Dumping : les chinois ZTE et Huawei dans le collimateur de la Commission européenne

 |   |  348  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
La Commission Européenne est sur le point d'adresser un avertissement à la Chine concernant un éventuel dumping en faveur des deux marques chinoises d'équipement en réseaux mobiles, ZTE et Huawei. Bruxelles envisagerait la mise en place de taxes afin de mettre fin à ces pratiques commerciales déloyales.

Depuis plusieurs mois, les deux marques sont dans le collimateur de l'Europe. Mais, cette fois-ci, c'est la Commission européenne qui s'en prend aux équipementiers en télécoms ZTE et Huawei. Bruxelles a pris le 15 mai une « décision de principe » concernant l'ouverture d'une enquête antidumping. La Commission reproche aux deux entreprises de pratiquer des prix inférieurs à la moyenne du marché, grâce à des sommes d'argent versées illégalement par le gouvernement chinois. En bénéficiant de ces aides financières, elles seraient avantagées par rapport à d'autres enseignes telles que Nokia, Ericsson ou Alcatel-Lucent. ZTE et Huawei proposent en effet des prix très attractifs, inférieurs d'au moins 35% à ceux pratiqués par les autres marques présentes sur le marché.

Bruxelles privilégie les négociations
Il ne s'agit pour l'instant que d'une mise en garde adressée au gouvernement chinois : aucune enquête n'est officiellement ouverte. Il s'agit de laisser du temps « afin de permettre des négociations en vue d'une solution amiable avec les autorités chinoises", explique Karel De Gucht, commissaire européen au Commerce. "Nous voulons adresser un avertissement aux Chinois, leur dire que s'ils ne changent pas leurs pratiques, il y aura des taxes", explique une source proche du dossier.

Si aucun changement n'est constaté, Bruxelles envisagerait donc la mise en place de taxes anti-dumping, qui augmenteraient automatiquement les prix des produits vendus par les constructeurs. Une mésentente avec les deux enseignes aurait des conséquences considérables sur les relations commerciales avec la Chine. A eux deux, les constructeurs ZTE et Huawei représentent près d'un quart du marché européen des équipements en télécommunications.

Ce n'est pas la première fois que l'Europe s'attaque à des pratiques commerciales jugées déloyales : un groupement d'industriels avait déjà demandé l'ouverture d'une enquête concernant des fabricants chinois de panneaux solaires. Celle-ci a abouti à l'instauration de droits de douane sur les produits en provenance de Chine, qui seront mis en place dès juin et devraient représenter plusieurs milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2013 à 12:36 :
Alcatel et Lucent (ancienne divsion research de AT&T) ont ete des fleurons d'etat pedndant des decenies (ATT a ete cree vers les1880) et ont depuis beneficié de milliard en subventions directes et indirectes ! ... Et la, a travers l'OMC on veut fermer la porte des subventions aux pays emergents... pas tres juste cette forme de protectionisme !
Réponse de le 16/05/2013 à 15:46 :
Ahhhh.. Je me disais bien que les libéraux étaient en voie de disparition xD ,
Aujourdhui c' est plus du protectionisme, c est un garro.
a écrit le 16/05/2013 à 11:51 :
On est mal placé pour tirer les oreilles aux Chinois, on pratique le dumping également, le plus visible est la PAC
Les pays d'Afrique d'ailleurs s'en sont plains ,il n'arrivent pas à vendre les produits de leurs culture tellement les prix proposés par l'Europe et également les Américains sont bas et écrasent leur marché local. N'ayant plus de débouché, ils louent leurs terre à la Chine pour son marché intérieur. Et ce n'est qu'un exemple.
Réponse de le 20/05/2013 à 12:23 :
Je précise que le coup sociale des agriculteurs n'est pris en charge dans les prix, c'est les caisses de retraites des particuliers qui depuis longtemps compensent ainsi que les prélèvements sociaux sécu.
a écrit le 16/05/2013 à 10:49 :
Beaucoup de commentaires portent sur les smartphones, alors que le secteur concerné est celui des infrastructures réseaux fixes et mobiles normalement plus protégé avec des partenariats de long termes entre opérateurs et équipementiers. Pour en revenir aux terminaux, Nokia est le seul européen encore présent face aux Apple, Samsung, HTC, Huawei et ZTE.
a écrit le 16/05/2013 à 10:04 :
Voilà donc le vrai grand problème de l'Europe... Je suis sur que tous ces technocrates sont très compètents dans leurs domaines (sinon ils ne seraient pas à la commission...) mais entre le moment ou ils se saississent d'un sujet et le moment ou ils ripostent offciellement, il se passent tellement de temps que c'est déjà trop tard... Du coup ils ne servent à rien...
Réponse de le 16/05/2013 à 15:55 :
Totalement vrai , la lutte contre les paradis fiscaux en est un exemple typique. Après ce n' est pas pour rien qu' a Bruxelles ils sont 10 lobbiste pour 1 élu.
a écrit le 15/05/2013 à 22:45 :
Le principe de la mondialisation à pour base deux fondements L'un relatif à la libre compétition de la production, l'autre à la libre expression sociétale des pays. A l'évidence les pays occidentaux ne peuvent en aucun cas afficher une compétitivité face aux pays où la structure sociale est inexistante où le privé, pour des raisons dimensionnel est un palliatif. Il ne s'agit donc pas de traiter l'effet du dumping, qui lui va encore au-delà des règles, mais d'harmoniser d'équilibrer les marchés pour réguler les disparités sociales. C'est entre autre tout le système qui est à revoir.
a écrit le 15/05/2013 à 18:10 :
...que nous laissons la porte ouverte aux chinois pour nous inonder avec la complicité politico-industrielle cupide, transfert de technologie, délocalisations, alignement par le bas du monde du travail européen, le résultat est là..... et les responsables ne paient toujours pas pour leurs erreurs...! c'est lamentable...! c'est honteux!
a écrit le 15/05/2013 à 17:47 :
Il est tant que l'Europe prenne des mesures, mais n'est ce pas déjà trop tard? Tous ces technocrates payés par nos soins sont à l'origine de la débâcle de l'Europe!!!
a écrit le 15/05/2013 à 17:41 :
"la mise en place de taxes" n'est-ce pas du protectionnisme? ça va à l'encontre de la pensée libérale.
Réponse de le 15/05/2013 à 18:14 :
Non, c'est le dumping et les subventions qui sont protectionnistes. La protection contre ce dumping est une mesure qui promeut la baisse des subventions, donc le libéralisme.
Réponse de le 16/05/2013 à 17:01 :
Certains sont encrés dans un dogmatisme , il en faudra de l' énergie
a écrit le 15/05/2013 à 17:26 :
un peu tard pour Alcatel, cela aurait du être fait depuis plusieurs années.
Réponse de le 15/05/2013 à 17:55 :
Depuis quand un produit Chinois est plus cher qu Apple ou Samsung celui qui veut nourrir Apple et les autres à 600 euros ils sont libre ,moi je veux payer 200 pour qualité équivalent
c est ce genre d Economie qui fait progresser l inflation ,et le Chinois l a compris
Réponse de le 15/05/2013 à 18:16 :
D'accord avec votre raisonnement, sauf dans le cas d'un subventionnement illégal visant à inonder le marcher et créer un monopole.
Réponse de le 15/05/2013 à 22:54 :
@Vicky: Apple est de toute manière fabriqué en Chine. Après ce n'est qu'une question de collusion entre les fabricants/fournisseurs pour vendre à un prix somme toute équivalent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :