Les eurosceptiques gagnent des points aux élections locales britanniques

 |   |  231  mots
Le parti de Nigel Farage, chef de file de l'Ukip, a particulièrement percé dans l'Essex, au nord-est de Londres.
Le parti de Nigel Farage, chef de file de l'Ukip, a particulièrement percé dans l'Essex, au nord-est de Londres. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ukip, le parti pour l'indépendance du Royaume-Uni, mené par Nigel Farage est parvenu à battre les Conservateurs dans certaines localités où ont eu lieu des élections outre-Manche jeudi.

Le coup d'envoi des élections européennes était lancé dès jeudi outre-Manche. Le même jour, une partie des Britanniques élisaient les membres des conseils locaux. A la sortie des urnes, le parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (Ukip) mené par Nigel Farage semblait en bonne place pour s'imposer à côté de ses adversaires conservateurs et travaillistes, battant parfois les premiers.

Des sièges en plus pour Ukip 

Les conservateurs, actuellement au pouvoir, ont ainsi "perdu" d'importantes localités au nord du pays tandis que le vote Lib Dem a reculé. A six heures du matin, vendredi, alors que le décompte était encore en cours dans une centaines de localités sur les 172 qui étaient concernées par le vote en Angleterre et en Irlande du Nord, Ukip avait déjà gagné 85 sièges. De leur côté, les conservateurs en perdaient 93, les Libéraux Démocrates 72 tandis que les travaillistes en obtenaient 74. 

Le parti de Nigel Farage a particulièrement percé dans certaines grandes villes comme Birmingham, ainsi que dans l'Essex, au nord-est de Londres. 

Percée aux Européennes? 

Ce "séisme" politique était annoncé depuis plusieurs jours par des sondages. Il pourrait présager une forte avance pour le parti eurosceptique en Grande-Bretagne, où les résultats aux élections européennes seront annoncés dimanche. 

>> Les eurosceptiques sèment la panique chez les conservateurs

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2014 à 23:03 :
Le Royaume-Uni montre la voie. Demain quand l'Ukip sera une référence en Europe, on va regretter de ne pas avoir choisi le FN en éclaireur. C'était comme ça avec le minitel et l'internet, les femmes président.... la France toujours en retard.
a écrit le 23/05/2014 à 13:33 :
Et bien tant mieux! Que les anglais sortent de l'Europe, cela lui permettra de nouveau d'avancer! Ce sont essentiellement eux qui bloquent la nécessaire évolution de l'Europe.
a écrit le 23/05/2014 à 12:50 :
Les députés Européens sont des plantes vertes dans la serre du parlement de Strasbourg , mais excessivement arrosés ou rémunérés , c'est au choix !!! , ils ne prennent aucune décision et n'ont aucun pouvoir , quel gaspillage !!!!!!!
Réponse de le 23/05/2014 à 14:02 :
Pas d'accord, les parlementaires européens sont très utiles. Ils permettent de donner le change et de faire croire à un semblant de démocratie à Bruxelles et à Strasbourg.
Réponse de le 23/05/2014 à 16:11 :
tout à fait d'accord avec @Harry Cart.
a écrit le 23/05/2014 à 12:40 :
Mais pourquoi ne sortent-ils pas de l'Europe. Les Anglais sont eurosceptiques et l'Europe est Anglosceptiques. Soyons démocrates et sortons les !!
Réponse de le 23/05/2014 à 18:18 :
il y a aussi des français qui veulent sortir de l'Europe, et des belges ,des allemands Etc.... il faut être vraiment naïf pour croire à l'U.E.
a écrit le 23/05/2014 à 9:56 :
Enfin, un bonne nouvelle pour commencer le jour ! Bravo ! et que ça continue !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :