe ( augmenté de plus de 4 points en 2011 ) est sidérant 44,4 % contre 28,9 % en moyenne chez les 17 !
En France , on achève bien les riches....................puis les entreprises !
On taxe les PME à 36 % et on s'étonne benoîtement après qu'elles n'investissent pas comme leurs concurrentes européennes.
Et à entendre certains , ce n'est pas encore assez.............................
.
Réponse de le 29/04/2013 à 17:55 :
Pour ceux qui louchent de manière maladive sur l'argent des autres, ce n'est jamais assez. L'argent rend fou ...
a écrit le 29/04/2013 à 17:04 :
La forte augmentation de la taxation du capital en France en 2011 démontre à quel point notre classe politique toute entière partage la même lubie.
Le différentiel avec le reste de l'Europe ( augmenté de plus de 4 points en 2011 ) est sidérant 44,4 % contre 28,9 % en moyenne chez les 17 !
En France , on achève bien les riches....................puis les entreprises !
On taxe les PME à 36 % et on s'étonne benoîtement après qu'elles n'investissent pas comme leurs concurrentes européennes.
Et à entendre certains , ce n'est pas encore assez.............................
.
a écrit le 29/04/2013 à 17:04 :
On a tout essayé contre le chômage ?
La preuve que non. BAISSER LES CHARGES ET LA FISCALITE !
Un patron de PME en Bretagne.
Réponse de le 29/04/2013 à 20:05 :
cessez ce populisme,ça ne mène a rien!
Réponse de le 30/04/2013 à 9:04 :
cessez ce socialisme ça ne mène à rien!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :