Crise financière : Ségolène Royal répond aux questions de La Tribune

 |   |  1776  mots
La présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, candidate du PS à la dernière élection présidentielle face à Nicolas Sarkozy, dénonce la gestion de la crise par le Président de la République et son gouvernement. Elle réclame l'entrée de l'Etat au capital des banques françaises.











Retrouvez ses autres interviews vidéo sur latribune.fr en cliquant ici.

La Tribune - Après la crise financière, on sent poindre une crise économique, craignez-vous une crise sociale dans la foulée ?

Ségolène Royal - Mais elle est déjà là. Le nombre de travailleurs pauvres a augmenté, la précarité et le chômage aussi. Même les cadres se sentent tirés vers le bas : une majorité d'entre eux se déclare en situation de déclassement social. Dans beaucoup d'entreprises, la colère monte. Et elle prend d'autant plus d'ampleur que, tout d'un coup les salariés, réduits au pain sec, découvrent que pour sauver le système financier on peut mobiliser très rapidement des dizaines de milliards d'euros. Par ailleurs, les mêmes qui parlent aujourd'hui de mettre des règles dans le système financier, continuent à casser les règles du code du travail. Tout cela me semble très dangereux. Pour que la dynamique économique reparte il faut que les salariés soient sécurisés, bien formés et bien payés. Les entreprises seront alors plus performantes parce que la productivité horaire du travail sera meilleure. Voilà le cercle vertueux dont la France a besoin.

- Si vous étiez aux manettes que feriez-vous face à la multiplication des plans sociaux ?

D'abord je fais entrer l'Etat au capital des banques pour sauver les entreprises. Dans le même temps, je répercute la baisse du brut en baissant les prix de l'énergie. J'augmente immédiatement le pouvoir d'achat en supprimant le paquet fiscal que je transforme en un 13ème mois pour 8 millions de salariés. Et enfin je stoppe les délocalisations boursières. Et tout cela tout de suite. Arcelor Mittal a par exemple décidé de fermer ses hauts fourneaux en Europe. C'est impensable alors que la demande mondiale d'acier continue à augmenter. Ce groupe fait des profits. L'Etat doit demander aux entreprises qui pratiquent de telles délocalisations de rembourser la totalité des aides et des exonérations de cotisations. Elles y réfléchiraient à deux fois.

- Avez-vous songé aux conséquences que cela aurait sur les investissements étrangers ?

La France est un des pays les plus attractifs au monde. Il n'y a aucune raison que cela cesse. Quand on regarde de près les motivations des investissements étrangers, on constate que notre pays est apprécié parce que son système éducatif, son système de santé, son réseau de transports et de communication sont performants. Il faut aussi de méfier de ces chantages supposés. Regardez ce qui a été dit au sujet du bouclier fiscal : c'était soi-disant le meilleur moyen de rapatrier les fortunes en France. Aucune fortune n'est revenue. Parce qu'il faut tout déclarer pour en bénéficier ? Je rappelle que le coût de la fraude fiscale est de 40 milliards, c'est-à-dire la quasi-totalité du déficit public de l'Etat.

- D'une façon générale comment jugez-vous la gestion de la crise par Nicolas Sarkozy ?

L'annonce précipitée d'un plan d'un plan tous les deux jours est la traduction de l'inertie qui a prévalu depuis son élection. Car il a été élu dans un contexte de crise économique qui appelait des mesures immédiates. Or qu'a-t-il fait depuis un an et demi sur le plan économique : le bouclier fiscal et les mesures les plus irresponsables demandées par un Medef ami du pouvoir, avec des riches qui paient moins et tous les autres qui sont précarisés. Il n'y a plus qu'en France que le législateur se plie aux caprices d'un certain patronat, allant jusqu'à bafouer des accords entre partenaires sociaux. Vous vous souvenez que l'Etat, après avoir encouragé le patronat et les syndicats à négocier, s'est ensuite assis sur la négociation pour en casser le résultat par la loi. Or il est prouvé que la qualité du dialogue social est un moteur d'efficacité, parce que c'est gagnant pour l'entreprise et gagnant pour les salariés. Mais pour cela il faut la confiance et par ces méthodes d'un autre âge la confiance a été brisée.

- Les parachutes dorées, les stocks-options sont aujourd'hui sur la sellette...

- Pas du tout. Nicolas Sarkozy souhaite que le Medef s'autodiscipline ! Ah bon ? Les gens vont décider eux-mêmes de baisser leurs salaires ? Vous y croyez ? Et si au moins, la politique économique menée depuis un an et demi avait été efficace ! Regardez ce qu'en pensent les patrons de PME : 90% d'entre eux estiment que rien de rien n'a été fait pour eux. J'aurais fait le small business act tout de suite. J'aurais tout fait, comme nous l'ont encore demandé de jeunes patrons d'entreprises de pointe à Toulouse, pour qu'ils puissent augmenter leurs fonds propres et que les banques prennent des risques sur l'innovation. C'est pour cela qu'il faut des fonds d'innovation et la banque publique d'aide aux PME. Pourquoi une banque publique ? Parce qu'elle sera dispensée de spéculer et se concentrera sur l'aide aux entreprises qui innovent.

- Nicolas Sarkozy a-t-il suffisamment ?uvré pour débloquer le marché interbancaire ?

Le marché interbancaire pouvait être débloqué en 24 heures ! Quand l'Etat met dix milliards dans les banques, il est en droit d'attendre que les banquiers lui obéissent. Non seulement les banquiers qui ont failli sont toujours en place (malgré les promesses de sanctions), mais le crédit interbancaire n'est toujours pas débloqué.

- Qu'est-ce qui manque ? La pression sur les banques ?

Ce qui manque, c'est l'autorité de l'Etat. Ce qui manque, c'est que l'Etat entre au capital des banques ! Ce qui manque, c'est de la cohérence, c'est le respect des contribuables qui sont en droit d'attendre que l'on agisse en leur nom. En revanche, ce qui ne manque pas, c'est une connivence de classe comme il n'y en a nulle part ailleurs en Europe entre le pouvoir actuel, certains banquiers et certains grands patrons, notamment ceux qui sont propriétaires des médias. Comme je l'ai déjà proposé, aucun groupe financier ou industriel vivant de la commande publique ne devrait posséder plus de 25% d'un média. Car si les médias, au nom de l'opinion publique, étaient beaucoup plus sévères pour contrôler les mauvaises décisions et exiger les bonnes, au nom du bon sens, nul doute que les choses iraient mieux.

- Nicolas Sarkozy a quand même mis d'accord tous les pays de la zone euro sur le plan coordonné...

- C'est Gordon Brown qui a été le déclencheur de cet accord, mais reconnaissons que tout le monde y a mis du sien... Et même s'il vaut mieux tard que jamais, tout le monde sait que cela aurait pu être fait plus tôt. Il aurait fallu bouger dès l'année dernière, au moment de la crise des subprimes. Les banquiers savaient parfaitement qu'il y avait des financements croisés entre les banques françaises et américaines, que des banques françaises avaient acheté des créances douteuses. Comment Nicolas Sarkozy et Christine Lagarde peuvent-ils oser affirmer qu'ils découvrent la crise financière ? Soit ils mentent, soit ils sont incompétents.

- L'Union européenne a décidé de lancer un plan d'action pour soutenir l'économie. La soutenez-vous ?

Oui bien sûr et je souhaite que ce plan s'accélère et que cela réussisse. Il y a des leviers considérables de croissance économique : habitat durable, éducation, santé, grandes filières industrielles, automobile, aéronautique, sidérurgie, tout cela en relevant le défi de la lutte contre le réchauffement planétaire.

- La crise va-t-elle au moins permettre de conforter la construction européenne ?

- La crise peut être une chance si elle permet de changer le système, les règles du jeu, les rapports de force et non pas consolider un système perverti qui vient d'aller dans le mur. Si rien n'est fait, on sait qu'il y aura d'autres crises, en raison notamment des pratiques prédatrices de fonds d'investissement non réglementés, qui, comme avec la CAMIF, cherchent à faire du profit sur le dos des PME. Le risque c'est que tout recommence, puisque rien ne change. Les traders sont toujours payés en fonction de l'argent qu'ils retirent des spéculations boursières, sans aucune pénalité quand ils font perdre de l'argent.

- Certains économistes disent que les fonds alloués aujourd'hui aux banques vont créer une nouvelle bulle spéculative...

- C'est possible parce que ces 10 milliards, ils vont où ? Ils sont utilisés comment ? On ne sait pas. On est quand même dans un système fou. Si cela se trouve, les banques continuent à spéculer avec ces fonds, puisque l'Etat n'est pas au conseil d'administration et n'exige pas que ces 10 milliards soient uniquement utilisés pour octroyer des crédits interbancaires ou pour financer l'innovation des PME. C'est très grave : l'Etat a trouvé de l'argent pour les coupables de la crise et ses victimes, les entreprises et les ménages, les contribuables, n'ont aucun moyen de savoir comment leur argent va être utilisé. Pourquoi n'y aurait-il pas dans les conseils d'administration des épargnants, des citoyens, des associations de consommateurs, le centre des jeunes dirigeants, la CGPME... Voilà la vraie réforme de la gouvernance des banques.

- La gauche européenne est restée bien muette dans cette crise.

- C'est dommage. Le Parti socialiste européen devrait se faire entendre. Peut-être est-ce à cause d'une structure trop lourde, mais il n'est pas trop tard pour organiser un forum global sur le nouveau système de société et de production qu'on doit mettre en place. En plus la crise est une opportunité pour les idées de gauche. Il y a une réhabilitation du rôle de la puissance publique. Il ne s'agit pas non plus de tomber dans une économie étatisée mais de prouver que les droits et les devoirs, cela doit être pour tous, à chaque échelon de la société.

- Et comment expliquer que le Parti socialiste français ne prenne pas aujourd'hui plus de poids, dans un contexte qui lui est favorable ?

- Parce que le PS doit se reconstruire. Je ne vais pas en rajouter sur la nécessité pour le PS de changer, de se rénover en profondeur et de porter un projet alternatif à la hauteur des défis du temps présent.

Retrouvez également ses interviews vidéo sur latribune.fr en cliquant ici.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ArcelorMittal sera ravi d'apprendre que la demande mondiale d'acier augmente autant :)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette femme non seulement parle juste mais démontre un sens aigu de l"analyse économique et
politique sur cette crise financière.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Elle a trouvé la solution : vendre du beurre Charente-Poitou pour recapitaliser les banques !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
elle a touta fait raison le gros sera toujours gros et le petit toujours petit quand le peuple a fain attention la rue et proche on na mare de toutes c est taxe
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Stupefiant ! yaka ! il est nul, tout le monde est nul sauf elle ! avec elle tous au pas , si la maitresse d'école avait les commandes ! Mais , mais ou est la Fraternite dans tout cela ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La Tribune a vraiment du papier a gaspiller pour publier un interview de Segolene Royal autant laisser une page blanche car ce qu'elle dit ou rien c'est la même chose . Celle ci qui n'a jamais rien fait n'a qu'un seul programme critiquer le president. Sinon c'est comme au cafe du commerce apres trois ou quatre canons c'est madame yaca pourquoifontpas etc sans interet
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est drole que lorsque la gauche n'est pas aus manettes elle a toutes les solutions ho ! miracle
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je regarde la television mais les commentaires de segolene ne passe jamais!!est-ce la censure??
on dit que les socialistes n'ont pas d'idees,segolene en a plein pour les moins riches et ca on ne veut pas en entendre parler!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand je lis les réponses de Mme la Comtesse, la première chose qui me vient à l'esprit est son incompétence. Que les travailleurs se sentent laisés, ce n'est pas nouveau et c'est principalement dû aux politiques sociales et d'assistanat foireuses. Je ne réagirai même pas sur ses propositions (baisser le prix de l'énergie, dire à Arcelor ce qu'il doit faire...) tellement c'est ridicule. Elle ferait mieux de s'occuper de sa Région...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci à La Tribune (et sa belle nouvelle formule) pour cet interview long et intéressant.

Je l'ai lu avec plaisir !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Madame Royal n'en revient pas de sa défaite, qu'elle n'a toujours pas assumée. Elle est bloquée dans sa propre histoire intérieure, focalisée sur ce combat qu'elle a mené, qui est son seul grand oeuvre, et qui la porte, le croit elle, à se poser en adversaire du Président. Mais elle se trompe, en gagnant l'élection présidentielle, monsieur Sarkosy est devenu le Président de la République, elle est retournée en Poitou Charente, il n'y a rien de mal ni de dégradant la dedans, simplement elle ne joue plus dans la même cour, c'est tout. Il lui faudra semble-t-il du temps pour le comprendre, ce n'est pas un bon point.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
segolene royal se croit encore en campagne pour l election presidentielle on a bien la toute l etendue de ce qui en ce temps etait apparut une evidence sa complete ignorance de l economie francaise et a plus forte raison de l economie mondiale , son leitmotiv : casser du sarkozy pour avoir une petite chance d exister dans la memoire des francais , elle a bien des lecons a prendre de nos cousins d amerique qui meme divise savent se serrer les coudes en cas de mistral .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
toujours aussi nulle sur la realité des evenemnts !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LE GÉNÉRAL De GAULLE disait que les FRANÇAIS ÉTAIENT DES VEAUX en lisant les commentaires
ci-dessus je confirme qu'il avait raison.
Mme Royal raisonne trés bien avec intelligence , dans l'opposition elle est la seule a battre Sarko.
D'ailleurs la droite en a peur voir les portes flinques de l'UMP .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LE GÉNÉRAL De GAULLE disait que les FRANÇAIS ÉTAIENT DES VEAUX en lisant les commentaires
ci-dessus je confirme qu'il avait raison.
Mme Royal raisonne trés bien avec intelligence , dans l'opposition elle est la seule a battre Sarko.
D'ailleurs la droite en a peur voir les portes flinques de l'UMP .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelle pauvreté de contradiction, que de l'antisarkozysme primaire. Cela ne fait pas avancer le débat. Elle se plaît à stigmatiser telle ou telle corporation, au lieu de faire preuve de solidarité et apporter une contribution positive dans le traitement de la crise. Face à tant d'incompétence, on finit par comprendre pourquoi ses "amis" socialistes lui ont mis des "bâtons" dans les roues lors de la campagne présidentielle.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Excellente interview. Je suppose que la condescendance qui s'exprime ça et là vis-à-vis de ces propos ne vient pas de ceux qui souffrent le plus actuellement de la crise. Peut-être, Mme Royal n'a pas les solutions miracles, en tout cas elle est solidaire, elle cherche des solutions, et elle n'est sûrement pas plus bête qu'un(e) autre, loin de là ! Merci, Madame Royal.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dommage que cette femme n'ai pas gagné l'election présidentielle, elle parle simplement mais juste.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ca me fait tellement marrer ces personnes qui critiquent quoi qu'il arrive Royal
Avant on la critiquait parce qu'elle ne proposait pas...
Et quand elle propose, c'est : "reine du y'a qu'à", "maîtresse d'école", "faut qu'elle assume sa défaite"

Faut prendre un peu de recul dans les commentaires. Jamais un commentaire sur les propositions, toujours sur sa personne. C'est affligeant et ca met en lumière le niveau de débat en France ...

Bien sur elle peut avoir son tort en critiquant la totalité de ce que fait Sarkozy, mais n'est-ce pas le rôle de l'opposition alors qu'on aime à dire qu'il n'y a plus d'opposition ???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
www.desirsdavenir.org
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Elle n'a pas tort quant elle parle du sort des 10 Milliards octroyés aux banques.C'est quand meme l'argent des contribuables!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et bien, ça ne vole pas bien haut sur la tribune. "elle est nulle", "elle a perdu", que d'arguments devant une réalité flagrante. Sarkosy est une arnaque. Le seul dirigeant européen assez idiot pour prêter aux banques sans contrepartie. Ces voyous ont pris l'argent et puis...rien.
Quand on voit que même cette "nulle" de ségo avait prévu dans son programme de réguler les banques...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est bien beau de critiquer Madame Ségolène ROYAL, MAIS le faît est là, le prix du baril descent de beaucoup et à la pompe, il n'y a pas grande différence des mois précédent. Les"gros" ont des privilèges, et les "petits" vient leur pouvoir d'achat diminuer de jour en jour. Notre président a été élu pour TOUS LES FRANÇAIS, et pas uniquement pour les patrons qui s'engraissent de plus en plus sur le dos des ouvriers. Et sans compter le pouvoir d'achat pour les retraités. Il y a des milliards d'euros pour renflouer les banques et pour les autres, les caisses sont vides ?????????????????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
elle parle toujours juste la verité meme je crois que elle est plus forte plus competente que notre cher president je voté sarkozy me plus jamais
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qu'elle reste dans ses pantoufles Charentaises
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je ne comprend pas comment un journal sérieux comme la
Tribune perd son temps avec des gens totalement incompétents; On voit bien qu'à l'ENA on ne leur apprend pas grand chose sur la finance mondiale.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci à votre journal de permettre de prendre connaissance de cette interwiew très réaliste ; preuve de compétence et d'analyse. Et je note que ce système est perverti et donc laissé en pâture aux prédateurs, comme ci-dessus indiqué. Il convient d'urgence de modifier tout ceci, sauf à générer des conséquences d'une gravité sans précédent.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
De regrets, de regrets... Mais rien n'est jamais définitif ni perdu, cette responsable politique apporte le renouveau et l'éthique à la politique! De l'espoir, de l'espoir...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mon jugement sur Ségolène très critique lors de sa campagne présidentielle devient au fil de ses récentes déclarations et après avoir lu la Motion E, bien moins sévères.

