Front National : les causes d'une irrésistible ascension

 |   |  1201  mots
Le Pen,  père et fille, une quasi irresistible ascension... pour l'instant
Le Pen, père et fille, une quasi irresistible ascension... pour l'instant (Crédits : reuters.com)
En récoltant 25% des suffrages au scrutin européen du 25 mai, le Front National est au plus haut après 40 ans d'existence. Tentative d'explication pour comprendre les raisons économiques, politiques et sociologiques qui ont permis au FN de passer de l'état de groupuscule à celui de parti prépondérant.

Plus de 17% au premier tour de la présidentielle de 2012 ; 25% au scrutin européen du 25 mai 2014…Le Front National de Marine Le Pen a franchi un palier supplémentaire en quelques années. Déjà, son père avait réussi dans les années 1980 a sortir le FN des scores microscopiques et à lui faire franchir la barre symbolique des 10%, voire même à atteindre le deuxième tour de l'élection présidentielle un fameux 21 avril 2002. Mais comment cette irrésistible ascension a-t-elle été rendue possible ? Difficile d'appréhender cette question dans sa globalité, tant ont joué des facteurs sociologiques, démographiques, politiques ou économiques. Tentative, tout de même, de regard dans le rétroviseur.

1982: la percée

1981. François Mitterrand est élu président de la République. Après un feu d'artifice de mesures sociales annoncées dans les « 110 propositions», le ministre de l'Economie Jacques Delors tire le signal d'alarme. En 1982 puis, surtout, en 1983 c'est le « tournant de la rigueur ». Le cap des deux millions de chômeurs est franchi. Parallèlement, comme l'avait prédit François Mitterrand, le Parti communiste français, a entamé sa longue phase de déclin.

Mais, jusqu'en 1984, 4 ministres communistes siègent au gouvernement. Par ailleurs, fidèle a ses engagements, le président de la République aboli la peine de mort. Résultat, lors des élections cantonales de 1982, un quasi inconnu dénommé Jean-Pierre Stirbois obtient au nom du Front National 12,6% à Dreux (Eure et Loir). Puis, en 1984, le parti de Jean-Marie Le Pen franchi la barre des 10% (très exactement 10,95%) aux européennes).

Mieux encore pour le FN, en 1986, pour limiter l'ampleur de la défaite annoncée aux législatives pour la majorité socialiste, François Mitterrand instaure le scrutin proportionnel. Résultat, 35 députés FN entrent à l'Assemblée nationale qui leur sert de tribune. Charles Pasqua (RPR), ministre de l'Intérieur, déclare en 1988 « sur l'essentiel le FN se réclame des mêmes valeurs que la majorité ». Des accords locaux de désistement seront mêmes conclus entre l'UDF et le RPR d'une part, et le FN, d'autre part. Notamment à Marseille.Ainsi, le FN se crédibilise.

La conquête des premières villes

1995. Surfant sur les « affaires » qui ébranlent le financement des principaux partis politiques traditionnels, le FN apparait de plus en plus comme un recours possible. Surtout auprès de l'électorat populaire, fatigué par 20 ans de crise économique, victime des plans sociaux, inquiet de la concurrence internationale et par la main d'œuvre à bas coût.

Le PCF, jusqu'ici traditionnel réceptacle au vote d'opposition, n'est quasiment plus là. Parallèlement, la question européenne commence à faire des vagues. Le traité de Maastricht est approuvé de justesse par referendum. Le FN, comme d'autres partis, dénoncent les abandons de souveraineté à Bruxelles et à la Commission européenne. Le Front National va encore une fois profiter de toutes ces circonstances. En 1995, Jean-Marie Le Pen atteint les 15% au premier tour de l'élection présidentiel (après 14% en 1988).

Puis, aux élections municipales de juin, c'est l'apothéose : le FN s'empare des villes de Marignane, Toulon, Orange… et Vitrolles deux ans plus tard.

Le choc du 21 avril 2002

2002. Jean-Marie Le Pen atteint le point culminant de sa carrière politique en se qualifiant le 21 avril 2002 (16,86%) pour le deuxième tour de l'élection présidentielle face à Jacques Chirac. Le candidat socialiste est éliminé.

Les 5 ans de cohabitation entre Jacques Chirac et le Premier ministre socialiste auront bien servi le FN. Surtout que Lionel Jospin a tenu des propos malheureux du style « L'Etat ne peut pas tout » a propos des fermetures d'entreprises. Si, ils s'avèrent juridiquement exacts, ils sont en revanche politiquement désastreux, face à une population victime des plans sociaux et qui veut voir un rempart dans l'État. Au deuxième tour de la présidentielle, Jean-Marie Le Pen obtient 5.525.032 voix, soit 17,79% des voix.

Le referendum européen de 2005

2005/2007. Les Français sont appelés à adopter par référendum le « Traité établissant une constitution pour l'Europe » le 29 mai 2005.  Après une campagne âpre, le « Non » l'emporte avec 54,6% des suffrages. 93% des électeurs FN ont rejeté le traité. Tous les partis politiques ont été traversés par des mouvements contraires. Ainsi, au sein du PS, officiellement en faveur du « oui », Laurent Fabius a pris la tête de la contestation en prônant le« non ».

Or, deux ans plus tard, le traité de Lisbonne du 13 décembre 2007 reprend les grandes lignes de la « constitution ». Mais, cette fois, Nicolas Sarkozy, fait voter sa ratification par le Congrès. Cette décision fait des ravages en France. Pour de nombreux partis opposés à la constitution européenne, la démocratie est bafouée. La confiance dans la parole des hommes politiques prend un rude coup supplémentaire.

Entre temps, en mai 2007, un Jean-Marie Le Pen vieillissant n'a obtenu « que » 10,44% des voix à l'élection présidentielle. Nicolas Sarkozy, le vainqueur, a réussi à siphonner les voix du FN, en « droitisant » son discours et en promettant d'être le candidat du pouvoir d'achat.

Marine Le Pen "gauchise" le discours du FN

2012. Nicolas Sarkozy, malgré les conseils de Patrick Buisson de « droitiser » encore et toujours son positionnement (discours de Grenoble de 2010), ne parvient pas a réitérer le « coup » de 2007. Il est battu le 6 mai au deuxième tour par François Hollande. Au premier tour, Marine Le Pen, qui a succédé à son père, obtient 17% des voix. Astucieusement, la nouvelle présidente du FN a su « gauchir » son discours, afin de tenir compte des de l'état de dépit dans lequel se trouve une grande partie de la population française, inquiète pour son pouvoir d'achat, son emploi, des conséquences de la mondialisation, de la jeunesse du pays, de son métissage, etc. En outre, le doute par rapport aux « élites » s'est accentué et la confiance dans les corps intermédiaires (les syndicats notamment) s'est délitée. Bref, une grande partie de la population française vit dans l'angoisse de lendemains qui ne chantent pas et se recroqueville, voyant dans « l'autre » un danger, voire un envahisseur. PS et UMP, les partis au pouvoir alternativement depuis 30 ans son déconsidérés... Sans parler des ravages des affaires type "Cahuzac" ou "Bygmalion".

Marine Le Pen parle alors davantage pouvoir d'achat que son père, souhaite « taxer » les grandes entreprises. Elle se veut la défenderesse des retraités et de toutes « les petites gens ». Elle fait de la sortie de l'euro son mantra… puisque l'Europe serait responsable de tous les maux de la France.

Dans le même temps, François Hollande commet notamment l'erreur d'annoncer une inversion de la courbe du chômage pour la fin 2013, parle en vain d'une relance au niveau européen. Rien ne se produit. En revanche, la ponction fiscale augmente et la Commission européenne est perçue comme le « vrai » dirigeant de la France. C'est elle qui impose les sacrifices.

Dans ce contexte, d'exaspération, Marine Le Pen n'avait plus qu'à ramasser la mise… C'est en partie fait depuis le 25 mai. Et ce n'est peut-être pas fini...

________

>>> FOCUS Le Front national, premier parti de France ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2015 à 17:18 :
La France emprunte plus de 2 milliards d'euros par semaine sur les marchés financiers pour payer de nombreuxs services publiques et elle ne peut pas faire autrement. C'est la même chose pour l'Allemagne. Comment croyez vous que les marchés réagiront à l'arrivée de Le pen au pouvoir et sa volonté de sortir de l'euro ? C'est simple, les taux augmenteront en flèche et nous serons la cible des fonds vautours quand à l'euro franc de Marine le PEn , il sera considéré comme une monnaie de singe appartenant à un pays qui nationalise les banques et fait du protectionisme tout en augmentant le smic de 200 euros comme annoncé dans on programme. Le réveil sera dure pour ceux qui ont auont été seduis par un discours populiste et nationaliste. Mais la chute , elle ; risque fort d'être fatal. Enfin la riche famille le Pen n'a pas trop à se soucier de ces conséquences, elle pourra toujours se planquer à l'étranger.
a écrit le 06/06/2014 à 14:10 :
un jour sombre pour la democratie...non c'est justement un excellent exemple de democratie...les gens ont vote et il faut respecter leur choix...aussi stupide soit il...
a écrit le 31/05/2014 à 18:08 :
Vous avez lu le programme économique du FN ? pire que Mélenchon ! lisez-le ! certain vont regretter d'avoir voter FN mdr !
Réponse de le 01/06/2014 à 23:12 :
Est-ce que ceux qui ont voté fn savent lire ou comprennent-ils ce qui était écrit ?...au vu du résultat, pas sûr.
Réponse de le 02/06/2014 à 20:37 :
Les électeurs du FN votent surtout par opposition à lump et au ps. Peu importe le programme a partir du moment ou c'est différent de ce qui a été fait pendant 40 ans.
a écrit le 31/05/2014 à 14:58 :
En 2007 le Front National a été très près de gagner. Les esprits étaient prèts, les français avaient pris la mesure de la manipulation faite au parti. Sans percevoir ce mouvement de fond son Président se lanca pourtant dans une mini provocation calibrée qui relançait la polémique et écroulera le score. Plus que le propos on ne lui a pas pardonné la "gaminerie" de l'exercice peu en phase avec les difficultés du moment. Il voulait faire du buzz, il a fait un flop. Les finances du parti se retrouvent à sec et ne permettent pas de financer les élections suivantes. Il fallait que le temps passe. Une cellule économique sera montée en interne, la communication est devenue professionnelle. Le Front National peut désormais gouverner la France mais le pouvoir déjà s'éclipse... il passe à Bruxelles plus que jamais. Un autre combat.
Réponse de le 06/06/2014 à 0:26 :
Oué super, le pouvoir, l'élite c'est mauvais, ya que vous qui etes bien, le bas peuple, tellement diplomé et intelligent, qu'il préfère un dictateur inculte que des gens diplomés. Et puis, vous détestez tous les chefs, d'abord le chef c'est paris, vous détestez les parisiens, ensuite c'est le président, vous dites pas bien, ensuite c'est bruxelles, pareil. En vrai, ce qu'il vous faut c'est une bonne dictature, rien de mieux pour calmer les gens du bas peuple qui vont regretter le bon temps de la démocratie et de bruxelles. Chiche. Moi je suis pour la dictature si ça peut vous calmer.
a écrit le 31/05/2014 à 10:45 :
voyant dans « l'autre » un danger, voire un envahisseur .... NON par un danger ou un envahisseurs mais d'abord un centre de couts sociaux pour entretenir à nos frais la misère du monde ...
Réponse de le 04/06/2014 à 6:20 :
Y a aucune richesse en France, aucune, aucune matière première, aucune énergie, rien. Et on importe TOUT pour produire nos trucs. Et on se permet en plus de se croire INDEPENDANT du reste du monde ?
Moi je pense il faut une bonne dictature à la France, avec fermeture des frontières comme le FN le propose, et quand les français découvriront que la France ne vaut RIEN sans les étrangers, ça sera trop tard, mais il est déjà trop tard, ce pays est foutu. Je vous le laisse à vous et vos copains qui se prenez pour le centre du monde et avec votre attitude de COLON, qui pensent que l'Afrique est une colonie encore.
a écrit le 27/05/2014 à 22:20 :
Peut-on dire: le peuple français a mis une francisque dans le drapeau? Alors vive le chômage, la misère, la paresse, etc etc et surtout sur le dos du peuple français! La France forte on en reparle... on rembourse la dette en piastres ou en roupies?
a écrit le 27/05/2014 à 15:42 :
Oui enfin, 17% de 80% des électeurs (présidentielles), et 25% des 43% d’électeurs (européennes), c'est quand même pas tout à fait la même chose.
a écrit le 27/05/2014 à 15:33 :
Le fascisme et le populisme ont toujours profité des périodes de difficultés économiques. Les petits cerveaux cherchent un sauveur à poigne qui résolve les problèmes par un coup de baguette magique. Ils déchantent lorsqu'ils prennent le coup de bâton dans les dents, plus tard, trop tard.
Réponse de le 27/05/2014 à 19:30 :
Beaucoup plus tard. Si le FN arrive au pouvoir, il dira que la situation est pire que ce qu'il pensait et qu'il faudra au moins 2 quinquennats pour pouvoir le juger sur pièces. Puis l'UMP ou le ps reviendront, du fait de l'usure au pouvoir du FN, ils resteront 5 ans. Le FN reviendra, dira à nouveau que la situation des comptes s'est dégradé en 5 ans, que des lobbys sont contre eux et les empêchent d'avoir plus de résultats...bref, comme on fait ps et UMP a chaque alternance...
Réponse de le 31/05/2014 à 8:34 :
vous possédez la science infuse, des dons de voyant, ou vous lisez dans le marc de café?
Réponse de le 02/06/2014 à 20:50 :
J'ai 40 ans d'observation politique. Pendant longtemps ps et rpr ont expliqué leur échec au pouvoir par l'état catastrophique laissé par les prédécesseurs. Puis le ps et l'UMP. Je n'ai aucune illusion sur ce que ferait le FN en arrivant.
a écrit le 27/05/2014 à 14:40 :
ert petits à petit l'oiseau construit son nid. La prochaine fois ce sera les présidentielles? Bravo les Bleu ;-)
a écrit le 27/05/2014 à 14:35 :
Voila pourquoi : est il normal qu'une personne travaillant et gagnant le smic ne puisse subvenir à se loger, à avoir une petite voiture et partir une semaine en vacances ? est il normal que cette personne touchera pour avoir travaillé toute sa vie au smic la même retraite que quelqu'un qui n'a jamais travaillé et qui percevra le minimun vieillesse ? que d'injustice.
Réponse de le 27/05/2014 à 14:46 :
cette personne devrait aller vivre au Maroc en Tunisie ou en Algérie. Elle sera une riche estremement riche maisn voiture décapotable harem et tout et tout Oubien en Chine le pays des nuits calines bol de riz avec du nuoc mam à tous les repas sac Le Vuiton lunette Rayban etc...
a écrit le 27/05/2014 à 14:04 :
Les médias nous disent Marine a fait 25% des 43% qui ont voté !!
Mais le PS a fait également 13.8% des 43% d' électeurs ainsi que l' UMP 20% des 43% !!!
Alors arretez de minimiser le score du FN !!!!
Réponse de le 31/05/2014 à 12:14 :
laissez tomber momo cette personne est un socialeux encarté et fonctionnaire ;-)
a écrit le 27/05/2014 à 13:58 :
Pourquoi les causes ?? Dite plutôt pouquoi le Fn arrive en tête !! Maintenant avec internet les Français savent les salaires de nos élus, les avantages, les privilèges, ce qu' ils font, ( souvent dans les réceptions ! ) Alors les Français ne sont plus des imbéciles !!
Réponse de le 27/05/2014 à 19:34 :
Cela a toujours été comme cela,les gens le savaient bien et le FN n'était pas à ce niveau pourtant. La hausse du FN vient d'ailleurs. Le FN est plus haut ou plus bas dans certaines communes alors que les élus de ces communes gagnent la même chose et vivent de la même manière.
a écrit le 27/05/2014 à 13:23 :
Le FN progresse parce que les autres solutions politiques proposées sont abscondes, et ont fait la preuve de leur incompétence depuis 40 ans. Point barre. Faute de grives, on se contente de merles... Malheureusement. Car le FN n'est pas non plus une solution.
a écrit le 27/05/2014 à 13:18 :
les causes, tout simple les erreurs des partis de gauche et droite le fn n est coupable de rien c est le choix des français. comme nous sommes gouverner par des sondages et bien le francais ne s est plus ou il en est ?
a écrit le 27/05/2014 à 12:38 :
Même avec des opposants virulants et des médias plutôt a charge le constat est qu'il progresse.... çà laisse songeur sur la crédibilité que pense avoir certain de nos corporatisme... Maintenant faut pas pavoiser 1 électeur sur 9 a voté FN, et pur gouverner il faut une majorité.... la montage est haute
Réponse de le 27/05/2014 à 14:00 :
Et 1 électeur sur 50 a voté PS !!!
Réponse de le 27/05/2014 à 14:18 :
Si vous enlevez ceux qui ont voté par intérêt, sous l'emprise de psychotropes, de l'alcool et du shit, il n'en reste plus beaucoup.
a écrit le 27/05/2014 à 12:18 :
Les Français sont épuisés par tout ce sale marasme, ils en ont MARRE! mais MARRE, MARRE, et RE MARRE! à un point de non retour, las de ces sales turpitudes servies tous les jours, de ce manque d'honneteté, plutôt de ce ganstérisme" qui règne en France, ce banditisme éhonté, on n'en peut plus, on en VEUT PLUS !!
Réponse de le 27/05/2014 à 14:57 :
Hé ben c'est pas avec le FN que votre confiance reveindra au beau fixe. On est plutôt mal barré. Informez vous comment la fortune des Le Pen a été acquise et vous verrez quelle équipe nous arrive.
Réponse de le 27/05/2014 à 19:37 :
Quand bien même le FN ne vaut pas mieux en terme d'honnêteté, ce n'est pas en le disant que vous ferez baisser le score du FN. Les gens ont besoin d'un de fouloir, pas nécessairement d'un de fouloir honnête. Votre argument ne fera probablement pas renoncer a voter FN.
Réponse de le 03/06/2014 à 13:30 :
Vous ne pensez pas si bien dire. Et c'est pour ça qu'on en est là aujourd'hui. Parce que de nombreux électeurs (enfin ce qu'il en reste) "se défoulent" au lieu de réfléchir à d'autres options. Et oui! c'est facile de mettre un bulletin dans l'urne, les conséquences sont moins réjouissantes.
a écrit le 27/05/2014 à 11:32 :
FN,oui à cause de l'UMP et ses affaires,turpitudes,gouailles,personnel élu de qualité ouvrier de base,même pas OS!
A cause des socialistes,qui ne comprennent rien à l'économie mondiale et Europe,et eux aussi ont des affaires Tapie,Guerini,etc
Et l'aussi l’électeur qui ne vote plus ,car son niveau d'imposition le met sous le seuil ,d'un versement,dont droite ou gauche pas de problème car non imposable.
Et voila le désastre.
a écrit le 27/05/2014 à 10:53 :
on ne veut pas de la Turquie dans l'Europe, ils veulent l'imposer comme ils ont imposé la Roumanie pour le plus grand profit de quelques investisseurs qui s'arrache les terres là-bas.
Ras-le-bol des impositions !
Réponse de le 27/05/2014 à 12:20 :
mais, ça viendra , cher monsieur, ça viendra, on nous fera bouffer'" de force, tout ce que l'on ne veut pas! c'est comme ça...et, attendez, le traité avec les US pour les exportations, on va se régaler !
Réponse de le 27/05/2014 à 17:26 :
Les DACIA viennent d'où?
Réponse de le 27/05/2014 à 19:41 :
Le vote FN n'était pas très stratégique pour défendre ce point de vue. Un vote massif pse ou gauche unitaire, voire verts, aurait permis de mettre dehors le ppe qui applique sa politique d'élargissement depuis 15 ans. Le vote FN est sur les mêmes position de non élargissement mais ne donnant ses voix ni au pse, ni au ppe, il laissée perdurer l'avantage du ppe sur le pse.
a écrit le 27/05/2014 à 10:50 :
les électeurs s'émancipent. fini d'écouter les balivernes alarmistes des médias. enfin le peuple vote comme il le souhaite: pour une France où régne le bon sens, enfin, après 40 ans d'intellectualisme bobo
a écrit le 27/05/2014 à 10:49 :
Ne confondons pas le FN avec le RBM qui l'englobe, c'est cette confusion qui a permis cette haute abstention!
Réponse de le 27/05/2014 à 12:01 :
Si ce n'est lepen elle même...
Réponse de le 27/05/2014 à 13:12 :
Dès qu'un ICBM ne nous tombe pas sur la tête, c'est pas grave.
a écrit le 27/05/2014 à 10:20 :
Le narcissisme de l’univers politique semble sans limite .... et Marine qui veut une sortie de l'euro .... qu'elle explique comment .... je ne suis pas d'accord avec la gestion de cette monnaie .... a t' on le choix ????? L’Europe du Nord c'est une inflation maxi de 3.5% .... l’Europe du Sud c'est 6% ! Nous sommes dans la nasse ! Hélas !!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 27/05/2014 à 10:57 :
Oui, en effet, nous sommes bien dans la nasse Union Européenne et l'appât était toujours lié au narcissisme des classes politiques : une forteresse Europe contre tout et tous, une monnaie unique, forte et stable, une redoutable armée commune pour s'imposer là où on le veut, et patati patata. Des velléités d'un club d'ados dont le péché majeur était celui d'oublier les différences réelles entre les politiques des États, leur économies et les différents besoins pour chaque peuple d'Europe. Facile à faire sur le papier, sur le tas c'est une autre paire de manches.

Nous sommes dans la nasse et on ne peut plus s'en sortir, hélas.
Réponse de le 27/05/2014 à 17:16 :
... je précise je ne suis ni de droite ni de gauche .... mais le petit Nicolas a largement profité de l'euro pour endetter la France .... et flamby qui ne comprend rien à l'économie... s'est les pieds dans le tapi !
a écrit le 27/05/2014 à 9:47 :
On dit merci Jean-François COPÉ ! ... C'EST LA TRISTE RÉALITÉ !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 27/05/2014 à 9:41 :
Comme Louis XVI, le faux mage de Hollande à pâte molle n'entend pas : " Sire, le bon peuple gronde, il faut partir....."
Sur ce, il prend sa boîte à outils, se rend à l'atelier, pour refaire un double de ses clés ( perdues ) de scooter, en buvant un verre de lait " caillé ".......on verra demain......çà ira demain, ah, çà ira, çà ira.....retour de l'Histoire ?????
Réponse de le 27/05/2014 à 10:35 :
si la boite à outils est aussi performante que son priprio...<! c'est clair, y a du gros gros souci, d'autant qu'il veut continuer, pépère jusqu'en 2017, et aura sûrement le culot de se représenter<...mais, où allons nous, je vous le demande ! (proprio)
Réponse de le 27/05/2014 à 10:58 :
Moi je verrais bien un Le Pen dans ce rôle mais jamais un socialiste. Et pourtant....
Réponse de le 27/05/2014 à 12:22 :
et moi AUSSI !
Réponse de le 27/05/2014 à 13:16 :
Vous oubliez que François Mitterrand était le "Louis XVI socialiste"à son époque avec ses airs de grand Seigneur et son intolérance à tous ceux qui n'étaient pas de son avis. Les Français, un peuple de mémoire sélective....
a écrit le 27/05/2014 à 9:29 :
En votant FN (à part quelques irréductibles de la première heure), les déçus ont juste changé de camp. Malheureusement, ce n'est pas en changeant le sparadrap qu'on guérit la plaie. Je ne dis pas que le FN ne bousculera pas quelques pots de fleurs, mais les véritables problèmes ne seront jamais solutionnés. Le FN ne VEUX pas sortir de l'Europe et de l'euro. Il n'a jamais n'a jamais été écrit dans les différentes professions de foi du parti qu'il voulait en sortir. Par contre oralement tout et son contraire a été dit. "Une autre Europe", voilà son crédo. On sait aujourd'hui qu'une autre Europe est impossible. A 28 c'est déjà le foutoir. On arrive à rien en soufflant le chaud et le froid.
Réponse de le 27/05/2014 à 10:32 :
Ecoutez, que Marine "ne" bouscule que quelques pots de fleurs", comme vous nous le dites, eh! bien figurez vous que dans le foutoir où nous sommes, ce sera déjà un commencement positif! car SINON, qui bousculera les "pots de fleurs"? vous pouvez nous le dire?? perso, je pense qu'elle fera plus que cela, mais c'est personnel ..bonne journée.
Réponse de le 27/05/2014 à 12:06 :
Etant donné tout l'argent que les institutions européennes vont accorder au FN pour saper l'Europe, les députés et la famille Lepen en premier ne vont pas se précipiter pour bousculer trop le système.
Réponse de le 27/05/2014 à 12:24 :
ça, c'est vous qui l'avancez SANS aucune preuve, pour l'instant !
Réponse de le 27/05/2014 à 19:45 :
Les preuves ont les aura : il suffira de compter la présence des députés FN au parlement, de voir combien de modifications de lois ils demandent...
Réponse de le 27/05/2014 à 20:37 :
Vous devriez plutôt compter le nombre de députés qui viennent juste signer la feuille de présence (pour toucher le pognon) et ensuite rentrent chez eux ...
Réponse de le 02/06/2014 à 20:54 :
Vous avez raison, On comptera aussi le nombre de députés FN qui viendront signer avant de repartir. Jusqu'à présent ce type de conduite scandaleuse a été très utilisée par les députés FN, plus que par d'autres. Cela n'a pas empêché les électeurs de les réélire.
a écrit le 27/05/2014 à 9:23 :
25% ça fait combien d’électeurs FN?
a écrit le 27/05/2014 à 9:04 :
Nous sommes d'accord avec cette analyse . Il faut être pour une Europe fédératrice et pas centre sur soi. Il faut croire que les gens n'ont pas tirés les leçons du passe. L'Europe n'est pas abouti c'est encore un vaste chantier mais elle a fait du chemin et c'est malgré tout un meilleur avenir pour nos enfants ..les normes se mettent en place la régulation aussi on évitera les crises si chacun y met du sien même si dans l'immédiat il faut serrer les dents. Quel choix avons nous face à un monde globalisé ? Nous sommes tout petit il faut arrêter être un chauvin de base et vous plus loin. Être visionnaire.. Je ne crois pas une seule seconde que le Fn ira plus loin je crois en notre patrie. Les gens ne sont pas des idiots qu'on roule dans la farine ... Ils ont eu de la chance car il y a eu beaucoup dabsentention..
Réponse de le 27/05/2014 à 9:11 :
on ne veut PAS de cette europe! c'est si dur à comprendre cela? si c'est tout l'avenir de nos enfants, comme vous le dites, ils sont vraiment mal barrés!
a écrit le 27/05/2014 à 8:42 :
Il existe sérieusement des gens qui s'étonnent ? Quand j'entend les commentateurs politiques je suis à la limite du "fou rire" mais la prochaine fois ce sera 40% EVIDEMENT ! Si en plus (comme à Béziers) ça commence "bien" et qu'ils arrivent à de bons résultats, alors ça sera chaud ... Franchement ils s'imaginent vraiment qu'on veut de cette Europe ? De ce chef ? de ces règles ? Comme si la France était pourrit avant ?
a écrit le 27/05/2014 à 8:36 :
Le pire maintenant c'est que Jean-Claude Junker va prendre la présidence de la commission, lui-même venant d'un paradis fiscal !!!!!! Voilà l'Europe que nous ne voulons plus.
Réponse de le 27/05/2014 à 9:20 :
voilà l'europe que l'on veut nous refourguer de force !!!
a écrit le 27/05/2014 à 8:24 :
Les politiques UMP et PS, au pouvoir depuis 40 ans, ne travaillent que pour le pouvoir et l'argent (légalement ou pas). Les journalistes étant à leurs services, comme la justice, ils ne sont jamais condamnés et ni denoncés. Ils ont offert aux Français : 2000 milliards de dette, + 5 millions de chomeurs, + 9 millions de pauvres (dont + 2 millions d'enfants), des millions d'immigrés naturalisés, l'insécurité. UMP = PS = UMPS = les fossoyeurs de la France.
Réponse de le 27/05/2014 à 9:03 :
+++++++++++++++++++++++++++ !!!!!
Réponse de le 27/05/2014 à 12:09 :
Alors que la famille lepen ne travaille que pour elle...

Soyons clair, ces gens n'ont pas de métier ils ne vivent que du système politique sur lequel ils crachent en permanence.
a écrit le 27/05/2014 à 8:13 :
Avec les belles news de ce matin, si les Français avaient su cela avant, Marine faisait 35 % !!!
a écrit le 27/05/2014 à 8:08 :
Et comment on espère que ce n'est pas fini !
Réponse de le 27/05/2014 à 9:01 :
patriotisme et honneteté ! voilà les causes ! je vous suis !
a écrit le 27/05/2014 à 6:33 :
Tout comme pour les opérateurs téléphoniques, un troisième larron peut remettre un peu d'ordre et de sens dans la politique. Les affaires passées et en cours nous démontrent que rien ne va plus dans les strates politiciennes et qu'ils ont perdu le sens de l'orientation.
Réponse de le 27/05/2014 à 9:19 :
l'attrait du FRIC, du POGNON fait perdre, le "sens de l'orientation", la preuve !
a écrit le 27/05/2014 à 5:53 :
en résumé,le succès du FN résulte d'une très forte abstention de l'électorat socialiste, de la situation économique et sociale difficile du pays depuis plusieurs années. Voter PS est le meilleur moyen d'aider le FN à venir au pouvoir.... CQFD.
a écrit le 27/05/2014 à 3:22 :
La montée des nationalismes n'est pas propre à la France ou l'Europe, on la voit en Ukraine, Russie, Turquie, pays arabes, Thaïlande etc Elle démontre que ce n'est pas l'Union européenne ou l'euro l'origine des problèmes mais la mondialisation et crise mondiale à l'origine d'un repli sur soi, qui ne va toutefois pas dans le bon sens pour la résolution des problèmes mondiaux tout comme dans les relations Europe Russie entre autres. Il ne faudrait pas que cet épisode de l'histoire perdure car les replis sur soi aboutissent à des conflits. Les sourire de Farage ou le Pen risquent de ne pas paraître drôle si c'est le cas dans quelques années. Ce ne sont vraiment pas des visionnaires mais des opportunistes comme Copé !
Réponse de le 27/05/2014 à 3:48 :
Bien vu en effet.
Réponse de le 27/05/2014 à 8:49 :
Oui, tout a fait, mais j'ajouterais que le dénigrement systématique de la France et des français par certaines élites médiatiques et surtout économiques ( en réalité les ultra libéraux) exaspere les français et provoque une crispation nationale et identitaire. Je ne parle pas de La Tribune, mais parcourez les titres des kiosques et vous verrez la violence des titres négatifs qui s'étalent chaque jour. C'est un très mauvais message et le réflexe FN en découle en partie....
Réponse de le 27/05/2014 à 9:03 :
malheureusement comme a d'autres périodes historiques du XXeme siècle , le libéralisme a crée des monstres , le premier c'est le communisme , le second est encore plus effrayant et nous n'avons rien vu ni compris avec la mondialisation et nous avons baissé la garde en nous gargarisant des vertues de la dite mondialisation , a présent on a que des yeux pour pleurer et se demander qui remuera le premier pour écraser son voisin .. en plus d'un personnel politique complètement déconnecté et qui se sert grassement en attendant l'apocalypse
Réponse de le 27/05/2014 à 9:43 :
ça fait longtemps que les sourires des socialistes ne paraissent pas drôles non plus.Le socialisme a toujours fait le lit des extrêmes .
a écrit le 27/05/2014 à 3:16 :
Dans les années 50 les pays européens d'après guerre détruits avaient perdue leur identité et c'est l'Union européenne qui leur a permis de la retrouver. Désormais c'est cette identité qui sert de prétexte aux partis populistes pour vouloir démanteler l'Union européenne, quelle ingratitude de l'histoire !
Réponse de le 27/05/2014 à 3:51 :
Georges Berthoin l'a très bien analysé en effet dans son récent livre. A 89 ans il a une très bonne vision de l'Europe et du monde, à l'opposé des le Pen qui sont à contre sens de l'histoire !
Réponse de le 27/05/2014 à 9:14 :
maius l'union européenne avant et maintenant, ce n'est plus pareil ! après une guerre, les gens "s"adoucissent, voit les choses dans la fraternité, cette europe à ml'époque était comme cela, à présent, elle n'a plus les mêmes valeurs, tout comme le monde d'ailleurs ...
a écrit le 26/05/2014 à 23:20 :
Quand on voit le taux de chômage chez les jeunes et de croissance, on ne peut qu'être ébahis par les commentaires qui disent que l'Europe a un problème politique... le but est-il la maximisation du chômage, et la diminution de la croissance? Est-on chez les fous? On s'abstient à 60% dans cette e naze en terme d'emplois, d'humanisme et de progrès économique... c'est une usine à gazer les populations! Et pire demain! L'enfer pour les jeunes et le paradis des pique assiette!
Réponse de le 27/05/2014 à 3:13 :
Le cadre européen ou l'euro ne sont pas à l'origine des problèmes, attention de ne pas se tromper de causes.
Réponse de le 27/05/2014 à 9:05 :
...et pourtant PERSONNE n'écoute, ce qui monte, grandit, ces oloigarques ne veulent rien de rien entendre! ça va mal finir !!
a écrit le 26/05/2014 à 22:47 :
Au contraire ils sont malins les patrons français : là où les patrons allemands ont effectivement des charges moindres dans les entreprises du secteur automobile mais, par contre, ils créent des emplois en Allemagne et payent bien leurs gars, nos patrons obtiennent des réductions massives de charges des socialistes, ils baissent les salaires (merci l'ANI) et en plus ils délocalisent !

Cette manière de parvenir à bouffer à tous les râteliers doit être saluée, c'est édifiant, nos patrons sont de véritables virtuoses. Vive le "patriotisme économique" !
Réponse de le 27/05/2014 à 3:26 :
dans le cas de l'automobile attention au fait que les grosses berlines allemandes permettent des marges que ne peuvent se permettre les généralement plus petits modèles français. C'est la raison de ces délocalisations et pas une astuce particuilière des patrons.
Réponse de le 27/05/2014 à 5:33 :
J'ai hâte de voir nos patrimoines en euros transformés en francs 100% francais. La Mercedes à cent millions de francs!
Réponse de le 27/05/2014 à 11:04 :
Le jour où la France quittera l'Europe, tous nos prêts qui seront reconvertis en franc français au cous de l'époque de sa disparition. La France reviendra à un déficit réduit par rapport à l'euro mais doit payer plus cher pour acheter dans la zone euro dont elle ne fera plus partie. On vivra "moins riches" qu'aujourd'hui, mais plus conformément à notre réalité. C'est une option.
a écrit le 26/05/2014 à 22:38 :
La France met une francisque dans le drapeau européen... vu l'abstention, c'est l'incurie des institutions, on rembourse la dette en piastres ou bien en roupies? Les as de la croissance vendent les entreprises que la population a faite, et vive le chômage, le déficit les impôts l'austérité et la désindustrialisation, on est des bons! Vive la promotion des cons!
Réponse de le 27/05/2014 à 9:45 :
la dette ,on peut aussi la rembourser avec de la monnaie de singe.
a écrit le 26/05/2014 à 22:16 :
Le FN représente moins de 10 % des français, et s'il en est là c'est parce que Hollande et ses copains sont nuls et que la droite n'est pas beaucoup plus forte. Attendons un peu avant de crier pour vendre des lignes dans les journaux
Réponse de le 27/05/2014 à 9:09 :
ah! oui? et bien attendez et vous allez voir quelque chose qui va vous en fiche plein la vue le FN aurait d"éjà atteint minimum 35% si les nouvelles de ce matin concernant Coppé, Sarko, avaient été divulguées avant! ce n'est plus un vote de contestation, mais bien un vote d'adhésion, et ce n'est PAS FINI, HEUREUSEMENT !!!
a écrit le 26/05/2014 à 22:01 :
Irrésistible ascension? Un peu comme la courbe du chômage? Non?
Depuis quand un vote de frustrés et de désespérés est une ascension? La misère, la frustration et les incessantes mauvaises nouvelles économique; ce n'est certainement pas fini pour les années qui siuvront. Tant que la France ne se réformera pas, le business model FN sera florissant et la déprime nationale garantie.
Réponse de le 27/05/2014 à 12:04 :
Pourquoi un vote FN serait forcément un vote de frustrés ou de despérés ? Cet étiquettage des votants du front national comme étant forcément des frustrés devient exaspérant.

Est-ce difficile pour vous de concevoir que des personnes peuvent avoir des raisons / pensées / convictions différentes des votres ?

Je n'ai pas voté cette année mais comprends tout à fait les electeurs FN, comme je comprends et respecte les votants PS, PC, Verts, UMP... Peu importe, chacun ses convictions et je crois en la liberté de pensée et d'expression.

Pour le vote FN, j'en connais dans mon quartier. Nous vivons dans un quartier ou un sentiment se développe : Sommes nous encore les bienvenus dans notre propre pays ?

Des incivilités à répetition ou la seule chose à faire est de baisser les yeux sous peine d'intimidations ou menaces physiques, dégradations au quotidien, insultes "anti blanc", 2 cambriolages en 3 ans, attaques à un DAB par des roms, ma femme s'est faite voler 2 portables... Certains de nos amis asiatiques venant de l'étranger ne se sentent plus en sécurité à Paris : arrachage de sac en sortant des boutiques, pickpockets à tous les coins de rues..

Porter plainte semble être plus une perte de temps qu'autre chose dans ce pays. Une police débordée qui n'a plus aucun pouvoir "ils sont mineurs, ils sont dans l'Europe, nous ne pouvons rien faire mon petit monsieur"... Je n'ai que 30 ans mais je peux vous dire que mon envie de quitter ce pays est malheureusement grandissante principalement à cause de ce point.

L'UMP et PS nous récitent à chaque fois les mêmes bienfaits du vivre ensemble depuis le 16eme arrondissement commence à passer de plus en plus mal chaque jour. Je ne sais pas ce que je voterai en 2017, mais une chose est sûre, je n'arrive plus à croire à des partis comme le PS ou l'UMP qui ne semble pas avoir le courage politique de restaurer l'ordre et protéger ses citoyens dans ce pays. Le FN ne fera peut être pas mieux, mais à leur décharge, ils n'ont jamais été au pouvoir contrairement au PS/UMP.
a écrit le 26/05/2014 à 21:56 :
A nous FN les salaires et indemnités mirobolantes que nous avons tant reprochés aux autres partis!
Réponse de le 26/05/2014 à 22:32 :
salaires et indemnités mirobolantes, ce ne sera rien , s'il y a AU BOUT du mieux ! ça fait des décennies, que l'UMPS touchent des fortunes et pour quels résultats? alors si Marine touche de beaux émoluments mais si on progresse, pas de problème !!
Réponse de le 27/05/2014 à 3:41 :
C'est impossible de progresser avec Marine vues les idées développées dans ses programmes. La mise en place de frontières autour des 28 est impossible et serait hyper coûteuse, la sortie de l'euro hyper chère et pleine de plus d'inconvénients que d'avantages, les barrières douanières dites "intelligentes" ne marchent pas globalement car tout pays fait de même etc. Il est triste de voir des jeunes et ouvriers qui ont coté le FN se faire berner par des politiques peu scrupuleux sur la vérité de leurs arguments. C'est comme si la Grande Bretagne sort de l'Union européenne et l'Ecosse également, le village anglais n'intéressera pas grand monde !
Réponse de le 27/05/2014 à 9:17 :
on n'interessera plus grand monde? tant mieux !! cet interessement, comme vous le préconisez ne nous attire pas
a écrit le 26/05/2014 à 21:42 :
Ces élections européennes ont été marquée par 62% d’abstentionnistes,
si ces 62% d’abstentionnistes avaient votés, la moitié auraient voté LE PEN.
par un calcul mathématique,
24,8% de voies + 50% des 62% = 24% +31% = 55%
55% c'est ce que "pèse" le FN au soir du 25 mai 2014.
Réponse de le 26/05/2014 à 21:49 :
Déduire que la moitié des abstentionnistes auraient voté FN s'ils avaient voté est très hasardeux. D'où vient vos sourçes ? Les sondages montrent plutôt que le FN attire un quart de la population.
Réponse de le 26/05/2014 à 22:38 :
@Ben: bien entendu, Subliminal suppute, mais le système actuel est conçu de telle manière qu'un quidam qui récolte entre 20 et 25 % des voix des inscrits au 1er tour peut être élu parce qu'au 2e tour on vote contre l'autre :-) C'est donc le système qu'il faut changer, non ???
Réponse de le 27/05/2014 à 9:08 :
des calculs sur des hypothèses politiciennes comme les sondages en somme , les abstentionnistes ne croient plus dans les politiciens quelque soit leurs bords , alors les démagogues ils sont dans le meme sac , par contre 70% d'abstentionnistes a une élection fondamentale et vous aurez un pouvoir minoritaire mais conforté par ceux qui se seront rendu aux fameuses urnes .. les abstentionnistes n'auront alors que la rue pour contester et prendre des coups des policiers ..
a écrit le 26/05/2014 à 20:51 :
beaucoups de journalistes diabolise le fn , mais qui est responsable pas le fn mais ceux qui ont créé cela
Réponse de le 26/05/2014 à 21:00 :
Merci beaucoup à Chirac, Sarkozy, Hollande et à tous les membres de leurs gouvernement qui ont si bien détruit notre pays !
Réponse de le 26/05/2014 à 21:44 :
Votre raisonnement est genant. Avec ce type de raisonnement on pourrait aussi dire que ce ne sont pas les délinquants qui sont responsables mais la société qui les a créé. Un peu simple non ? On ne peut tout mettre sur le dos de ceux qui ont créé un phénomène pour dédouaner ce phénomène de sa responsabilité propre.
a écrit le 26/05/2014 à 20:40 :
Intéressant : le 1er tour des Présidentielles 2012 : FN = 6;421.000 suffrages
Européennes 2014 : FN = 4.147.000 suffrages donc en baisse mais du fait d'une abstention
très forte, le % augmente mathématiquement.... Les abstentionnistes ont "aidé" le FN ...!!
Réponse de le 26/05/2014 à 20:58 :
La meilleur campagne pour le FN est la politique commune de la droite et de la gauche ! Tant de nul en 20 ans et tant de destruction de botre pays pour toujours enrichir plus les lobby et les plus riches font automatiquement baisser le nombre de leurs électeurs ! Donc il suffit au FN de dire merci a l'UMP et au PS pour être si inapte dans leur travail qui est de protéger les citoyens Français !
Réponse de le 26/05/2014 à 21:47 :
@ Nbr : je ne crois pas à ce raisonnement qui consiste à nier l'augmentation très forte du FN dans la société. Certes le ne de votant peut laisser penser que la côté du FN a baissé. Toutefois les sondages qui portent sur l'ensemble de la population montrent bien qu'un quart de la population est proche du FN.
Réponse de le 27/05/2014 à 10:39 :
...au moins, sinon un peu plus, même .
Réponse de le 27/05/2014 à 12:07 :
Les abstentionnistes auront toujours tord mais il est un fait établi que ce "parti" a eu près de 2,5 millions de suffrages de moins qu'à ses plus hauts. Pourquoi ces électeurs ont-ils disparu ? Devenus abstentionnistes ? Serait intéressant de savoir pourquoi...
a écrit le 26/05/2014 à 20:24 :
Voilà...je vous l'avais promis...Vous voilà servis...;-)
Tschuss !!!
Réponse de le 27/05/2014 à 3:46 :
Sauf que notre voix en Europe est affaiblie par 24 députées européens qui ne coopéreront pas sur la plupart des sujets et réciproquement la majorité européenne. Nous seront les cancres pendant 5 ans grâce aux le Pen !
Réponse de le 27/05/2014 à 8:55 :
Nous étions déja des cancres, ne vous inquiétez pas. Et puis c'est sur qu'envoyer Morano pour l'UMP allait remonter la popularité de la France.....
a écrit le 26/05/2014 à 20:04 :
La vrai cause c est la faillite moral des grand parti
Ils sont pourri de malhonnêteté de corruption il n applique jamais leur engagement
Le seul vote qui reste est le FN favorise par les gens comme moi qui ne vote plus
Messieurs les militants de l UMP et du PS virez tous ces types minables et vous remporterez les élections
Réponse de le 26/05/2014 à 21:05 :
Et encore plus par les gens comme moi qui en ont marre de voter blanc s'en qu'il n'y ait aucun effet. Du coup j'ai choisi de voter pour un partie qu'en même fort qui n'est ni le PS ni l'UMP... Et je suis content du résultat même si je crois que ça ne changera rien. D’ailleur ils ont parlé de l'abstention "record" mais combien on voté blanc ? Soit disant ils devait être pris en compte et comme on peut le constater ce n'est pas le cas alors autant donner sa voie a n'importe qu'elle autre partie; le PS et l'UMP joue avec cette abstention depuis des années et finalement la seule chose qu'ils ne peuvent pas prévoir ces les votes pour un partie contre les leurs.
Réponse de le 27/05/2014 à 2:46 :
Quand on voit le sang qui a été versé pour être dans un pays libre, et que vous jouez avec la démocratie comme avec une roulette, cela fait frémir. Heureusement que tous ceux qui ont fait honneur à notre pays au cours des siècles derniers ont eu un raisonnement diamétralement opposé...
Réponse de le 27/05/2014 à 5:18 :
c'est bien vous connaissez par coeur votre leçon de propagande..
Réponse de le 27/05/2014 à 11:59 :
Content du résultat?
Marine lepen vient de forcer deux des ses députées européennes à démissionner pour laisser la place à leurs suivants (des hommes, bien sur...). pfff Et ça veut donner des leçons de démocratie au reste de la planète...
a écrit le 26/05/2014 à 19:42 :
En Allemagne, les partis gardent leur orientation politique et leurs programmes suivent cette orientation. Ce sont les principes politiques des partis. En France, les partis politiques sont des girouettes, leur orientations e programmes suivent la direction du vent des tendances circonstancielles. La gauche se confond avec la droite en ses ambitions plutôt partidaires qu'administratives, pragmatiques. Tout se résume à être de la politique par la politique.

Des énarques assument de postes dans les plus diverses compétences. Pour ne citer qu'un exemple, Laurent Fabius, après une gestion désastreuse en tant que Ministre de la Santé de Mitterrand (l'affaire du sang contaminé) se voit, 25 ans après, en tant que chef de la diplomatie du gouvernement de Hollande ! et les bourdes s'en suivent…

Que les Naïades et les Dryades de la presse, ulcérées, continuent leurs pleurs et leurs invectives envers le Fond National et envers quelques têtes-de-Turc de circonstance ; cela ne changera rien. Le problème politique français est de difficile solution car son origine remonte même aux principes politiques des partis. Sans principes, point d'orientation. Sans orientation, les programmes se développent en leurs géométrie variable selon les consignes de Bruxelles et les exigences du marché. Le social se trouve ailleurs, c'est le moins important à l'évidence.

Pour cela les partis politiques en Allemagne restent cohérents et capables de suivre un programme qui a été établi en conjuguant les réalités sociales et les impératifs économiques de façon à suivre les principes des partis. Ils font de la Realpolitik, c'est-à-dire, ils établissent des objectifs au lieu des idéaux.

En France, les idéaux s'entremêlent aux promesses électorales et y restent.
Réponse de le 26/05/2014 à 22:06 :
le Grand Edgar Faure ... a qui on reprochait de changer souvent de parti politique et donc d ~etre une girouette ... avait eu ce mot merveilleux :-) Ce n est pas la girouette qui tourne ... c est le vent :-)
a écrit le 26/05/2014 à 19:27 :
C'est une situation normale la politique doit changer c'est le contraire qui le serait pas.( voir 40 ans de politique avec les mêmes= un désastre !) Il faudra plus de deux quinquennats pour réparer les erreurs et la dette peut-être un siècle .
Réponse de le 26/05/2014 à 21:07 :
Et oui merci a la droite et a la gauche qui se succèdent et détruise notre pays
a écrit le 26/05/2014 à 19:25 :
Les politiciens français qui ont défilé au pouvoir ont démontré leur incapacité à régler le problème du chômage, ils ont permis des reculs considérables dans les domaines de la santé et de l'éducation. Ils ont prôné l'Europe libérale dont la responsabilité dans ces échecs est considérable. Et surtout ils se comportent, en dépit de leurs échecs avec une morgue invraisemblable: "les français se trompent". "on n'a pas su leur expliquer". "on signe des accords qui ne sont pas discutés devant la Nation. L'Europe semble servir surtout à créer des normes idiotes et à contourner les décisions votées démocratiquement. D'ailleurs sa structure qui ne respecte pas la sacro sainte trinité des 3 pouvoirs, puisque le Parlement Européen ne possède pas le droit d'initiative legislative, montre que c'est fait exprès....Alors les français sont comme des rats dans un piège qui s'appelle l'Europe, ils cherchent la sortie. Évidemment ils ne la trouveront pas au FN, mais ils essayent et cette histoire finira forcément mal.
a écrit le 26/05/2014 à 18:59 :
Le FN a simplement pris la place de la droite qui n'a pas fait son boulot .L'ump n'est pas un parti de droite mais de centre gauche comme le ps.UMPS c'est le centre gauche :a droite le vide.
Réponse de le 26/05/2014 à 19:14 :
L'UMP RPR UDF Nouveau Centre et le PS et les EELV ce qui les intéresse, c'est le pognon, le pognon le pognon le fric la caillasse la tune
a écrit le 26/05/2014 à 17:57 :
Mauvaise gestion budgétaire de l'Etat quelque soit le parti au gouvernement. Ceci génère l'inquiètude générale car, en plus, les impots et atxes augmentent. Il nous faut une reprise en main des budgets de l'état et du laxisme général de l'état avec les fonctionnaires et les structures étatiques.
a écrit le 26/05/2014 à 17:49 :
Pour mettre en relief l’ascension du FN,
Ce dont il faut parler,
c'est de l'effondrement, la très lourde chute du RPR UDF UMP Nouveau Centre UDI et ... du PS.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :