La défaite européenne de la stratégie de dédiabolisation du FN

 |   |  911  mots
Marine Le Pen ne pourra pas former un groupe au parlement européen
Marine Le Pen ne pourra pas former un groupe au parlement européen (Crédits : reuters.com)
Le FN n'a pas réussi à former un groupe politique au parlement européen. Une défaite financière et politique. mais aura-t-elle un impact en politique intérieure ?

Un mois après son succès aux élections européennes, le Front National a dû essuyer une vraie défaite dans les couloirs du parlement européen. Marine Le Pen n'a pas réussi à créer un groupe politique. Elle a échoué sur l'écueil du nombre requis de représentants d'un quart des Etats membres (ici sept membres).

Défaite financière

C'est une double défaite pour le FN. D'abord, financière. Le groupe EFD (Europe de la liberté et de la démocratie) qui a finalement été formé grâce à la dissidence d'un élu frontiste devrait disposer d'un budget de 14 millions d'euros. Une manne qui sera donc refusé au FN qui continuera de siéger sur les bancs des « non inscrits. »

Une voix peu audible

Mais la défaite la plus lourde est sans doute politique. D'abord, parce que ne pas faire partie d'un groupe offre moins de place à la parole d'un élu. La voix des partisans de Marine Le Pen aura bien de la peine à se faire entendre au milieu des quelques 54 députés sans affiliation qui devront tous se partager un temps de parole limité. Le FN devra également se battre pour participer aux commissions où se déroule l'essentiel du travail parlementaire. Pas simple dans ces conditions de « bloquer l'avancée de l'UE » comme Marine Le Pen l'avait promis.

Refus de l'alliance avec les néo-nazis

Mais il y a encore pire. Le FN a été victime de son positionnement et de son passé. La « dédiabolisation » réalisée par Marine Le Pen n'a pas convaincu partout en Europe et elle a interdit au parti français quelques alliés infréquentables. Pour convaincre que le FN n'est « pas un parti d'extrême-droite », il semblait en effet difficile de s'allier avec la partie la plus extrême des nationalistes européens, ceux qui ne cachent pas leur caractère néo-nazis : les Grecs d'Aube Dorée, les Hongrois du Jobbik ou les Allemands de la NPD. Pour autant, rejeter ces alliances n'aura pas été suffisant.

Trop sulfureux

Pour la plupart des partis eurosceptiques de droite en Europe, le FN reste un parti trop sulfureux. La seule recrue engagée par le FN dans ce grand mercato des groupes politiques au parlement aura ainsi été la Ligue du Nord qui était précisément désireuse de montrer sa radicalisation et de rompre avec son passé d'allié supplétif de Silvio Berlusconi pour prendre la tête de l'opposition xénophobe à l'euro en Italie. Quant aux partis soucieux de maintenir une respectabilité dans leur propre paysage politique, ils ont fui l'alliance du FN comme une infamie.

Infâmant

Beaucoup d'alliés potentiels de Marine Le Pen, y compris ceux qui lui avaient donné un accord préalable, se sont défilés et ont préféré s'allier soit avec les Tories et son groupe l'ECR, soit avec l'UKIP et EFD. Les Démocrates suédois, si soucieux de faire oublier leur passé néonazi, ont ainsi préféré rejoindre la deuxième option. Même chose pour les Lituaniens d'Ordre et Justice. De façon générale, on a remarqué une fuite des partis eurosceptiques vers la respectabilité. C'est ce qui explique le grand succès du groupe ECR des eurosceptiques « modérés » qui a attiré les partis finlandais, danois, allemand et même la N-VA flamande. Au sein de l'ECR, on ne peut être qualifié de parti d'extrême-droite puisque les Tories en font partie. Mais on peut y critiquer à son aise l'UE.

Incompatibilité avec les partis d'Europe centrale et orientale

Le FN a donc raté le coche. Nul en Europe ne croit à sa modération et comme il ne peut s'allier avec les néo-nazis, la constitution d'un groupe était chose très difficile. Les propos de Jean-Marie Le Pen sur Patrick Bruel, en rappelant que le FN n'en avait pas fini avec ses vieux démons, auront encore compliqué l'exercice. Mais il faut aussi souligner combien « l'ADN » du FN, ce mélange de vieux PCF et de nationalisme « à la française » est difficilement compatible avec d'autres partis en Europe.

En Europe de l'Est, les eurosceptiques sont souvent ultra-libéraux et anti-russes, quand le FN est interventionniste et pro-russe. Si la critique de l'immigration peut faire mouche en Europe de l'ouest, elle est perçue comme une attaque à l'est où l'on émigre. Or, sans alliés à l'est, il est impossible de constituer un groupe politique dans l'Europe des 28.

Un coup dur pour le FN en France ?

Enfin, le FN, comme les autres partis eurosceptiques de droite sont obsédés par leur position en politique intérieure. L'Europe n'est qu'un marchepied et un moyen de récolter de l'argent et de la visibilité médiatique. Leur but est de progresser lors des élections nationales. L'Europe est le cadet de leurs soucis, sauf s'il peut leur nuire sur le plan national. Ils ne veulent donc rien construire au niveau européen. D'où cette incapacité à s'entendre. Mais, du coup, cette défaite européenne du FN n'est peut-être pas une défaite majeure pour le FN en France. Il lui sera possible d'y voir une preuve supplémentaire du mépris de la France par l'UE qui refuse au premier parti de France le bénéfice d'un groupe. Il peut faire de son isolement un atout comme une preuve supplémentaire de son « refus » de participer à l'UE.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2014 à 12:30 :
Je ne comprends toujours pas pour quoi le FN ne s'est pas allié avec Nowa Prawice de M. Korwin-Mikke. Le FN se met des bâtons dans les roues.
Réponse de le 30/06/2014 à 22:11 :
Un parti ultra libéral associée à une marine le pen qui fait le grand écart entre les tenants de l'ultra libéralisme et des libertaires, partie constituante importante du FN de Jean marié le pen et l'extrême droite interventionniste et anti libérale de marine le pen ? Difficile a vendre a nova prawice !!
a écrit le 25/06/2014 à 11:55 :
bb
a écrit le 25/06/2014 à 10:45 :
Vous oublié de de mentionner le rôle néfaste de Jean-Marie le Pen qui pèse comme une pierre de meule sur le FN. Un homme qui ne vit que pour et par la haine, la provocation et dont le trois quarts des votants du FN voudraient bien se débarrasser. J'ai remarqué que malgré ce sinistre personnage, nombre de noirs et d'arabes ont voté pour le FN lors des Européennes. A Marine Le Pen d'en tirer les deux conséquences si elle veut gagner en 2017: -1- faire de sorte que Jean-Marie Le Pen la ferme ou au moins, se distancier à l'avance de tout ce que ce "monsieur" pourrait faire sortir de sa bouche, -2- mettre l'accent sur un programme politique avec des points précis.

Il y a très clairement une espace politique à droite de l'UMPS; c'est au FN de distinguer entre cette donnée politique objective et la haine et les provocations de JMLP qui n'ont trop duré.
Réponse de le 25/06/2014 à 11:20 :
Entièrement d' accord, ce Mr Le Pen devient un boulet au pieds de Marine ,il faut qu' il prenne sa retraite et qu' il laisse Marine diriger le partie.
Réponse de le 25/06/2014 à 11:36 :
n'importe quoi, il n'y a que Jmlp
a écrit le 25/06/2014 à 9:38 :
MLP est courageuse car elle ne s'associe pas avec n'importe qui personne ne parle de cameron qui s'associe avec les suedois et les danois qui sont la copie du front national le probleme c'est que ses alliées slovaques et tcheques n'ont pas réussi a avoir des élus et que bepe grillo n'est qu'un clown sans aucun avenir prét a se vendre a n'importe qui.
a écrit le 25/06/2014 à 6:11 :
Nom de commentaires font la démonstration que certains des électeurs du FN - parti contre lequel je n'ai aucune acrimonie car il peut permettre l'implosion de la Veme République - ne comprennent même pas les affaires européennes et ne comprennent même pas la stratégie de leur parti. Ces électeurs nous disent "on s'en fout elle pourra se consacrer à la France". Si Marine Le Pen a fait tant d'effort pour constituer un groupe, c'est ce que cela a une importance, à la fois financière et politique. Les électeurs du FN qui ne comprennent pas ce que fait Marine Le Pen et pourquoi elle le fait depuis deux mois, devraient tout de même s'interroger. Ce que cela démontre - et je le crains- est que les électeurs FN seront rapidement déçus de découvrir que leur parti est exactement un parti comme les autres avec les mêmes réflexes et la même stratégie. J'espère que cette déception n'arrivera qu'après que le FN aura joué le rôle que j'en attends, qui est de faire imploser le système en place, mais ma crainte étant : que restera t-il après cette déception ? Comment s'exprimera le mécontentement des déçus du FN ?
Réponse de le 25/06/2014 à 10:06 :
+ 1 Excellent!
Réponse de le 25/06/2014 à 10:39 :
En expliquant que le FN n est qu un instrument et que la lutte des classes reprendra son droit , une fois maitre chez nous .
Réponse de le 25/06/2014 à 13:19 :
Après la Vème république? Une VIème, mais il ne va pas falloir se tromper de constituante, cette fois: Au lieu d'avoir des professionnels de la politique qui vont instituer leur puissance, et donc notre impuissance politique, il faudra tirer au sort parmi des citoyens volontaires que nous aurions choisi, ceux qui deviendront des rédacteurs du contrat social qu'est la Constitution. Voir les ateliers constituants se développant un peu partout en France, pour sensibiliser des citoyens Lambda à réfléchir aux règles capables de nous protéger des abus de pouvoir.
Car ce n'est pas aux hommes de pouvoir d'écrire les règles du pouvoir!
Pas de démocratie sans tirage au sort.
a écrit le 24/06/2014 à 21:20 :
Elle n'a rien à faire de l'Europe, ou de la France d'ailleurs, tout ce qui l'intéresse c'est de passer à la télé et d'engranger des voix pour engranger du fric. Ses propositions économiques ne valent pas un clou, c'est vraiment la voie de garage pour les mécontents primaires, ceux qui voudraient revenir d'abord aux sesterces puis ensuite aux cavernes.
Réponse de le 24/06/2014 à 21:50 :
Nous n'avons pas la même vision de la France ! et heureusement nous allons vers des changements profonds et il va falloir vous accrochez .
Réponse de le 24/06/2014 à 21:58 :
eh! bien, il en faut pour tous les goûts, non? nous reviendrons donc aux" cavernes" !
Réponse de le 24/06/2014 à 22:06 :
Vous accrocheR... vu le niveau des électeurs FN il va falloir réinvestir massivement dans l'éducation ,-)
Réponse de le 24/06/2014 à 23:59 :
Kermao1800 Si le niveau des électeurs gauche ou droite était meilleur, vous pourriez en discuter, mais force est de constater qu'il y a des incultes dans tous les partis politiques !! Allez voir l'huma et vous comprendrez !!
a écrit le 24/06/2014 à 21:10 :
Un argument de plus pour montrer comment l Europe empêche l expression nationale
Et hop!!! 200 000 voix de plus
a écrit le 24/06/2014 à 20:07 :
Tant mieux !! "on ne pourra pas accuser Marine de s'enrichir sur le dos de l'Europe"! car on voyait déjà venir certains, avec leurs critiques acerbes! (Figaro) et, ça, c'est super bien, elle y arrivera sans cela, c'est sûr de chez sûr !!
a écrit le 24/06/2014 à 20:01 :
N'avancez pas trop sur le mot "DEFAITE" car d'après ce que je lis ici et là, elle peut encore le faire et je pense qu'elle a raison d'attendre de trouver les bons partenaires. Jusqu'à présent, le FN a rebondi 100 fois plus dès qu'un média parlait de défaite ou diabolisation. Ce parti avance lentement mais il avance et j'ai même l'impression qu'il progresse dès qu'on essaie de l'enfoncer. C'est du moins ce que je constate depuis quelques mois.
a écrit le 24/06/2014 à 19:52 :
ce n'est PAS une défaite, c'est JUSTE , un commencement !vive Marine !
Réponse de le 24/06/2014 à 20:03 :
C'est justement ce que j'ai écris. Il faut se méfier des arguments trop vite avancés.
a écrit le 24/06/2014 à 19:47 :
Ce qui compte, c'est qu'elle s'occupe de la France, l'Europe on s'en fout. Qu'elle se consacre aux prochaines élections présidentielles.
a écrit le 24/06/2014 à 19:36 :
Dire que l'invasion de la France ne remonte qu'à 70 ans...
Réponse de le 24/06/2014 à 19:53 :
mon pauvre ami.....!
Réponse de le 24/06/2014 à 22:08 :
Oui Yvan...
Heureux les simples d'esprits... lisez simplement l'article 1 du programme de Marine... pour y croire il faut avoir une grande finesse d'analyse...
Réponse de le 25/06/2014 à 0:04 :
Kermao1800 vous voulez sans doute parler de finesse d'esprit, mais si le programme de Marine, ne vous sied pas , étendez-vous sur le programme inexistant de l'UMPS ? là nous avons vu ce qu'ils étaient capables de faire et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas que du propre !! La France est en rine !!
a écrit le 24/06/2014 à 19:27 :
25% un échec?????
Réponse de le 24/06/2014 à 19:56 :
et encore elle aurait pu faire 35% , SI l'affaire UMP Bygmalion, et autres millions, n'était sortie QUE 2 jours après les élections !!
Réponse de le 24/06/2014 à 20:05 :
Avant et non après !
Réponse de le 24/06/2014 à 22:04 :
ok, erreur de ma part, merci ! vous avez compris de toute façon..
a écrit le 24/06/2014 à 18:47 :
C'est moins important pour l'instant un groupe au Parlement Européen, les europhobes étant moins nombreux, il n'était pas sur de pouvoir faire voter leurs idées. Par contre, elle pourra se consacrer autant qu'avant aux affaires du pays et cela, c'est primordial si elle vise 2017. Ses adversaires auront moins le champs libre si elle réagit autant qu'avant les européennes et son parti continuera à gagner des voix. Finalement, pour les français qui ont voté pour le FN ou qui s'apprêtent à le faire, c'est parfait.
a écrit le 24/06/2014 à 18:34 :
Qu'il est plaisant de lire et d'écouter nos éditorialistes se réjouir de la difficulté de représentants du peuple à former un groupe dans ce parlement dit européen. Mais si cette règle des 7 nationalités a été introduite a posteriori dans son règlement, c'est justement dans l'idée qu'il serait beaucoup plus délicat pour des représentants attachés à la défense de leurs particularités nationales de trouver des alliés que pour ceux, socialistes ou libéraux, formatés à l'identique par les intérêts trans-nationaux. Décidément l'UE est tout sauf démocratique. CQFD.
Réponse de le 25/06/2014 à 0:05 :
Personne ne pourrait mieux dire !
a écrit le 24/06/2014 à 18:12 :
seul les 3 millions et demi d euros les intéressez pour enrichir la dynastie le pen le père et la fille encaissen déjà 15000 e par mois chacun sans etre present ca aussi il faudrait bien que ca change quand a la dediabolisation l europe n y a pas cru mais pour etre elu tout est bon ils resteront toujours les memes ce n est que des faux semblant
a écrit le 24/06/2014 à 18:00 :
Merci qui ?
Merci, Papa
a écrit le 24/06/2014 à 17:50 :
....Est encore assez vigoureux pour se sauver; il faudra beaucoup de patience
a écrit le 24/06/2014 à 17:00 :
Que tant qu'elle le peut la tribune va tacler le FN et marine le pen !
a écrit le 24/06/2014 à 16:23 :
bof! elle y arrivera tout de même, et c'est bien !
Réponse de le 24/06/2014 à 18:54 :
Je le pense aussi, elle a raison de considérer les offres qui se présentent et d'en analyser les retombées. Il vaut mieux attendre et choisir les bons car il risque aussi d'y avoir des défections dans les autres groupes. "Rien ne sert de courir....." C'est, je pense, depuis la dernière présidentielle, ce qui a fait remonter le FN. Face à la précipitation, elle adopte la sagesse. Ses adversaires devraient plutôt se méfier de sa tactique car qui a gagné la course finale du lièvre et de la tortue ?
Réponse de le 24/06/2014 à 19:18 :
Merci ! vous avez tout dit !
a écrit le 24/06/2014 à 16:03 :
Ils ont quand même gagné l'élection européenne... Ils n'ont juste pas réussi à faire un groupe au parlement européen... De là à parler de défaite...
a écrit le 24/06/2014 à 15:54 :
Voilà que l'UE a perdu le moyen de faire "apparaître" le Parlement plus démocratique et a fait du RBM une victime, qui, au lieu de perdre son énergie au niveau européen, sera plus efficace au niveau national. Son ennemie sera, plus que jamais, Bruxelles.
a écrit le 24/06/2014 à 15:50 :
"Europe de la liberté et de la démocratie" Faut oser, tout de même... Mais je ne peux m'empêcher, à la lecture de "défaite financière et politique" de penser à un autre parti. Je ne sais plus lequel... Ceci écrit, les partisans du FN ont forcément toujours leurs racines qui ressortent... Ils n'y sont pas pour rien.
a écrit le 24/06/2014 à 15:31 :
la diabolisation du fn fonctionne encore un peu en Europe, mais c'est assez logique ce décalage avec la France(l'inertie est plus forte et ils ne connaissent pas le personnage). Finalement marine a déjà eu beaucoup et est dans la bonne direction: la prochaine fois ça passe
Réponse de le 24/06/2014 à 22:11 :
Qu'est-ce qui passe ?
Vous avez vu le niveau moyen des cadres du parti ? Que croyez-vous qu'ils seraient capables de négocier !?
Il se passera la même chose que pour la formation de ces groupes politiques au sein du Parlement... ils les regarderont éructer mais ne s'allieront pas à eux...
Mais où je vous suis et que comme à Toulon à une époque il faut oui que le FN passe, qu'ils gouvernent et qu'on en parle plus... ou si... le temps de constater qu'isolés on ne fait rien, que la bêtise quand elle n'est pas compensée par la force ne vaut rien...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :