Mario Draghi défend une consolidation budgétaire "compatible avec la croissance"

 |   |  240  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le président de la BCE a réaffirmé, lundi 8 juillet, l'importance de mener une "consolidation budgétaire" pour les pays européens. Interrogé par la commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen, il a estimé qu'elle devait rester toutefois "compatible avec la croissance".

La consolidation budgétaire et rien d'autre. Le président de la BCE a réaffirmé ses priorités, lundi 8 juillet, devant la commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen, à Bruxelles.

"La consolidation budgétaire est inévitable car dans le cas contraire on connaît la réaction des marchés, on sait que les taux d'emprunt (des pays de la zone euro, ndlr) vont augmenter", a expliqué Mario Draghi.

Rester "compatible avec la croissance"

Interrogé sur la crise politique au Portugal et sur les conséquences de l'austérité menée dans le pays, le haut-fonctionnaire italien a estimé que l'Etat lusitanien était "un des exemples où l'économie reste sous pression et où la détresse sociale et le chômage des jeunes sont élevés". Le président de la BCE a tout de même précisé que la consolidation budgétaire devait se faire "de manière compatible avec la croissance".

La BCE a décidé la semaine dernière de maintenir son principal taux d'intérêt directeur à 0,50%, à son plus bas niveau historique. Elle espère ainsi soutenir l'économie de la zone euro. L'institution a surpris les marchés en s'engageant à conserver ses taux faibles pour une période prolongée. Jusqu'ici, la banque centrale avait toujours refuser d'anticiper l'orientation de sa politique monétaire. Une démarche qualifiée de "mini-révolution" et "d'historique" par les analystes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/07/2013 à 21:08 :
Monsieur le président, tellement vous êtes en haut de votre tour qui ne penche pas comme le mur des dettes, certains vous surnomment Draguila, pourquoi ne pas imprimer 1000 milliards et le distribuer par avion. En France on a des fonctionnaires, des hommes sérieux mais qui reçoivent pour ordres de faire trop de papiers, donc on ne fait plus d autos. Encore une bétise, la croissance en Europe, c est pour quand ? Parce que chez nous y a des qualif dispo. C est quand on veut. The great awakening?
a écrit le 08/07/2013 à 20:11 :
Traduction :
Le travail des gouvernements est de réduire le déficit sans déprimer l'économie.
Pour la France, c'est raté !
Réponse de le 09/07/2013 à 12:49 :
D'accord pour la France. Mais pour la Grèce, l'Espagne etc ... çà marche ??!
a écrit le 08/07/2013 à 19:09 :
N'oublions pas que le Mario est (un ancien ?) de Goldman Sachs...
a écrit le 08/07/2013 à 18:44 :
Qu'il m'explique, le Mario(le), comment la "consolidation" (décodage novlangue = austérité) budgétaire peut être compatible avec la croissance ? Il voit de la croissance au Portugal ?
Réponse de le 08/07/2013 à 18:57 :
Draghi et la BCE sont aux ordres de Merkel
Au Portugal il y a la croissance du chômage et de la dette!
On ne peut pas tout avoir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :