10% des Italiens sont dans une situation de pauvreté absolue

 |  | 323 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : AFP)
La pauvreté "absolue" concerne 9,9% des Italiens, soit 6,20 millions d'entre eux, alors qu'ils n'étaient "que" 4,81 millions (8%) en 2012.

Près de 10,48 millions de personnes. C'est le nombre de personnes pauvres que comptait l'Italie en 2013. Représentant plus de 16,6% de la population, ce chiffre est en augmentation par rapport à l'année précédente, a annoncé lundi l'Institut national des statistiques (Istat). En 2012, l'Italie comptait 9,56 millions de personnes pauvres, soit 15,8% de la population totale.

La pauvreté "absolue" concerne 9,9% des Italiens, soit 6,20 millions d'entre eux, alors qu'ils n'étaient "que" 4,81 millions (8%) en 2012.

Impossibilité d'accéder à un niveau de vie au moins acceptable

La pauvreté "absolue" est caractérisée par l'impossibilité de payer les biens et les services considérés comme "essentiels" pour avoir un niveau de vie "au minimum acceptable". Elle varie en fonction des localités italiennes, la vie étant moins chère au sud qu'au nord, et la typologie de la famille.

Les autres personnes recensées dans cette étude vivent dans un état de "pauvreté relative", dont le seuil a été fixé pour 2013 à 972,52 euros mensuels pour une famille de deux membres.

Les familles nombreuses durement touchées

Les familles nombreuses payent le plus lourd tribut à ce déclin, l'Istat relevant que la pauvreté absolue a augmenté en un an pour les couples ayant un (de 5,9 à 7,5%), deux (de 7,8 à 10,9%), ou trois enfants ou plus (de 16,2 à 21,3%).

"En 2013, 1,434 million de mineurs sont en état de pauvreté absolue", un chiffre en légère amélioration par rapport à 2012 (1,58 million), souligne le rapport.

Dans le Sud, tous les indices sont en augmentation: on y compte en effet 725.000 personnes pauvres "absolues" en plus, soit 3,72 millions, la pauvreté relative étant quant à elle passée de 21,4% à 23,5%.

Après plus de deux ans de récession économique, l'Italie avait connu une légère amélioration au quatrième trimestre 2013, avec une hausse de 0,1% de son PIB après neuf trimestres dans le rouge.

Las, le PIB a baissé de 0,1% au premier trimestre 2014 par rapport au précédent, un mauvais chiffre lié à un recul du secteur industriel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2014 à 22:23 :
Bravo,à Merkel et à l’Europe allemande,ils ont suivis ,ils se sont couchés les italiens et il est fier de lui le putschiste renzi Mais la France elle lui fait un bras d'honneur au marché,on ne se couche devant personne nous!
a écrit le 16/07/2014 à 14:08 :
oui ils sont mit fin a leur rsa(d'ailleurs bruxelles et l'onu devrait les condanner pour non respect des droits de l'homme a laisser ouvertement creuver de faim des personnes de leur pays) pour tous les gens (surtout les ouvriers manipuler par l'ump) qui n'ose plus dire a leur patrons que leur paye est scandaleuse , et qui vont donc taper sur plus faibles (la précarité extreme) voila ce qui attendra la france si le rsa est suprimmer, aprés cette article ne nous dit pas si la criminalité a augmenter, car faudrat pas non plus s'étonner qu'en creuvant de faim les gens deviennent plus agressifs...
Réponse de le 18/07/2014 à 8:54 :
les pauvres quand ils n'ont plus rien se laissent séduire par les extrêmes , il suffit de relire les misérables ou la petite fille aux allumettes pour revoir ce monde infâme , 1789 , 1917 quand les pauvres ont faim et qu'ils n'ont rien a perdre permettent alors toutes les aventures les plus dangereuses , on risque gros en europe avec ce laisser aller de la pauvreté alors que les paradis fiscaux n'ont jamais engrangé autant d'argent , la pauvreté est génératrice de maux encore plus grave , le terrorisme est aussi lié et le manque d'éducation pour les plus faibles des familles nombreuses .. on l'oublie attention donc a la colère de ceux qui n'ont rien .. aujourd'hui ils dorment , mais quand les estomacs ont faim et qu'avec l'âge ils ne voient rien changer .. le danger guette
Réponse de le 19/07/2014 à 13:26 :
On risque surtout le retour du fascisme, comme le parti "aube dorée" en grèce ...et puis une petite guerre européenne...
Réponse de le 24/07/2014 à 8:21 :
Même chose en France ... non ? Quant au fascisme ne pas oublier ou, comprendre, que les classes bourgeoises lui étaient plus que favorables ... Les autres viennent après et davantage forcés que convaincu par l'idéologie.
a écrit le 15/07/2014 à 23:18 :
La misère dans les pays riches? C'est quoi un pays riche ? Un pays où il y a des riches.. Point barre. What else?
a écrit le 15/07/2014 à 15:58 :
Ne pas oublie qu'il passe environs une centaines d'émigrés par JOUR à la frontières de Menton !!!!alors j'espère que vous les comptabilisé pas en temps 'Italiens !
a écrit le 15/07/2014 à 15:41 :
Votre image n'est pas issue d'Italie mais de la rue Vivienne dans le II ème arrondissement de Paris, juste devant une banque. C'est pas bien sérieux!
a écrit le 15/07/2014 à 14:22 :
Les responsables sont ceux qui on votes oui a Maastrischt et oui a la constitution ,des neo collabos qui passent leur temps a lecher Merkel et les allemands
a écrit le 15/07/2014 à 14:22 :
C'est la faute à la droite de la droite...
Réponse de le 24/07/2014 à 8:27 :
La faute de presque tout le monde et principalement des plus riches ou encore, de la faute ou de la responsabilité d' un système bourgeois - modèle dépassé - la vielle France et ses privilèges etc ... Alors droite, gauche et compagnie, c'est la même chose !
a écrit le 15/07/2014 à 11:46 :
C'est la faute à Sarko.
a écrit le 15/07/2014 à 9:30 :
Comme par hasard, en France, les riches sont de + en + riches Et sur le dos des autres ! Et pour faire passer la pillule, on accuse les immigrés, les vieux, etc...Alors que les responsables sont connus, mais on a peur du pouvoir des riches...On préfère taper sur les plus pauvres.
Réponse de le 15/07/2014 à 9:35 :
ça c'est la France des socialistes.
Réponse de le 15/07/2014 à 11:04 :
C'est la France libérale oui.
Réponse de le 15/07/2014 à 11:32 :
"ça c'est la France des socialistes."
C'est vrai que Chirac et Sarkozy n'ont jamais été au pouvoir...
a écrit le 15/07/2014 à 7:58 :
On oublie quelque chose (miss) en errant (erre) en pensées que défaitistes : que toute croyance est créatrice en nos parcours, donc à voir comme des hypnoses, des phobies potentielles et à inverser avant de croire au pire...!

Sinon, celui-ci vient tel qu'on l'appréhende..., en croyant trop au "collectif" au lieu de comprendre que c'est l'individuel de conscience courante qui prime.
Réponse de le 15/07/2014 à 11:40 :
rien compris.

En français, ça donne quoi svp ?
a écrit le 15/07/2014 à 1:13 :
10% de "pauvreté absolue" (encore un nouveau qualificatif pour définir la misère...) en Italie ! Mais combien en France depuis la hausse des taxes et impôts du gouvernement actuel???
Réponse de le 15/07/2014 à 8:15 :
Les gouvernements précédents comptent pour du beurre? Depuis quand existent les restos du coeur? Retournez dans vos pénates vous y serez plus utile
Réponse de le 15/07/2014 à 9:39 :
oui mais ce dernier avec hollande a accéléré les choses au resto du coeur on a passé le cap du MILLION cette année. Super non, un record pour hollande et encore UN. Résultats de hollande, valls et autres. Retournez voir les stats depuis 2 ans, c'est une catastrophe et pire encore, d'ailleurs reste une dizaine de pourcents pour hollande c'est dire le désamour.
Réponse de le 15/07/2014 à 10:55 :
sans compter, ceux, qui pour l'instant n'OSENT pas encore se rendre aux restos du coeur! ça va faire exploser les chiffres, lorsque ceux ci se décideront! j'en connais un assez grand nombre de Français, n'osant pas y aller dans mon entourage, et pourtant ils pourraient y prétendre !!
Réponse de le 15/07/2014 à 11:07 :
Hollande, comme la droite et le centre partagent la même politique économique de l'austérité et de soutient aux entreprises par les hausses d'impôts et la baisse des aides. Croire qu'avec la droite se serait différent me fait doucement sourire.
a écrit le 14/07/2014 à 23:25 :
Tant que les vieux liront le figaro , que les jeunes iront se péter la gueule en boite et que les lycéens confondront la révolution français avec un sit-it en l'honneur des plantations d'arbres , que les banquiers prendront l'argent pour le rénumérer 1 % et que les importations de produits de luxe et de voitures chinoiss permettront de faire le kéké pour pas cher , ce sera parfait.
J'adhère à cette vision TRES optimiste.
Réponse de le 15/07/2014 à 9:40 :
et?? ce post pour dire???
a écrit le 14/07/2014 à 23:12 :
Quand tout va mal c'est la faute des États, quand tout va bien c'est l'UE? Le dogme de Bruxelles est une "religion" a appliqué coûte que coûte!
Réponse de le 15/07/2014 à 10:56 :
un crime contre L'HUMANITE! ni plus ni moins que ces technocrates ont mis en route !!!!(et cupides financiers !)
a écrit le 14/07/2014 à 23:08 :
Résultat de la politique européenne ! RAS
a écrit le 14/07/2014 à 22:34 :
En ce 14 juillet, nous jouons en place publique la marche des trainards de la croissance! Depuis 40 ans, la relance sous la moyenne OCDE, on est des as de la croissance! On ferait dans l'économie à pédales, avec des danceuses à vélo sur des pentes savonnées alors qu'on parle baisses d'impôts! On assassine l'Europe, surtout la jeunesse avec l'austérité, le chômage et la normite administrative.... blablacul à l'œuvre le vampire social, bon bureaucrate européen! On en fait des gorges chaudes et des institutions aux oreilles qui siffles alors qu'il y aurait des bureaux polis avec des oreilles, on joue à Jabajelski ou bien à NocesFerasTu? Classés 50ème en réputation dans le monde, on est des bons! Alors pour le bal des piottes du genre, en musique républikeyne, la croissance du blabla! On culmine sur un chef pour le feu d'artifesses, on observe l'ex-croissance et l'ex-filtration. Alors on la joue à la française? Vive l'Europe du sud du chômage et de l'augmentation de la pauvreté! Fera-t-on pour les PDG une allocution quais limés, ingénieur quai voila un métier d'avenir! alors on socialise les pertes? A quand l'indignation française? On ferait en Europe des Brejnev sortis de la naphtaline et des des-putes sursitaires? On annonce la croissance, mais le FMI parle d'une bulle de logement pour la France et d'une baisse de la croissance en zone euro... on est toujours dans le potentiel et nombre de jeunes sont exclus comme 50% des diplômés. Voila un régime fasciste anti jeune et anti croissance et anti emploi et pro austérité! La croissance et emploi, c'est de l'imparfait.... Pour l'emploi, bouteculez l'Europe puisqu'elle est coupable!
Réponse de le 15/07/2014 à 10:59 :
OUI! mais ON PARADE AVEC UN BEAU FEU D'ARTI-"FESSE"! pour la parade, là, il y a des ronds! pauvre Hollande, va !
a écrit le 14/07/2014 à 22:00 :
c'est la reprise on vous a dit ! alors taisez vous et croyez le, qu'est ce que le peuple est lourd....
a écrit le 14/07/2014 à 21:32 :
Il y a aussi l'Eux-ROPE, pour se sentir beaux-coups plus léger suspendu à un l'en-pas-d'air !§!
a écrit le 14/07/2014 à 21:21 :
Régression scandaleuse, d'ici 15 ans, les pays de l'europe = pays du tiers monde! que du bonheur à venir, et certains nous trouvent pessimistes! foutages de gueule!
a écrit le 14/07/2014 à 21:15 :
AH! elle est belle l'EUROPE de "tous les bonheurs" ! un véritable scandale de voir ça! outrage à l'être humain! il faudra que , comme en Grèce, toute cette misère voulue par les technocrates, leur saute à la g....ule !!
a écrit le 14/07/2014 à 20:47 :
Bien malheureusement s'est triste, mais combien de français sont aussi dans le même cas...... Vous aller voir sous les ponts, vous serviez surpris de voir tant de misère.... Merci à nos politiques.....
Réponse de le 14/07/2014 à 21:16 :
ah! eux, ils ne finiront pas sous les ponts! scandaleux au plus haut point !
Réponse de le 14/07/2014 à 22:22 :
c' est des roumains, des bulgares, des roms que vous voyez, pas des français !
en Italie il ne précise pas non plus..
Réponse de le 15/07/2014 à 12:22 :
ah!......alors......mais beaucoup d'Italiens , ne doivent pas s'amuser, non plus !
Réponse de le 24/07/2014 à 8:39 :
Donc 11% des pauvres ou presque, en Italie ou même en France, sont soit des roumains, soit des bulgares ou des roms ......?! Totalement absurde !
Ah ! J'oubliais : Vive les Roms ! Vive les Tziganes !
a écrit le 14/07/2014 à 19:41 :
Bienvenue dans le marché commun et l'euro.....
Merci Bruxelles!!
Mais le jour où les peuples vont se révolter..... Aïe/Aïe....
Réponse de le 14/07/2014 à 19:50 :
ça y est. c'est très Français. Il y a un bouc émissaire.
Réponse de le 14/07/2014 à 20:38 :
Osez dire le contraire c'est bien l'Europe qui nous plombe, bien oui......
Réponse de le 14/07/2014 à 22:23 :
Ce n'est pas l'Europe qui nous plombe, ce sont les politiques qui la dirige...
Réponse de le 15/07/2014 à 11:54 :
Monsieur, l'Europe dont vous avez tant peur n'existe pas. L'Europe c'est qui ? c'est quoi ? qui est le président de le république européenne? Le gouvernement de la confédération européenne? Aujourd'hui vous oubliez que nous vivons l'époque de l'Europe des nations , cette europe dont on ne rebat les oreilles quand on ne soit quoi dire. Aujourd'hui ce sont des nations européennes - qui a travers le conseil des ministres - décident d'imposer à d'autres nations européennes les choix qu'elles jugent appropriés. Aujourd'hui de facto des pays tenant les cordons de la bourse ayant bien gérés leurs affaires publiques, imposent aux autres une politique économique. La commission de bruxelles n'a aucun pouvoir de DECISION, elle n'execute que les politiques décidées par les nations de l'Europe et aujourd'hui finalement par le gouvernement de Mme Merkel qui est le plus influant / puissant pour imposer ses choix. Or en ce qui me concerne je n'ai pas le droit de voter aux élections allemandes, et donc je ne considère pas Mme Merkel comme légitime pour décider de la politique économique de l'Europe. Mais c'est la réalité que nous vivons : L'Europe des nations qui se tirent dans les pattes les unes les autres
a écrit le 14/07/2014 à 18:33 :
Pas grave une croissance vigoureuse arrivera grâce à l’austérité....dans 20 ans une fois que l'Europe sera devenue un pays du Tiers Monde.
Réponse de le 14/07/2014 à 22:42 :
Ah oui, l'austérité alors que le déficit du budget est de 60 milliards/an....
J'aime votre sens de l'humour.
Vous proposez sans doute qu'on creuse encore un peu plus le déficit.
Réponse de le 15/07/2014 à 11:57 :
la valeur du deficit public ne dit que peu de chose sur "l'austérité". Les multiplicateurs cela vous parle ? ou comment une baisse de 1€ des dépenses publiques entraine une baisse de 2€ des recettes et une baisse de 1point du PIB : avec cela vous avez une hausse automatique du ration deficit sur pib. et pourtant c'est de l'austérité

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :