Jean-Pierre Bel premier président socialiste du Sénat sous la Ve République

 |   |  363  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le sénateur socialiste de l'Ariège a été élu président du Sénat. Il a obtenu 179 voix contre 134 au président UMP sortant Gérard Larcher. Une première depuis le début de la Vème République.

Le socialiste Jean-Pierre Bel a été élu samedi président du Sénat français, devenant ainsi le premier dirigeant de gauche de la chambre haute du Parlement sous la Ve République. Il a obtenu 179 voix contre 134 au président UMP sortant Gérard Larcher et 29 à la centriste Valérie Létard.

La gauche est devenue majoritaire au Sénat la semaine dernière pour la première fois sous la Ve République. Le président de la chambre haute du Parlement, deuxième personnage de l'Etat, a notamment dans la Constitution le rôle d'intérim du président de la République en cas de décès, de démission ou d'empêchement. 

Jean-Pierre Bel était le candidat unique de toute la gauche (177 sénateurs sur 348). Il succède ainsi à Gérard Larcher (UMP) qui avait accédé à cette fonction il y a trois ans. L'élection de Jean-Pierre Bel a été en outre facilitée par la présence d'un troisième candidat en la personne de la sénatrice du Nord Valérie Létard, qui se présente au nom du groupe centriste. Proche de Jean-Louis Borloo, Valérie Létard avait été secrétaire d'Etat dans différents gouvernement de François Fillon. Nicolas Sarkozy avait également mis son véto à toute tentative d'opération de débauchage de voix de gauche pour tenter de faire garder le "plateau" à la majorité présidentielle.

En 2008, Gérard Larcher, sénateur des Yvelines, avait été élu au premier tour par 173 voix contre 134 voix à... Jean-Pierre Bel, à l'issue d'une "primaire" à l'UMP qu'il avait remportée contre Jean-Pierre Raffarin. On doit à Gérard Larcher le début d'un important travail de modernisation du Sénat ainsi que l'ébauche d'une opération de clarification dans les finances de la Haute assemblée. Un travail qui devra impérativement être amplifié. D'ailleurs, Jean-Pierre Bel a prôné un "Sénat plus moderne, plus modeste, plus transparent". Il s'est aussi engagé à renouer les liens rompus avec les élus locaux. Le nouveau président souhaite à cet égard organiser, avant la fin de l'année, des "Etats généraux des collectivités".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2011 à 7:28 :
J'espère que M. Bel divisera par deux les indemnités extravagantes des sénateurs et que cette assemblée soit réduite des 2/3 le plus tôt possible. Des économies urgentes à faire !
a écrit le 01/10/2011 à 16:44 :
Ne doit on pas remercie le Sénat de nous avoir sauvé de la sauce anglo-saxonne qui dégaine avant de réfléchir?
a écrit le 01/10/2011 à 9:28 :
Il est choquant de voir un tel homme avec un tel passé si lourd prendre la tête du Sénat, élu par des centristes qui se disent indépendants.....
Réponse de le 01/10/2011 à 10:22 :
Il serait utile de nous donner les pistes pour retrouver le passé lourd que vous décrivez : des liens vers des articles de presse, des dates de faits reprochés à ce monsieur. Merci par avance
Réponse de le 01/10/2011 à 13:45 :
Il suffit de consulter sa bio. La LCR a laquelle il a appartenu a soutenu tous les régimes totalitaires. Des centaines de millions de morts à travers le monde. Beaucoup ont soutenu ce "rêve" et le socialisme domine par la terreur encore dans de nombreux pays. On pensera par exemple à la Corée du Nord. Vous semblez avoir la mémoire bien courte ou l'information limitée.
Réponse de le 01/10/2011 à 14:55 :
MM.Mitterand,Jospin avaient eux aussi des erreurs de parcours,résultant de la jeunesse.
Il n'empêche qu'ils n'ont pas appauvrie la France,.
Avec 1600milliards de dettes,la réflexion doit porter sur l'engagement à revenir à niveau et non etre basée sur des reactions stupides.
En entreprise,quand le
Patron est mauvais,il sort,et sans indemnité.
Dans le cas présent ce ne sera pas le cas,et pourtant!!!!
a écrit le 01/10/2011 à 7:45 :
Je ne comprends pas : les socialistes veulent faire des économies ? ....Rejoindre le luxueux et inutile Sénat ...Que se passe -t-il ?....De la ligue communiste révolutionnaire au PS tout s'éclaire...Ces gens ont des pulsions bien inquiétantes...
a écrit le 01/10/2011 à 5:47 :
Jean-Pierre Bel est élevé dans une famille ancrée à gauche, résistante et communiste1.

Il milite à la ligue communiste révolutionnaire (LCR) qu'il quitte en 1978 avant de rejoindre le PS à partir de 1983.

Il devient maire de Mijanès en 1983, conseiller régional de Midi-Pyrénées et conseiller général de l'Ariège en 1986 ; il est membre du Conseil national de la montagne et devient secrétaire du Sénat en 2001. selon wikipedia un grand connaisseur du monde économique...........
a écrit le 01/10/2011 à 5:19 :
A en juger ci dessous le système représentatif ne plait pas mais que nos commentateurs fassent leur la célèbre citation de Churchill "la démocratie est le pire des régimes après tous les autres"
Réponse de le 01/10/2011 à 7:55 :
On peut être d'accord avec Churchill, mais en France la démocratie n'est que de façade ... les voyous sont installés dans les OR de la République et ils agissent CONTRE l'INTéRêT de la NATION ... en conséquence les Français vont DEVOIR se LEVER et MARCHER vers les assemblées pour les réveiller plus qu'énergiquement.
a écrit le 01/10/2011 à 4:47 :
Pantalonades!!!!! Blanc bonnet remplaxe Bonnet blanc
a écrit le 30/09/2011 à 21:28 :
Le titre est il un jeu de mot entre le nom de Bel et Bell qui veut dire cloche en anglais ?
a écrit le 30/09/2011 à 18:20 :
J'espère que M. Jean-Pierre BE L fera ce qu'il promet : "plus modeste" car M. LARCHER n'a rien fait d'important. Les appartements des sénateurs n'ont été que transformé en "bureau + appartement avec lit". Quelle avancée y voyez-vous ?
De la poudre aux yeux pour un président du Sénat qui distribuait encore des indemnités aux sénateurs en juin, comme s'ils en avaient encore besoin. Ces indemnités n'ont pas été payées car la presse a publié cette information. Alors, on ne peut que mieux faire ?
a écrit le 30/09/2011 à 17:53 :
nous allons donc croire qu'il fera aussi des économies, à savoir, moins de chauffeurs et de voitures à sa disposition, baisse de son salaire et de ses primes etc etc.. il faut dire que le siège est particulièrement doré..
si seulement ça pouvait nous faire payer moins d'impôts..


a écrit le 30/09/2011 à 17:27 :
A la réforme du Sénat!!!
Des Pantouflards,atteints par l'âge de la retraite depuis plus de 10 ans,mais qui ne veulent pas dételer,car la soupe est bonne;alors que à un salarié ,on lui fait comprendre dès 55 ans qu'il est proche de la sortie à 57 ans.C'est à cause de cette catégorie d'Elus que nous sommes en faillite,car il y a belle lurette qu'ils sont loin du Peuple
Réponse de le 01/10/2011 à 4:48 :
Bravo, superbe commentaire realiste,

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :