Martin Schulz officiellement candidat socialiste à la tête de la Commission européenne

 |   |  430  mots
Ma première priorité comme président de la Commission sera l'emploi, a déclaré Martin Schulz après le scrutin. (Reuters)
"Ma première priorité comme président de la Commission sera l'emploi", a déclaré Martin Schulz après le scrutin. (Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'Allemand Martin Schulz, actuel président du Parlement européen a été élu samedi par les socialistes européens candidat à la présidence de la Commission européenne, samedi à Rome, par les socialistes européens, lancés dans la campagne des élections européennes de mai pour que "l'Europe change de cap".
Après le Parlement, la Commission européenne. L'Allemand Martin Schulz a été confortablement élu samedi à Rome par les socialistes européens pour devenir leur candidat à la présidence de la Commission européenne.

L'actuel président du Parlement européen a été élu avec 368 voix sur 404 (2 contre et 34 abstentions), lors du Xe Congrès du Parti socialiste européen (PSE) auquel participaient quelque 800 délégués, dont tous les chefs de gouvernement socialistes de l'Union européenne, lancés dans la campagne des élections européennes de mai pour que "l'Europe change de cap".

Présidence en fonction des élections

Pour la première fois, en vertu du traité de Lisbonne, les chefs d'Etat et de gouvernement européens devront prendre en compte les résultats des élections européennes pour la présidence de la Commission.

"Ma première priorité comme président de la Commission sera l'emploi", a déclaré Martin Schulz après le scrutin. "Je veux réduire le fossé entre les riches et les pauvres, entre les grands pays et les petits pays", a-t-il ajouté, rappelant ses origines, "libraire, maire d'une petite ville et issu d'une famille modeste".

"Manifeste pour une nouvelle Europe"

Contre "la majorité de droite", qui a créé selon eux une "Europe de la peur et de l'austérité", les sociaux-démocrates ont adopté un "manifeste" pour "une nouvelle Europe". Dans ce programme en dix points pour les cinq années à venir, ils placent en premier lieu "l'emploi" et "la relance de l'économie", la lutte contre "le dumping social", avec notamment l'instauration de salaires minimums.

Réunis à Rome, "lieu de naissance de l'Europe", "nous voulons lui donner un nouvel avenir, car l'Europe ne peut pas continuer comme ça (...) c'est le projet européen qui est en danger", a lancé le Premier ministre français, le socialiste Jean-Marc Ayrault.

Investiture officielle

Aujourd'hui, les sociaux-démocrates ne sont au pouvoir que dans onze pays sur 28, parfois dans le cadre de coalitions gauche-droite, et le PSE compte 195 députés au Parlement européen contre 275 aux conservateurs du Parti populaire européen (PPE). Mais selon les derniers sondages, les socialistes sont au coude à coude avec le PPE, voire même légèrement en avance.

Contrairement à leurs adversaires du PPE, les dirigeants du PSE avaient choisi depuis plusieurs mois leur candidat, en la personne de Martin Schulz, avant de l'investir officiellement samedi. Avenant et chaleureux, mais aussi autoritaire, voire parfois brutal, cet autodidacte de 58 ans, qui n'a jamais participé à un gouvernement, est un fonceur, qui assure répugner à la langue de bois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2014 à 14:31 :
pour reduire l ecart entre les riches et les pauvres , il faut tous sinplement reduire l ecart entre les monnaies forte et les monnaies faibles DONC L EUROPES DOIT BAISE L EUROS???
a écrit le 10/03/2014 à 15:40 :
et si on veux l'europe sans avoir une girouette de berlin on doit ce tourner vers qui ?
a écrit le 04/03/2014 à 16:04 :
Ma préférence va à Nigel Farage :)
Réponse de le 08/03/2014 à 18:33 :
@kirk la mienne aussi mais en France sans conteste à F ASSELIENAU. NB : celui-là livre bientôt une conf à domicile chez Farage, à Londres.
a écrit le 03/03/2014 à 13:25 :
Quand on lit les commentaires, on s'amuse à repérer les zélateurs obligés et les autres. Ce d'autant que le thème du "polyglotte, parlant même le breton, c'est dire etc." est à la limite du risible. Un peu comme si en parlant d'un professeur de médecine à nommer à la tête d'un hôpital, on évoquait sa connaissance intime de certains malades avec qui il aurait dîné, joué au tennis ou... Bref. Un grand moment de propagande. Parce que pour le reste, le fond de l'affaire, on n'a rien ou pas grand chose...
a écrit le 03/03/2014 à 10:30 :
Pitié, quand je vois le résultat des socialistes en France, si en plus on les a en Europe, au secours...
a écrit le 03/03/2014 à 9:31 :
je l'ai entendu plusieurs fois et c'est un très bon candidat avec une vraie vision pour l'Europe. Il a prouvé son indépendance par rapport à l'Allemagne à la tête du Parlement, donc je lui fais confiance pour faire valoir l'intérêt général des Européens et pas celui de son pays d'origine. Pour moi il n'y a pas photo entre Mr Schulz et Mr Barnier.
Réponse de le 03/03/2014 à 9:56 :
Entre Schulz et Barnier , je choisis evidemment Schulz.
a écrit le 03/03/2014 à 8:37 :
Il ressemble à l'acteur dans la série Papa Schulze !!!
a écrit le 03/03/2014 à 8:07 :
Martin Schulz est un socialiste allemand, mais il est avant tout allemand, comme tous les allemands. C'est ce qui fait leur force et leur faiblesse. Entre un Barosso pro anglo-saxon et un Schulz pro-allemand, tous les 2 libéraux, l'Europe continuera d'être bradée aux intérêts privés.
a écrit le 03/03/2014 à 0:23 :
Il a beaucoup de qualités et parle un nombre de langues étonnant dont le Breton ! Barnier est bien aussi. Il va falloir continuer à bâtir l'Europe et l'améliorer car c'est une super construction malgré des défauts, quelques corrompus et le lobbying fréquent.
a écrit le 02/03/2014 à 21:39 :
Schulz est un vrai socialiste allemand au meme titre que Gerd Schroeder . Rien a voir avec d´autres rigilos ....
Réponse de le 02/03/2014 à 23:48 :
c'est vrai avec ses lunettes , il fait intelligent mais on ne comprend pas ce qu'il rabache .
Réponse de le 03/03/2014 à 8:01 :
@Papa fox
Schröder :Socialiste? Vous avez vu ça où?
a écrit le 02/03/2014 à 20:22 :
Papa Schulz veut pendre la place du calife mais surement pas pour faire du socialisme!
a écrit le 02/03/2014 à 18:17 :
Porteur de serviette de Barroso et duFMI il est responsable de toutes les infamies faites au peuple grecs ,Portugais et Espagnol il doit partir et le plus vite possible
a écrit le 02/03/2014 à 17:02 :
J'espère que les Députés Européens tiendront compte du bilan catastrophique d'HOLLANDE et d'AYRAULT et de sa clique en France pour ne pas vouloir mettre un "camarade" en place à l'U.E. prônant les mêmes dérives idéologiques, fût-il Allemand !
a écrit le 02/03/2014 à 14:34 :
il faut se débarrasser de ce ramassi de gogos aux théories nauséabondes le plus souvent !
a écrit le 02/03/2014 à 10:45 :
Il est déplacé de placer un allemand à ce poste quand on sait que l'allemagne foule les règlementations anti-pollution aux pieds et cela depuis des années.
Et je ne parle pas du scandale de l'ADAC.
Réponse de le 02/03/2014 à 18:55 :
De quoi parlez vous ? Quel rapport avec le sujet ?
Réponse de le 03/03/2014 à 8:34 :
Bah , aucun...:-)
a écrit le 02/03/2014 à 9:38 :
Intelligent, expérimenté et polyglotte - Martin Schulz sera vraiment l'homme de la situation. Il fera un excellent Président de la Commission, d'autant plus que l'Allemagne, de par son poids économique et politique, mérite ce poste.
Réponse de le 02/03/2014 à 14:33 :
vous me faites peur
Réponse de le 03/03/2014 à 9:55 :
Justement , je trouve qu 'elle use très mal de son poids politique et économique.
a écrit le 02/03/2014 à 9:10 :
Il a beaucoup de qualités et parle un nombre de langues étonnant dont le Breton ! Barnier est bien aussi. Il va falloir continuer à bâtir l'Europe et l'améliorer car c'est une super construction malgré des défauts, quelques corrompus et le lobbying fréquent.
a écrit le 02/03/2014 à 0:05 :
L'Europe va mal quand elle a des socialistes à sa tête !
Réponse de le 02/03/2014 à 9:12 :
Non quasiment chaque fois les socialistes ou les démocrates aux Etats-Unis diminuent les dettes que la droite ou les républicains accroissent. Regardez les études sur le sujet.
Réponse de le 02/03/2014 à 19:15 :
Non quasiment chaque fois la droite ou les républicains aux Etats-Unis diminuent les dettes que les socialistes ou les démocrates accroissent. Regardez les études sur le sujet.
a écrit le 01/03/2014 à 18:53 :
Il est responsable avec la troika de toute les infamies sur les peuples il doit partir couler une douce retraite avec tout l'argent empoches a Bruxelles
Réponse de le 01/03/2014 à 20:57 :
Il ne fait pas partie de la troïka. Ne confondriez vous pas la commission et le parlement ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :