La BCE maintient ses taux inchangés malgré le risque déflationniste

La BCE a décidé de ne pas changer ses taux ce jeudi, malgré les pressions des marchés.

1 mn

La BCE n' a pas changé ses taux ce jeudi
La BCE n' a pas changé ses taux ce jeudi (Crédits : REUTERS)

Finalement, la BCE n'a pas cédé aux pressions des marchés. Ce jeudi, elle a annoncé qu'elle maintenait son taux principal de refinancement inchangé à 0,25 %, alors que beaucoup attendaient une baisse de 15 points de base à 0,1 % après le ralentissement du taux d'inflation en zone euro en janvier de 0,8 % à 0,7 %.

Zone risquée

Sans doute, le conseil des gouverneurs a-t-il jugé que ce chiffre ne représentait pas une modification substantielle de la situation, nécessitant une action de la BCE. Le conseil hésite également, sous la pression allemande, à entrer dans une zone, celle du taux zéro, dont il est fort difficile de sortir.

De nouvelles mesures ?

Restent plusieurs zones d'ombre qui devront être éclaircies durant la conférence de presse qui débute à 14 heures 30. On observera notamment si le discours de Mario Draghi ouvre la voie à d'autres mesures visant à réduire le risque de déflation. Les chiffres de la masse monétaire et de l'inflation demeurent en effet inquiétants.

 

Suivez la conférence de presse sur le site de la BCE en direct.

 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 06/02/2014 à 16:33
Signaler
Ce choix irresponsable fera partir le capital en fumée et le travail avec !!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 06/02/2014 à 16:27
Signaler
le choix de la BCE est révélatrice ... la note coûtera très cher !

à écrit le 06/02/2014 à 16:20
Signaler
la BCE a fait le choix entre le capital et le travail .... la messe est dite !!!! La note sera lourde à payer !!!!!!!!!!!!!!

à écrit le 06/02/2014 à 15:52
Signaler
Nous avons un soutien à l'euro, il monte progressivement depuis un certain temps, on arrive aux portes des 1,40, on pourrait dire la zone lourde... c'est bon pour le pouvoir d'achat.

le 06/02/2014 à 17:40
Signaler
le problème c'est qu'il n'y aura plus d'industrie en france avec un euro a ce niveau

à écrit le 06/02/2014 à 15:31
Signaler
On parle d'un CRACK sur le CAC? Alors le coq court et le cac couic? Alors reprise de la crise? Pourtant on parle aussi serrage des dépenses de 120 milliards...

à écrit le 06/02/2014 à 14:19
Signaler
Je rassure tout de suite, une hausse importante du prix de l'essence a été annoncée ce matin. Voilà qui devrait écarter tout risque déflationniste pour un certain temps...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.