J'ai retrouvé certaines de ses idées rejoignant le principe SDV
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pas de commentaire sauf que si j'avais su je n'aurais pas voté pour cette prétentieuse
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis toujours étonné des commentaires agressifs et méprisants suscités par les interventions de Ségolène Royal.
Au choix, elle est "nulle", "incompétente","elle n'y connait rien en économie", "elle ne sait que critiquer" etc..quand on la traite pas tout simplement d'illuminée ou de parfaite idiote.
Mais sur le fond tous ces zélés commentateurs n'ont pas grand chose à opposer à ses proposiions.
Je trouve pour ma part cet entretien tout à fait intéressant et les propositions de Mme Royal pertinentes et pleines de bon sens.
Ce que je trouve consternant, ce sont les commentaires peu constructifs qu'on lui oppose et qui sont bien plus "nuls" que ce qu'ils sont sensés dénoncer !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ai jamais été aussi fier d'une femme en politique qui demontre qu'elle peut faire preuve de logique et de reflexion sur la véritable situation de son peuple ! j'approuve a 100%. courage. Au début j'etais septique sur cette personnalité et je l'observe depuis les presidentiels. Maintenant je suis convaincu qu'elle peut jouer un role important pour les français. Mr Sarkozy lui m'a vraiment déçu ! j'ai l'impression d'etre revenu sous le regne de Louis et Marie Antoinette ! Je suppose qu'il apprécie son salaire lui !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour Alexandre: vous faites de l'humour n'est ce pas ? j'adore. Sinon je vous plains car ce qui caractérise Mme Royale ce n'est pas une profondeur d'analyse c'est du populisme bon teint (tous les patrons sont des méchants, prenez aux riches pour donner aux pauvres, ...).

Par ailleurs quel toupet d'utiliser la CAMIF et ses difficultés; quen'a t elle utiliser son pouvoir regional pour aider la CAMIF à se reformer et anticiper la montée d'internet , que n'a t elle utilisé son pouvoir de mobilisation des profs pour leur demander (gentiment) de continuer à acheter à la CAMIF....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est de la pleine démagogie, comme A. Laguiller et O. Besancenot.
Y a marre de se faire prendre pour des Idiots.
Il y a tellement de bêtises que la Tribune aurait pu corriger.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le plus intéressant sont les commentaires. J'ai l'impression que beaucoup de vos lecteurs n'ont rien compris de la crise et restent sur des positions qui sont devenues obsolètes en quelques semaines. Rendez vous dans quelques mois
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand nous n'avons pas convaincu un pays avec ses idées, il y a un moment où il faut les abandonner. Inutile de les remettre dès les premières secousses sur le tapis. Avant de vouloir fédérer le pays, fédérer le PS.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ségolène idem Sarkozy bougent,proposent etc...
les"ELEPHANTS"du PS se disputent la 1ère place!!!et c'est tout.des "CROUTONS" sans avenir.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mais comment 17 000 000 d électeurs ont ils pu voter pour cette "économiste" ? ha !!!!! si elle dirigeait le monde !!!!!!! hahahaha ou hihihihi c est pareil deux lettres de l alphabet qui me donnent mal au ventre ......je vais me recoucher elle me fait trop rire
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Après une lecture en diagonale:
Dans quel pays est-on , où ce sont les médias qui contrôlent les mauvaises décisions et qui exigent les bonnes !!! Et je passe sur l'irruption presque de la FRANCE entière ( citoyens, épargnants , associations de consommateurs, centre de jeunes dirigeants, CGPME , tiens pourquoi ce sel syndicat) au sein des conseils d'administration des entreprises ! On va se sentir à l'étroit aux différents sièges . Il faudra repousser les murs ! De quoi résoudre la crise immobilière !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
que de propos désolants à la senteur de beauf ..toujours les mémes relents machistes !! les arguments de ségoléne royale sont largement à la hauteur de bien d'autres commentaires ..."les caisses sont vides" "la France est en fallite"
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et pourquoi pas le retour des kolkhozes et sovkhozes !!!
ARRETER de dire n'importe quoi par bravitude !!! Nous sommes au 21eme siecle et heureusement qu'un gouvernement dirigiste n'est pas aux commandes...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelle démagogie ! Elle oublie que tout don par l'Etat correspond à un emprunt qu'il doit faire, et donc à agraver la dette qui aspire déjà chaque année une grande partie de nos gains.
Concernant les fonds avancés aux banques, bien s'assurer que ce sont elles qui les rembourseront et non nous.
Allez visiter mon blog : http://levilainpetitcanard2.blogspot.com/ !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Vivement l'état au conseil d'administration des banques, on aura une gestion comme au Crédit Lyonnais au temps où ses amis étaient au gouvernement....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
complètement d'accord avec Alexandre sur l'argumentaire élaboré et convaincant de Mme ROYAL mais justement Alexandre c'est une femme qui parle et semble-t-il cela disconvient à certains qu'ils soient de droite ou de gauche ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quand je lis ce que madame royal dit, à mon tour je dis que nous aons eu bien de la chance qu'elle ne soit pas à l'élysée
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et oui enocre une fois SR montre sa capacite d analyse et propose des solutions concretes et credibles !
pas surpris alors que ces sondages ne soient jamais parus lors de la campagne presidentielle

Simple RAPPEL, savez-vous ce qui s'est passé :

La censure orchestrée en faveur de Nicolas Sarkozy trompe l'électeur :
"En septembre 2006, un sondage commandé par La Tribune sur les préférences « en matière
économique et sociale » des Français révèle que 54% des sondés font confiance à Ségolène
Royal, contre 49% à Nicolas Sarkozy. la ?une? du quotidien, qui devait titrer « Royal en tête
sur l?économique et le social », est réintitulée « Économie : les Français se montrent moins
pessimistes », le passage sur la candidate du PS étant soigneusement caviardé. Faut-il
préciser que La Tribune appartient à Bernard Arnault, témoin au mariage de Nicolas et Cécilia ?"
http://rewriting.net/2007/11/04/observatoire-de-la-censure-facon-nicolas...
Aujourd'hui nous en payons tout les conséquences. Merci qui ?
Rappelez-vous aussi que :
" Ségolène Royal est plus crédible que Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius sur les questions économiques et sociales. C'est du moins ce qui ressort d'un sondage BVA publié mardi par Les Echos, selon lequel elle écrase littéralement ses concurrents à l'investiture socialiste pour 2007, qui ont pourtant tous deux été ministre de l'économie. Ségolène Royal
l'emporte sur chacun des items - créations d'emplois, assurance maladie, retraites, pouvoir d'achat, fiscalité, etc. L'écart moyen avec DSK est de 22 points."
http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/sondage-royal-pl...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une belle démonstration de stupidité, d'ignorance, de langue de bois et de démagogie. Cette interview frise le ridicule. Le PS a effectivement besoin de se rénover, est ce nouveau? Quand aurons nous en France un parti d'opposition crédible avec des dirigeants intelligents?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Alala certains ne lisent même pas, ils viennent juste dire que Royal est nulle.
Tartarin, va lui nous expliquer la réalité des évènements...
Boudu, que les gens sont agressifs...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On reproche à Mme Royal de se croire encore en campagne présidentielle?! Mais le combat politique, c'est tous les jours que ça se mène. Bravo à ce leader en tous les cas!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La crise financière n'a pas commencé en septembre 2008 mais depuis plus de 2 ans. Les effets étaient visibles depuis juin 2007 sauf pour ceux qui ne voulaient pas voir.
Le pire est devant nous avec les CDS et les Tier-3.
Le résultat de l'action de Mr SARKOZY est que la dette de la France va augmenter de 400 milliards d'euro hors déficit budgétaire. Et certains de vos lecteurs qui ne voient pas venir le désastre annoncé sont de parfaits clients pour les placements hasardeux des banques.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Excellent ! Enfin un(e) responsable politique qui voit clair et ne se laisse pas abuser par les incantations et la faiblesse coupable du gouvernement vis-à-vis du système bancaire, et son immobilisme en matière de solutions à la crise ! Vivement le changement !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On dit que nous assistons au retour du politique... Quand on lit cet article, et qu'on entend les diatribes de M. Sarkozy sur les banques, on ne peut que le regretter. On va bientôt revoir le pantouflage des hauts fonctionnaires dans le privé, jolis parachutes dorés en perspective...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci à La Tribune de s'intéresser de nouveau à Mme Royal. La relève est là pour la France. De mémoire de citoyen, ça fait bien longtemps que nous n'avons pas eu une personnalité politique aussi sérieuse et responsable
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ceux qui pensent que la crise financière est due à trop de marché et trop de liberté sont soit des ignorants, soit des menteurs.
Dans le cas de Royal, je crois que les deux qualificatifs fusionnent pour former le mot "démago".
Je continue de me réjouir qu'elle n'ait pas été élue en 2007.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
on ne nous a pas tout dit! Le paquet fiscal ou paradis socialiste
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ya que des rageux ici !!! Au lieu de parler du contenu ils preferent parler d'elle. Mais vous verrez que la nationalisation partielle des banques va etre fait par sarkozy et vous direz plus que ségolène est une cruche. Parce que la cruche c'est celui qui est au pouvoir car jusqu'à aujourdhui il n'a tenu aucune promesse. Et en poitou pierre, ils sont très heureux !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En reponse a Pierre,pour lui dire que SR n'est pas plus comtesse que NR n'est Louis XIV et qu'en ce qui concerne sa region,,les sondages montrent que poitou charentes n'est pas aussi mal dirigee que les detracteurs de SR le disent.Enfin je remarque que la majorité des intervenants sont tout a fait satisfaits de la politique actuelle,tant mieux pour eux et pourvu que ça dure sinon gare au retour de baton (lèser et non laiser).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Du blabla, pas de propositions sérieuse, mondiale et à long terme. Nulle, comme d'hab.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour une ENARQUE, ne pas faire confiance aux Préfets et aux TRESORIERS PAYEURS GENERAUX,pour ce qui concerne le contrôle des fonds publics mis à la disposition des banques celà est pour le moins surprenant!!!! Je voudrais que Mme ROYAL m'explique qui mieux que le TPG, va savoir lire un bilan d'entreprise, faire un compte de gestion, et établir une demande de prêt?? Quest ce qu'elle a fait Mme ROYAL à L'ECOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION??? Pour mémoire le PREFET est le representant de L'ETAT dans le Departement, en son absence le TPG le remplace.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ouh, la vilaine!!
Elle ose défendre le pouvoir d'achat des français, en demandant au gouvernement de baisser le prix de l'énergie!!
De plus, elle demande qu'il supprime le "paquet fiscal" qui ne sert qu'à plomber les comptes de la nation!!
Et comble de l'horreut, elle demande à lEtat de rentrer au capital des banques afin de surveiller l'emploi et la gestion de l'argent(10 milliard)qu'il donne aux banques et qui appartient à tous les français!!
Mais vraiment, que va t-elle chercher là!!, elle veut nous plomber et empêcher NS de faire ami-ami avec les banquiers et les patrons du CAC40.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis estomaqué de la pauvreté des commentaires anti-Royal.
Cette interview pose de bonnes questions et je trouve les réponses de Mme Royal fournies, argumentées et même interessantes.
Je ne suis pas certain que notre président pourrait en faire autant sans l'aide de ses Guaino et Guéant, et de Gordon Brown pour ce qui est de relance à l'échelle européenne.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Le marché interbancaire pouvait être débloqué en 24 heures ! Quand l'Etat met dix milliards dans les banques, il est en droit d'attendre que les banquiers lui obéissent." Mme Royal est-elle réellement incompétente ou bien seulement d?une démagogie irresponsable ? On serait en droit d?attendre d?une candidate à la présidence de la République un peu plus de hauteur et en tous cas autre chose que des harangues de la fête de l?Huma. Penser qu?elle aurait pu être aux commandes lors de cette crise fait rétrospectivement froid dans le dos !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les commentaires qui suivent l'interview sont aussi interessants que celle-ci, tant ils dénotent la présence d'oeillères partisanes.Certes Mme Royal n'est pas un phénix en sciences économiques;pour autant mérite-t-elle les propos méprisants de gens sans doute plus ignares qu'elle en la matière? Quand elle affirme que l'Etat a offert 10 milliards aux banques sans s'assurer de la destination des fonds a-t-elle tort?Quand elle affirme que le bouclier fiscal a essentiellement servi à enrichir les plus riches a-t-elle tort?Quand elle affirme que Sarkozy n'a que des égards pour le Medef a-t-elle tort?Quand elle propose d'exiger des entreprises qui délocalisent après avoir bénéficié de subventions publiques qu'elles les remboursent a-t-elle tort ? Quand elle ne voit dans les gesticulations présidentielles concernant les stock-options et les parachutes dorés que propos de matamore a-t-elle tort? Bref pour ne présider qu'une région est on obligatoirement et par nature moins qualifié pour juger d'une situation économico-financière qu'un président national?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Des réponses à la hauteur des attentes des français lésés par la crise financière. Elle a bien raison de dénoncer la supercherie des banques et la complicité de l'Etat! Ou est parti notre argent?
Que fait-on pour les chômeurs de Renault, Peugeot,la Camif, Arcelor et trant d'autres dans les plus petites entreprises complètement asphyxiées par le manque de crédit. Ségo au pouvoir, vite!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pour le moment c est sarko president et lui a menti entierement daccord avec portos quand les gens seront dans la rue atention c est bientot mai 68 a nouveau
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sans prendre parti pour Ségolène Royal ou le PS, il faut être vraiment de mauvaise foi pour ne pas reconnaître que nombre d'idées énoncées ici se tiennent et se défendent. Il est aberrant de constater qu'il est plus facile de trouver des dizaines de milliards pour se porter à la rescousse du milieu financier que de mettre la main sur quelques miettes destinées, par exemple, au RSA. Il est vrai, du reste, que Keynes peut se reposer en paix, tant ses relais sont désormais forts et puissants pour entretenir pour l'éternité la flamme du capitalisme pur et dur, mais ravageur et excentrique.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mme Royal est akkée en Chinemais comme d'habitude elle n'a pas vu ou su que les chinois étaient en train de construire d'immenses aciéries avec la pollutionqui en résulte et que la Chine
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mme Royal s'est rendue en Chine mais elle n'a pas vu que les Chinois étaient en train de construire d'immenses aciéries qui vont envahir le monde avec de l'acier à bas prix ajoutant à la planète des pollutions immenses. Ses propos ont un demi siècle de retard et je ne lui fais aucune confiance car elle n'est pas à la hauteur de la situation dont visiblement elle ne mesure pas l'ampleur.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
interview avec questions/réponses préparées et écrites sur demande.cqfd
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pourquoi tant de lecteurs sont-ils gênés par les analyses de Mme Royal, sommes-nous toujours dans le formatage français de la présidentielle, est-ce si difficile d' entendre des vérités qui dérangent tellement les riches et les puissants?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La démagogie ajoutée au ridicule et à l'incompétence restent bien les caractéristiques de cette madonne des médias majoritairement "gauche/caviar". Vous devez lui donner encore plus la parole car elle est ridicule dans ses propositions et dans sa manière de donner des leçons dans des domaines que clairement elle ne maîtrise pas. Qu'elle s'en tienne à la promotion du Chabichou...!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis stupéfait par la nullité des de la plupart des commentaires précédents, qui démontrent le sectarisme borné dans sa plus grande magnificence.Quelle mysoginie, que de balivernes exprimées avec componction!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Elle me fait rire quand elle n'est pas méchante
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et pendant ce temps là, les restos du ceur ne désemplissent pas les financiers se "goinfre" avec notre argent les salariés au SMIC couchent dans la rue, les financiers verreux ne sont pas inquiétés, les femmes seule avec leurs enfants" galérent" les profits énormes de certain malgré la crise, seront exonéré de toutes taxes, vous avez dit la France solidaire.
Tous va très bien madame la Marquise!.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
segolène est toujours aussi démago ses solutions irréalistes etcontraire à l'économie de marché. c'est pas la peine de sortir de l'ENA pour être aussi nul
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Elle devait demander un visa pour se rendre compte sur plac au tibet(!!!!!) maintenant elle a toutes les solutions pour régler la crise, Sarko est un incompétent dit-elle Nous avons donc là un génie de la politique et nous ne le savions pas Que nous sommes bêtes n'estce pas?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
consternant!augmenter la rentabilité des entreprises en formant plus, en payant plus, en securisant plus! c'est donc ça!!!......et en travaillant plus????noooooon?????
je crois que madame royal devrait retourner se former mieux,cela lui eviterait de dire des aneries!!!mais elle a quand meme fait l'ENA,elle ne peut pas etre aussi legere intellectuellement parlant!!!!Ses propos seraient ils donc honteusement demagogiques???etre calif a la place du calif!!!!a tout prix ,faire des promesses aux gens dans la misere pour etre elue et savoir que rien n'est envisageable.......c'est lamentable!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est assez étrange que les supporters de Sarkozy, ne se souviennent pas maintenant qu'il nous a répété en boucle que la France était ruinée par les 35 h, qu'il fallait absolument déréguler, qu'il allait créer un "choc de confiance" et qu'il "irait chercher la confiance avec les dents".. Pour les amnésiques c'est forcément Mme Royal qui est incompétente, on peut faire confiance aux banques, qui ont acheté en masse des produits toxiques et qui continuent à spéculer avec nos sous, au lieu d'aider les P.M.E. Bravo au président du pouvoir d'achat...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Quand on regarde de près les motivations des investissements étrangers, on constate que notre pays est apprécié parce que son système éducatif, son système de santé, son réseau de transports et de communication sont performants."

Oui c'est clair qu'une petite boite qui meurt au bout de 6 mois d'existence a cause des taxes delirantes en France se sent vachement concernee par le systeme educatif, le systeme de sante, les transports et la fete de la musique. Madame Royal a le sens des priorites.

"Pour que la dynamique économique reparte il faut que les salariés soient sécurisés, bien formés et bien payés."

Pas un mot a propos du carcan delirant de taxes et reglementations qui etouffe toutes les petites boites et ne laisse vivre que les grosses saletes subventionnees. Dans le monde de mme Royal il ne doit pas y avoir beaucoup de garagistes et artisans.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
completement nulle madame la comtesse n'importe quoi elle se croit toujours en campagne on l'a echappé belle
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avec une telle analyse de la crise et de ses remèdes, Mme ROYAl, élabore un monde de schtroumf! Distribuer l'argent des riches aux pauvres, et quant il n'y aura plus de riches, on demandera aux pauvres etc...Ségolène faites plutôt du théatre.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
halloween ou le retour de Ségoleen
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Stupide

A ma connaissance en 1981 toutes les banques importantes ont été nationalisées, elle ont donc toutes été sous contrôle de l'Eat...

Le crédit lyonnais s'en souvient encore (et nous aussi car je crois que l'on a payé ces dettes jusqu'en 2008) il a du obéir au doigt et à l'eoil de son proncipal actionnair eet à faillit en mourrir.

L'Etat au mieux ne contrôle pas au pire ordonne des actions louches favorisant ses partisans (achate d'entreprises en perdition ex groupe privé de course automobile originaire de la Nièvre...)

On ne confie pas la gestion d'une banque à des fonctionnaires.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
DES MILLIARDS pour renflouer les banques qui jouent avec l'argent des autres. Et nous, les "petits", l'État pense à nous ?, qui avons du mal à joindre les deux bouts. Ce n'est plus vivre mais SURVIVRE.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mensonges ou incompetance?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la gauche ,la gauche elle est ou la gauche.A part leur guéguerre interne,je ne la voit plus,et qui va nous "défendre",la gauche de droite ou la gauche aphone?
je suis avec beaucoup de collègues très déçu du P S,ils sont tous très fort en parlottes mais moins
actions.LES milliards donner aux banques,ils en parlent et après,ou sont les actions;NUL PART.
Aller salut je vais voir les guignols de canal +
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelle haine malsaine envers Ségo. J'ai voté Sarko, mais aujourd'hui, j'inverse mon vote. Notre petit éxité avec son idée par jour qui prend à contre pied ses ministres m'irrite et me désole. Notre pays a besoin de relance, notre Sarko se contente à coup de Milliards de sauver les banques, n'engage aucuns grands travaux qui relanceraient l'économie, il coupe les moyens des collectivités territoriales qui pourraient créer des richesses et de l'emploi. Il accentue (même avant la crise) la dette de la france, il ne respecte pas les régles européennes, il nous oblige à dépenser en pure perte en Afganistan....
Ségolène dit de nombreuses vérités, j'épère que les socialistes l'écouteront.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut signaler à Mme Royal que l'eléction présidentielle est terminée,
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ma pauvre fille, tu ne progresseras donc jamais ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La justesse de ces propos doivent faire regretter plus d'un électeur de M. Sarkozy. Vivement le congrès que le parti socialiste se remette en ordre de marche pour le système financier
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne suis pas ségolèniste fanatique : mais, là, je suis d'accord sur ce qu'elle dit de l'attitude des banques concernées par les milliards distribués, de la complicité de l'Etat avec ces dirigeants qui n'ont même pas été débarqués. A quoi joue t-on ? Que fait-on du pactole étatisé des contribuables ?
Et au fait, que font les banques de nos dépôts ? On n'en parle jamais de ces milliards : c'est notre argent, celui-là! On est en droit de savoir ce qu'ellles en font et surtout d'exiger qu'elles l'utilisent pour le bien des entreprises qu'elles mettent actuellement sur la paille de façon honteuse.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ceci n?est pas une crise financière !
A lire, l'analyse de cette crise par l'économiste Pierre Larrouturou (auteur du « Livre noir du libéralisme ») : "Ceci n?est pas une crise financière ! On en est là après trente ans de productivité mal gérée. La part de salaire a baissé, la dette a augmenté. C?est une crise sociale !"
http://marianne2.fr/Ceci-n-est-pas-une-crise-financiere-!_a92514.html

Déjà 17000 lectures !

Cet argumentaire est également disponible, de manière plus détaillée, sous forme d?une interview video réalisée par Respublica :
http://www.dailymotion.com/playlist/xpfmo_Respublica-redaction_interview-de-pierre-larrouturou

http://nouvellegauche.fr
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bien sur qu'elle a aisn et que les banques ont préféré placer leur argent que de relancer le crédit. A votre avis, pourquoi la bourse a remonté si fort cette semaine ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'ai vote pour elle sans aucune illusion. Mon candidat etait Fabius. Mais je vois que la crise a cela de bon qu'elle ammene un peu de maturite meme chez ceux qui hier etait un peu leger sur l'economie et indecis sur leur positionnement face a la financiarisation. La finance n'est qu'une mise en relation entre des capitaux et une activite creatrice. Ce n'est pas a quelque financier et encore moins a un systeme aveugle de decider ce qui demain sauvera des vies, conssommera moins d'energie ou sera une technologie utile. C'est un dialogue permanent entre contributeur et createur. Croire que le marche peut remplacer l'intelligence est une arnaque. Le vol a assez dure, il n'ya plus d'argent. Il suffit de regarder la production automobile pour comprendre que cette gabegie a fait perdre de precieuse anne pour la creation d'une voiture propre qui probablement ne verra plus le jour. Sans parler des capitaux de la recherche qui ont ete dilapide par les financiers pour acheter des maisons aujourd'hui invendable, Bravo !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
domage que tants de nains passent leur temps à la fustiger si injustement ! elle reste tres populaire et sa chance reste entiere , elle est un eleent unificateur incontournable ciment à gauche à la cg baucoup la soutienne celà est signe révélateur croyez moi! bonne chance me royal!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ella 1000 fois raison .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
BON HALLOWEEEN, MESSIEURS LES BANQUIERS FRANÇAIS !

Nous vous plaignons sincèrement. En fait, vous me faites penser à ces braves caissières de chez Carrefour, ce soir du 31 Octobre, déguisées sur ordre de leur patron, en mistigris et autres sorcières et gobelins célébrés par Charlie Brown et Harry Potter, auxquelles je n? ai pu m? empêcher de leur dire en rigolant ?(tristement, tel un clown) : heureusement que votre patron n?est pas homo, sinon il vous aurait déguisé en drag-queen le jour de la célébration de la Gay-Pride.

Je ne pensais bien évidemment pas à la couleur rose bonbon des maillots de nos valeureux guerriers du Stade Français de Paris, couleur que le maire de cette belle ville semble affectionner !

Car en fait ! Si nous comprenons bien, l? acharnement soudain du gouvernement et de son patron envers vous tous, banquiers de notre beau pays qui auraient dilapidé sans discernement les fortunes qui vous ont été confiées par des millions d? épargnants dans des jeux de hasard financiers sur la scène mondiale, il s? avèrerait que vous vous êtes fait retirer le tapis de dessous les pieds par ceux là même qui vous incitaient, il y a peu, à prendre des risques afin de faire retentir de par ce bas monde le bien-fondé et la toute puissance de la finance tricolore.

La gauche, la droite ! Tous vous y ont poussé et vous y êtes tous allés depuis 20 ans gaiement, sabre au clair et la fleur au fusil. Et ils vous promettent le bâton maintenant. Ah, les traîtres.

Eh oui ! On trouve toujours plus couillon que soi. C?est un des principes essentiel de l?éducation de l?énarquie. Une aristocratie typiquement républicaine dont je ne suis pas sûr que son instigateur et créateur, notre Grand Charles, aurait pu saisir toutes les nuances et dérives actuelles.

Ils vous ont bien eu quand même ! Tous ces politiciens issus de notre fameuse ENA, fonctionnaires de surcroit, en vous faisant miroiter les délices des sub-primes américaines et en vous incitant à être de vrais pionniers modernes à la conquête de l? Ouest : Go West, young man, go West !......

Car, nous ne pouvons imaginer un instant que les PDG des banques de dépôts de notre pays auraient pris seuls sur leur dos le risque d?aller s?embourber dans les bayous de la Louisiane ou s?enliser dans les sables du désert de Mojave sans y a voir été fortement incité par les grands chefs de Bercy et le nouveau Capo di tutti capi.
Les petits poissons et autres lampistes de traders sous les verrous tentent bien d?expliquer, les larmes aux yeux, que les dangers du métier sont connus et que les risques encourus étaient à la mesure des immenses bénéfices attendus, mais qui les écoute ? Au gnouf, hurlent le CAC4O, le MEDEF et l?UMP.

Mais voilà ! L?Amérique n?est pas l?Auvergne. Et après quelques années d?embellie, vous revoici dans votre cher terroir où vous retrouvez avec délice les senteurs humides de nos plaines berrichonnes, de nos marais poitevins et de la naïveté de leurs petits artisans et paysans qui vous ont fait confiance.

La queue et les oreilles un peu basses quand même, et l??il tristounet du pauvre entrepreneur qui a tout tenté, la main sur le c?ur, pour faire fructifier les petites économies de ses clients, mais qui a été trahi par la rouerie et la méchanceté de ces requins de la finance américaine. Ah, les brutes?. C?est vrai que la belote n?a rien à voir avec le Texas Hold?em poker. N?est ce pas ?

Alors ? Les VRP de la nouvelle génération de banques françaises que nous prépare Sarko viendront-ils encore sonner à nos portes et nous donner un retentissant et menaçant : TRICK-OR-TREATING ! Nous en frémissons d?avance. Nous le saurons en regardant le prochain épisode qui risque de nous être fatal. Moi qui voulais acheter une bicyclette à mon dernier pour Noël, je crois que je vais y regarder de plus près et me rabattre sur une trottinette ?pas cher? Made in China.

Mais ne vous inquiétez pas, on vous redonnera nos bonbons à votre prochain passage. Et puis, au lieu des sub-primes vous pouvez toujours compter sur vos primes de fin d?année, et le reste. Bien à vous.

Chris du Fier Ce 3O Octobre de l?An de Grâce 2008
Haute- Savoie L?autre pays de la résistance.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Elle fait quoi pour la CAMIF, la présidente de la Région poitou-charentes ?

Toujours aussi ringarde : je suggère que cette administrateur(e) civile prenne sa retraite définitivement de l'administration et, puisqu'elle cumule les retraites, de la politique.

Ce qu'il y a de bien dans d'autres Etats que la France, c'est qu'une fois battu, on ne voit plus ces gens.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
à tous ces "petits" qui jugent Sego parcequelle est femme je leur souhaite encore dix ans de Sarko, alors, alors rira bien qui rira le dernier... bien La Tribune !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Càmment des gens sensés peuvent questionner des épaves
économiques Sa ,référence Mitterand (l'époque des CADAVRES),
le plus grand déclin de la FRANCE, des Caisses vidées.
Epargnez nous de la FOLITUDE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Au vu des réaction précédentes, la majorité des francais n'ont pas encore compris d'où vient réellement le problème actuel... ce que, elle, a compris. Oui, elle n'a pas digéré sa défaite. Mais quand on voit le con qu'on a comme président, il y a de quoi. Chaque décision qu'il prend met en évidence à la fois son incompétence économique et sociale, sa mégalomanie, et sa connivence avec les grandes familles industrielles francaises à qui il graisse joyeusement la patte. C'est les Bolorré, Dassault et cie qui doivent se frotter les mains, pensez : plus de 50% d'augmentation de salaire depuis que Sarkozy est arrivé. Et grace au bouclier fiscal, tout le monde va payer la crise SAUF EUX.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Madame n'a toujours pas digéré sa défaite ave c Sarko et se croit encore en campagne. Elle a besoin d'une thérapie, quand à son analyse politique e t economique et hop la fée a toutes les solutions..
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne voudrais pas être méchant avec Ségolène parce que beaucoup le font et que c'est un peu facile, mais là encore on est obligés de constater sa légèreté.
Moi je ne comprends pas : quand je ne maîtrise pas un sujet, je ne m'y aventure pas.

Sa description du cercle vertueux qu'elle veut pour la France est à hurler de rire par sa naiveté. Légèreté c'est le vraiment le mot qui colle. Je lisais un peu avant une interview de Rocard sur à peu près le même sujet, et on se rend compte à quel point il y a un gouffre entre les deux socialistes. Vraiment plusieurs classes d'écart. Mme Royal n'a pas le niveau, tout simplement.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ségolène la sauveuse donnez lui 10 milliards d?Euros et elle, elle sauvera la finance, elle rétablira les crédits interbancaires. Mais ne vaut il pas mieux lui octroyer une bourse pour qu?elle retourne a l?école cela lui évitera peut être de dire des âneries.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
faut priez
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dommage, qu'elle n'ait pas été élue.

L'économie et les Français s'en porteraient mieux.

L'autre, n'en finit pas de rembouser aux petits copains financiers leur soutien médiatique massif et la destruction médiatique de sa rivale, durant la présidentielle. Il y a juste un petit problème : des mesures comme l'abaissement du bouclier fiscal, l'ebettement de l'Etat au profit de banquiers privés ou la privatisation de GDF ont agravé la situation économique , avec des pertes pour l'Etat et la population.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dans le monde actuel un peu de naïveté serait bienvenue...sauf que ça marche pas malheureusement! Elle a quand même bien bossé la ségo sur certains sujets. C'est pas trop mal mais elle aurait pas mieux fait et elle se fout de notre XXXX quand elle dit qu'elle avait vu les subprimes avant tout le monde. C'est un conte pour enfant :-))
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Le marché interbancaire pouvait être débloqué en 24 heures ! Quand l'Etat met dix milliards dans les banques, il est en droit d'attendre que les banquiers lui obéissent. Non seulement les banquiers qui ont failli sont toujours en place (malgré les promesses de sanctions), mais le crédit interbancaire n'est toujours pas débloqué."

merci Mme Royal, on n'y avait pas pense plus tot. Dixit Mme Royal, il suffit d injecter 10 mlds dans une banque francaise, de l obliger a preter et le probleme est regle.
Le marche inter bancaire est gele en raison d une crise de confiance, aucune banque ne veut preter a une autre... A moins q elle est voulu dire que les banques francaises devraient fournir la liquidite a toute la planete (grace a l aide de 10 milliards ... ).
Ras le bol de ces discours populistes .
Decevant!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
sego ou pas. l argent donné aux banques disparait, pas de reinvestissement de celles ci. le bouclier fiscal n a pas eu d effet ni sur l investissement ni sur la consommation.la loi sur les heures sup a eu comme effet de supprimer les interimaires donc hausse du chomage (tout les specialistes sont d accord). bref un rattage complet. alors sarkozistes que proposez vous maintenant ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mme ROYAL a reinventé '' guignol'' Elle ne comprend toujours rien en ce qui concerne l'économie et à part ses critiques, elle ne propose rien de crédidible. Désolant et consternant. Heureusement elle n'est pas à L'Elysée, car nous serions déjà sous tutelle de Bruxelles etla France aurait du faire appel au FMI pour débloquer un prêt d'urgence!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ai beaucoup d'amis dans votre pays et à les entendres ils seraient grand-temps qu'on fasse confiance à Monsieur le Président. Ce n'est pas sur un mandat qu'il pourra redresser ce si beau pays que j'adore. Je suis pour la femme en politique. Mais pas pour sa beauté physique mais bien pour sa beauté intellectuel. La politique, c'est une question d'éthique, de moral humaine et solidaire. Cessons de faire l'autruche, ossons croire à l'avenir pour le besoins de chacun et de tous. moi aussi : "I have a dream " arriver à la gare central de Paris et de ne plus voir des pots assis le longs des murs avec à la main un verre de plastique remplit d'un café chaud et qu'il puisse avoir un toit avec un assiette bien remplie et une famille
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cela présente-t'il un intérêt que de recueillir les avis de cette personne ? Elle n'a qu'un but : faire parler d'elle et se maintenir dans la course pour 2012.
Elevée sur les genoux de Tonton, depuis la maternelle de l'ENA, elle n'a aucune notion du concret.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je voudrais bien croire aux politiques, mais ils ne peuvent qu'être des arbitres de deux mondes qui s'opposent. D'un côté il y a la main d'?uvre bon marché et il faut appeler un chat un chat c'est l'exploitation à outrance des travailleurs et la misère qui en découle et ce que nous constatons aujourd'hui c'est que nous même nous prenons le chemin de la régression et malheureusement ce n'est que le début car il faudra s'attendre à des périodes difficiles, oui nous sommes à un tournant de notre histoire et ce n'est pas l'argent des planches à billets qui résoudront les problèmes car cette masse monétaire d'une part dévalue la monnaie, et l'argent ré engloutie va servir à créer une nouvelle bulle car cet argent ne vient pas du fruit du travail et la crise sera encore plus grave. Madame ROYAL c'est vrai vous n'avez pas accepté votre échec et depuis vous décrivez le parfait tempérament de la battante non pas celui des réalités vos idées sont respectables mais plus d'actualités, parler d'arcelor comme vous le faite vous n'êtes pas réaliste ou c'est du langage politique et la c'est tromper celles et ceux qui ne connaissent pas un peu l'économie et le monde capitaliste, vous pensez avoir une baguette magique pour refaire le monde? moi je n'y crois pas à votre discours.Au faite Madame ROYAL pour vous la durée hebdomadaire c'est combien d'heures, et le cumul des mandats ça existe en politique? pour celles et ceux qui vont me lire compter sur vous même plutôt que des politiques, mais je pense que beaucoup d'entre vous l'ont déjà compris la vie c'est une comédie encore faut il essayer de ne pas en être une victime.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
enfin elle est à gauche
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
MON DIEU LA ON REALISE PLEINEMENT LA CHANCE DE NE PAS AVOIR UN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DENOMME SEGOLENE ROYALE!!!!!ETRE DIRIGE PAR UNE TELLE AMATRICE C EST LE DESASTRE ASSURE...pitoyable...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je trouve cette interview très intéressant. En effet, je dois dire que Mme Royal est très douée pour dresser la liste des problèmes que nous connaissons aujourd?hui. De là à trouver des solutions? Cependant, l?idée d?un état Keynésien, mais plutôt participatif et non interventionniste me parait une bonne idée. Notre cher Président Nicolas va même jusqu?à fustiger très récemment les politiques néo libérales qui nous on conduit à la catastrophe que nous connaissons? il ne dira donc pas le contraire? Je pense que l?état doit garder son rôle d?investisseur et de médiateur au sein de l?économie. Au fur et à mesure des années, la déréglementation de la finance puis de l?économie (merci l? OMC), sous couvert de « tout le monde peut participer au marché mondial » est la plus belle des supercheries de tout le temps !! Quant aux critiques sur le gouvernement actuel, je les trouve un peu faciles?. Et pourtant, je dois le concéder tellement vrais. A vouloir trop faire, bien souvent on finit par tout rater. Et les cadeaux offerts à une minorité sont tellement énormes par rapport aux concessions demandées à la majorité que la pilule est vraiment très difficile a avaler. A noter cependant, que les mesures Sarkosistes d?aujourd?hui ne sont que le fruit malheureux des « mesurettes » économiques irréalistes des gouvernements de gauche qui ce sont succéder au cours des 20 dernières années. Les pseudo experts en éco et finance d?hier sont passés totalement à côté des prérogatives de l?époque. Et malheureusement, ceux d?aujourd?hui ne sont pas mieux. On prendra pour exemple la Crise actuelle. Cela fait 2 ans qu?elle pointe son nez. Il suffit de lire les news de l?époque et se rendre compte que les ménages américains commençaient à ne plus pouvoir rembourser leurs prêts immobiliers. Un feu de paille. Non. L?arbre qui cachait la forêt. Sans parler d?innombrables indicateurs macro et micro économiques que ces soit disant connaisseurs étudient à la loupe. Alors, aux Sarkosistes je dirais : balayer donc un peu devant votre porte. Car la politique économique française est un éternel recommencement. Pas d?innovation, pas de nouveauté. Laissons la parole à ceux qui savent réfléchir avant d?agir. Mettons les bonnes personnes aux bonnes places. L?heure est grave et des idées malheureusement ne suffiront pas.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Chapeau bas ségolène Royal! Quelle belle argumentation sur la crise
financière
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Certaines questions abordées me semblent pertinentes: la composition des organes d'administration des sociétés, l'utilisation des fonds publics alloués aux banques en ces temps de crise, ls liens entre les médias, le pouvoir politique et économique...
Malheureusement à mon sens, et même à mon grand désespoir, le tout est enrobé dans un discours démagogique, un ton parfois haineux et quelques pointes d'une suffisance mal placée. Les problèmes sont à peu près posés, mais aucune solution de bon sens n'emerge de ce discours creux, qui reflète bien les difficultés du PS d'aujourd'hui... Les seuls talents véritables de la gauche française, ont soit été embauchés par la droite, soit ont été "assassinés" par leurs frères de gauche. Sans opposition crédible, les débats resteront stériles et l'action politique restera innefficace. PS: ressaisis toi !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
autre chose que des insultes à opposer aux arguments la représentante du second parti de France, messieurs les aboyeurs de l'UMP?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mme Royal semble ignorer que le capital, lorqu'il se sent maltaité, s'en va ailleurs dans une économie qui est mondialisée. Si elle était aux manettes, il faudrait bien qu'elle fasse avec, car sans capital, on ne peut rien faire!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
on verra sego à l'oeuvre.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La question : si vous étiez aux manettes, que feriez face aux plans sociaux qui se multiplient ? induit une réponse qui n'a rien à voir avec la question. Elle répond : "je supprime le paquet fiscal que je transforme en 13eme mois". Si tu es victime d'un plan social, çà te sert à quoi. J'ai pas le temps de démonter complètement ces réponses mais si çà intéresse un producteur, je fais de cette entrevue un squetch qui nous rappellera les meilleurs heures de Coluche... relisez bien au lieu de dire que ces réponses sont intelligentes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nos chers amis socialistes ont oublié que la libre circulation des capitaux est à l'initiative de Mr.BEREGOVOY, qui en son jour aurait pu mettre certains garde fous pour éviter que les établissements financiers et assureurs n'aient en ligne de mire que la recherche de rentabilitées démesurees : plus de rendement = plus de risques. Par ailleurs, cette bonne dame, oublie également que Mittérand et Bergovoy, ont sacrifié un pan de l'économie de ce pays simplement pour soutenir le franc en parallèle avec le Marc.... Elle oublie allègrement, que Mittérand et Chirac, ont attaché plus d'importance à la conservation de leur pouvoir plutôt que de conduire les grandes qui s'imposaient alors que l'environnement économique le permettait. En terme de démagogie, c'est le cas de le dire elle est ROYALE? en terme d'économie elle respire l'ineptie ..... Tout comme ses prédécesseurs, alors que les marges de man?uvre actuelles de nos politiques est nulle, qu'elle ne peut ignorer que gauche ou droite, les réformes à conduire sont cruciales pour le devenir de ce pays, elle a recours à l'incantation exclusivement pour satisfaire son ambition et sa soif de pouvoir. Quelle tristesse.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il serait bien que notre chère Ségolène se remette un peu dans l'histoire de son parti le'PS'. Mai 1981 tonton prend la direction du Pays, avec lui Mauroy = SUPPRESSION de l'échelle mobile sur les salaires, réaction des syndicats = NUL (consulter la tribune du 21 septembre 1982 ou le gouvernement offre ROYALEMENT 'jeux de mots' 5.420.000 F à la CGT,sans parler des empruts garantis par le conseil général de le Seine st Denis à hauteur de 140 millions de franc, de la TVA. Puis la CGS et encore le RDS, ensuite vient les 35 h (qui n'a jamais Crée un emploi) avec BLOCAGE des salaires pour 5 ans, dans le même temps l'affaire du Triangle, ou les plus informés et, ce au plus niveau de l'état ont gagnés des fortunes. sans parler des régularisations à tour de bras, et j'en passe par oublie, ou les retenus salariales qui était de près de 11%24 environ à 25%74 environ en 14 ans de la gauche au pouvoir. Alors ouvrer les paupières, la gauche est pour moi le meilleur chien de garde du capitalisme, ne serait ce que de se rappeler les cadeaux sur les charges patronales fait au patronat.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bravo cloclo!enfin un homme!et encore tu as oublie,tchernobyl,le sang contamine,la defiscalisation des parachutes dores ect......par contre il ne faut pas confondre la gauche et le ps ca n a rien a voir.segolene a payee pour eux et ce n est pas fini.c est comme le parti communiste qui ne comprends pas pourquoi il se trouve a2%.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quel dommage pour les futures candidates à la Présidence de la République. Mme Royal n'est tellement pas représentative, ni du parti de la gauche ni du potentiel qui existe chez les femmes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui, la machine s'est emballée,et pas de pilote dans l'avion... cela pourra peut-être salutaire et nous fera prendre conscience que il y a beaucoup de monde aux commandes de l'état, des banques, des grandes entreprises. Beaucoup de têtes....vides mais avides.

Oui il faut de la cohérence, de la transparence, des lois qui empêchent l'argent de filer dans de multiples poches et vers d'autres cieux. Que le peuple puisse contrôler et être représenté pour vérifier la bonne distribution et utilisation de son argent.

La consommation frénétique, désordonnée, mal répartie c'est comme la mal-bouffe cela vous étouffe un jour. Il faudra bien revenir à une meilleur répartition des richesses un jour. Comment fonctionneront les entreprises sans employés et ouvriers, sans marchés. Les dirigents sont et seront encore, touchés eux-aussi par cette crise.

Un peu de bon sens, voilà ce qui ne s'apprend pas dans les grandes écoles et qui manque tant à nos dirigents. Ils ont la tête dans le guidon et en France quand tout va mal ils ont le chic de dire "tout va très bien Mme la Marquise, tout va très bien" Péché d'orgueil et de compétence.

On devrait pouvoir faire comme à l'école, une mauvaise copie, c'est ZERO, et tout est à revoir.

Ségolène pose de vraies questions et propose de vraies solutions.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mme ROYAL a une excellente approche économique, saine et appuyée sur des réalités. Pas sur des dogmes, elle sait être pragmatique et efficace. Oui, l'économie de la France irait mieux si elle avait été élue. Quelques uns des grands noms de l'économie l'avaient d'ailleurs correctement analysé : http://elections.lesechos.fr/elections-2008/analyses/300157878.htm
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On ne peut pas péter plus haut que son cu!. Comprendra qui pourra.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand je lis Ségolène Royal, je suis effaré de constater que cette dame peut être suivie par des esprits intelligents.!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Madame Royal est la seule personne-politique qui ait compris que l'on doit se sortir des carcans des partis conçus avant la quatrième république et s'adapter aux nécessités du 21em siècle.
Par certaines réactions de vos lecteurs, on voit à quel point la machine sarkosyenne d'infâme fourberie médiatique est performante. Ce comédien machiavélique réussit à berner tout le Monde
(y compris certains dirigeants étrangers)...Je suggère depuis longtemps que notre constitution autorise la destitution d'un décideur qui s'avère être incompétent, qui ne respectepas ses engage-
ments et qui est nuisible aux intérêts de la France...J'estime aussi que notre code pénal devrait inclure le crime de trahison économique pour les chefs d'entreprises qui délocalisent sans se soucier des conséquences locales de leurs actes.( Surtout lorsque ces entreprises sont performantes; que leurs actionnaires et patrons s'enrichissent en plaçant leurs rémunérations dans des banques étrangères.
Amicalement. JCM Tel: 0450240275 i
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
CA-TA-STRO-PHIQUE !
Les 35h ont deja tué la France (les socialistes en remettent une couche avec Aubry), et maintenant on enfonce le clou pour faire fuir a jamais les entreprises... Quand a distribuer l'argent des autres, c'est encore une grande specialité socialiste. Certains commentaires font peur et beaucoup sont aveuglés par simplette qui n'a vraimet aucune idee a part la demagogie. C'est dra-ma-ti-que...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il me semble que Mme Royal, si j'ai bonne memoire, que le smic a 1500 euros brut en fin de legislature etait une idée irrealiste que lui avaientIMPOSES par les mechants ELEPHANTS du PS. Alors des aujourdh'ui un 13ieme mois pour 8 000 000 de salaries!!!. J'ai du mal a suivre le raisonnement!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ségolène Royale est excellente dans ses propos : Faut-il que les sots et les droitiers soient si médisants, si pervers pour médire ainsi de cette grande Dame de la politique françaises !
Sur tous ces points traités ici, elle a répondu correctement et avec pertinence !
Même si comme 999 / 1000 des citoyens elle n?à point analysé cette crise et le système d?une manière approfondie et inspirée !
Elle croit trop que le système est perfectible et sain, elle ignore comme tout le monde, la perversité intrinsèque du système capitaliste mercantile, assoiffé de profit et capable des pires crimes ! Le capitalisme restera un mauvais système, source de tous les maux, de tous nos problèmes, source d?injustices, d?inégalités honteuses et de toutes espèces de mauvaises choses, selon le Maître de l?Univers et selon nos propres observations !
Mais par rapport aux autres femmes et hommes politiques Ségolène se défend très bien et ses idées et jugements sont excellents !
Pierre Bothy,
Philosophe chrétien, écologiste et socialiste de l?Institut Pelman à Paris.
Pour l'éducation scientifique de l'Esprit. Egalement diplômé au niveau « technicien » en métallurgie. Résidant au : 33, aux Trois Bonniers, B 5020 Vedrin - Namur, Région wallonne, BELGIQUE-EUROPE. Tél.:032 / 081-21 11 58 GSM : 0485 62 18 51 eMai : vt6410544@tele2allin.be Site : (en projet)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ouvrier du secteur automobile, je dit bien ouvrier, pas de doute sur me manque de pertinance de madame Royale quand on l'entend parler je me dit que l'activité écomomique de de la france serait certainement plus triste avec elle au commande de l'état.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
DEMAGOGIE
On surf sur le sentiment de déclassement ambiant.
Le sauvetage du système financier implique des dizaines de milliards d'euros de garanties, pas de l'argent sonnant et trébuchant dans la même proportion. Salariés bien formés, sécurisés, bien payés? Comment finance-t-on on celà? Bonne idée mais qui paye? Ou sur qui prend-t-on? L'état peut bcp, mais comment paye-t-on l'entrée au capital des entreprises (dette ou arbitrages, dettes ou impots, le travail des enfants de 5 ans aujourd'hui ou le votre????, arbitrage sur quels postes?) La productivité horaire du salarié français n'est elle pas déjà un alibi pour le poids de nos cotisations sociales? Partir en dans un pays émergent ou rester chez nous est-ce réfléchir à 2 fois? Quel pays non scandinave a un ratio fraude PIB significativement moins élevé que la France? La corse ?:) On ne peut pas parler de mégalomanie quand on parle de débloquer en 24h le marché interbancaire, quel pays a réussi à liquidifier son marché interbancaire en un temps record : aucun.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
mais qui demande a cette femme de raconter de telles connerie elle ferait mieux de laver son linge en famille rire pour le reste c est une inutile comme enormement au ps

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :