Cameron veut accélérer la tenue du référendum sur la sortie de l'UE

 |   |  217  mots
Le plan d'instauration du plafond sur le nombre d'immigrés prévu par David Cameron a été abandonné, face à l'opposition ferme de ses partenaires européens qui lui ont rappelé le caractère intangible du principe de libre circulation des personnes en Europe.
Le plan d'instauration du plafond sur le nombre d'immigrés prévu par David Cameron a été abandonné, face à l'opposition ferme de ses partenaires européens qui lui ont rappelé le caractère intangible du principe de libre circulation des personnes en Europe. (Crédits : reuters.com)
Le Premier ministre britannique a promis de longue date la tenue du scrutin d'ici 2017. Il a menacé de faire campagne pour une sortie de l'UE s'il n'obtient pas satisfaction sur les réformes.

"Le référendum doit avoir lieu avant fin 2017. Je serais ravi si nous pouvions le faire plus tôt. Plus je peux avancer vite sur mon engagement d'une renégociation (des termes de l'appartenance à l'UE) et d'un référendum, mieux ce sera", a déclaré  David Cameron, dimanche 4 janvier.

David Cameron a promis de longue date la tenue avant 2017 d'un référendum sur le maintien de son pays dans une Union européenne réformée au préalable, si son parti conservateur remporte les législatives de mai.

Sous pression des courants europhobes

S'il n'obtient pas satisfaction sur les réformes, il a répété dimanche qu'il "n'exclut rien", menaçant de faire campagne pour une sortie de l'UE.

Sous pression de l'opinion et des courants europhobes, David Cameron a présenté fin novembre un plan visant à juguler l'afflux de travailleurs européens en limitant leur accès aux prestations sociales. Le dirigeant britannique a admis qu'il faudrait pour cela apporter des changements aux traités européens.

D'autres pistes évoquées, comme instaurer un plafond sur le nombre d'immigrés, ont en revanche été abandonnées, face à l'opposition ferme de ses partenaires européens qui lui ont rappelé le caractère intangible du principe de libre circulation des personnes en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/01/2015 à 10:21 :
Cameron joue avec le feu.... Ce n'est bon pour personne... Cela dit, si UK s'en va, on déroulera le "tapis rouge" aux investisseurs anglais !!! Ce sera l'arroseur arrosé. !!!! Bon, mais quand même, il est préférable qu'ils restent dans l'UE, tous les Anglais sérieux le savent. Mais après des années de sottises de la presse de caniveaux de Ruppert Murdoch, cela va être difficile de rétablir les choses. Cameron, caméléon ?
a écrit le 06/01/2015 à 8:17 :
Je ne savais pas que les britanniques faisaient partie de l'UE.
Réponse de le 06/01/2015 à 9:03 :
Si, Le Royaume-Uni, (donc cela inclu les britanniques) est membre de l'UE depuis 1973 (alors appelée la CEE) après avoir essuyé un refus de la France en 1961.
Par contre, les britanniques ne sont pas dans l'espace Schengen
a écrit le 06/01/2015 à 6:50 :
Comme je le comprend, mais le RU n'a pas les mêmes intérêts, etvorientations, que la France, indépendante du pétrole son industrie repartie, la City qui pousse l'économie, vive l’Angleterre et son système ....
Réponse de le 06/01/2015 à 10:23 :
Ne sous estimez pas l'impact de l'incertitude ,et pire d'une réelle sortie de l'UE. Une petite Ile toute seule....
a écrit le 06/01/2015 à 3:44 :
Quittons nous aussi au plus vite cette Europe de la misère et du désespoir.
a écrit le 05/01/2015 à 20:47 :
Il nous faudrait d'urgence un cameron en france ... ça fais rêver .
a écrit le 05/01/2015 à 20:43 :
Cameron nous fait un coup de poker , dans quelques années il sera président de la nouvelle Europe .
a écrit le 05/01/2015 à 20:20 :
Super...Vive la sortie de l'UE et par la suite que l'on respecte le choix des français qui se sont fait gruger par Sarko
Réponse de le 06/01/2015 à 6:46 :
C'est vrai qu'avec Hollande tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !
a écrit le 05/01/2015 à 19:58 :
Ils ne vont jamais se tirer et vous savez pourquoi ?
Parce que le gouvernement américain souhaite que les sujets de sa très "gracieuse majesté" reste dans l'UE
C'est cela, l'indépendance à l'anglaise depuis 1940...
a écrit le 05/01/2015 à 19:21 :
De Gaulle avait raison la GB n'a pas sa place dans une Europe politique. Les élargissements successifs ont été une faute grave, il faut en revenir aux fondamentaux: une Europe politique pour les 6 Membres fondateurs (avec Schengen) et une zone de libre échange (ex AELE) pour les autres membres (avec l'€ pour ceux qui seront agréés par la BCE).
a écrit le 05/01/2015 à 19:14 :
Sortons de cette Europe de vaux riens!!!!
a écrit le 05/01/2015 à 18:26 :
NE JETAIS PAS LA PIERRE AUX ANGLAIS? SI ON FAISSAIS UN NOUVEAU REFERANDOME DANS TOUS LES PAYS EUROPEENS ? ON AURAIS PLUS DE //50% DE NON A LEUROPE//? CAR LEUROPE N EST QUE L EUROPE DES BANQUIERS SANS RIEN POUR LE SOCIAL DES PAYS ? AU CONTRAIRE ON LEURS DEMANDE DE PLUS EN PLUS D AUSTERITE???
Réponse de le 05/01/2015 à 18:57 :
en minuscule et sans fautes svp. Merci
Réponse de le 05/01/2015 à 19:24 :
poor French expression and poor political reasoning
a écrit le 05/01/2015 à 17:07 :
Pourquoi pas ils ont toujours été plus le énième état américain que membre de cette Europe.
a écrit le 05/01/2015 à 16:43 :
empilement de dettes, déficit budgétaire qui ne baisse pas malgré la croissance (croissance poudre aux yeux ?), déficits commerciaux, pauvreté, inégalités, productivité faible, investissement faible, austérité qui va devoir être doublée pour être dans les clous d'après le FT, études de plus en plus chères, scandales financiers et de moeurs... ?
ce pays est solide ?
a écrit le 05/01/2015 à 16:28 :
La Grande Bretagne veut quitter la CEE, si un jour elle y est vraiment entrée, l'Allemagne verrait bien la Grèce "privée" de CEE, c'est le reflet de la construction technocratique de l'Europe, où l' on n'a pas associé la population à sa construction et soumis au vote qu'accessoirement les intéressés, dans le plus grand déni démocratique. L'Europe ce ne peut qu'être l'envie de vivre ensemble sur un socle culturel commun avec un vision commune de l'avenir.
a écrit le 05/01/2015 à 16:26 :
Cela rendra t il service au reste de l'Europe ?
L'Europe s'appauvrit en raison d'une bureaucratie écrasante et paralysante économiquement.
L'Angleterre n'en veut plus. C'est simple.
Réponse de le 05/01/2015 à 17:20 :
Et en France, c'est pour quand ? Nous aussi, nous sommes prêts ! Vivement 2017 pour un vrai changement sinon ......... cela en sera fini définitivement de notre beau pays, j'en ai bien peur. Nous faisons face à une décadence sociale et économique qui, si nous ne changeons pas de politique, iront de pire en pire
Réponse de le 05/01/2015 à 20:49 :
Vous êtes prêt ? moi aussi ! mais est-ce qu'on peut dire le même pour nos politiciens et technocrates ? c'est Merkel et Washington (croyez-moi) qui diront à la France le jour où elle doit quitter la zone euro, pas le peuple français !
a écrit le 05/01/2015 à 16:05 :
C'est le travers des faibles: aller chercher ailleurs des excuses pour leur manque de résultat, quitte a tout saborder pour cacher leur incompétence. Si le Royaume sort de l'UE, le continent récupérera la finance londonienne, le seul vrai bijou qui reste encore sur la couronne!
a écrit le 05/01/2015 à 15:44 :
Le Royaume-Uni est le cheval de Troie des Etats-Unis en Europe, cela nous l'apprenons à l'école. Alors si un lecteur français dans un forum journal français lance des invectives contre Cameron et sa perfide Albion, alors il sera certainement censuré. Cherchez l'erreur.
a écrit le 05/01/2015 à 15:23 :
j'ai toujours eu l'impression que l'Angleterre n'avait jamais pleinement adhéré à l'UE. En fait c'était un pied dedans un pied dehors, au gré de son intérêt personnel,qui primait sur le reste, le syndrome insulaire sans doute. Je me garde bien de les condamner définitivement car n'oublions jamais qu'elle était à nos côtés lors de la dernière guerre mondiale, et qu'elle en a payé le prix également.
Réponse de le 05/01/2015 à 20:18 :
Vous semblez être limité au niveau géographie car l'Angleterre fait partie du Royaume-Uni et les britanniques ne sont pas les seuls à avoir refusé la monnaie unique tout en profitant du marché unique (e.g. le Danemark).
a écrit le 05/01/2015 à 15:13 :
Espérons qu'on ne leur accordera pas de statut privilégié quand ils partiront, faute de quoi ils auront tout gagné et nous tout perdu !!!
a écrit le 05/01/2015 à 13:27 :
Rappel historique ne Général n en voulait pas...
a écrit le 05/01/2015 à 12:41 :
Pourquoi ne pas encourager les anglais à sortir de l'UE. De toute façon, au vue de leur façon d'agir, j'ai toujours eu l'impression qu'ils n'en faisaient pas partie
a écrit le 05/01/2015 à 12:14 :
Pourquoi ne parle ton jamais de l'exemple Islandais ???????
Réponse de le 05/01/2015 à 14:12 :
Parce qu'ils sont 300 000 et qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent,cela ne va pas changer le monde.
Réponse de le 05/01/2015 à 17:33 :
Exemple Islandais = on ne gère pas un pays de 300 000 habitants comme on gère un pays de 65 millions d'habitant.
Et l'exemple du lichtenchtein et de Andorre, alors?
a écrit le 05/01/2015 à 11:16 :
la fance doit faie de meme
pour exiger de merkel de changer d'orientation
Réponse de le 05/01/2015 à 11:45 :
en Allemagne ou ici c'est les retraités qui dirigent la politique et le retraité il veut partout la même chose, pas d'inflation, pas de dette, pas de bruit et de la sécurité. Résultat pas de croissance, on appelle ça le conservatisme ou la droâte.
Réponse de le 05/01/2015 à 13:04 :
@@ ludwig
Tes concepts sur les retraités sont à revoir . La bave du crapaud n' atteint pas la carapace de la blanche colombe .....
Réponse de le 05/01/2015 à 13:28 :
@ludwig les allemands vont sauter de joie... ils vont se débarrasser de boulet France sans frais!
a écrit le 05/01/2015 à 11:08 :
Cette Europe construite sur la négation de la réalité des états se délite un peu plus tous les jours. Hier c'est Mme Merkel qui menaçait les grecs s'ils ne votaient pas comme elle le désire, aujourd'hui c'est Mr Cameron qui fait des menaces. Quand à la France, elle a décidé d'aller sauver l'Europe en multipliant les interventions unilatérales qui amusent nos partenaires, sans que ceux ci ne s'implique même financièrement.
Réponse de le 05/01/2015 à 13:04 :
"en multipliant les interventions unilatérales qui amusent nos partenaires"
ca doit en amuser quelques uns... et en inquiéter un paquet d'autre de savoir qu'en Europe il n'y a plus que la France (le Royaume Uni n'en ai plus capable suite aux coupes budgétaires) qui soit capables d'intervenir militairement lorsqu'une catastrophe annoncée arrive...
a écrit le 05/01/2015 à 11:07 :
Et si les autorités posaient la même question aux Français ? Oups, elles l'ont déjà fait mais ont alors entendu le contraire de ce que les Français avaient exprimé. RIP 2005
a écrit le 05/01/2015 à 10:55 :
la stratégie du passager clandestin est toujours payante pour les premiers qui en bénéficient. La Suisse profite à fond de la paix en europe et du marché unique sans en avoir aucune contrainte. Les premiers pays à quitter l'UE en profiteront à fond aussi. Mais à LT, l'angleterre soufrirait d'une europe affaiblie.
a écrit le 05/01/2015 à 10:21 :
JE REVE D UN DEPART DE L ANGLETERRE
Réponse de le 05/01/2015 à 11:13 :
Et moi de celui de la FRANCE !!!!
Réponse de le 05/01/2015 à 11:14 :
On prend tout ce qui est bon (postes de commissaires européens, marché élargi, etc.) et on refuse le reste. Typiquement anglais. OUI, ALORS OUST...
Réponse de le 05/01/2015 à 12:19 :
oui et vite !!je fermerai meme le tunnel sous la manche
Réponse de le 05/01/2015 à 13:30 :
vielle lune,l'angleterre je la veut nu!!!charles..ils veulent le beurre l'argent du beurre et le sourire de merkel. ils partent,optent pour la grande démocratie usa avec armes et peine de mort.espionnage de leurs alliés.ségrégation raciales amitié avec le likoud
qui ressemble avec tsaal de + en+ a la division das reich a vous de voir

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :