Nouveau recul de l'inflation en zone euro

 |   |  167  mots
Nouveau ralentissement de l'inflation en zone euro
Nouveau ralentissement de l'inflation en zone euro (Crédits : reuters.com)
Les prix n'ont progressé que de 0,3 % en août dans la zone euro, contre 0,4 % en juillet. L'énergie est le principal facteur de baisse.

L'affaiblissement de l'inflation n'en finit pas en zone euro. Selon la première estimation d'Eurostat pour le mois d'août, les prix ont progressé ce mois-ci dans les 18 pays qui partagent la monnaie unique de 0,3 % par rapport au même mois de 2013. En juillet, il était de 0,4 %. Voici un an, l'inflation se situait à 1,3 %.

Stabilité en Allemagne, recul ailleurs

Ce chiffre correspond aux attentes des économistes. Il prend les chiffres connus dans plusieurs pays : la stabilité enregistrée en Allemagne ( à 0,8 %) et les baisses en Espagne ( -0,5 % contre -0,3 % en juillet), en Italie, où les prix ont reculé en août de 0,1 %, et en Belgique (0 % contre 0,3 % en juillet).

Inflation sous-jacente en hausse

Le recul du prix de l'énergie demeure un élément clé de la désinflation en zone euro. Les prix énergétiques ont en effet reculé de 1 % en août sur un an contre une hausse de 0,1 % en juillet. L'inflation « sous-jacente » qui exclut les prix de l'énergie, du tabac et de l'alimentation se redresse de 0,8 % à 0,9 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2014 à 23:23 :
bonne nouvelle ! Reste à faire baisser le prix des appartements et le coût de la fonction publique . La France alors deviendra riche .
a écrit le 29/08/2014 à 15:14 :
Tout à fait 1929 ralentie par les qe.
a écrit le 29/08/2014 à 14:47 :
Y a t il un risque déflationniste ? On nous réponds oui
Excusez mais on semble ignorer les conflits en cours qui peuvent provoquer des tensions sur le prix des énergies et on oublie surtout les récoltes déficitaires de produits agricoles qui vont provoquer une hausse des prix alimentaires
Conclusion il n y aura pas de deflation
Réponse de le 29/08/2014 à 17:47 :
récoltes déficitaires ? en maïs on sera pas très loin de 984 MT (record absolu), en blé 684 MT (top 5), en soja et colza très chargé aussi. le blé cote 130 €/t sur le matif échéance novembre et vous appelez ça une hausse des prix alimentaires?
vérifiez vos données mon ami
a écrit le 29/08/2014 à 14:28 :
Si les US continuent sur leur pente et les conflits gaziers à chauffer, pas d'inquiétude : l'inflation repartira aisément !
a écrit le 29/08/2014 à 14:10 :
Décidemment! Peu sérieux La Tribune....l'étal présente des prix en £ et Pence, pays qui ne fait pas partie de la région euro!!!!
a écrit le 29/08/2014 à 13:32 :
Les gens qui travaillent à Eurostat font-ils des emplettes dans les grandes surfaces ou achètent via internet seulement ?
a écrit le 29/08/2014 à 13:12 :
excellente nouvelle ! On a combattu l'inflation à grand peine alors on doit se réjouir .
Réponse de le 29/08/2014 à 21:10 :
au niveau macro ce n'est vraiment pas une bonne nouvelle, car les salaires suivent, et l'endettement relatif des agents s'aggrave
a écrit le 29/08/2014 à 12:46 :
Il faudrat passer sur une dexindexation des salaires, pensions, prestations sociales (rsa, allocations (chomage, rsa etc),
Réponse de le 29/08/2014 à 15:15 :
A ce moment-là, prévoir 1/6 de la population aux food-stamps, comme aux US...
Réponse de le 29/08/2014 à 18:59 :
Sachant qu'un deuxième /6 subsiste par la chasse (armement généralisé et nature pour l'instant généreuse), ce sont 33 % de cowboys qui ne font juste que survivre.
Ca s'appelle le dream, chez eux. Freedom, pour être exact.
a écrit le 29/08/2014 à 12:43 :
l'inflation diminue !
a écrit le 29/08/2014 à 11:43 :
L'inflation tout court étant atone ; on se doit de créer une inflation sous-jacente.A quand l'inflation sous-sous-jacente.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :