UE : Berlin et Ankara pour relancer le processus d'adhésion de la Turquie

Les ministres des Affaires étrangères allemand et turc ont signé une tribune commune dans la presse allemande prônant un nouvel élan dans le processus d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Fin février, Angela Merkel avait fait part de ses réserves quant à une adhésion pleine et entière de la Turquie à l'Union européenne. Même si elle était restée diplomate en souhaitant que les discussions se poursuivent. Dans une tribune à paraître dans l'édition domincale du Frankfurter Allgemeine Zeitung, les ministres allemand et turc des Affaires étrangères Guido Westerwelle et Ahmet Davutoglu ont appelé à "donner un nouvel élan à ce processus, que l'UE et la Turquie doivent faire avancer".

La Turquie "a fait beaucoup de progrès"

"La Turquie a lancé un vaste processus de réformes qu'elle poursuit avec détermination. Ces réformes vont dans le sens de nos valeurs communes: démocratie, droits de l'Homme et Etat de droit", soulignent-ils. La Turquie "a fait beaucoup de progrès" dans ses réformes et ses "succès doivent se refléter positivement dans la procédure de négociation en vue d'une adhésion à l'UE", écrivent encore les deux ministres. "Il est positif qu'un nouveau chapitre de négociation s'ouvre prochainement. Le surplace dans les négociations pénalise la Turquie et l'Europe", soulignent encore les deux homologues.

Que "les discussions se poursuivent"

Ahmet Davutoglu est à Berlin samedi et dimanche, jour où il rencontrera son homologue allemand dimanche pour le premier "dialogue stratégique germano-turc", un nouveau format de consultations entre les deux pays qui couvrira toutes les questions bilatérales, européennes et de politique internationale. La position officielle de l'Allemagne sur une adhésion de la Turquie à l'UE est toutefois assez prudente. Fin février, lors d'un déplacement en Turquie, la chancelière Angela Merkel avait affirmé, après un entretien avec le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan: "Même si j'ai des réserves sur une adhésion pleine et entière de la Turquie, je veux que les discussions se poursuivent". La chancelière allemande avait notamment exigé qu'Ankara fasse des progrès sur la question de Chypre, dont la Turquie refuse toujours de reconnaître le gouvernement de la partie méridionale, tout en interdisant ses ports et aéroports aux navires et avions en provenance directe de Chypre.

 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 68
à écrit le 01/06/2013 à 11:35
Signaler
Que la Turquie adhère à une UE devenue zone de libre échange MAIS avec des gardes fous comme absence de libre circulation, absence de nationalité européenne, je l'accepterais à la seule condition que la zone euro se transforme en réelle fédération po...

à écrit le 01/06/2013 à 10:11
Signaler
D'ici là l'UE n'existera plus dans sa configuration actuelle.

à écrit le 13/05/2013 à 17:01
Signaler
Autant faire entrer la Chine avec son marché à plus d'un milliard de consommateurs , il n'ont pour ainsi dire pas de religion. On pourrait se passer du Maghreb cela serait une bonne chose. Les Chinois installés , induisent le commerce et servent l...

à écrit le 13/05/2013 à 14:57
Signaler
C'est un marronnier des politiques. Faites entrer la Turquie et l'Europe explose, du moins ce qu'il en reste.

à écrit le 13/05/2013 à 13:13
Signaler
Ils veulent mettre la main sur Constantinople et contrôler les détroits, ils s'en fichent de l'Anatolie et sa population. Les allemands sont alliés aux turcs depuis plus d'un siècle, déjà avant la 1ère guerre mondiale il y avait un chemin de fer stra...

le 14/05/2013 à 14:16
Signaler
N importe quoi !!!

le 21/05/2013 à 13:52
Signaler
xavier-marc a beaucoup bu... pas bien.

à écrit le 13/05/2013 à 12:48
Signaler
70 % des commentateurs n'ont rien compris au problème de la Turquie et l'Allemagne. Mme Merkel veut équilibrer l'influence de la France sur le Maghreb et Afrique..... Elle se contente de la Turquie,c'est assez et avance....

à écrit le 13/05/2013 à 12:33
Signaler
avant les élections en France,Sarko,Hollande,etc.ont fait des promesses que dans la réalité on ne trouve pas des traces dans notre vie quotidienne. Mme Merkel et autres avant elle ont promis (avant les élections) de laisser entrer les turques en Eur...

à écrit le 13/05/2013 à 10:26
Signaler
La Turquie n'a rien à faire en Europe; elle apportera plus de problèmes (voudra une place (illégitime) à la hauteur de sa taille-population), que de bénéfices. Si ça fait 50 ans que l'on résiste, c'est qu'il y a une vraie et bonne raison... Qu'elle r...

à écrit le 13/05/2013 à 9:31
Signaler
De nombreuses entreprises sous-traitent en Turquie et ont un gros interet de faire sauter les barrieres douanieres pour faciliter les echanges et accelerer les livraisons. C est le capital qui veut faire rentrer la Turquie dans l´UE. La quasi ...

le 13/05/2013 à 10:02
Signaler
Sans oublier le problème démographique (retraite) allemand, qu'ils pensent régler ainsi. En tout cas, c'est une des principales raisons avancées. Mais au fond la géopolitique imposée par Washington est au coeur de cette volonté.

le 13/05/2013 à 15:42
Signaler
"Un gros intérêt à faire sauter les barrières douanières"? Vous n'êtes manifestement pas au courant que l'union douanière existe depuis 1995 entre Turquie et UE... Et puis, quand vous parlez de quasi-totalité des européens, soyez un peu plus juste: ...

à écrit le 12/05/2013 à 23:34
Signaler
Non a...l'europe! Encore moins a la Turquie...

à écrit le 12/05/2013 à 22:55
Signaler
Non merci, on a déjà la Grèce.

le 13/05/2013 à 12:34
Signaler
L?Europe n?est ras seulement «une bourse». C?est aussi un continent avec la même civilisation. Selon l?Institut Français d?Athènes le 60% de la civilisation française est basée sur la civilisation grecque (p.e. chercher les mots grecs innombrables d...

à écrit le 12/05/2013 à 22:41
Signaler
non a la Turquie et non a l' allemagne et sa monnaie d'escrocs : l'euro

le 12/05/2013 à 23:01
Signaler
Non aux autres que nous.

à écrit le 12/05/2013 à 21:22
Signaler
... je défendais les allemands contre la germanophobie ambiante ... mais faut pas qu'ils abusent ! La Turquie est gouvernée par des ultra qui interdisent aux hôtesses de l'air de porter du rouge à lèvres, ... et il faudrait les associer à notre proje...

le 12/05/2013 à 23:00
Signaler
Air France interdit les dreadlocks pour les hommes. Ce n'est donc pas un argument pour s'opposer a la Turquie, sauf a condamner l'attitude d'air France.

le 12/05/2013 à 23:06
Signaler
En effet. Il y a aussi l'élimination de Mrg Luigi Padovese du 3 juin 2010 et celui du prêtre catholique Andrea Santoro provenant comme d'habitude de "déséquilibrés", mot magique destiné à voiler l'intolérance fondamentale de ce pays à propos de ...

à écrit le 12/05/2013 à 20:56
Signaler
Merkel ne mérite pas sa place, elle tient des propos totalement antidémocratiques car les citoyens européens se sont déjà prononcés et ne veulent pas de la Turquie dans l'UE; J'espère que les Allemands vont la virer, en tout cas c'est qu'ils auraient...

à écrit le 12/05/2013 à 16:05
Signaler
Le 1er juillet prochain c'est-à-dire dans moins de deux mois, la Croatie va rejoindre l'Union Européenne et personne n'en parle.

le 12/05/2013 à 22:45
Signaler
la tribune avait fait un article mais c'est vrai qu'on en parle peu. les états-unis veulent aussi intégrer les pays du maghreb après avoir refusé l'entrée du maroc. (je n'ai pas la date)

à écrit le 12/05/2013 à 14:53
Signaler
L'allemagne est le pays qui abrite la plus importante communauté turc en europe. Une communauté qui vit en cercle fermé sur le territoire allemand et dont l'intégration est négative!! Alors à quoi bon nourir des sentiments pour l'adhésion de ce pays ...

à écrit le 12/05/2013 à 11:12
Signaler
L'UE conçue par les USA accueille à bras ouvert la Turquie et pour cause, elle est une des pièces maîtresses de l'échiquier géostratégique américain. Quand les USA ordonnent, les séides s'activent à satisfaire leurs demandes.

le 13/05/2013 à 5:17
Signaler
@TC Vous avez tous compris, mais vous êtes le seul sur ce que je lis sur les commentaires, tout le monde croit encore au comte de fée que l'Europe est indépendante des Usa, comme le Japon nous sommes toujours leurs pays vassales.

à écrit le 12/05/2013 à 10:49
Signaler
La question est géographique ou économique ? Si la Turquie veut rentrer dans l'Europe c'est uniquement pour les marchés qu'elle va pouvoir obtenir plus les aides .Perso je suis contre .Il y a trop de différences culturelles .L'Europe finalement c'est...

le 12/05/2013 à 12:02
Signaler
L'Europe a été pensée comme un marché économique sans barrière douanière entre ses membres, partants du principe économique que la concurrence profite a l'économie. C'est notamment la position depuis très longtemps de l'Angleterre qui ne veut pas d'E...

le 12/05/2013 à 13:24
Signaler
@Pierre: Si l'UE se resumait au marché commun je n'ai rient contre l'adhesion de l'état turque à l'UE. Mais hélas, l'UE n'est pas que cela. Elle a - à raison ou à tord - l'ambition de faire plus: D'où la monnaie unique, l'espace Schengen avec la libr...

le 12/05/2013 à 17:22
Signaler
@cad:La religion Islamique - Sunnite à 85 % est inscrite dans le Diyanet cité dans la Constitution (art.136) .On peut donc les accueillir à bras ouvert en Europe,il faut dissoudre cette Europe d'Etats souverains bientot le tunnel entre Gibraltar et l...

à écrit le 12/05/2013 à 8:55
Signaler
C'est fou ce que les journalistes et la plupart des acte URSS politique ont la mémoire courte. Mr Chirac avait fait voter une loi qui faisait que AVANT l'entrée d'un nouvel pays dans l'UE, il devait être approuvé par les Français par referendum. Qui ...

le 12/05/2013 à 9:50
Signaler
Qui a fait passer un non pour un oui au dernier référendum ? Merci qui ?

le 12/05/2013 à 10:31
Signaler
qui a enlevé la mention République française sur les timbres poste au profit des étoiles du drapeau européen ???

le 12/05/2013 à 11:54
Signaler
La mention république française avait un sens lorsque la poste était une entreprise publique. Avec la libéralisation des marchés postaux, la poste est une entreprise privée. Vous imaginez Mc Do mettre république française sur ses gobelets ? Non bien ...

le 12/05/2013 à 13:14
Signaler
Peut on acheter des timbres moins cher en Europe et sont ils utilisables en France ? C'est un poste qui coute très cher à mon petit commerce.

le 12/05/2013 à 22:38
Signaler
la libération des marchés postaux dont 75% des français était contre a eu lieu en mars 2010. !!! mais passons, le république française a été supprimé en 2005 et le bonnet phrygien en 2008.

à écrit le 12/05/2013 à 8:50
Signaler
L"Europe existera-t-elle encore dans dix ans ? Je crains que NON, car les problémes économiques vont, hélas, allaient en augmentant. Le chomage, d'avantage de chomeurs = plus d'impots locaux pour eux, et plus pour ceux qui travaillent où sont en retr...

le 12/05/2013 à 10:35
Signaler
pour que l'europe réagi il suffit d'en finir avec la construction européenne. et oui sont article 63 qui autorise les délocalisation, sont article 123 qui crée la dette et j'en passe. les problèmes économiques sont normal, on ne peut avoir une seule ...

le 12/05/2013 à 12:08
Signaler
Ca marche en France ou nous avons une monnaie identique pour plusieurs régions très différentes entre la région tertiaire parisienne, le nord de la France avec son industrie laminée, l'est en difficulté peu peu....objectivement certaines régions pour...

le 12/05/2013 à 22:41
Signaler
je suis désolé mais je ne saisis pas votre raisonnement.

le 13/05/2013 à 11:20
Signaler
Vu la stupidité du raisonnement, vous n'êtes pas le seul. Il imagine probablement que l'Allemagne va verser l'équivalent de 10 % de son PIB chaque année au pays du Sud. Encore un fédéraliste qui ignore qu'un tel projet politique repose sur un socle b...

à écrit le 12/05/2013 à 8:40
Signaler
La partie ouest de la Turquie est à la rigueur en Europe (la Grèce et la Bulgarie y sont, donc pourquoi pas), mais plus on va vers l'est et plus on a un pied (ou les deux) sur le trottoir d'en face. Pour ma part, stop à l'agrandissement, car telle qu...

le 12/05/2013 à 10:37
Signaler
l'europe est une construction américaine, les ordres viennent de washington et le dernier ordre est de passer sous la russie. pour ça il faut la turquie. elle ne fonctionne pas mais elle n'est pas faite pour fonctionner.

à écrit le 12/05/2013 à 7:17
Signaler
cette idée n est pas nouvelle et revient quand? .. MERKEL veut se faire ré-élire! en effet il y a beaucoup d allemands avec nationalité turque. Se les mettre à dos n est pas une bonne idée. Turquie dans l Europe? les allemands (dans leur majorité) n ...

à écrit le 12/05/2013 à 2:08
Signaler
les allemands dans leur majorité sont contre un tel projet, cette tribune est donc un coup d'épée dans l'eau. Enfin, la majorité des pays appartenant à l'Europe sont contre un tel projet. Cette adhésion n'interviendra pas, et si elle intervient, ce n...

le 12/05/2013 à 9:53
Signaler
Tout comme en France, et finalement dans les pays ayant adhéré à l'Europe, le peuple n'a pas été écouté. L'Europe est une fumisterie destinée aux financiers. La dette, c'est pour les peuples soumis.

à écrit le 12/05/2013 à 0:50
Signaler
Il y a qq jours Mme. Merkel était convoquée par M. Obama..on voit aujourd hui une des raisons avec la déclaration de son Ministre .. Demain notre Hollande sera convoqué par Merkel et ainsi de suite ..c est bon le fonctionnement de cette gentille pet...

à écrit le 12/05/2013 à 0:07
Signaler
Oui à une coopération économique mais pas une adhesion qui ne peut apporter que des problemes. D'ailleurs les dernieres consultations montrent clairement que les peuples concernés n'en veulent pas. Le plus insupportable, c'est l'insistance des élite...

à écrit le 11/05/2013 à 20:29
Signaler
Une telle entrée serait une catastrophe pour l'Europe tout entière. Une croissance comprise entre 5 et 10 % par an n'est pas un critère déterminant dans une telle affaire qui dépasse de loin de simples considérations économiques ou commerciales.

le 12/05/2013 à 10:40
Signaler
l'europe se catastrophe à elle seule.

à écrit le 11/05/2013 à 19:37
Signaler
Ce que veulent les peuples, ils s'en tapent. La Turquie fait partie intégrante et non négociable du deal transatlantique "offert" par les américains aux allemands. Les spécificités et autres rigolades gauloises n'ont pas cour à ce niveau. Il faut du ...

à écrit le 11/05/2013 à 17:56
Signaler
les discussions continuent....? bon, et alors? Le rejet est tel qu'une adhésion de la Turquie à l'UE n'est pas pour demain, ni après demain....l'UE ferait mieux de gérer ses problèmes ( euro, et le patient anglais)....

le 11/05/2013 à 19:42
Signaler
Avez-vous remarqué que ces dernières années les décisions au niveau européen ne tiennent plus aucun compte de l'opinion des peuples concernés?

le 12/05/2013 à 10:41
Signaler
l'union européenne est une dictature recouvert par un voile de démocratie.

à écrit le 11/05/2013 à 17:16
Signaler
Génial, l'Europe va enfin pouvoir des frontières communes avec la Syrie, l'Irak et l'Iran.

le 13/05/2013 à 15:46
Signaler
Ca vous gêne parce que vous vous croyez supérieur à ces peuples ?

à écrit le 11/05/2013 à 16:46
Signaler
Deja geographiquement c'est pas vraiment en europe la turquie. ensuite ils vont vite le regretter vu leur economie actuelle ou alors c'est juste une histoire de se demarquer des autres pays du coin. et pour finir, vu comment le pays "s'islamise" de m...

le 12/05/2013 à 10:44
Signaler
ce n'est pas l'allemagne qui choisie mais washington. tu comprends pourquoi les états-unis tolère tous ça ???

à écrit le 11/05/2013 à 16:44
Signaler
Quand je pense que les Ottomans se sont bêtement échinés sans succès durant 4 ou 5 siècles à essayer de conquérir Vienne et les Autrichiens, Hongrois, Croates et même Polonais à les en empêcher... Cette fois l'occasion est inespérée.

à écrit le 11/05/2013 à 16:13
Signaler
La Turquie devrait d'abord réfléchir avant de rentrer dans le club des bras cassés. Avec une croissance entre 5 et 10 % par an, elle sera la première puissance vers 2050. Rentrer en Europe pour quoi faire ?

le 11/05/2013 à 16:37
Signaler
Pour éviter la consanguinité des Français

le 11/05/2013 à 17:43
Signaler
Mais arrêtez de confondre une croissance de rattrapage et une croissance au summum moderne

le 11/05/2013 à 20:34
Signaler
@rrr : En fait, ils ont entendu parler de la charcuterie française. Ils savent que dans le cochon tout est bon.

le 12/05/2013 à 9:56
Signaler
Heureusement, il nous reste les Mc Do Hallal.

à écrit le 11/05/2013 à 16:05
Signaler
faudrait d'abord qu'on résolve les problèmes actuels de l'europe avec la grèce, les états du sud ......

à écrit le 11/05/2013 à 16:02
Signaler
En les intégrants, ils relanceront le secteur du bâtiment. Il y a un tel déficit de mosquées en France...

à écrit le 11/05/2013 à 15:53
Signaler
En fait de progrès, la Turquie s'enfonce de plus en plus vers un état islamique. Les boutiquiers libéraux anglosaxons ne veulent voir que leurs intérêts commerciaux.

le 19/04/2016 à 11:17
Signaler
Les US savent donner de la voix pour defendre leurs intérêts. Les Européens ont des menaces plus virtuelles: mettre en place des commissions d'enquête...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.