Berlin prépare un troisième plan d'aide pour la Grèce

 |   |  406  mots
Il manquera en 2014 et 2015 15 milliards d'euros à la Grèce.
Il manquera en 2014 et 2015 15 milliards d'euros à la Grèce. (Crédits : reuters.com)
Athènes sera à cours d'argent à la mi-2014. L'Allemagne travaille à un nouveau plan d'aide. Sous conditions...

Selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, les fonctionnaires du ministère fédéral des Finances à Berlin travaillerait actuellement à la réalisation d'un troisième plan d'aide à Athènes… sans réduction de la dette. Selon les informations du Spiegel, cette aide serait accordée avant les élections européennes de mai comportant soit une nouvelle restructuration de la dette, soit un nouveau programme de soutien. Le montant de cette nouvelle aide serait de 10 à 20 milliards d'euros.

Pas de restructuration de la dette

Dans la journée de lundi, la Wilhelmstrasse, siège du ministère des Finances allemand, a démenti catégoriquement toute nouvelle restructuration de la dette. Ce n'est pas surprenant, car pour être efficace, il faudrait que les organismes parapublics qui ont prêté à Athènes se joignent à la restructuration. Ce serait potentiellement mettre en danger le sacro-saint argent du contribuable, ce qui serait mal venu outre-Rhin où le parti eurosceptique Alternative für Deutschland (AfD) est crédité de 7 à 8 % des intentions de vote aux européennes.

10 à 20 milliards d'euros sous conditions

Reste donc sans doute un programme d'aide « classique » de 10 à 20 milliards d'euros. Les investisseurs estiment souvent qu'il devrait manquer 15 milliards d'euros à la Grèce pour se refinancer en 2014 à 2015 puisque le « deuxième plan d'aide » s'achève en juillet 2014. Mais le Spiegel prévient d'emblée : ce programme « sera conditionné à ce que le gouvernement grec s'engage avec fermeté à réaliser les réformes. » Programme vague, mais qui fait sans doute référence au bilan récent de la troïka qui a indiqué que seulement la moitié des réformes prévues ont été appliquées en Grèce. Il faut dire que cette moitié a déjà eu un coût économique considérable.

Vers de nouvelles élections ?

Athènes tente depuis des mois de calmer la volonté de la troïka d'imposer l'intégralité du programme. En vain. Berlin est bien décidé à l'imposer. L'actuel gouvernement grec n'aura sans doute pas de mal à l'accepter et l'on peut même imaginer une conséquence d'un nouveau plan d'aide : des élections anticipées. Il s'agira alors de placer les Grecs devant ce choix : réélire la coalition Nouvelle Démocratie-Pasok et toucher la nouvelle aide ou se voir couper les fonds et entrer dans l'inconnu… Cette nouvelle aide pourrait donc être une nouvelle illustration des pressions exercées sur la démocratie grecque et de la prédominance de la logique allemande en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2014 à 18:21 :
Romaric vous pouvez faire une sauvegarde de cet article ,vous aurez encore l'occasion de nous signaler un quatrième plan à venir pour la Grèce.Comme dit l'autre ,l'on ne voit pas le bout du tunnel.Il n'y a pas de solution,ce pays est en faillite.
a écrit le 04/02/2014 à 14:12 :
messieurs les journalistes , quand vous parlez du tonneau des danaïdes pourriez vous afficher le montant total des euros mis sur la Grèce depuis ses premières difficultés , le montant déjà remboursé car depuis le temps , votre intervention ne sert pas la clarté ( en ce qui me concerne !!!!!! ) des " sous venir " .
a écrit le 04/02/2014 à 13:05 :
qui, en rétablissant le Service du Travail Obligatoire, n'est qu'une fabrique à esclaves (plus de 7 millions d'Allemands sont réduits aujourd'hui en esclavage dans leur pays) ferait mieux de payer sa "kolossale" dette de guerre à la Grèce. mais il est vrai que Merkel qui, hier, était une propagandiste acharnée au service de l'Allemagne de l'Est, a soigneusement retourné sa veste come elle le fait tout le temps et qu'elle doit encore escroquer et génocider le peuple grec. ce que son prédécesseur moustachu n'a pas réussi à commettre en Grèce, elle tente de le faire aujourd'hui en utiluisant l'arme économique. Heureusement, comme toujours, les Grecs se montrent les plus courageux et ont des leçons à donner aux "Boches" comme aux franchouillards.
a écrit le 04/02/2014 à 12:26 :
Un entreprise comme siemens (collabo des nazis) a corrompue les dirigeants grecs et a contribue au surendettement
a écrit le 04/02/2014 à 10:07 :
l'Allemagne ne donne pas d'argent au grecs. Elle lui prête comme une banque. La Grèce devra rembourser cette dette avec les intérêts. Ainsi l'allemagne qui emprunte à des taux bas sur les marchés financiers redonne cet argent aux grecs avec un taux supérieurs. Les allemands ne donneront jamais d'argent à qui que se soit. Merkel a étté très clairla dessus tout est fait en Europe pour l'Alllemagne
Réponse de le 04/02/2014 à 12:22 :
Qu'est qui empêche alors la Grèce d'aller emprunter ailleurs, à la France par exemple, ou à une banque ?
Réponse de le 04/02/2014 à 14:22 :
Qu'est-ce qui empêche ?? Les européens !! Les états-voyous européens, france et allemagne en tête, ne veulent surtout pas que la Grèce sorte de l'euro (ce qui est depuis longtempsla meilleure solution pour le pays) et décrétant ne plus rembourser le moindre euro à ses créanciers (tant pis pour eux ! ils ont assez longtemps truandés les Grecs). Et ces mêmes états qui vivent aux crochets des Grecsne veulent surtout pas que la Grèce emprunte ailleurs. Sachez que la pseudo-"aide" à la Grèce, qui n'est qu'une vaste racket mafieux et étatisé, ne parvient pas en Grèce, seulement à hauteur de 10 à 15 %. le reste, soit plus de 85 % est détournée pour l'unique profit de quelques banksters (français entre autres) et d'états qui, de fait, vivent aux crochets de Grecs. Comme par hasard, parmi ces états parasites, on retrouve la france. Dans ces conditions, on comprend mieux le chantage malsain et mafieux mené par les européens, france et allemagne en tête. Quand ces pays arrêteront de truander les Grecs qui leur RAPPORTENT chaque année des dizaines de millions d'euros (regardez les - vrais ! - comptes de la france pour vous en paercevoir, alors que ce pays n'a pas encor déboursé un seule centime pour la Grèce), la Grèce et le peuiple grec se porteront beaucoup mieux. la Grèce n'a rien à attendre de bon de politiciens français, allemands, ... corrompus et mafieux, ni de banskters étrangers
Réponse de le 04/02/2014 à 15:23 :
Ce sont les européens qui empêchent sciemment la Grèce de retrouver son indépendance économique parce que cela les arrange bien. Aujourd'hui, alors que plus de 85 % de l'"aide" à la Grèce est détournée au profit de banksters et d'états véreux, la Grèce continue à subvenir aux besoins de nombreux états - france et allemagne surtout : la Grèce rapporte chaque année plusieurs dizaines de millions d'euros à une france qui vit aux crochets des Grecs. l est vrai que c'est bien dans la mentalité française. hier, les français truandaient leurs colonies dont ils se sont d'ailleurs fait légitimement éjecter; aujourd'hui ils vivotent en escroquant les Grecs et ils s'apprêtent à voler les Africains en envoyant déjà leurs mercenaire spréparer une nouvelle colonisation, armes à l'appui. Quand on est un peuple de profiteurs, d'assistés, de fainéants et d'incompétents, il n'y a qu'en truandant les autres qu'on parvient à vivoter.
a écrit le 04/02/2014 à 9:36 :
Berlin dit Berlin veut. Berlin ne se remettra jamais de ne pas dominer.
a écrit le 04/02/2014 à 9:36 :
Berlin dit Berlin veut. Berlin ne se remettra jamais de ne pas dominer.
a écrit le 04/02/2014 à 9:20 :
Va t on bientôt leur imposer la langue allemande pour unifier l'Europe?
Réponse de le 04/02/2014 à 11:56 :
c'est fort probable. pour aller travailler en allemagne comme toutes les autres économies eurpéennes aurant été détruites par l'austérité allemande. il manque de jeunes la bas.
a écrit le 04/02/2014 à 1:06 :
L'économie grecque se redresse lentement mais sûrement, la bourse notamment a fortement rebondi permettant le financement des entreprises, il n'y a donc pas le choix et c'est la meilleure option que de continuer dans la voie de l"aide mais surtout des réformes. Il y a de nombreuses adaptations et innovations malgré de mauvaises habitudes longues à changer, le contexte externe et toujours trop d'argent grec en Suisse qui devrait participer au redressement et aux recettes.
Réponse de le 04/02/2014 à 1:17 :
Pendant que la bourse grecque s'élève l'ensemble des bourses européennes (hors Graisse) plonge. Devinez qui remplit les caisses de la Graisse?
Réponse de le 04/02/2014 à 10:04 :
Quand Berlin viendra commander en France ( remarque c'est déjà le cas) pour vendre nos territoires comme ils disent aux grecs de vendre leurs iles ou supprimer la Sécu et augmenter vos impots. vous trouverez toujours ça bien?
a écrit le 04/02/2014 à 0:25 :
vous rigolez? les allemands feront payer aussi les francais pour filer du fric aux grecs. les grecs ont vraiment rien compris: se mettre sous la tutelle de ses crediteurs est de l esclavage. Franchement: ils ont piqué l euro et se laissent mettre en esclavage. Digne d une republique babaniere tout ca.
Réponse de le 04/02/2014 à 1:10 :
L'Argentine n'est pas dans l'euro ni l'Ukraine ni le Vénézuela malgré son pétrole et gaz et ils se portent plus mal que la Grèce comparativement. Si elle était sortie de l'euro la Grèce se porterait nettement plus mal aujourd'hui, c'était la solution la pire par rapport à celle choisie, difficile mais très valable à moyen terme.
Réponse de le 04/02/2014 à 10:09 :
l'allemagne ne donne pas de l'argent. Elle se comporte comme un banquier.
Réponse de le 04/02/2014 à 14:54 :
faux, archi-faux ! la meilleure solution pour la Grèce aurait été de sortir de cette zone euro mafieuse il y a au moins 3 ans et, aujourd'hui encore, cela reste la meilleure issue pour le pays et sa population. Car, ne vous en déplaise, le déficit grec est essentiellement provoqué par une pseudo-"aide" qui n'est qu'un racket étatisé. Et cela d'autant plus que plus de 85 % de cette "aide" n'arrive jamais dans le pays, mais est détournée en faveur de quelques banksters et d'états-voyous qui vivent aux crochets des Grecs. Et les français sont bien positionnés dans ce cas. mais comme les Grecs contribuent pour une large part à subvenir aux besoins indécents des français, allemands, ..., aucun européen n'a intérêt à permettre à la Grèce de sortir de la zone euro. Mais en 5 à 6 ans, et en refusant sainement, moralement et logiquement, de pousuivre tout remboursement (et tant pis pour les créanciers privés ou institutionnels qui ont escroqué la Grèce pendant des décennies !), la Grèce sort de tous ses problèmes et les Grecs peuvent retrouver une prospérité tout à fait légitime. Votre discours, qui est celui d'une personne qui n'a ni l'intelligence ni le courage d'oser penser par elle-même, est d'autant plus indécent que, de facto, vous vivez aux crochets des Grecs qui ont bien des leçons de courage et de dignité à donner. Aux franchouillards très moyens notamment.
a écrit le 03/02/2014 à 23:57 :
Si cette politique d'austérité-renflouement était efficace, ça se saurait depuis 2010 !! Sachant en plus que Merkel et Sarko ont dicté comme condition sine-qua-non que les contrats militaires hyper dispendieux (et obtenus grâce à des pots de vins à ces ministres grecs corrompus) soient maintenus en échange du fameux plan de sauvetage (ou plutôt de naufrage ?), tout cela est une vaste fumisterie !!
a écrit le 03/02/2014 à 23:19 :
La Gréce n a besoin de rien , les banques qui se sont portées garantes des achats militaires oui ........Devinez pour payer qui ?
a écrit le 03/02/2014 à 21:37 :
Arrêtez de nous "aider "!!!
a écrit le 03/02/2014 à 21:26 :
Une bonne politique pour mettre Aube Dorée au pouvoir...
Quand est-ce qu'on arrêtera de martyriser les Grecs ? C'est insupportable...
Réponse de le 04/02/2014 à 7:13 :
Martyriser les Grecs? Pourquoi mes impôts devraient ils être dépensés, à fonds perdus, en Grèce!
Réponse de le 04/02/2014 à 13:47 :
Vos impôts ??!! sachez mon petit ami que la Grèce RAPPORTE chaque année des dizaines de millions d'euros à la france qu'i n'a pas déboursé un seul centime pour la Grèce. sachez aussi que, dans les faits, vous continuez à vivre aux crochets des courageux Grecs qui travaillent beaucoup plus que vous (chiffres OCDE à l'appui) et qui fraudent moins le fisc que vous : plus de 75 % des Grecs sont victimes de prélèvements fiscaux à la source. sachez aussi que vous payez probablement moins d'impôts indirects et déguisés que les Grecs qui voient tous les taxes et impôts municipaux et autres intégrés à leur colossale facture d'électricité. Quand la france, l'allemagne, ... arrêteront de truander les Grecs et de vivre aux crochets de ce magnifique pays, la Grèce et le peuple grec se porteront nettement mieux.
a écrit le 03/02/2014 à 19:06 :
Les Grecs ont un lien de parenté avec les Gascons, Jacques Chirac, et Jean-François Copé : leurs promesses n'engagent que ceux qui les écoutent, et, promis, demain, ils arrêtent la langue de bois !
a écrit le 03/02/2014 à 17:19 :
De qui se moque-t-on des aides sous condition, cela s'appelle de l'ingérence. Si la Graisse a besoin de se refinancer elle peut très bien emprunter sur les marchés au prix fort ce qui l'obligera à se reformer avant le défaut. Vive la dictature européenne!
Réponse de le 03/02/2014 à 17:51 :
Réformer la Graisse cela s’appelle une liposuccion!
Réponse de le 03/02/2014 à 18:10 :
beaucoup de mépris la "graisse". Figurer vous que sans la Grèce nous serions encore peut être encore à l'age de pierre. la Grece a fait beaucoup d'effort imposés par les allemands qui n'ont fait qu'aggraver son état, sa dette et son chomage. ALORS ARRËTER DE DIRE N IMPORTE QUOI
Réponse de le 03/02/2014 à 19:00 :
@@michel: oué, même que lipo potame :-)
Réponse de le 04/02/2014 à 0:44 :
@Homère

La Graisse a réalisé beaucoup d'effort pour déguiser sa dette et entrer dans l'UE...
Réponse de le 04/02/2014 à 10:01 :
non ça c'est M. Draghi. renseignez vous avant d'écrire n'importe quoi sur la grèce.
Réponse de le 04/02/2014 à 12:32 :
@Homère

C'est aussi la faute de M. Draghi si les grecs ne paient pas d'impôts pour leurs services publics M. Jecetou?
Réponse de le 05/02/2014 à 9:20 :
Michel vous devriez lire un peu ça ne vous ferait pas de mal

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :