L' Union européenne importe la majorité de l'énergie qu'elle consomme

 |   |  325  mots
La France affiche une moindre dépendance énergétique que l'Allemagne, grâce à une capacité à produire de l'électricité qui lui permet d'en importer moins.
La France affiche une moindre dépendance énergétique que l'Allemagne, grâce à une capacité à produire de l'électricité qui lui permet d'en importer moins. (Crédits : Reuters)
Depuis 2004, plus de 50% de la consommation d'énergie dans l'Union européenne est importée. Signe d'une dépendance énergétique forte chez les partenaires européens.

L'économie européenne est un bloc dépendant des importations énergétiques. D'après les données d'Eurostat publiées le 28 août, 53,4% de la consommation d'énergie dans l'Union européenne est issue de l'importation de produits énergétiques en 2012 (date de fin des données disponibles). Une majorité constante depuis 2004.

Néanmoins, cette dépendance énergétique diffère entre les pays membres de l'UE, notamment les deux moteurs économiques que sont l'Allemagne et la France.


Dépendance énergétique des pays européens en fonction de leur consommation en 2012.

Importation énergétique plus forte en Allemagne qu'en France

La France affiche en effet une dépendance énergétique inférieure à la moyenne européenne: 48,1% de la consommation énergétique française est issue de l'importation en 2012, une part décroissante depuis 2005, année où il fallait 51,7% d'importations énergétiques pour satisfaire les besoins énergétiques de l'Hexagone.

Outre-Rhin, la dépendance énergétique est bien plus forte selon Eurostat. Pour l'année 2012, 61,1% de la consommation d'énergies provient d'importations, une part toutefois constante depuis 2001 (date de mise en place de ces données par l'organisme européen).

Une hétérogénéité parmi les partenaires européens

Les pays de l'UE se distinguent les uns des autres par leur importance envers les importations énergétiques. D'après Eurostat, Malte, le Luxembourg et Chypre sont les pays les plus dépendants énergétiquement. Près de la totalité de la consommation énergétique dans ces pays en 2012 est issue de l'importation de produits énergétiques. Une dépendance d'autant plus énorme qu'elle est constante depuis 2001.

À l'inverse, un seul pays affiche une autosuffisance énergétique, c'est le Danemark. Néanmoins, d'après les chiffres d'Eurostat, l'indépendance énergétique de Copenhague était de 3,4% en 2012, alors qu'en 2005, elle était de 49,9%. Signe que la communauté européenne tend à être une zone de dépendance énergétique forte.

>> L'Europe en manque d'énergie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/09/2014 à 10:48 :
Cet article est peu clair. Est il sujet ici d importation d´énergie primaire ( charbon, pétrole, gaz, uranium ) ou bien d´energie " finie" en kWh qui arrive à ma prise de courant ??
S il s agit de courant electrique une partie importante des échanges (donc import/ export) est motivé par les couts de production et prix de vente aux bourses d énergie avec des fluctuations vertigineues selon de niveau de production, voire de surproduction momentanée à un certain endroit.
Quand l importation coûte moins cher que le propre production, on préfère importer. C est du pure commercial et ca n a rien à voir avec une dépendance énergetique .
Le cas extrème: Il arrive parfois par exemple que l Allemagne paie - je repète - paie pour que des pays voisins (Pays Bas ou l Autriche) "acceptent bien" de délester le réseau allemand lors de surproduction non contrôlable (week end, dans la journée quand le soleil tape fort et que qu une bonne brise fait tourner les moulins à fond de train ....
Ces statistiques ne veulent pas dire grand chose à mon avis.Ce qui compte c´est vraiment la dépendance de l UE en importations d´énergie primaire.
a écrit le 03/09/2014 à 11:05 :
LA CONNECTION ENERGETIQUE ENTRE EUROPEENS POUREZ FAIRE BAISSE LA FACTURE A CERTAIN PAYS EUROPEENS NOTAMANT POUR LELECTRICITE??? ACHETEZ CERTAINE PRMIERE EN COMMUN AUSSI? QUE FONT NOS ELUES A PART POINTEZ POUR TOUCHE LEURS PAYES???
Réponse de le 03/09/2014 à 11:53 :
Evitez les majuscules, ça assourdit !! (majuscules = CRIER !)
Vous savez sans doute qu'il y a des interconnections avec les pays voisins, pour acheter/vendre de l'énergie selon les besoins des uns des autres (trop ou manque).
Vous savez sans doute aussi que souvent les fournisseurs sont de préférence voisins des besoins, ça évite les longues longues lignes de distribution car il y a des pertes (effet joule, la résistance d'un fil fait perdre une partie de l'énergie transmise, même gros (en alu), il y a une résistance électrique). Si vous produisez beaucoup d'électricité éolienne dans le Nord de l'Allemagne pour l'utiliser dans le sud, ça oblige à créer des lignes spéciales haute énergie, onéreuses et encombrantes, avant, c'était produit dans le voisinage. Et encore ils la paient deux fois plus cher que nous. Voulez-vous qu'on leur vende la moitié de la notre et qu'on augmente notre facture de 80% ? Par solidarité ! J'imagine, vous pensez plus baisse que hausse. Au Danemark, beaucoup éolienne, l'électricité est très chère, les gens l'économisent donc ! Le courant pas cher n'est pas toujours une bonne solution à la consommation effrénée.
a écrit le 03/09/2014 à 3:40 :
L'autosuffisance énergétique est une absurdité car cela ne permet pas d'obtenir de l'énergie au meilleur coût...
a écrit le 02/09/2014 à 17:19 :
et pourtant l’énergie propre et gratuite existe comme le moteur à raisonnance magnétique mais aussi l'énergie découverte par Mr Tesla il y a deja 80 ans.
Réponse de le 03/09/2014 à 11:44 :
"moteur à résonance magnétique" celle des hôpitaux pour l'imagerie médicale (RMN) ? Ça consomme beaucoup.
Vous pourriez développer pour Tesla ? Qu'on puise lancer une start-up sur ce sujet, il y a des milliards à se faire, surtout si c'est gratuit à produire, vu que ça a un prix de vente. Il faut éviter ce qui est gratuit à l'achat, les gens gâcheraient. (pour faire de l'électricité, vous faites tourner des bobines devant des aimants (Tesla), que ce soit des chutes d'eau, des centrales à gaz, charbon, nucléaires qui ne sont que de grosses bouilloires)
a écrit le 02/09/2014 à 15:47 :
Si la Russie faisait partie de l'UE, l'importation d'énergie serait autour de 20%, donc moins de dépendance de l'étranger. Cherchez l'erreur.
Réponse de le 02/09/2014 à 15:58 :
L'erreur c'est que la Russie actuelle est une dictature centralisée qui développe un projet d'Eurasie et de "novorossia" au dépens des ses voisins donc impossible de faire équipe avec elle actuellement comme on le voit. De plus elle est en retard en matière d'exploitatuion énergétique et trop basée sur des ressources polluantes et finies.
Réponse de le 02/09/2014 à 23:23 :
La Russie développe effectivement un projet Eurasie et l'Europe développe un projet Eurabia.
a écrit le 02/09/2014 à 15:42 :
La prétendue "indépendance énergétique" de la France "grâce au nucléaire est totalement bidon :

1) les chiffres sont donnés en énergie "primaire", un mode de calcul qui compte dans la part du nucléaire toute la chaleur rejetée dans la nature par les centrales. Or cette chaleur fait les 2/3 de l'énergie nucléaire !!!
Du coup, en énergie dite "finale", le nucléaire ne couvre que 17% de la consommation française d'énergie

2) De plus, même ces 17% ne doivent pas être comptés en "indépendance énergétique" puisque tout le combustible nucléaire est importé.

La réalité est que les seuls éléments d'indépendance énergétique sont les énergies renouvelables (principalement l'hydroélectricité) et quelques traces infimes de gaz et de pétrole.

Verdict : malgré 50 ans d'investissements insensés et ruineux dans le nucléaire, la France est dépendante à 90% sur le plan énergétique.
Réponse de le 02/09/2014 à 16:38 :
Exact mais vue la quantité de nos déchets ultra longue durée (= durée ingérable) il peut s'avérer opportun si c'est rentable de développer une filière 4e génération combinée au thorium (ressources en Bretagne etc) qui permet de réduire fortement la durée des déchets à une échelle de temps plus "acceptable" moins de 300 ans quand même ! en diminuant les risques et en augmentant la durée d'utilisation de nos ressources. Combinaisons la plus optimale de réacteurs comme étudiée au CEA et Cnrs (équipe Loiseaux entre autres). C'est bien plus efficient que les EPR de 3e génération dépassés et çà ne doit bien évidemment pas correspondre à une part élevée mais être un complément d'une majorité d'énergies renouvelables et d'efficacité énergétique. C'est mieux que d'enfouir nos déchets pour quelques 100.000 ans... Le gaz et le pétrole étant à proscrire car c'est une erreur vues les applications du pétrole de le brûler à faible rendement dans les moteurs thermiques alors qu'il peut être utilisé à plus nobles et hautes valeurs ajoutées dans de multiples domaines et souvent sous forme recyclable (= moins de prélèvements sur la nature) donc bien mieux que la combustion et effet de serre. Dans une un peu moindre mesure pareil pour le gaz avec les applications de l'éthane par exemple dans les plastiques recyclables etc.
Réponse de le 03/09/2014 à 10:41 :
Sans les militants obtus de la sortie du nucléaire, celui-ci serait encore plus utile à notre pays, via une filière de 4e génération permettant d'exploiter le combustible de la Hague, sans aucune importation par conséquent.

La chaleur produite par les centrales nucléaires peut aussi être en partie recyclée, et les énergies renouvelables hors hydraulique sont une source de dépendance aux hydrocarbures compte-tenu de l'intermittence.

Enfin, le combustible nucléaire est très peu cher comparé aux hydrocarbures, mieux réparti géopolitiquement, et pourrait même pour les générations de centrales actuelles être produit localement via l'eau de mer.

Quels tristes sires, ces 'écologistes' pastèques.
a écrit le 02/09/2014 à 11:18 :
Les suisses importent l’électricité de France la nuit pour remonter l'eau dans les barrages .... et revendent l’électricité le jour à la France au tarif jour bien-sur !
a écrit le 02/09/2014 à 10:21 :
la Franc est tout aussi dépendante de l'importation que l'Allemagne ou autres pays de l'UE concernant l'électricité: Le fait que la France produise elle même son électricité d'origine nucléaire ne signifie pas qu'elle soit indépendante des importations: Le minerai est importé principalement d’Afrique, la concurrence la demande est plus forte que l'offre, le prix ne fait que croitre depuis le fin du réseau France Afrique.
De ce point de vue, l'Allemagne gagne en indépendance avec l'accroissement de la part du renouvelable pour la production électrique: photovoltaïque, éolien, gaz
a écrit le 02/09/2014 à 9:59 :
Tant qu'on raisonnera en terme de pays indépendants la notion d'Union restera théorique. La vraie question c'est de savoir à quel point l'UE dans son ensemble est dépendante d'autres blocs économiques, comme la Russie.
a écrit le 02/09/2014 à 9:58 :
La France est largement dépendant en énergie.
Elle importe du gaz, du charbon, du fioul, du pétrole et de l'uranium. La part produit en France de ces produit est anecdotique.

Donc la valeur de 48.1 me semble donc sous dimensionnée.
Réponse de le 02/09/2014 à 15:32 :
Commentaire hallucinant....

Pouvez vous seulement étayer vos dires par des chiffres ? Les chiffres sont les chiffres si ils ne vous plaisent pas c'est pareil !
a écrit le 02/09/2014 à 7:56 :
De toute façon en matière d'énergie les gens ne comprennent absolument rien, même les économistes.
a écrit le 02/09/2014 à 7:56 :
Les pays les plus indépendants sont les plus petits qui ont pu faire avancer rapidement une forte politique d'efficacité énergétique et de développement des énergies renouvelables comme le Danemark et l'Estonie. L'Estonie par exemple a déjà achevé son réseau de bornes de recharges de véhicules électriques. L'Ecosse est assez en pointe également. La Norvège qui est hors Union donc pas citée est bien placée aussi et en tête en % de véhicules électriques. Une forte politique cohérente et la motivation des habitants compte donc beaucoup dans les progrès réalisés.
Réponse de le 02/09/2014 à 10:27 :
le développement des bornes de recharge des véhicules électrique ne signifie pas un accroissement de l'indépendance énergétique: l'électricité n'existe pas à l'état naturel, il faut la créer, majoritairement à partir de charbon, puis de pétrole, d'uranium, et enfin un peu à partir de gaz fossile, et enfin minoritairement à partir du renouvelable; Il se trouve que la Norvège et la suède ont la possibilité de produire beaucoup d'électricité renouvelable, proportionnellement à leur besoins. Ils réussiront à conserver leur indépendance en stabilisant leurs besoins, ce que ne savent pas faire les autres pays de l'UE, comme la France.
Réponse de le 02/09/2014 à 15:36 :
l'électricité est transformée majoritairement avec du gaz non du pétrole. Pour le gaz c'est 20% pour le pétrole c'est 5% (c'est encore plus pour le charbon qui est à 40% mais ça vous l'aviez dit)
Réponse de le 02/09/2014 à 15:46 :
Ce que je ne peuvent pas faire d'autres pays de l'UE. Si on choisi de produire avec du charbon importé, c'est qu'il est pas chère. Regarder les prix spot du charbon US, j'en ferrai cramé tous les jours si je pouvais ! Merci le schiste US, ça a fait baisser le prix du charbon US.
Réponse de le 02/09/2014 à 16:21 :
Si la France avait progressé de façon constante comme plusieurs pays scandinaves dès les crises du pétrole des années 70 sans relâcher les efforts, nous n'en serions pas là. Ce ne sont pas les ressources qui manquent en France, le biogaz à lui seul sans forcer peut apporter autour de 20% d'énergie primaire, solaire hybride thermique + PV, hydrolien, éolien, biomasse, géothermie, efficacité énergétique etc ont de bons potentiels et de quoi couvrir la totalité des besoins sans parler du nucléaire de 4e génération combinée à la filière thorium si ç'est rentable pour réduire la durée et risques de nos quantités de déchets ultra longue durée et augmenter les durée d'utilisation de ces derniers. En électrique et pour les véhicules légers 2 à 4 places il existe déjà plus d'une douzaine de véhicules solaires depuis 2009, tappez eVe Sunswift, Suncruiser Solar, Solarworld GT, Stella Solar, Daedalus Solar, Calgary Solar, Malindra Solar, Tafe Sa, Swinburne Solar X etc, = moins de 60kg de batterie, plus de 500 km d'autonomie de nuit avec une seule charge à plus de 100 km/h et 830 km de jour comme homologué par la FIA = peu de bornes de recharges nécessaires, très peu de dépendance au réseau. Bref plein de solutions mais il faut aller de l'avant : voie navigable excellent réseau mais près de 400 ouvrgaes à revoir, réseau de chaleur seulement 6% du chauffage, biogaz on commence jsute à décoller on a encore des torchères sur une majorité de décharges, solaire on commence à peine l'hybride (Dualsun, Systovi etc), efficacité énergétique les allemands sont 1er au monde, urbanisme / architecture : on n'intègre pas assez des nouveaux modes d'urbanisme/construction = moins de dépenses énergétiques et de ressources etc. Bref multiples potentiels en France !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :