David Cameron : "Nous ne pouvons pas passer à côté" du gaz de schiste

 |   |  351  mots
David Cameron, le Premier ministre britannique balaie les critiques environnementales sur l'exploitation des gaz de schiste.
David Cameron, le Premier ministre britannique balaie les critiques environnementales sur l'exploitation des gaz de schiste. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Premier ministre britannique plaide pour l'exploitation des gaz de schiste dans son pays, qui représenterait 51 ans de consommation pour le pays et créerait 74.000 emplois.

La Grande-Bretagne sera-t-elle le prochain pays à exploiter les gaz de schiste? Le Premier ministre britannique plaide en faveur de cette source d'énergie alors que les premières campagnes d'exploitation devraient commencer prochainement dans le sud du pays. Dans article publié le 11 août  dans le  Telegraph, il écrit notamment:

"Je ne vois pas pourquoi la fracturation hydraulique ne serait pas soutenue par le public (...) [Ne pas l'exploiter reviendrait à manquer] "une énorme opportunité pour aider les familles à payer leurs factures et rendre leur pays plus compétitif."

Se fondant sur une étude qui chiffre la quantité de gaz de schiste présent dans le sous-sol britannique à l'équivalent de 51 ans de consommation, il estime que la fracturation permettrait de réduire le coût de l'énergie pour les ménages et les entreprises. Il évalue en outre à 74.000 le nombre d'emplois que cette nouvelle industrie pourrait créer. 

Dédommagements: 10 millions de livres

David Cameron n'hésite pas à prendre exemple sur les États-Unis qui se sont déjà lancés dans l'exploitation des gaz dit non conventionnels. Il rappelle en outre que les compagnies qui souhaitent exploiter les sous-sols de Grande-Bretagne sont prêts à s'acquitter en tout de 10 millions de livres de dédommagement (11,6 millions d'euros) auprès des "communautés locales". 

Terrain de cricket

 Enfin, il balaye les réticences en affirmant que "la fracturation est sans danger". Il promet un respect scrupuleux des normes internationales et "des paysages" de la campagne britannique. "Les plates-formes d'exploitation du gaz de schiste sont relativement petites, à peu près la taille d'un terrain de cricket", signale-t-il par exemple. Et de conclure: "Nous ne pouvons nous permettre de passer à côté de la fracturation hydraulique". 

Le "non" français

En France, le chef de l'État a plusieurs fois répété son opposition à l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste en raison de risques potentiels pour l'environnement. Pourtant, le sujet fait toujours débat car la France disposerait de l'une des plus importantes réserves de ce gaz au monde et son exploitation pourrait lui permettre de réduire sa facture énergétique. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2013 à 1:06 :
Notre croissance est négative pour cause de pétrole, on nous annonce qu il existe du pétrole. Quoi c est impossible aux français de l extraire ? On apprend que c est 20% de pouvoir d achat à gagner ! Alors, c est comme pour la crise financière pourquoi ne sait-on pas faire. Nous sommes dépassés en matière technologique et financière ! On ne sait pas faire !
a écrit le 13/08/2013 à 12:17 :
Il affirme que "la fracturation est sans danger". Il promet un respect scrupuleux des normes internationales et "des paysages" de la campagne britannique. J'ai vu plusieurs documentaires à ce sujet à la télévision locale et tous montrent que cette technique pollue le sol, l'eau et l'air. Les exploitants dédommagent les victimes, par toutes, et tout va bien dans le meilleur des mondes. Après exploiter la ressource que restera t-il pour vivre alors ? Pensez à vous et à vos enfants ne soyez pas égoïstes.
a écrit le 13/08/2013 à 11:51 :
Après avoir volé aux Ecossais leur pétrole, on peut bien saccager leur sous-sol et polluer les nappes phréatiques pour plusieurs siècles... Vive l'Union avec l'Angleterre.
a écrit le 13/08/2013 à 11:40 :
les rapports à l'eau de rose fleurissent comme l'ambroisie ! un terrain de cricket ......
je cite !
" De quelle surface parlons-nous quand on envisage l?exploration et l?exploitation du gaz de schistes ?

Comme il s?agit de l?exploitation d?une roche-mère où le gaz n?a donc pas migré et ne s?est pas concentré dans un piège (voir l?article Le gaz de schistes : son exploitation), ce type de gisement peut couvrir des surfaces très importantes (de l?ordre de 10 000 km²) et imposer deux à trois puits par km². Une zone d?exploitation comporte rapidement plusieurs milliers de puits. L?impact sur une région est donc très important. "

ce Cameron est donc assez stupide pour vendre son cercueil politique .

a écrit le 13/08/2013 à 11:17 :
CAMERON n'est pas le seul à dire OUI à l'exploitation du gaz de schiste, et bientôt, comme d'habitude la France restera la seule à dire NON, c'est vrai qu'avec notre importante production Pétrolière en Ile de France notamment, et le gaz de nos vaches, nous sommes à l'abri de rupture de production !
Réponse de le 13/08/2013 à 11:30 :
Ça fait donc 5 volontaires qui sont d'accord pour un forage par fracturation hydraulique chez eux. Bravo les gars pour votre sacrifice !
a écrit le 13/08/2013 à 10:17 :
Ridicule, quel manque de vision de la part de Cameron. 50 ans de consommation, ce n'est rien à l'echelle de l'humanité. Comme d'habitude les politiques ne voient pas plus que le bout de leur mandat, c'est pathétique. Cameron a peur de perdre l'Ecosse et son pétrole, sans ça il ne lui reste plus que la City et les Escort Girl.
a écrit le 13/08/2013 à 10:10 :
... est le fossoyeur de son pays comme sarko l'a été de la france. rappelons quand même que l'ex mjni-psdt français à talonnettes à été celui qui a le plus creusé le déficit du pays, tous psdt confondus. Il est vrai qu'en s'entourant et en "accordant sa confiance" (sic) à des "responsables" ??) condamnésen justice ou multirécidivistes, fallait pas s'en étonner. cela étant, le gaz de schiste est exactement comme le nucléaire : une aberration inutile et criminogène, impliquant focément un état policier et des malversations mafieuses. Au final, comme pour le nucléaire encore plébiscité par une poingée de pauvres gogos décérébrés, le con-sommateur, qui n'aura jamais aussi bien porté son nom, payera sa facture énergétique 3 fois plus cher que la normale, en comptant les "aides étatiques" plus ou moins déguisées, les coûts des dégats environnementaux qui devront de toute manière être facturés, etc etc. On peut merveilleusement bien vivre sans ces pseudo-solutions cirminelles et mafieuses que sont le gaz de schiste et le nucléaire, tout en améliorant son niveau et sa qualité de vie.mais bon, pour ça, faut avoir le courage de penser par soi-même et de ne pas être un minable mouton que l'on pigeonneà tour de bras; autant dire qu'en france comme en G.B, avec le niveau ras-des-pâquerettes des populations respectives, c'est loin d'être gagné !
Réponse de le 13/08/2013 à 11:54 :
Qu'est-ce que ça aurait changé que Sarkozy n'ait pas de talonnettes et mesure 2 m ? Quel rapport avec sa politique ?
Réponse de le 13/08/2013 à 12:05 :
En mesurant 2 mètres, il n'aurait pas eu besoin de s'entourer d'une armée de gardes du corps pour pouvoir insulter les pécheurs bretons, par exemple. Belle économie sur la masse salariale de ses gorilles !
Réponse de le 13/08/2013 à 12:16 :
Le rapport, demandez-vous ? la politique de arko a été et reste à sa mesure : un petit machin mesquin, qui fait beaucoup de vent pour rien (comme n'importe quel tonneau vide), mais qui s'arrête là. Sauf... sauf peut-être pour arroser largement ses petits copains de la finance et de l'industrie au passage... Et, en un mot, Sarko était bien à l'image de la france : petit (le plus petit des chefs d'état pour le plus insignifiant des pays), gesticutalteur pour rien et d'une probité ... élastique dirons-nous gentiment.
Réponse de le 26/08/2013 à 11:52 :
j'approuve
a écrit le 13/08/2013 à 9:17 :
Chez nous, il n'y a même pas eu débat puisque c'est une décision uniquement politique (aussi bien chez NS que FH qui ont dit non, mais n'ont donné aucune explication). On n'entend ni le BRGM, ni Total, ni l'IFP, ni les sommités intellectuelles du pays sur le sujet.
Je me répète mais faire un plot d'essai sous contrôle pluripartite (les pour et les contre) pour mettre au point une technique non polluante (nécessaire, car notre pays au contraire des USA est peuplé) est la bonne méthode. Quant au potentiel de ressources, je demande néanmoins à voir car si j'ai bien compris, on a multiplié le volume de Lias schisteux (ou autre couche susceptible de contenir qcq) par un coefficient pour arriver à cette ressource potentielle.
Cameron comme la mère Thatcher en son temps rêve de son pétrole pour pouvoir faire ses réformes ultralibérales; grand bien lui fasse, mais je connais pas mal d'Anglais qui ne le laisseront pas faire
a écrit le 13/08/2013 à 9:04 :
il y a un vrai lobbyisme c'est incroyable !!!
toutes les semaines nous avons un article pro gaz de schiste la semaine dernière c'était le patron d'axa, la semaine précédente un autre, c'est simplement hallucinant et honteux. A quand un article contraite ? ah mais je suis bete, il n y aurais pas de rémunération versé pour pareil article...
a écrit le 13/08/2013 à 1:54 :
Normal, Thatcher a eut son pétrole en mer du nord pour faire passer sa politique comme pertinente et la prospérité du moment comme son ?uvre, Cameron en veux de même avec le gaz de schiste. Les mauvaises conséquences, pour peu qu'elles soient à long terme, n'ont rarement intéressé les politiciens, je trouve du coup la position de la France courageuse (même si c'est pour conforter notre addiction au nucléaire)
Réponse de le 13/08/2013 à 7:58 :
Pour le nucléaire, c'est ballot : on ne sait pas quoi foutre des déchets (les centres d'enfouissement sont des "labos", ça veut tout dire) on ne sait pas démanteler et on ne sait même pas combien ça coûte (voir Brennilis) et on ne sait pas quoi faire en cas d'accident majeur (Fukushima : panique totale, rien ne marche). C'est vraiment ballot ...
Réponse de le 13/08/2013 à 11:22 :
Donc pas de gaz de schiste, pas de nucléaire et si on attend après les éoliennes ces pompes à fric pour Edf qui ne servent à rien qu'à polluer nos paysages on va se geler les miches d'autant plus que le gaz russe est de moins en moins fiable. Heureusement on a nos Verts, le meilleur parti écologique du Monde, je suis sur qu'ils vont trouver une solution
Réponse de le 13/08/2013 à 11:55 :
Mon bon Igor, il me semble que vous n'avez pas bien compris la situation dans laquelle nous nous trouvons : nous allons prochainement être 9 milliards d'habitants sur cette planète contre 1,8 milliards en 1.900. Or les rendements agricoles stagnent, les terres arables ne sont pas extensibles à l'infini et l'approvisionnement en eau potable devient problématique dans les zones subtropicales. Il n'y aura pas non plus assez de pétrole, de gaz, d'uranium, de cuivre etc. (et même de métaux rares pour construire les éoliennes) pour tous ces braves gens qui ne rêvent que d'une chose : atteindre votre niveau de vie de privilégié. Mais là aussi, il y a un hic car pour que tous ces braves gens se mettent à vous imiter, il faudrait 6 planètes. Il y a aussi un "léger" problème de dysfonctionnement de base dans votre beau système de capitalisme financier basé sur la croissance infinie : tous les 10 ans depuis les années 60, le taux de croissance moyen baisse de 1 points dans les pays occidentaux. Qui plus est depuis 30 ans votre "belle" croissance se fait intégralement à crédit (c'est à dire en endettant les générations suivantes, plus exactement en finançant votre train de vie actuel de nabab avec vos centaines esclaves mécaniques tels que l'automobile et la climatisation, par le travail de vos descendants). Donc une économie basée sur la croissance éternelle est doublement illusoire : l'Occident ne produit plus de croissance saine depuis 40 ans et quand bien même nous retrouverions le chemin de la croissance, nous connaitrions quelques légers petits soucis de partage des ressources finies avec les 3 milliards d'indiens et de chinois (qui possèdent l'arme nucléaire et réarment en conventionnel pour la petite histoire...) Autrement dit : ne rêvez pas, votre monde hédoniste d'avant ne reviendra plus JAMAIS !
a écrit le 12/08/2013 à 22:19 :
"une étude qui chiffre" ben, seuls les forages et l'exploitation diront ce qu'il en est. Si l'étude dit 100, peut-être penser 30, quitte à obtenir 50 ?
Il faut forer demain matin, et exploiter le mois suivant, quick, quick ! On a besoin de retour d'expérience.
a écrit le 12/08/2013 à 19:42 :
C'est une solution mais à court terme, et assez risquée en ce qui concerne l'environnement et la santé. Il suffit de demander aux populations des pays où il y a des forages ( Pologne, USA ) ceux qui vivent près des forages sont loins d'être satisfaits...

On ferait mieux de reconvertir notre filière nucléaire au thorium, s'intéresser aux piles à combustible, améliorer le rendement du solaire etc...
a écrit le 12/08/2013 à 18:19 :
Toujours dans les bons coups lorsqu'il s'agit de frapper sur les droits sociaux et d'avantager les classes supérieures.
a écrit le 12/08/2013 à 17:57 :
Le gaz de schistes et la fracturation hydraulique sont une aberration économique et écologique. On sait déjà qu'écologiquement, c'est un échec. Financièrement, une bulle est en train de se créer, la crise des subprimes risque de passer pour une aimable plaisanterie.
A MOINS QUE, le pétrole ne se mette à flamber à cause du PeakOil et que la demande devienne supérieure à l'offre...ou pire, si les capacités de production venaient même à baisser. L'avenir nous le dira, mais la conclusion la plus immédiate est qu'il faut continuer à économiser l'énergie, plutôt que de penser à faire des trous dans la terre.
Réponse de le 12/08/2013 à 22:20 :
Y a un article sur le pétrole classique et le cracra cher à extraire...
http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130723.OBS0711/sera-t-on-noye-sous-le-nouveau-petrole.html
a écrit le 12/08/2013 à 15:48 :
Le commercial US dans toute sa splendeur... Le gaz de schiste, on sait qu'on a du schiste, mais on sait pas si on a du gaz. Faut donc creuser un trou tous les Kms... T'imagines, toi, lecteur, le cottage english perforé tous les Kms...? Choquinje, qui m'a écrit le mari anglais de la soeur d'une amie de ma concierge. Si quelqu'un pouvait me traduire ce que ça veut dire...
a écrit le 12/08/2013 à 15:23 :
J'apprécie l'argument des 74000 emplois créés ... Si demain on découvre comment produire la même quantité d'énergie avec 148000 emplois, on va laisser tomber le gaz de schistes ? Avec de tels arguments, il y a de quoi faire valser nos factures de chauffages vers le haut. Peut-être que c'est pour cette même raison que nos dirigeants (et les médias) refusent de s'intéresser à la filière thorium et sels fondus.. Effectivement, plus d'enrichissement, plus de retraitement (la Hague), plus de plutonium, presque plus de grosses centrales dangereuses et polluantes, plus de stockage des déchets au fin fond du mine et surtout plus de buziness juteux, vu que les coûts seraient incomparablement moindres. Ce n'est pas pour rien que la Chine s'est lancé résolument dans cette voie, mais il est vrai que leurs dirigeants ont une formation scientifique alors que les nôtres sont plutôt avocats, ENA etc... Bref du gaz de schistes et autre hydrocarbures, buvez-en jusqu'à ce que mort s'ensuive ... et surtout ne regardez pas la fontaine à coté ..
Réponse de le 12/08/2013 à 15:53 :
Balu, commentaire intéressant. Mais une source (d'énergie :-) ) d'info (voire deux) sur cette allégation ne serait pas déplaisante outre mesure. De ma connaissance de fréquentations asiatiques, ils courent après le fric et préfèrent éviter d'avoir du parquet histoire de ne pas le rayer. Mais de là à ce qu'ils aient une culture de développement scientifique, justement, c'est là que ça coince.
Réponse de le 12/08/2013 à 18:42 :
@Yvan. Vous avez tout à fait raison ! Rien ne vaut quelques bonnes petite références pour appuyer son propos:
1) http://energieduthorium.fr/
2) http://www.franceculture.fr/emission-continent-sciences-centrales-au-thorium-et-sels-fondus-2013-04-22
3) http://www.voltairenet.org/article178055.html
Réponse de le 12/08/2013 à 18:54 :
@ Yvan ... et pour la formation des dirigeants chinois j'ai trouvé ça. http://www.lefigaro.fr/international/2012/11/07/01003-20121107ARTFIG00678-la-chine-se-donne-de-nouveaux-leaders.php.
J'avais des sources beaucoup plus détaillées que cela, mais que je ne les retrouve plus/pas sur le net ...
Sinon il n'y a qu'à éplucher les fiches Wikipedia des dirigeants de la chine
a écrit le 12/08/2013 à 14:35 :
Le débat est clos depuis longtemps, nous faisont feu chantage aux exportateurs énergies. Apres les élection municipal les des sont jetés nous exploiterons le gaz de schiste en France c est comme le nucléaire comment continuer à accepter une mauvaise balance commercial alors que à nos pieds nous avons la solution. Il y a bien longtemps que écologie n est su un prétexte pour vendre des produits non rentable comme les panneaux solaire, les éoliennes, ne soyons pas naïf si l hybride était rentable il y aurait des camions et des utilitaires utilisant cette forme énergie.
Réponse de le 12/08/2013 à 15:27 :
Voilà donc un 4ème volontaire pour un forage chez lui. Bravo à ces 4 citoyens pour leur sens du sacrifice !
Réponse de le 13/08/2013 à 12:27 :
Comme le nucléaire, le gaz de schiste implique une grande dépendance énrgétique et implique de facto un état policier et des malversations mafieuses impliqaunt autant les ndustriels dus ecteur que les politiciens qui s'en font les lobbies. Il n'y a finalement qu'une petite poignée de pays qui ont succombé au mirage atomique, mettant cependant en grave danger mortel l'ensemble de la planète. Certes, tout le monde sait bien qu'un champs d'éolienne fera plus de ravages qu'une centrale atomique telle que Fukushima (hmmmm !..),mais il n'empêche que le nucléaire est totalement obsolète, inutile, criminogène et mafieux. C'est pour cela que, dans les états qui en sont devenus les otages, comme la france qui, ici aussi, n'est certainement pas un exemple à suivre, l'électricité est vendue au moins3 fois trop chère. Les vraies solutions alternatives - écologiques, durables, fiables, réalistes au plan économique et efficaces - existent bel et bien comme le prouvent d'ailleurs les pays nordiques (et notamment le Danemark). Aberrant et criminel sur les plans humain, environnemental et financier, le gaz de schsiste est une escroquerie au même titre que l'énergie atomique. mais tant qu'il y aura des gogos décérébrés qui n'auront ni le courage, ni l'intelligence d'oser penszr par eux-mêmes, cher guetteur, il y aura toujours une poignée de nervis et de collabos pour bêler avec les industriels et politiciens qui les truandent et les empoisonnent sciemment. Mais je comprends d'où vient votre raisonnement : comme vous vous faites escroquer par l'énergie atomique, vous n'avez pas les moyens de vous acheter un cerveau, même d'occasion. Difficile, dans ce cas, de tenter de réfléchir, je vous le concède. Pourtant, même un cerveau de seconde main remplacerait avantageusement le vide abyssal que vous avez manifestement ehtre les oreilles. Enfin, il n'est pas étonnant que les énergies alternatives fiables ne soient ps plus appliquées (en Europe du moins) aux transports : brevets et inventions sont systématiquement achetés et enterrés par les mafias des industries pétrolières, gazières et nucléaires. Histoire que ces mêmes mafias cnservant leur main-mise totale sur le stupide troupeau de moutons dociles et bien muselés ... dont, contrairement à moi qui suit totalement idnépendant sur le plan de l'énergie et de l'eau domestiques, vous faites partie.
a écrit le 12/08/2013 à 14:01 :
et ils viendront habiter en France pour boire de l eau potable...et un peu de vin aussi
a écrit le 12/08/2013 à 13:39 :
On y viendra mais comme toujours après les autres.
Réponse de le 12/08/2013 à 13:54 :
Et un 2ème volontaire pour un forage dans son jardin ...
Réponse de le 12/08/2013 à 13:56 :
A la rigueur, ce n'est pas top grave. Il vaut mieux souvent être second que premier. D'ailleurs le gaz ne s'évaporera pas.
Réponse de le 12/08/2013 à 14:04 :
Ça nous fait un nouveau volontaire pour un forage sans son terrier. Moi je dis que c'est sympa d'accepter les nuisances chez soi...
Réponse de le 12/08/2013 à 14:58 :
Tien des volontaires pour éolienne dans leur jardin !
Réponse de le 12/08/2013 à 21:45 :
@ Gilles1
Veinard....le ridicule ne tue pas ! , patience et longueur de temps fond plus que force et précipitation, Les
anciens disaient cela .Eux avaient la sagesse...Caméron c" est quoi??? un père spirituel pour toi.....
Réponse de le 13/08/2013 à 0:04 :
Que de partisants du forage a gaz et du stockage nucleaire dans leurs jardins... l'eolienne est un bonheur a cte....
a écrit le 12/08/2013 à 13:21 :
Pourquoi avons nous la gauche la plus bête du monde ( OCDE)? Elle lie l'incompétence - on le voit tous les jours, la suffisance - elle ne tient pas compte de la majorité de Français qui leur dit: arrêter de casser la France, l'archaïsme - avec le rétro pédalage dans la modernité comme les OGM, le nucléaire, le gaz de schiste, l'acharnement à épuiser les investisseurs et les créateurs de richesses par une fiscalisation démesurée, sans limite, l'idéologie - archéo marxiste avec la lutte des classes: je n'aime pas les riches! ce qui revient à dire qu'il faut que tout le monde soit pauvre, le mensonge d'état - affaire Cahuzac, le mensonge quotidien en démentant ce qui a été dit la veille - Moscovici qui n'a aucune vergogne à nous prendre pour des veaux ...
Mais bon sang, maintenant que vous l'avez vous qui avez votés mollande, est-ce que vous croyez que la France a mérité ça!
Réponse de le 12/08/2013 à 13:55 :
On est blindé après 5 ans de nanisme ...
Réponse de le 12/08/2013 à 14:01 :
Ben oui mais pour autant ça ne fera pas revenir le vilain petit personnage sponsorisé par Khadafi ...
Réponse de le 12/08/2013 à 14:38 :
"Chrysostome",si LA solution résidait seulement dans les parties politiques qui se succèdent depuis plusieurs décennies cela se saurait ! "Ils" (les politiques) viennent tous du même moule et seul l'emballage change ! Le vrai changement viendra des individus que nous sommes TOUS ! Cela fait des années que nous voulons croire aux "vieilles recettes" qui appartiennent au passé : Etat providence,politiques,mais ... Pour ce qui est de la vraie richesse , elle ne vient sûrement pas de cette nouvelle facette du capitalisme financier qui a perdu tous ces points de repaire mais d'abord de nous même.L'idéologie est le propre de toutes les politiques ! Hier (Nicolas) comme aujourd'hui (François) ,quels constats ? Il faut vous en prendre à VOUS d'abord mais pas aux autres ! En plus simple : que puis-je faire pour que ça CHANGE ? Personnellement , j'essaie à mon modeste niveau de contribuer à ce modeste changement ...(consommer local,diminuer ma consommation d'énergie,ne pas (ou presque) utiliser de produits chimiques dans mon quotidien,me fournir à certaines coopératives comme ENERCOOP, privilégier les énergies renouvelable pour des usages domestiques, ...Et vous ?
Réponse de le 12/08/2013 à 17:49 :
@bioman très bien le comportement individuel, mais sans savoir pourquoi , francois ou nicolas , sont identiques la confrontation des idées ne nous fera pas avancer vers une économie autre que celle que nous subissons.
a écrit le 12/08/2013 à 12:51 :
Un grand absent dans ces pseudo débats en France : il s'appelle le Bureau de Recherches Géologiques Miniers (BRGM) qui lui connait la nature de nos sols ! Estimer comme en Grande Bretagne à 51 ans de production de combustibles non conventionnels est grotesque.L'autre enjeu complètement occulté est le METHANE (CH4) dont les émissions seraient catastrophiques d'un point de vue impact climatique puisque la fracturation "fait tout remonter" ! Pour rappel , le CH4 est 25 fois plus puissant que le CO2 !!! "Ils"(certains politiques, financiers et industriels) veulent jouer AU SUICIDE DE L'HUMANITE pour quelques années de bénéfices ? Pendant ce temps là , le soleil brille ...mais d'abord pour les plantes .Elles utilisent cette matière première pour la photosynthèse à hauteur d'un 0,5% (rendement estimé) pendant que nous humains , nous évertuons à brûler en quelques années ce que Dame NATURE a mis plusieurs MILLIONS d'années à constituer !(pétrole,charbon,gaz,uranium) Alors la révolution énergétique , c'est maintenant car le soleil n'en a plus que pour quelques MILLIARDS d'années ! Humour ...
Réponse de le 12/08/2013 à 13:50 :
+1000
Eh oui, c'est le problème avec les pro gaz de schiste, nucléaire... Toujours une vision court termisme et irresponsable. Faisons le et on verra après pour gérer les conséquences. Seulement, le problème est que souvent les conséqences sont irréversibles. Pour quelques années de bénéfices, ça fait cher payé. D'autant plus qu'on ne les voit jamais ces bénéfices, par contre c'est nous qui payons les conséquences... :
- Tchernobyl, Fukushima : problèmes insolvables et irréversibles ...
- OGM/pesticide : contamine tout, ruine la terre, assassine les abeilles...
- Gaz de schiste : émission massive de méthane, ruine les nappes phréatiques ...
On aura ruiné la planète en quelques générations, c'est beau.
a écrit le 12/08/2013 à 12:36 :
Bah, l'avis de Mr Hollande est sans importance. Dans 3 ans, il sera parti. Et cela permettra de lancer l'exploitation intensive des gaz de schiste en France. Il suffit juste d'attendre.
Réponse de le 12/08/2013 à 14:03 :
Quand on viendra forer près de chez vous, il n'y aura plus de problème de cherté du logement : votre baraque ne vaudra plus rien hé hé hé...
Réponse de le 12/08/2013 à 14:24 :
C'est long 3 ans...
a écrit le 12/08/2013 à 12:04 :
En Europe, le chauffage consomme 2 fois plus de gaz naturel que la production d'électricité.

En 2007, l'Europe a utilisé :
137,4 millions de TEP de gaz naturel pour produire de l'électricité et 253 millions de TEP de gaz naturel dans le résidentiel, le tertiaire et l'industrie. Avec l'isolation et les chaudières biomasses et le chauffage solaire, surtout dans le sud, l'Europe peut espérer économiser une très grande partie des 253 millions de TEP de gaz naturel utilisées dans le résidentiel, le tertiaire et l'industrie.

Ce qui permettrait en plus de créer une pression à la baisse sur les prix du gaz naturel, car contrairement au pétrole, le marché du gaz est plus local.?
a écrit le 12/08/2013 à 11:54 :
Ce politique est un matamore, ne jamais l écouter , mais faire ce qu il dit peut etre intéressant, conclusion ; fions nous à notre jeu et pas au sien . Conseil d un joueur de poker.
a écrit le 12/08/2013 à 11:44 :
11 millions de dédommagement, c?est peu, quand on sait que cette exploitation va détruire leurs terres et leurs ressources hydrauliques pour les décennies à venir. Quand vont-ils comprendre que l?argent ne se mange pas ?

Également, ils semblent oublier que déjà, dans le monde, les pays faibles (notamment en Afrique) se font spolier leurs terres arables par les pays plus forts (Chine, péninsule arabique, etc.) à des conditions indécentes. Les anglais seront-ils les prochains à devoir acheter de la terre arable hors de chez eux ?
Réponse de le 12/08/2013 à 12:41 :
Vous affirmez " quand on sait que", qu'en savez vous ? Ce n'est pas parce que des entreprises Américaines ont fait n'importe quoi, qu'il faut conclure qu'il n'y a pas d'autre façon de faire.Je veux bien qu'on parle de risques. Alors étudions le risque et la façon de les diminuer. Toute entreprise humaine comporte des risques. Doit-on pour cela ne rien faire? Tout au moins, donnons nous les moyens d'expérimenter.Dans un pays cartésien, la conclusion devrait être la suite le résultat d'une étude et non d'une croyance.
Réponse de le 12/08/2013 à 13:08 :
C est grâce à des personnes comme vous que des femmes étaient brûlés sous le surnom de sorcières , que la terre à bien failli rester plate ... Vous qui profitez confortablement de l énergie nucléaire au fond de votre canapé en sifflotant une boisson fraîche ...
Réponse de le 12/08/2013 à 13:56 :
La bière de Fukushima est excellente. Je vous conseille d'y émigrer avec tous vos petits amis rentiers ...
Réponse de le 12/08/2013 à 15:07 :
Ce qu'il est possible de faire se ferra et c'est pas trois demi trous du c....qui vont l'empecher !Demain on va leur demontrer ,la rue est à tout le monde ........
Réponse de le 12/08/2013 à 15:19 :
Mais oui mais oui ! On les attend toujours les rentiers révolutionnaires ...
Réponse de le 12/08/2013 à 15:58 :
N'empêche que cette crise économique fait plaisir dans le sens où l'on se rend compte qu'il existe moins de moutons que l'on pensait... Yes, we scan !
a écrit le 12/08/2013 à 11:30 :
Il est fort probable que Cameron ne fracturera pas dans le sous-sol de Londres. Comme toujours les pro-fracturations voient leurs avantages et laissent les problèmes aux autres. Dire que la France a les plus grosses réserves au monde n'est qu'un des nombreux arguments farfelus des lobbys pétroliers.
a écrit le 12/08/2013 à 11:26 :
Réduire la facture énergétique des Français, les socialistes s'en foutent. Ils ne pensent qu'a les taxer et à faire plaisirs à leurs copains écolos en vue des prochaines élections...
Réponse de le 12/08/2013 à 11:49 :
Leur amis écolos et paradoxalement les férus du 100% atome. Car avec cette énergie pas chère le nucléaire devient totalement inutile. Pour une fois les écolos et l'industrie du nucléaire sont sur la même longueur d'onde. Personnellement je doute que si il n'y avait que les écolos on aurait bridé cette industrie. Ex : les écolos sont contre Flamanville mais ça se fait quand même, alors que c'est une aberration économique.
Réponse de le 12/08/2013 à 12:13 :
Je note que vous êtes volontaire pour un forage dans votre jardin. Merci à vous, je transmets aux compagnies. PS : au cas où vous l'ignoreriez, n'étant pas propriétaire du sous-sol, vous toucherez macache bono...
Réponse de le 12/08/2013 à 15:12 :
Non ,nous on est volontaire pour que le forage se fasse CHEZ TOI et on ferra tout pour. Pourquoi s'emmerder ,si t'es seul à gueuler ou si peut ,on a gagné ,chacun sa pomme ,chacun sa merde .....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :