Grèce : Eurobank rachète la banque postale Hellenic Postbank

 |   |  222  mots
L'Eurobank va racheter la banque postale grecque Hellenic Postbank / Reuters
L'Eurobank va racheter la banque postale grecque Hellenic Postbank / Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Fonds hellénique de stabilité financière a autorisé, samedi 13 juillet, l'Eurobank à racheter la banque postale grecque, Hellenic Postbank. Vendredi, l'établissement bancaire avait déjà obtenu l'autorisation d'acquérir la Proton Bank.

Le retricotage du système bancaire grec continue. L'Eurobank a obtenu, samedi 13 juillet, l'accord du Fonds hellénique de stabilité financière (FHSF) pour racheter la banque postale Hellenic Postbank. Vendredi 12 juillet, l'établissement bancaire - l'un des quatre plus importants de Grèce - avait déjà été autorisé à racheter la Proton Bank.

Les deux accords finaux devraient être signés ce lundi 15 juillet, a précisé le FHSF à l'AFP. L'organisme de contrôle a été chargé par le Fonds monétaire international (FMI) de recapitaliser les quatre banques systémiques du pays frappées par la crise de la dette. Il a, à cette occasion, acquis 98,56% des actions d'Eurobank.

Une vente prévue par le plan de sauvetage

Le FSHF a nettoyé la Proton Bank et la Hellenic Postbank de leurs prêts toxiques. La cession des deux établissements était prévue dans le cadre du plan de sauvetage de la Grèce, signé par le pays avec l'Union européenne et le FMI.

Les quatre plus grandes banques grecques - la Banque nationale de Grèce (BNG), Alpha, la Banque du Pirée et Eurobank - ont obtenu 50 milliards d'euros grâce à ce plan de sauvetage.

Vendredi 12 juillet, les employés de Hellenic Postbank ont, de leur côté, fait grève pour protester contre la vente de leur établissement.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2013 à 11:37 :
... de Eurobank Grèce depuis plusiurs années, ayant effectué de nombreuses opérations (et je parle pas d'opérations courantes) avec cette banque, je suis en mesure de témoigner qu'elle offre un sérieux, une fiabilité et un service que l'on ne rencontre pas en france. Ici, les employés sont vraiment des conseillers dans le meilleur sens du terme (ils ne travaillent pas au chiffre pour arnaquer leurs clients avec des produits foireaux comme en francee, en belgique, ...) et n'hésitent pas à chercher les meilleures solutions financières, avec énormément de souplesse. Même chose d'u côté de la branche "Assurances" de cette banque : que du bonheur, avec des primes qui ne s'apparentent pas à du racket. Toutes les banques françaises, véritables racketteurs qui ont mis les clients à leur service, peuvent prendre exemple. Mais il est vrai que les banksters et banques-voyous prennent rarement exemple sur le meilleur !..
a écrit le 14/07/2013 à 15:46 :
Tous ces rachats sont bien sympatiques mais ne consistent qu'a echanger des masses d'argent entre fonds d'investissements. Il n'y a pas le moindre euro qui descende dans la vraie economie et l'emploi, au contraire puisque cela revient la plupart du temps a presser encore un peu plus un citron deja bien sec.
a écrit le 14/07/2013 à 13:04 :
l'Eurobank est une création de Spiro Latsis , riche armateur grec- et grand ami de Barroso - qui avait monté cette banque en Suisse, gérée officiellement par sa femme. En 2008, cette banque, initialement au capital de 3 milliards d'Euros, a bénéficié d'un soutien (prèt? don? aux journalistes de chercher) de 70 milliards d'Euros via le FESF, et pour ce faire, a miraculeusement transféré son siège social de Genève à Luxembourg 24 heures avant, pour bénéficier de l'aide de l'EU...
La Banque Postale grecque elle, est essentiellement une banque de dépot.
Cherchez l'erreur, mais ne comptez pas trop sur Wikipedia pour se renseigner; il n'y a rien!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eurobank_EFG

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :