Sapin et Macron à Berlin pour réclamer des investissements

 |   |  312  mots
Pour Berlin, la clé de la guérison de la zone euro est la confiance, qui passe par un assainissement des finances publiques et des réformes structurelles.
Pour Berlin, la clé de la guérison de la zone euro est la confiance, qui passe par un assainissement des finances publiques et des réformes structurelles. (Crédits : Reuters)
"50 milliards d'euros d'économies chez nous, 50 milliards d'investissements chez eux, ce serait un bon équilibre". Avec cette revendication chiffrée, les ministres français de l'Économie et des Finances rencontrent lundi à Berlin leurs homologues allemands - au risque de repartir déçus...

Sigmar Gabriel et Wolfgang Schäuble les attendent de pied ferme pour discuter relance. Au menu de cette rencontre avec les ministres français de l'Économie et des Finances, Emmanuel Macron et Michel Sapin: les moyens de redynamiser les investissements et la croissance dans les deux pays et l'Europe toute entière. En amont de la visite, les quatre protagonistes ont réaffirmé des positions très éloignées.

Pour Berlin, la clé de la guérison de la zone euro est la confiance, qui passe par un assainissement des finances publiques et des réformes structurelles.

Wolfgang Schäuble ne conteste pas que son pays ait besoin d'investissements, il l'a redit dans une interview dimanche 19 octobre. "Mais nous ne voulons pas de croissance à crédit", a-t-il martelé. Son objectif premier reste le "zéro pointé" du déficit fédéral l'an prochain. "C'est le seul moyen de générer la confiance", pour lui. L'investissement devra être pour l'essentiel privé, la tâche de l'État est simplement d'en favoriser les conditions.

"50 chez nous, 50 chez eux"

Paris voudrait quant à lui que le partenaire allemand utilise ses marges de manœuvre budgétaires pour investir dans le soutien de l'économie, ce dont tous les Européens profiteraient par ricochet.

Avant de faire le voyage, Emmanuel Macron a chiffré la requête, pour la première fois: "50 milliards d'euros d'économies chez nous, 50 milliards d'investissements chez eux, ce serait un bon équilibre", a jugé le ministre dans une interview conjointe avec Michel Sapin au quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) à paraître lundi 20 octobre.

Le ministre français de l'Économie estime que, pour l'Allemagne, qui affiche depuis 2012 des comptes publics à l'équilibre (tous niveaux confondus: État fédéral, Länder et communes), 50 milliards d'euros de dépenses supplémentaires "seraient compatibles avec une politique budgétaire sérieuse".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/10/2014 à 5:40 :
Pourquoi pas 100milliard d'economie chez nous, 50 milliards d'investissement? On aurait bien besoin d'un nouveau Aeroport et d'un grand Paris.CDG me fait honte, le TER est un vrai coupe gorge pour les touristes.
a écrit le 20/10/2014 à 20:06 :
Ils vont surtout chercher un alibi pour nous raconter ensuite que leur mauvaise gestion résulte de l'Europe...
Ils nous prennent pour des perdreaux de l'année.
Par contre allemands et anglais prennent nos 2 BRANQUIGNOLS pour des CLOWNS incapables de respecter leur propre signature.
La France est en train de devenir le BOULET de l'Europe.
a écrit le 20/10/2014 à 16:41 :
Nos voisins n'attendent que le feu vert pour investir dans nos si performantes collectivités locales.
a écrit le 20/10/2014 à 16:02 :
Cette démarche est pathétique vue de France, mais pitoyable vue d'Allemagne...
a écrit le 20/10/2014 à 15:59 :
Absolument n'importe quoi .
Ces gens sont incapables d'une gestion correcte, de procéder à la moindre économie et comme les caisses sont vides, ils demandent au voisin de s'endetter , ou d'augmenter ses charges pour qu'ils puissent continuer à faire n'import quoi.
S'ils doivent demander quelque chose à l'Allemagne, ce sont des cours de gestion .
a écrit le 20/10/2014 à 14:51 :
Vous savez pourquoi le nouvel économiste soi disant libéral de Hollande ne fera pas les réformes nécessaire ? Parceque sa femme est professeur, donc fonctionnaire de l'éducation national donc conservatrice et adepte de l'immobilisme... Encore un leurre pour nous faire croire que nous ne sommes pas gouverné par la médiocratie qui elle ne craint pas le chomage, n'investit dans aucun secteur économique et ne craint pas pour sa retraite qui sera bien payée par les "sans-dents" laborieux.
a écrit le 20/10/2014 à 14:32 :
Quel deal magnifique ils investiraient chez eux , et , nous nous augmenterions notre chômage pour leur faire plaisir . Magnifique ..... il fallait oser , mais c est toujours à cela qu' on les reconnait.
a écrit le 20/10/2014 à 14:29 :
Du grand n'importe quoi. Depuis quand fixe t'on les économies en fonction des investissements du voisin? Est-ce cela la macronomie?
A lire l'ouvrage de Steve Keen : l'imposture économique Editions l'Atlelier.
a écrit le 20/10/2014 à 13:58 :
L'Allemagne fait une transition énergétique à 1000 milliards. C'est pas de l'investissement? Il faut encore 50 milliards de plus? Je commence à comprendre pourquoi on est dans le rouge depuis si longtemps en France avec ces raisonnements simplets.
a écrit le 20/10/2014 à 13:39 :
pas etonnant qu'il ne veulent plus de notes à l'école !!!!!! ils veulent que les nuls dominent
ANGELA ne te laisse pas faire
a écrit le 20/10/2014 à 13:27 :
Ce n'est pas parce que les Allemands vont rénover leurs routes et leurs ponts que ça fera plus de travail en France. Grotesque, une fois de plus.... Faut réduire les impôts, le nombre de fonctionnaires et les dépenses publiques de manière drastique. Sacrilège pour un socialiste gavé de "solidarité"....et miné par la jalousie......
a écrit le 20/10/2014 à 13:26 :
dans la vie on apprend qu'il faut compter sur soi et que les amis ...Arrêtons de faire les guignols sur des théâtres militaires extérieurs et revenons aux fondamentaux de nos anciens la seule mémoire de la France qui vaille .
a écrit le 20/10/2014 à 12:16 :
50 milliards d'euro!
c'est le déficit de la balance commerciale de l'île de France!
Des petits sous sous pour gaver les Franciliens, bonne idée pour une fois que c'est pas la province qui paie.
a écrit le 20/10/2014 à 12:08 :
J'ai bien lu ?
Les franchouillent voudraient que la RFA leur donne 50 milliards sous prétexte que leur budget est normal (équilibré) ?????????

On est chez les fous, là !
a écrit le 20/10/2014 à 11:49 :
Le chien aboie, la caravane passe... La France, incapable de se réformer, chaque président oubliant qu'il n'a que 6 mois pour faire des réformes....la myopie française confère à l'aveuglement. Pour ceux qui reprochent le french bashing, je dirai oui il y a des succès en France, mais avec l'aide de l'argent public, et donc l'environnement économique et social ne permet pas à nos entreprises de prospérer convenablement, cela revient à mettre l'économie sous perfusion, le débranchement est toujours rude (voir secteur du BTP). D'autre part, l'administration française, aussi bien territoriale que nationale, coute bien trop cher pour une efficacité douteuse qui est pointée du doigt, même par la cour des comptes
Réponse de le 20/10/2014 à 12:09 :
Ah la réforme térritoriale en France, autant utopique que fugace. D'ailleurs, le plus dur pour les hommes politiques, c'est d'avoir la mémoire qu'il faut pour se souvenir de ce qu'il ne faut pas dire.
a écrit le 20/10/2014 à 11:40 :
En France pas besoin de faire le joli cœur ,on impose et c'est tout ,a quand un robin des bois et un richard cœur de lion qui nous sauverons du roi Jean et de son sherrif de nothingham.
a écrit le 20/10/2014 à 11:39 :
C'est moi Laurel c'est moi Hardy.....
a écrit le 20/10/2014 à 11:33 :
nos guignols seraient de simples citoyens ils seraient déjà interdits de compte bancaire !
a écrit le 20/10/2014 à 11:29 :
le modèle exportateur allemand est mort faute d'acheteurs.la relance doit se faire par la construction massive d'infrastructures,pilotée par les collectivités locales,les besoins sont immenses.en parallèle il faut relancer le secteur associatif et relancer les embauches dans l'éducation,le parent pauvre de notre pays.poursuite des réformes structurelles grace a Vals et Macron:pacte de responsabilité ,nombreuses aides aux entreprises,poursuite de la baisse des dépenses publiques.l'aile gauche du ps doit veiller a ce que les aides sociales augmentent pour les plus modestes,Hollande y veillera.
Réponse de le 20/10/2014 à 12:04 :
"la relance doit se faire par la construction massive d'infrastructures,"

En Roumanie ou en Bulgarie ?
Réponse de le 20/10/2014 à 13:23 :
@ ELU S ;DE L4IVESTISSEMENTOK, mais pas finance par les collectivites loals à qui vous diminuez la dotation mais payes par des economies ex suppression du senat et de tous ceux qui gravitent autour avec cette somme de l'investissement, suppression de la reserveparlementaire,de la moitie des deputes etc etc
vous parlez education!!!!! la france depense plusque les autrespays et le résultat est moins bon
vous parlez associations voyez la federation parents d'éléves depuis qu'ell veut tous controler le maitre n'est plus le maitre et VOYEZ LZ DESASTRE DE l'éducation nationale .VRAIMENT l'ideologies socialise est un desastre
Réponse de le 20/10/2014 à 13:27 :
@ élu ps: construction d'infrastructures: dans les rond points menant à des champs ??
Réponse de le 20/10/2014 à 13:34 :
Yaka dépenser l'argent des autres et redistribuer aux bons électeurs ! Ya des besoins immenses ! Besoin de TGV et d'autoroutes ? Mais où sont les moyens? Qui produit? Quant au modèle allemand qui serait mort...... C'est eux qui ont les usines, la technologie et les clients. Le reste est de la rêverie....
Réponse de le 20/10/2014 à 14:36 :
le bateau France doit s'accrocher au train du progrès socialiste,sinon c'est la loi de la jungle pour tous.a qui vont vendre les allemands si tout le monde est en déflation?
Réponse de le 20/10/2014 à 15:52 :
sont aveuglés par l'argent et l'état qui avalent toutes les taxes et impots sans creer aucune richesse ne nous SERT plus.
L'état ment et ne voit plus l'interet des nouvelles generations. Il n'a aucun projet pour le pays. Il ruine la France et ceci ne durera pas longtemps. Entendez les annonces et les reculades. C'est affligeant.
Travaillez comme disait Voltaire : le travail éloigne de nous trois grands maux, l'ennui, le vice et le besoin
Réponse de le 20/10/2014 à 18:45 :
Privatisons l'état!Embauchons des travailleurs détachés pour etre ministres députés et présidents.Le travail sera au moins aussi bien fait.
a écrit le 20/10/2014 à 11:14 :
A quand ? La cessation de paiement qu l'on en finisse ,une bonne mise sous tutelle comme en CALIFORNIE
Réponse de le 20/10/2014 à 11:25 :
Mais c est fait :) Puisque c est Merkel qui fait notre budget !!!
Trop fort ce Valls et cie
a écrit le 20/10/2014 à 11:08 :
allez pleurer a berlin c est quoi ces politiques qui en ont pas . de l argent je peut en trouver , je vire la plupart des sénateurs et députés de tout poils . abolir les privilèges et ceux qui on une autre travail que celui de s occuper du gouvernement . ensuite les députés européen qui vont la pour gagner leurs mois dehors. pour ce qui est des autoroutes revenir dans le giron de l état ,renationalisation des services l eau le gaz le réseau ferré la poste . ce n est pas de la dictature mais empêcher le profits de certains
Réponse de le 20/10/2014 à 11:32 :
Le libéralisme échouepartout dans le monde ,et vous voudriez qu'on les suive!La représentation politique française n'est pas si plantureuse que vous le dites:il y a des députés des français de l'étranger,mais comment expliquez vous qu'il n'y ait pas de députés de étrangers en France???
Réponse de le 20/10/2014 à 12:05 :
"Le libéralisme échouepartout dans le monde"

???? C'est le socialisme qui a échoué partout dans le monde, et votre obstination dans l'erreur est en train de ruiner la République..
a écrit le 20/10/2014 à 11:00 :
Il n'y a rien a esperer de l'allemagne. Ce voyage est vain comme les precedents et les suivants.
a écrit le 20/10/2014 à 10:16 :
J'espère qu'ils y sont allés avec Air France, parce que Lufthansa, ça craint, et les trains, Deutsche Bahn, encore plus. Il faut faire attention quand on va dans un pays aussi malade ! Même les autoroutes sont pleins de trous, attention je vous dit.
Réponse de le 20/10/2014 à 10:43 :
En plus il parait qu'ils sont cannibales et qu'ils euthanasient les vieux de plus de 70 ans. Ca craint vraiment !
Réponse de le 20/10/2014 à 12:07 :
En plus il parait qu'ils ne parlent même pas le français, mais un charabia bruyant issu de l'anglais. Ca craint vraiment !
Réponse de le 20/10/2014 à 12:47 :
Venez comparer les autoroutes sur chaque rive du Rhin... 2x3 voies sur certains tronçons en RFA avec des portiques pour réguler le trafic et en France l'axe nord sud toujours pas achevé (trou entre Colmar et Sélestat) et surtout des milliers de camions des Pays de l'Est, absence d’Écotaxe oblige.
a écrit le 20/10/2014 à 10:07 :
aucune reforme DIGNE DE SON NON les intouchables sont ROI
a écrit le 20/10/2014 à 9:59 :
Le comble : les fourmis doivent mettre la main à la poche pour que les cigales puissent continuer à gaspiller. On attend toujours la réforme des professions protégées (projet quasiment vidé de sa substance par bébé Macron), des collectivités, de la fonction publique, des régimes spéciaux, du parlement (effectifs pléthoriques) etc.
a écrit le 20/10/2014 à 9:54 :
Ce qui est grave c'est qu'ils ne se rendent même plus comptes que ce qu'ils disent n'est en aucun cas se que se passe
Ou sont les économies ?
Ou est la fin des privilèges des régimes spéciaux qui plombent les retraites
Par contre la baisse généralisée du pouvoir d'achat est bien réelle chez
Tous les Français
Stop à cette idéologie qui nous entraîne au fond du trou
a écrit le 20/10/2014 à 9:46 :
ils n'ont pas peur d'être ridicule. Je propose de faire comme le sapeur camenbert : payer des gens pour faire des trous ( les élus) et en faire payer d'autres pour combler les trous ( les contribuables).
a écrit le 20/10/2014 à 9:35 :
je suppose qu'ils vont etre accueillis comme LAUREL ET HARDY pour un nouveau film
a écrit le 20/10/2014 à 8:30 :
Quels investissements ? Des rond points ? Ou des investissements productifs et créant une richesse exportable ?
Réponse de le 20/10/2014 à 8:54 :
C'est toute la question, parce qu'il est facile, et dérisoire, de dépenser juste pour donner un peu de travail à des boites de BTP en attendant une hypothétique croissance.
Réponse de le 20/10/2014 à 9:27 :
Oui exact, générateur d'endettement massif des collectivités locales, le travail donné au BTP génère des importations massives et ne produit aucun bien exportable ;
En effet, les élus roitelets ruineux nationnaux, régionnaux, départementaux, agglomérationaux, communaux ne créent aucune richesse productive exportable,
bien pire,
les ronds points luxueux et les ruelles transformées en avenues de Versailles génèrent des couts monstrueux en entretien ;
In finé,
le BTP est avant tout un microcosme qui ressemble beaucoup trop aux mafias siciliennes et calabraises
Réponse de le 20/10/2014 à 11:33 :
Sans parler de tout ces travailleurs "détachés" de l'UE qui vont se ruer sur nos chantiers aux dépend des "locaux" trop cher!
a écrit le 20/10/2014 à 8:15 :
j'oubliais
l'allemagne bougera sa position quand la france aura bouge la sienne: rforme des retraites du nombre de fonctionnaires, du marche du travail, et du pognon distribue par la fenetre sans compter
l'allemagne bougera donc aussi en 2077
a écrit le 20/10/2014 à 8:14 :
la france n'a rien reforme, ne depense pas moins mais moins ' plus que prevu', propose 21 milliards d'economies non chiffrees qu'lle n'a pas l'intention de tenir, et va expliqur aux autres ce qu'ils doivent faire !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 21/10/2014 à 5:44 :
@ Churchill, tout a fait d'accord avec vous, des fois je me demande si la France est reformable. Vous avez tout le bordel pour la reforme teritoriale. Les bretons qui demandent que Nantes soit rattache a la bretagne, ils ont vraiment rien d'autre a foutre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :