Allemagne : l'excédent commercial bondit et dépasse les 22 milliards d'euros en juillet

 |   |  203  mots
L'excédent commercial de juin avait atteint 16,3 milliards d'euros en données corrigées.
L'excédent commercial de juin avait atteint 16,3 milliards d'euros en données corrigées. (Crédits : reuters.com)
Cette forte hausse de l'excédent commercial est surtout due à une forte progression des exportations, qui ont augmenté en juillet de 4,7%.

Les exportations allemandes grimpent et, avec elles, l'excédent commercial du pays. En juillet, sur un mois, les ventes allemandes à l'étranger ont progressé de 4,7%, à 98,2 milliards d'euros en données corrigées de variations saisonnières, un niveau jamais atteint. Pour leur part, les importations ont diminué de 1,8%, révèlé lundi l'Office fédéral des statistiques Destatis.

Résultat: l'excédent commercial de l'Allemagne a bondi en juillet, à 22,2 milliards d'euros. Celui de juin avait atteint 16,3 milliards d'euros en données corrigées.

Une progression particulièrement marquée dans l'UE

La progression a été particulièrement forte dans l'Union européenne, avec une hausse de 6,2% des ventes sur un an en direction de la seule zone euro et de 15,9% vers les autres pays membres. Les exportations vers le reste du monde ont néanmoins elles aussi augmenté de 7,2% sur un an, à 275,2 milliards d'euros depuis le 1er janvier.

Sur sept mois, de janvier à juillet, l'Allemagne a exporté pour 659,4 milliards d'euros, ce qui correspond, en chiffres bruts, à 3,3% de plus que pendant la même période l'an dernier.

Les importations, elles, ont atteint 536,6 milliards d'euros sur les sept premiers mois de l'année, contre 524,2 milliards lors de la même période en 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2014 à 11:33 :
Il faut bien accepter la réalité que l Allemagne est un bulldozer industriel. 100 milliards de chiffre d affaires par mois a l export ! C est une paille !
Pour illustrer le déséquilibre: l Allemagne a exporté en valeur ( 2013) autant de colle que la France en armement ( 3 milliards euro ).
a écrit le 08/09/2014 à 16:34 :
Les fruits de l'austerite?
a écrit le 08/09/2014 à 14:54 :
Félicitation à l'Allemagne sur ce résultat, c'est le résultat d'investissements qui remontent à plusieurs dizaines d'années.
a écrit le 08/09/2014 à 13:58 :
Ce qu'on a en politique c'est le pillage des revenus des citoyens. Prenez le phénomène papandréou, on fait 500 millions de comptes et une politique qui donne 50% de chômage et -20% de salaire pour la population. On appelle cela démocratie ou bien merdocratie?
voyez comme on tire sur les familles, on diminue les allocations sociales...
nous avons affaire à de la piraterie politique anti jeune et anti croissance!
Et le déficit relance l'import, c'est la trahison économique.
a écrit le 08/09/2014 à 13:21 :
Quelle est la définition de libéral social à 57%?
Ne pouvons-nous parler de l'intérêt général quand on nous publie les fonctionnaires contre l'Etat?
C'est une machine infernale à fabriquer du chômage.
La dictature fonctionnaire opprime les salariés et obtient des privilèges par subreption.
a écrit le 08/09/2014 à 13:20 :
Quelle est la définition de libéral social à 57%?
Ne pouvons-nous parler de l'intérêt général quand on nous publie les fonctionnaires contre l'Etat?
C'est une machine infernale à fabriquer du chômage.
La dictature fonctionnaire opprime les salariés et obtient des privilèges par subreption.
Les excédents en Allemagne, la ruine pour la france...
a écrit le 08/09/2014 à 12:49 :
On a des excédents en allemagne, des déficits en France, c'est la trahison économique. On nous publie que 80 à 85% de la population est contre la politique conduite, seulement le déficit enfle...
Les boomers sont des loosers anti jeunes et anti croissance, alors qu'on dévaste l'industrie et qu'on endette on ne relance rien... c'est une logique de sauterelles sur un champ de blé.
On déglingue le bâtiment, on fait dans la jobardise pour se débarrasser des nations d'Europe avec une monnaie inadéquate...
On fait de l'ostracisme de millions de français. On parle des banques, nous avons là de la délinquance contre le logement à bon marché. C'est contraire au but d'une société, c'est un système immoral et en faillite!
On canarde les familles en baissant les allocations, on se trompe de cible alors que les riches sont évadés et défiscalisés. On n'a pas d'investissement alors qu'on parle de le renforcer, c'est un Etat con et malfaisant qui persécute la population.
Nous sommes dirigés par des employés de caf, casse anti france alors qu'on fait des emplois minables pour les salariés.
Et pire on considère les jeunes comme des esclaves... on fait du travail gratuit et des emplois sous le smic.
La boucherie de chômage voila du bon travail de bourreau du genre humain, nous avons pour fonctionnaires des tyrans néronides à privilèges.
a écrit le 08/09/2014 à 10:41 :
L'Allemagne et son excédent commercial c'est un peu comme un junkie avec son héroïne, à une différence près : le junkie sait qu'il peut en crever mais continue quand même... L''Allemagne aussi sait qu'elle peut en crever, mais continue quand même. Vous ne voyez pas de différence ? Il y en a pourtant une : l'Allemagne sait que ses voisins souffrent encore plus qu'elle et c'est ça qui l'intéresse pour dominer l'Europe. On ne changera jamais les allemands, ce ne sont pas des amis, méfiez-vous !
Réponse de le 08/09/2014 à 19:54 :
C'etait bien parti, dommage que la fin soit nulle. L'Allemagne ne cherche pas a dominer l'Europe seulement a faire du business c'est tout. Et c'est bien le problème justement.
Réponse de le 08/09/2014 à 21:33 :
Il y 70 ans un moustachu a dit des choses pas trop différentes sur un autre peuple suivant le principe que si on trouve un bouc emissaire on n'est pas contraint de se mettre en question soi-même ... (@couac)
a écrit le 08/09/2014 à 10:38 :
L'Allemagne et son excédent commercial c'est un peu comme un junkie avec son héroïne, à une différence près : le junkie sait qu'il peut en crever mais continue quand même... L''Allemagne aussi sait qu'elle peut en crever, mais continue quand même. Vous ne voyez pas de différence ? Il y en a pourtant une : l'Allemagne sait que ses voisins souffrent encore plus qu'elle et c'est ça qui l'intéresse pour dominer l'Europe. On ne changera jamais les allemands, ce ne sont pas des amis, méfiez-vous !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :