Athènes veut encourager la délation pour lutter contre la corruption

 |   |  241  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon le quotidien hellénique Kathimerini, le gouvernement grec étudierait une proposition de loi pour récompenser les fonctionnaires qui dénonceraient des affaires de corruption.

 Comment lutter contre la corruption en Grèce ? En encourageant la délation ! C?est du moins l?idée du gouvernement grec qui, selon le quotidien Kathimerini envisagerait des récompenses financières ou non financières aux personnes qui dénonceraient des actes de corruption dans les secteurs privés et publics. Une recommandation dans ce sens a été faite par une commission d?experts et les ministères de la justice, des finances et de l?administration examineraient la question. 

Protéger les sources


Selon Kathimerini, la proposition vise surtout à encourager la délation chez les fonctionnaires. Les récompenses prévues pourraient comporter des promotions, des primes et des hausses de salaire. « Il faut encourager dans les secteurs privé et public une culture de transparence et de bonne gestion qui favorise la délation dans l?intérêt du public », précise le texte. Le rapport met toutefois en garde contre les mesures de représailles et recommande de prendre des dispositions pour protéger les délateurs.


La Grèce, mauvais élève en matière de corruption ?


Les difficultés à réformer en Grèce ont souvent été attribués par les observateurs à la corruption rampante dans l?administration. La Grèce est classée 78ème dans le classement de perception de la corruption établi en 2012 par l?association Transparency International. C?est le plus mauvais score parmi les 17 pays de la zone euro.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2013 à 10:20 :
La délation est vieille comme le monde et elle a systématiquement montré ses limites et ses dérives. Ne parlons même pas de son côté totalement amoral qui ne semble pas gêner une partie des intervenants qui ont manifestement la même mentalité que leurs parents ou grands-parents qui pratiquent la délation dans les années 1940...
Petite question : lutter contre la corruption, c'est bien beau. Totalement illusoire et démagogique car elle existera toujours à tous les niveaux et partout, mais passons...Mais alors comment appeler les agissements du gouvernement grec qui veut "récompenser" les pitoyables délateurs qui méritent à peine la corde pour les pendre ? ne serait-ce pas aussi une forme de corruption ? Oups, j'oublias ! Quand un état ou un gvt promet des primes, c'est bien, ce n'est pas de la corruption. Et quand il fiscalise les revenus, ce n'est pas du racket. mais où avais-je la tête ? Sans doute dans un univers imaginaire où l'europe n'était pas qu'un amas d'états-voyous et où les politiciens étaient des gens honnêtes et compétents. Pure science-fiction, quoi !
Réponse de le 05/06/2013 à 7:18 :
En France, en Allemagne, aux Pays Bas etc. a été appliqué cette mesure par « l? achat» de CD contenant les listes des clients des banques et des comptes secrets.
a écrit le 03/06/2013 à 9:03 :
et pourquoi pas en france ? le travail au noir, c'est 50% ? ou plus en France ?
a écrit le 02/06/2013 à 21:11 :
c est cela qu il faudrait faire en france pour combatre la corruption politique et la fraude sociale et fiscale mais la le francais n a pas de coui..e
a écrit le 01/06/2013 à 21:18 :
Si le "système" est basé sur la corruption, dénoncer le voisin,et réciproquement, aboutira à une administration vide une fois tout le monde évacué. Peut-être une solution pour réduire le nombre de fonctionnaires. :-)
Les enveloppes font un complément de salaire. Ça ne va pas être facile à éradiquer (voir le surcoût des JO en Russie, 1/4 ou 1/3 des sommes engagées 'disparues').
a écrit le 01/06/2013 à 19:36 :
Et si Bruxelles montrait l'exemple ? Les fonctionnaires européens sont probablement blancs comme neige, eux !!!
a écrit le 01/06/2013 à 17:35 :
Excellente idée, mais pas applicable en France, car ils sont tous plus pourris les uns que les autres...alors qui va dénoncer qui sans être lui-même dénoncé ? :-)
Réponse de le 01/06/2013 à 19:33 :
Et pourtant !
L'obligation de dénonciation des fonctionnaires prévue à l' article 40, alinéa 2 , du code de procédure pénale est une véritable obligation juridique et concerne les fonctionnaires au sens large du terme, c'est-à-dire l'ensemble des agents de droit public (Militaires, contractuels,...). Les fonctionnaires doivent donc dénoncer les infractions qu'ils découvrent dans l'exercice de leurs attributions légales et réglementaires et plus largement les infractions dont ils ont connaissance à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions.

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006574933&cidTexte=LEGITEXT000006071154&dateTexte=20130221&fastPos=10&fastReqId=1581897849&oldAction=rechCodeArticle
Réponse de le 01/06/2013 à 19:35 :
Ce n'est pas l'avis des classements mondiaux et des entreprises qui s'installent. Ce principe gagnerait a être étendu et promu.on pourrait imaginer que cela concerne d'ailleurs autant le public que le privé, pour toutes les infractions.
Réponse de le 01/06/2013 à 19:41 :
Corruption quand tu nous tient!!!!!!
Réponse de le 01/06/2013 à 22:21 :
Cancers des républiques bananières !!
Réponse de le 01/06/2013 à 23:54 :
@niala: t'as raison sur le papier, mais la réalité est différente. Selon que tu es riche ou misérable dit le proverbe français, et certains sont plus égaux que d'autres disait George Orwell :-) and the law is an ass dit-on en anglais :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :