Paris organise un sommet européen pour plancher sur le chômage des jeunes

 |   |  565  mots
(Crédits : DR)
François Hollande reçoit ce mardi à Paris vingt-quatre des vingt-huit chefs d’État et de gouvernement de l'Union européenne pour discuter du problème endémique du chômage des jeunes. Cette réunion fait suite à celle organisée en juillet en Allemagne par Angela Merkel.

Angela Merkel, José-Manuel Barroso, Herman Van Rompuy... ils seront tous à Paris ce mardi après-midi pour évoquer le problème du chômage des jeunes européens. D'après les chiffres de septembre 2013, 23,5 % des jeunes sont à la recherche d'un emploi dans l'Union européenne (UE). Un niveau "inacceptable" juge la Commission européenne. En France, ce taux atteint 25%, en Allemagne il n'est que de 7,7 % mais atteint 56% en Grèce et en Espagne.

Confirmer la volonté politique

L'objectif de la réunion de ce 12 novembre est donc de montrer que la mobilisation contre ce problème est "extrêmement forte". Vingt-quatre des vingt-huit chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne y participent, elle fait suite à celle organisée par la chancelière allemande le 3 juillet dernier à Berlin. Les présidents du Conseil, de la Commission et du Parlement européens Herman Van Rompuy, José-Manuel Barroso, et Martin Schulz, celui de la Banque européenne d'investissement (BEI) Werner Hoyer ainsi que les chefs des services publics de l'emploi et partenaires sociaux seront également présents.

Au programme, il est prévu que la conférence débute à 15h. Auparavant, dans la matinée, Michel Sapin aura reçu ses homologues tandis que le Président de la République française aura rencontré de jeunes Européens afin d'évoquer ce sujet crucial avec les principaux intéressés.

L'Élysée a fait savoir que le but de la conférence de 15h n'est pas de lancer de nouveaux instruments mais de "s'assurer que tous les moyens sont mis en œuvre et que la volonté politique est confirmée pour obtenir des résultats concrets dans les deux ans qui viennent".

A l'issue de la conférence, vers 17h45, une conférence de presse finale est prévue. Devraient y assister: François Hollande, Angela Merkel, Herman Van Rompuy, José-Manuel Barroso, Martin Schulz et la présidente lituanienne Dalia Grybauskaite, qui assure la présidence tournante de l'UE.

Un plan à 6 milliards d'euros

Il y a six mois, les Européens ont décidé de mobiliser des moyens très ciblés avec notamment une enveloppe de six milliards d'euros destinée aux régions les plus frappées par le chômage des jeunes. La France, espère toucher 10% de cette enveloppe, soit 600 millions auxquels s'ajoutent 100 millions lors du dernier conseil européen.

>> L'Union européenne versera 600 millions d'euros pour contrer le chômage des jeunes Français

Selon Paris, en plus de ces six milliards en 2014 et 2015, soit 12 milliards, la Banque européenne d'Investissement (BEI) a prévu de consacrer à l'emploi des jeunes six milliards par an de 2013 à 2015, et le Fonds social européen (FSE) six à sept milliards par an sur la même période. Au total 40 à 45 milliards d'euros seraient ainsi mobilisés sur trois ans. Au cœur de tous ces dispositifs, l'UE a instauré le principe d'une "garantie pour la jeunesse" stipulant qu'aucun jeune Européen ne reste plus de quatre mois sans proposition d'emploi ou de formation. Les États membres doivent transmettre avant la fin de l'année leur plan d'application de cette "garantie" et un comité se réunira en décembre à Bruxelles pour les évaluer. L'Élysée a indiqué avoir envoyé le sien vendredi.

LIRE AUSSI:

>> A Berlin, les Européens au chevet du chômage des jeunes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2013 à 21:08 :
Sommet bidon! rien ni fera avec les elections europeennes un tsounami renversera cette union de mafieux et sonnera la fin de L'UMPS !
a écrit le 12/11/2013 à 20:05 :
Il y a du boulot pour les jeunes mais souvent il est plus simple de se mettre en situation d'aides sociales donc nier cette réalité est stupide. Si on laissait la jeunesse réussir, faire fortune (oups le gros mot), rêver, construire on serait un pays de rêve, mais bon il y a les énarques (minables intellos auto satisfait) pour casser ce rêve.
Réponse de le 12/11/2013 à 20:25 :
et on mettrait les plus de 35 ans au chomage ? ça va pas la tête ?
a écrit le 12/11/2013 à 16:02 :
Ce président est pitoyable. On sait depuis des années ce qu'il y a à faire pour réduire le chômage des jeunes. Malheureusement, c'est idéologiquement incompatible avec l'idéologie socialiste qui empêche les réformes quand elle est dans l'opposition et ne les faits pas quand elle est au pouvoir. Les allemands ont 7.7 % de chômage des jeunes... nul besoin de discutailler encore. Il faut observer et reproduire ce qui peut l'être, quitte à l'adapter et à l'améliorer.
Réponse de le 12/11/2013 à 16:08 :
Si on vous suit, il faut supprimer le SMIC et remettre le servage à l'ordre du jour car c'est ce qui se passe actuellement chez nos voisins allemands.
a écrit le 12/11/2013 à 14:10 :
Pourquoi un sommet? continuons a sortir 150 000 jeunes par an sans formation et encore davantage, spécialisés dans la migration des crevettes grises dans la baie du mont saint michel.....et nous aurons la réponse à : Pourquoi les jeunes ne trouvent pas d'emplois.
a écrit le 12/11/2013 à 14:02 :
Du chômage chez les jeunes ? étrange.
Serait-ce lié à l'augmentation de l'âge de départ à la retraite ? Au poids des charges qui pèsent sur les entreprises ? Au nucléaire ? Au 5/5èeme ? Voire au 6/5ème ? Aux délocalisations ? A l'automatisme ?
Pourtant on fait des efforts en France pour lutter contre le chômage : on écrit des lois que personne ne sait lire (à part les érudits), on a deux fois trop de haut-fonctionnaire, des milliards de lois ... on s'occupe quoi
Réponse de le 12/11/2013 à 15:07 :
v comme victoire le prunier a été ebranle hier il ne reste plus qu'a faire tomber les prunes
Réponse de le 12/11/2013 à 15:07 :
v comme victoire le prunier a été ebranle hier il ne reste plus qu'a faire tomber les prunes
a écrit le 12/11/2013 à 12:56 :
Très bien l'idée du sommet européen.
Il faut également créer une commission chargée du sujet.
Et ne pas oublier de créer une agence nationale de lutte contre le chômage des jeunes.
Agence qui pourrait cllaborer avec une nouvelle agence européenne de lutte contre le chômage des jeunes.
Sans compter les agences départementales et régionales qui pourraient être également créées!!
Réponse de le 12/11/2013 à 13:21 :
et tout ça avec l'argent des impots, france record du monde du nombre de fonctionnaires qui servent à ??
Réponse de le 12/11/2013 à 18:48 :
Bien dit !!!!!!
a écrit le 12/11/2013 à 11:28 :
Pas sûr que les milliards ainsi employés soient bien utiles.
Le plein emploi est devenu un rêve. L'augmentation de la durée de travail avant retraite, celle de la productivité à travers la mécanisation et l'automatisation ne prêchent surement pas pour cela.
Ce n'est pas non plus l'augmentation de la durée hebdomadaire due travail qui arrangera les choses.
Allons nous continuer à prélever toujours plus sur ceux qui travaillent pour assister ceux qui sont sans emploi?
A part accélérer la déliquescence de la société je ne vois guère d'utilité à cette façon de faire.
Réponse de le 12/11/2013 à 12:49 :
seul un mouvement de masse pour renverser cette 5 eme republique, mais prudence le prix a payer serat lourd en perte humaine umpps on mis en place un systeme repressif impitoyable
a écrit le 12/11/2013 à 10:32 :
Très représentatif de la France en 2013 la photo ! C'est en Suède ? MDR le décalage, franchement un peu de sérieux.
Réponse de le 12/11/2013 à 11:25 :
C'est probablement chez les écolobobos parisiens, vous savez ceux qui s'habillent tous les jours pour un entretien d'embauche en milieu rural. C'est le jardin social à la française...
Réponse de le 12/11/2013 à 11:30 :
Mais enfin qu'est ce que vous racontez ? Vous ne faites que montrer votre ignorance de ce qu'est la France. Et la Suède d'ailleurs.
Réponse de le 12/11/2013 à 12:04 :
@ @MDR

La France n'est plus, c'est bien normal que MDR ne puisse la reconnaître sur cette photo. Le multiculturalisme tant plébiscité par les écolobobos et largement présent en banlieue, est aux abonnés absent sur cette photo. D'ailleurs la Suède avec ses prestations sociales bien plus généreuses qu'en France fait face également à des tensions sociales de même nature. Visiblement la diversité culturelle ne semble rassembler les politiques que lors d'une échéance électorale...
Réponse de le 12/11/2013 à 13:24 :
Intelligente remarque, ça rappelle la propagande d'un pays proche et d'un passé pas si lointain...
a écrit le 12/11/2013 à 10:26 :
Le plein emploi c'est fini dans les conditions actuelles. Le chômage est devenu structurel. L'augmentation de la productivité de la durée de cotisation avant droit à retraite, la mécanisation, l'automatisation vont à l'encontre de cet objectif.
Ce n'est pas non plus en augmentant la durée hebdomadaire dub travail que l'on remediera au chômage.
On ne peut pas non plus continuer dans la voie actuelle qui consiste à prélever sur les travailleurs pour assister les sans emplois car à terme la déliquescence de la société est inéluctable.
Réponse de le 12/11/2013 à 11:32 :
Je propose de transférer le budget des allocations familiales dans l'assurance chômage. Nous n'avons plus besoin d'une politique familiale nataliste dans ce pays, la guerre est terminé et les boomers ont bien "travaillé". Il serait temps de fermer l'usine à chômeurs!
a écrit le 12/11/2013 à 9:39 :
Est-ce que déverser tant d'argent va créer des emplois pour les jeunes dans le secteur privé?
a écrit le 12/11/2013 à 9:19 :
Idée pour reduire le taux de chomage des jeunes : reduire celui des 30-40 ans comme cela les entrprises recruteront des jeunes
Réponse de le 12/11/2013 à 11:29 :
Vous devez être à priori fâché avec les mathématiques car si statistiquement vous réduisez le taux de chômage des 30-40 ans, par conséquent vous réduisez la quantité de chômeurs et gonflez le taux de chômage des autres catégories (jeunes et seniors).
Réponse de le 12/11/2013 à 11:31 :
Idée pour reduire le taux de chomage des 30-40 ans : reduire celui des jeunes comme cela les entreprises recruteront des 30-40 ans

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :