Pourquoi la nomination de Pierre Moscovici est un mauvais choix

François Hollande a tenu sa promesse de nommer son ancien ministre des Finances à Bruxelles. Mais est-ce un bon choix ?
Le choix de l'ancien ministre des Finances pour la Commission européenne est contestable
Le choix de l'ancien ministre des Finances pour la Commission européenne est contestable (Crédits : reuters.com)

Le choix pour représenter la France dans la future Commission européenne s'est donc porté sur Pierre Moscovici. Ce choix a été pris en dépit des résistances en Europe et en France et en dépit de l'existence d'une alternative, celle d'Elisabeth Guigou, qui aurait sans doute redoré le blason d'un pays passablement terni dans l'Union européenne. Mais ce choix s'appuie sur une justification qui, en France, est irrésistible : le fait du prince.

La promesse

Lorsque, après la cuisante défaite aux municipales, François Hollande a été contraint de remanier son gouvernement, il s'est séparé de son ministre des Finances. Mais comme aux temps de l'ancienne monarchie, on ne remercie pas en France un favori sans le couvrir de bienfaits. Le Château a donc promis à son ministre limogé un poste à Bruxelles. Il tient aujourd'hui cette promesse personnelle. Tout est perdu, fors l'honneur, aurait-on dit jadis. Décidément, les institutions françaises continuent de s'enfoncer dans une logique d'ancien régime qui, cependant, au niveau européen, risque de se payer fort cher.

L'échec économique de Pierre Moscovici

En image d'abord. Le bilan ministériel de Pierre Moscovici est assez désastreux. Sa politique d'austérité et sa tentative de consolider rapidement le budget par des hausses massives d'impôts a lamentablement échoué. Non seulement les partisans de l'orthodoxie budgétaire peuvent souligner qu'il n'a pas su ramener - comme il l'a maintes fois promis - le déficit français dans les clous, mais ceux qui favorisent la croissance peuvent constater que sa politique a ruiné la confiance des agents économiques et a pesé sur l'investissement et le pouvoir d'achat. On a donc eu un exemple absolu - malgré l'existence de preuves éclatantes de l'échec de cette politique dans les pays périphériques - de ce qu'il ne faut pas faire. Les électeurs qui ont lourdement sanctionné cette politique en mars et en mai ne s'y sont pas trompés.

La récompense de l'échec

François Hollande aurait dû s'interroger sur la nature du message qu'il envoyait à la France et à l'Europe. Non seulement le double échec de Pierre Moscovici, démocratique et économique, est récompensé, mais encore on envoie ce dernier à la Commission. Signe que, vu de l'Elysée, Bruxelles n'est toujours rien d'autres qu'une belle retraite pour des politiques disqualifiés en France, mais dont on veut saluer la fidélité. Alors que l'on nous promet une autre Europe, plus fondée sur la compétence et la légitimité démocratique, ce message est désastreux.

Le camouflet à Juncker

Il l'est d'autant plus que le nouveau président de la Commission, Jean-Claude Juncker, avait clairement demandé un effort aux pays membres. Il avait notamment réclamé plus de femmes commissaires afin de satisfaire à un des leitmotivs des campagnes du parti socialiste européen, la parité (ou - du moins - une meilleure égalité). La France, toujours prompte à donner des leçons et qui disposait d'une candidate, n'aura pas jugé bon de se soucier de cette demande du nouveau président « élu » de la Commission. Il était bien nécessaire de fustiger David Cameron pour son manque de sens démocratique lorsqu'il ne voulait pas de Jean-Claude Juncker pour finalement faire aussi peu de cas des demandes de ce dernier.

L'homme de l'oubli des promesses

Du reste, la nomination de Pierre Moscovici est doublement une pierre dans le jardin du Luxembourgeois. En tant que ministre des Finances, il est l'artisan de l'abandon des promesses de campagne du candidat Hollande, notamment sur la loi bancaire. Un ouvrage récent a montré avec éclat combien il avait contribué - souvent en laissant faire son administration - à réduire à néant cette loi bancaire française. Pierre Moscovici est celui qui a conduit ce déni démocratique et, à l'heure où l'on se méfie des promesses de Jean-Claude Juncker, c'est de bien mauvais augure pour l'action de la future Commission.

L'homme de la relance ?

Pierre Moscovici pourrait être, dans la Commission, en charge du fameux plan de « relance » de 300 milliards d'euros promis par Jean-Claude Juncker. L'opposition allemande lui a barré la route du prestigieux commissariat aux affaires économiques et monétaires. Il a fallu se contenter d'un lot de consolation. L'ennui, c'est que l'ancien locataire de Bercy manque entièrement de crédibilité à ce poste. D'abord, parce que, on l'a vu, il est un spécialiste de l'oubli des promesses électorales, mais aussi parce que, en tant que membre de l'Eurogroupe de 2012 à 2014, il a contribué à l'enterrement de première classe du fameux « pacte de croissance » lancé par François Hollande en juillet 2012. Or, le principal danger qui guette le plan Juncker, c'est celui de n'être qu'une coquille vide destinée surtout à donner des arguments de communication. Bien des raisons déjà peuvent le laisser penser, et l'échec patent du « pacte de croissance » n'est pas la moindre d'entre elles. En donnant la charge de ce plan à Pierre Moscovici, Paris et Jean-Claude Juncker placeraient un lien explicite entre les deux plans. Ce sera du plus mauvais effet.

Surtout que, lorsqu'il était membre de l'Eurogroupe, Pierre Moscovici n'a jamais cherché à faire contrepoids à son « ami » Wolfgang Schäuble. Il a accompagné les choix de l'Allemagne, contribuant là encore, à abandonner la promesse électorale de François Hollande d'un « rééquilibrage » de la politique économique de la zone euro. En nommant Pierre Moscovici, la France choisit donc un partisan de l'austérité et de la politique menée depuis 2010 pour diriger un « plan de relance. » Il y a là une incohérence qui ne conduit qu'à affaiblir encore la crédibilité de ce plan.

Une promesse respectée au prix de l'affaiblissement

Le résultat de tout ceci, c'est que la France ressort fortement affaiblie de cette nomination. Pour satisfaire aux promesses du Prince, on a nommé un homme qui n'a guère convaincu dans le passé ni en France, à Bruxelles lorsqu'il était ministre (on se souvient de son « assoupissement » en pleine crise chypriote) en charge d'un plan de relance qui ne pourrait bien n'être que poudre aux yeux.

L'Allemagne ne voulait pas d'un Français aux affaires économiques et monétaires. La position de Berlin est logique et cohérente. C'était alors l'occasion pour Paris de changer de stratégie et de proposer une femme, Elisabeth Guigou, à un poste non économique. Certes, sa nomination comme Haut Représentant aux Affaires étrangères posait un problème à l'Italie. Mais la candidate italienne ne faisait pas l'unanimité et Paris aurait pu négocier avec Rome, notamment sur le fond et sur un « front commun » contre l'Allemagne sur la question de la flexibilité du pacte de stabilité. Au final, la France en serait sortie renforcée. Mais dans notre république, la promesse d'un président vaut plus que l'intérêt du pays...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 107
à écrit le 10/08/2014 à 12:21
Signaler
le 4 août 1789 la France abolissait les privilèges encore une vielle promesse non tenue ...

à écrit le 05/08/2014 à 5:17
Signaler
Ce n'est pas lui qui s'était endormi à une réunion européenne et que Mme Lagarde avait réveillé, cela avait fait un article marrant sur le web à l'époque. Il n'a pas le niveau de compréhension d'un économiste comme DSK, mais ce n'est pas grave, les t...

à écrit le 03/08/2014 à 14:21
Signaler
Quitte à se moquer pourquoi l'Europe ne profiterait pas de son incompétence ! Ce type n'a qu'une seule chose de bien, son intellectuelle de compagne qui pourrait être sa fille !

le 06/08/2014 à 20:52
Signaler
bah ! pour lui il a réussi , toutes ces années au parti Socialiste ! enfin !

à écrit le 02/08/2014 à 11:20
Signaler
moi président blablabla.... moi président blablabla... moi président je ferai pire que tout ce que je critique chez les autres, sans honte ni vergogne, parce que je suis... normal ?

à écrit le 02/08/2014 à 10:08
Signaler
intelligent mais pas capable l'inverse lui c'est pas le cas

à écrit le 31/07/2014 à 23:31
Signaler
Très bon article. Merci M. Godin. Nous avons besoin dans ce pays, plus que jamais, de journalistes lucides, farouchement éloignés de la prégnance de la « pensée unique », donc vraiment indépendants, et par conséquent courageux. Ils sont rares.

à écrit le 31/07/2014 à 18:02
Signaler
Romaric Godin parle de l'interêt du pays.Croyez vous que dans l'esprit de ceux qui sont sensés nous diriger il y ait une place pour l'interet du pays.

à écrit le 31/07/2014 à 16:35
Signaler
De quoi se plaignent les Européens ? Holland aurait pu nommer DSK !

à écrit le 31/07/2014 à 14:18
Signaler
Tout a été dit, alors prions : Père Hollande, qui est odieux, que ton nom soit oublié, que ton quinquennat s'achève , que ta volonté cesse en France comme ailleurs, épargne nous aujourd'hui ta connerie quotidienne, pardonne nous notre...

le 31/07/2014 à 14:41
Signaler
top top top

à écrit le 31/07/2014 à 13:42
Signaler
ce n'est plus la france qui va coule mais l'europe

le 02/08/2014 à 10:41
Signaler
oui le comble !

à écrit le 31/07/2014 à 11:49
Signaler
Ca ne sert à rien de critiquer autant mr Moscovici car dans le foutoir de tous ces ministres avec des responsabilités qui s'entrecroisent et un premier ministre parfaitement incompétant et voulant toujours y mette son grain de sel il n'était que l'om...

à écrit le 31/07/2014 à 11:02
Signaler
L'Exemplaire Président ne s'occupe que de sa réélection et donc prépare les primaires socialistes 2016 en casant ses réseaux et en jouant un duel 2° tour PS-FN.

le 31/07/2014 à 12:02
Signaler
Si j'ai le choix entre Hollande et Marine Le Pen? Je n'aime pas MLP mais je ne voterai pas Hollande une seconde fois....

à écrit le 31/07/2014 à 10:01
Signaler
Hollande? dans quelques années nous nous souviendrons de lui comme du président du déclin de la France, de l'absence de volonté politique, du dogmatisme obstiné, du front national à 24% aux européennes de 2014, au président sans envergure qui n'a auc...

à écrit le 31/07/2014 à 9:17
Signaler
Hollande fait tout à l'envers. Je n'ai jamais vu un tel scénario en 30 ans de politique!!

le 31/07/2014 à 19:55
Signaler
Vous oubliez Chirac

à écrit le 31/07/2014 à 9:15
Signaler
un mauvais choix tout simplement parce qu'il est INCOMPETENT

à écrit le 31/07/2014 à 9:13
Signaler
Et après on s'étonne que nos compatriotes perdent confiance en leur institutions et dirigeants. Bruxelles n'est que le garage des politiciens Français perdants là ou il faudrait au contraire y mettre le meilleur de nous même... Ah oui pardon c'est pa...

à écrit le 31/07/2014 à 8:52
Signaler
Et c'est nous qui payons .... :(

à écrit le 31/07/2014 à 8:45
Signaler
Posez la question , c est donne la réponse oui Un mauvais choix pour l Europe et un mauvais choix pour la France dans l europe

à écrit le 31/07/2014 à 8:43
Signaler
Tu en as l'étoffe en France.

à écrit le 31/07/2014 à 8:25
Signaler
Mettre un sous-marin français dans le système , c'est une stratégie cousue de fil blanc. Aucune chance que les allemends tombent dans le panneau

à écrit le 31/07/2014 à 8:20
Signaler
très, très mauvais choix!

à écrit le 31/07/2014 à 8:16
Signaler
Les copains d abord... en politique on les appelle des complices et pour eviter qu'ils parlent...

à écrit le 31/07/2014 à 8:12
Signaler
Normal, la France socialiste n'aime pas ceux qui réussissent! Par contre il faut récompenser les nuls!

le 31/07/2014 à 8:18
Signaler
Et bien sur à UMP blanc comme neige...Bachelot, Douillet, Dati...on continue... Vive UMPS

à écrit le 31/07/2014 à 7:53
Signaler
Un type qui a accumulé 50.000 euros de patrimoine après 30 années de carrière grassement rémunérée (député européen, député, ministre, ...), ça fait rêver... Après deux années de naufrage économique français, on est très content qu'il vienne à l'Eur...

à écrit le 31/07/2014 à 7:51
Signaler
Competent ? en tout cas l'exemple vient d'en haut....

à écrit le 31/07/2014 à 7:16
Signaler
Pourquoi changer ce qui marche pas...

à écrit le 31/07/2014 à 6:07
Signaler
Bravo et merci pour cet article Mr Godin. Voila ce que doit etre une presse libre et realiste, encore bravo, puisse votre exemple etre suivi.

à écrit le 31/07/2014 à 0:40
Signaler
L’État et les collectivités locales emploient 5,5 millions de fonctionnaires. La dette hors bilan dépasse les trois mille milliards d’euros. L'ancien Ministre de l’Économie a été incapable de réduire le nombre de fonctionnaires. Incapable de baisser ...

à écrit le 30/07/2014 à 23:51
Signaler
C'est déjà bien de le dire mais il faudrait le crier tellement la honte de cette nomination va Une nouvelle fois donner une image désastreuse de la France et de son personnel politique.

à écrit le 30/07/2014 à 21:20
Signaler
Il sera payé combien, le Monsieur, pour faire le job?

le 31/07/2014 à 7:48
Signaler
Pour roupiller vous voulez dire.

à écrit le 30/07/2014 à 20:56
Signaler
Dans la France socialiste, on donne le premier prix au cancre de la classe ! comme le nouveau modèle de l'Education Nationale.

le 31/07/2014 à 7:50
Signaler
Normal, vous avez deja vu des premiers de la classe aller chez les gauchistes ?

à écrit le 30/07/2014 à 20:23
Signaler
Hollande recase Désir aux affaires européennes et Mosco à la Commission en lot de consolation de leur licenciement. Puis aux prochaines élections européennes, médias et politiques s'étonneront du niveau de l'abstention.

à écrit le 30/07/2014 à 20:12
Signaler
C'est comme confié à un pyromane les clés de la caserne de pompiers...enfin après la nomination d'Harlem, il faut s'attendre à tout !!!

à écrit le 30/07/2014 à 19:54
Signaler
Le poids des loges...

à écrit le 30/07/2014 à 19:45
Signaler
L'Allemagne a bien raison de ne pas vouloir d'un français à l'économie et aux finances. Nous sommes nuls dans ces domaines. Notre truc c'est la culture subventionnée pour intellos et les aides sociales non contrôlées.

le 30/07/2014 à 20:13
Signaler
+++

le 30/07/2014 à 22:09
Signaler
Entièrement d'accord avec Democratix, sauf que j'aurais remplacé "un Français" par "un socialiste".

à écrit le 30/07/2014 à 19:40
Signaler
Très bon article ... Qui malheureusement illustre une fois de plus combien notre politique (droite et gauche) est déconnectée des réalités, des besoins concrets et de la vie réelle. Malheureusement je ne vois plus de solution à tout cela, toute cet...

à écrit le 30/07/2014 à 19:31
Signaler
Ce qu'il y a de bien, c'est que Moscovici lui-même se trouve extrêmement compétent! Il n'hésite pas à le dire ! Alors, vous êtes rassurés ?

à écrit le 30/07/2014 à 19:10
Signaler
Que se soit l'un ou l'autre; ils sont là pour leurs intérêts personnels pas le nôtre !

le 30/07/2014 à 19:41
Signaler
+10000

à écrit le 30/07/2014 à 18:42
Signaler
Moscovici n'est qu'un technocrate de plus qui n'a aucune idée. Ils sont nombreux à nous diriger tant à droite qu'à gauche !!!!

à écrit le 30/07/2014 à 18:34
Signaler
Si c'était un bon cela se saurait. Mais ce sont rarement les meilleurs qui dirige. Juste du copinage. Pauvre France.

le 30/07/2014 à 19:13
Signaler
C'est qu'ailleurs c'est pareil et même souvent pire !

à écrit le 30/07/2014 à 18:31
Signaler
Très bon article Eh oui hollande est vraiment le pire président de la 5 eme Je croyais Sarko imbattable mais flambi est un champion

à écrit le 30/07/2014 à 18:14
Signaler
Tout à fait d'accord avec cet article ! Moscovici ne m'a jamais paru crédible, pas franc, pas net !

le 30/07/2014 à 20:08
Signaler
Ce sont ceux qui arrivent 1er aux élections qui devraient être proposés et non les derniers ! Je me pose de sérieuses questions sur mes futurs votes, jusqu'à présent je leur faisais confiance mais maintenant, trop c'est trop. Pourquoi nommer quelqu'u...

à écrit le 30/07/2014 à 18:05
Signaler
Erratum: je voulais écrire belliciste

à écrit le 30/07/2014 à 18:01
Signaler
Ce n'est pas un mauvais choix puisqu'il a prouvé sa totale soumission aux intérêts de la finance internationale comme vous le mentionnez dans l'article. Il est juste qu'il soit récompensé en bon soldat ayant empêcher une loi d'intérêt publique contre...

à écrit le 30/07/2014 à 17:48
Signaler
Il en avait besoin avec un patrimoine de 200.000 euros c'était le ministre le plus pauvre du gouvernement. Il aura un peu d'argent de poche.

à écrit le 30/07/2014 à 17:32
Signaler
Il va pouvoir augmenter son pouvoir d'achat. C'est important le pouvoir d'achat.

à écrit le 30/07/2014 à 17:20
Signaler
ils n arrive a rien aussi bien les socialos que les droitistes. lui est la pour sont salaire et les banquets et surtout la planque

à écrit le 30/07/2014 à 16:31
Signaler
Bonjour La Tribune devient peu à peu celle des grincheux, des aigris, des donneurs de leçons...Il en existe même pour réclamer Mme GUIGOU ! Je ne connais guère personnellement ce monsieur, mais je suis un citoyen et l'état de notre pays requiert de...

le 30/07/2014 à 19:11
Signaler
parce que vous, vous avez l'impression, que ces messieurs tendent l'oreille, nous écoutent un tant soi peu? il est sûr que vous ne voyez pas les choses médiocres, mais à ce moment là, il faut tenir compte de tout, ce que vous ne faites pas.

le 31/07/2014 à 7:54
Signaler
C est a cause de gens comme vous que la France est dans le pétrin depuis 40 ans votre aveuglement est édifiant

le 31/07/2014 à 17:12
Signaler
La critique est aisée (cela s’applique à vous aussi) mais le lard est si bon, pour toujours les mêmes.

à écrit le 30/07/2014 à 16:07
Signaler
....et on pose la question !

à écrit le 30/07/2014 à 15:43
Signaler
L'Europe pour les nuls !

à écrit le 30/07/2014 à 15:35
Signaler
L'incompétence n'a plus de limites. Vivement 2017

le 30/07/2014 à 19:12
Signaler
Si vous croyez que ça sera mieux; vous êtes bien trop naïf !

le 30/07/2014 à 19:47
Signaler
Quand on voit comment l'UMP arrive à se mettre en faillite malgré des dizaines de millions d'euros d'aide de l'Etat, on se dit que UMP et PS sont vraiment Nuls jusqu'au bout.

le 30/07/2014 à 20:11
Signaler
les millions d'euros, sont presque de l'argent de poche, pour ces gens là! on devrait leur filer un smig, pour voir comment ils s'en sortiraient!

le 30/07/2014 à 21:19
Signaler
Le SMIG, ça n'existe pas, mon cher Monsieur!

à écrit le 30/07/2014 à 14:53
Signaler
L imncomptence est reconnue merci Hollande ! 2017 VITE!

à écrit le 30/07/2014 à 14:28
Signaler
On pourrait s'attendre à une utilisation un peu plus précise des termes. Austérité est employé à de nombreuses reprises dans le texte mais de qu'elle austérité parlons nous en ce qui concerne la France ? Quels mots seront employés quand nous subirons...

à écrit le 30/07/2014 à 13:48
Signaler
C'est triste, les francaiś ne comprennent pas la grandeur et la sagesse des décisions de Hollande!

le 30/07/2014 à 14:51
Signaler
Ce qui est triste c est su il est au pouvoir ! 2017 VITE!

le 30/07/2014 à 20:20
Signaler
j'adore votre humour Nouche, à quand un one man show?

à écrit le 30/07/2014 à 13:39
Signaler
Dans un autre article " comment redonner le moral aux français" ...c'est certain que ça donne la pêche ce genre d'info....j'encourage à la lecture de la presse étrangère, certes il faut séparer le bon grain de l'ivraie....mais je crains ma prochaine...

à écrit le 30/07/2014 à 13:31
Signaler
Avec bientôt 45 000 à 65 000 euros par mois, il va pouvoir s' acheter une moumoute !!!!

à écrit le 30/07/2014 à 13:30
Signaler
Un incapable, incompétent ministre des finances, peut-être incapable incompétent comissaire européen, pour donner des ordres à des incapables, incompétents députés Européens.... avec ça nous sommes cuits !!!!!

le 30/07/2014 à 17:29
Signaler
hollade n'avait il pas dit que toute personne non élue dans sa circonscription devait quitter le gouvernement , heureusement que les entreprises n'ont pas du personnel comme ces incapables mais malheureusement ces incapables nous pompent notre argent

à écrit le 30/07/2014 à 13:22
Signaler
A vous entendre, le haut commissariat aux Affaires Etrangères aurait été un très bon poste. Pourtant, il ne sert pas à rand-chose. Force est de constaté qu'il n'existe pas de politique étrangère européenne. Celle-ci se décide encore et toujours au ni...

à écrit le 30/07/2014 à 13:18
Signaler
Et l'on se permettait de critiquer Berlusconi! Mais en république bananière, nous tenons notre place!

à écrit le 30/07/2014 à 13:06
Signaler
" pour grands que soient les rois, il sont ce que nous sommes, Ils peuvent se tromper comme les autres hommes. Mais l'on doit ce respect au pouvoir absolu, De n'examiner rien quand un roi l'a voulu" Corneille. Le Cid

le 30/07/2014 à 16:10
Signaler
rien n'a changé! RIEN !!

à écrit le 30/07/2014 à 13:02
Signaler
Baratin n'est pas synonyme de capacité! Il faut croire qu'à L'ENA l'important c'est d'avoir des bons copains, bien placés pour être bien payé sans trop en faire!

à écrit le 30/07/2014 à 12:50
Signaler
Après Désir nommé à un poste de ministre pour sa brillante compétence, Hollande remet ça avec Moscovici. C'est à croire que Hollande adepte de l'apologie de l'incompétence, il est bien placé pour juger, nomme ceux qui sont encore plus nul que lui.

à écrit le 30/07/2014 à 12:50
Signaler
Un excellent choix pour l'Europe atlantistre, du pain béni pour elle de s'entourer de Mosco..

le 30/07/2014 à 22:28
Signaler
"Pain béni", avec un T de préférence.

à écrit le 30/07/2014 à 12:41
Signaler
Hollande ne s'occupe pas de l’intérêt général ni de l'avenir de notre pays, l'important c'est de donner un parachute doré à ce bon à rien de Moscovici. L'incompétence est une valeur appréciée au sein de ce gouvernement. On le voit tous les jours alor...

à écrit le 30/07/2014 à 12:33
Signaler
Encore un qui se retrouve à Bruxelles pour son incompétence. Après, la France passe pour un pays de minables. C'est normal. On ne vote que pour des minables. Mais le problème le plus grave, c'est qu'on n'a pas le choix: il n'y a que des minables dans...

le 30/07/2014 à 19:12
Signaler
+++++ !

à écrit le 30/07/2014 à 12:28
Signaler
Hollande n'a pas dépassé son statut d'incompétence qu'il avait atteint en devenant Président du conseil général de la Corrèze

à écrit le 30/07/2014 à 12:06
Signaler
Un seul mot: lamentable... Nos dirigeants sont vraiment complètement has been... totalement out... Ils ramène la France au XVIII° siècle... Pour une nouvelle révolution?

le 30/07/2014 à 16:11
Signaler
il en faudrait une, et tout de suite! c'est URGENT !

à écrit le 30/07/2014 à 12:04
Signaler
Voici plus un éditorial qu'un véritable article de fond sur les atouts et les faiblesses de ce choix. Et les autre commissaires ?

à écrit le 30/07/2014 à 11:59
Signaler
Mettre ce Moscovici, baratineur de première, carriériste sans cœur ni foi à Bruxelles est une preuve de plus de l'amoralité de ces socialistes. La France n'est plus grand chose depuis qu'ils sont arrivés aux manettes. Les Français paieront très cher ...

le 30/07/2014 à 12:06
Signaler
Il l'est quand même moins que Sapin ;)

à écrit le 30/07/2014 à 11:53
Signaler
En 2012, les français ont choisi la nullité, la monarchie, l'écrasement et la confiscation. Ils ont cru à des promesses électorales, se sont laissés emballer par des grands mots, sans se rendre compte de l'aventure et sans discerner les personnages p...

le 30/07/2014 à 16:13
Signaler
Pensez vous vraiment que l'UMP était mieux, franchement ,? !!! qalors QUI METTRE de VALABLE au GOUVERNEMENT ????? !

le 30/07/2014 à 19:29
Signaler
Moi ! je ne sais rien faire.

à écrit le 30/07/2014 à 11:46
Signaler
Notre minus béat et ventripotent pense d'abord aux intérêts de ses copains, et la France doit ne faire que cela. Tant pis si le pays est mis en coupe réglée, et s'effondre sur tous les plans! Même Sarkosy n'aurait pas osé !!!

à écrit le 30/07/2014 à 11:44
Signaler
...On ne voit pas où est le problème : lui ou un autre, c'est blanc bonnet ou bonnet blanc. Ces postes sont des synécures que l' on octroie aux copains et aux coquins.

à écrit le 30/07/2014 à 11:12
Signaler
Tout est dit avec cet article d'une évidence claire. La France s'effondre, et on n'hésite pas à accélérer cet effondrement au profit des intérêts particuliers des copains!

à écrit le 30/07/2014 à 10:58
Signaler
Le fait du prince plutôt qu'une personne plus qualifiée et mieux acceptée : tout est dit !

à écrit le 30/07/2014 à 10:54
Signaler
Pas la peine d'avoir fait la révolution pour remplacer nos rois par des roitelets républicains . La France a besoin de démocratie, on espère qu'elle viendra un jour.

le 30/07/2014 à 16:15
Signaler
peut-être, mais trop tard! notre pays sera devenu une seconde Grèce!

à écrit le 30/07/2014 à 10:50
Signaler
Je le voyais mal devenir simple conseiller régional en 2015. Ce qu'il veut Pierre, c'est du fric. Alors à Bruxelles, il va pouvoir se remplir le porte monnaie.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.