Primaire socialiste : la trêve avant la décision finale

 |   |  603  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après les tensions de fin de campagne, Martine Aubry a promis de faire la fête avec François Hollande lundi pour une "troisième mi-temps" après le scrutin décisif de ce dimanche. Une trêve réclamée par la Haute autorité de la primaire, qui donnera le résultat du vote dimanche vers 22 h.

Alors que les deux candidats sont rentrés chacun dans leur fief à Lille et en Corrèze, Martine Aubry a assuré samedi qu'elle ferait "la fête" avec François Hollande "dès lundi" et a appelé au calme après les tensions de la fin de la primaire socialiste. La maire de Lille a estimé qu'il en allait de cette compétition entre socialistes comme du rugby. "C'est un petit peu comme au rugby, ils se cognent dessus beaucoup plus fort que nous pendant deux mi-temps, ils sont beaucoup plus carrés, et puis, ensuite, à la troisième mi-temps, ils font la fête ensemble. Nous, ce sera la même chose dès lundi", a-t-elle dit aux journalistes.

Martine Aubry s'était rendue dans un immeuble parisien occupé par la Fédération française de rugby afin de suivre au côté de son époux Jean-Louis Brochen, la demi-finale du Mondial de rugby opposant la France au Pays de Galles, remporté de justesse par les Bleus (9-8). "Il faut se calmer en cette fin de campagne. Les Français vont venir heureux voter au deuxième tour des primaires avec leur coeur, leur raison et leurs convictions, c'est la seule chose qui compte", a-t-elle dit.

Le camp de François Hollande a reproché à la maire de Lille d'avoir utilisé le vocabulaire de Marine Le Pen, présidente du Front national, en accusant son rival d'être le candidat du "système. Les deux candidats ont multiplié les interventions médiatiques en ce samedi avant le vote décisif, occupant les Unes de tous les quotidiens.

la Haute Autorité chargée du bon déroulement du scrutin a demandé aux candidats, vendredi 14 octobre, d'"éviter les pièges du dénigrement et l'inévitable enchaînement des polémiques". "Toute stigmatisation de l'un ou de l'autre revient à blesser une partie de l'électorat des primaires", indique la Haute Autorité dans son communiqué. En cette fin de campagne tendue, Jean-Pierre Mignard, son porte-parole, a par ailleurs décidé de sécuriser le dispositif d'annonce des résultats, dimanche soir.

Aucun proche des finalistes ne devrait ainsi être autorisé à pénétrer dans la "watch room" où officieront, rue de Solférino, les 18 juristes chargés de collecter les résultats. Seuls François Lamy et Bruno Le Roux, représentants respectifs de Mme Aubry et de M. Hollande, seront tenus informés, par des réunions régulières avec la Haute Autorité, de l'évolution de la remontée des scores. L'objectif est d'être en mesure de fournir, dès 22 heures, une estimation officielle validée par les équipes des finalistes, sans donner prise à d'éventuelles et désastreuses contestations.

La question est de savoir quelle gauche sortira de ces primaires. Un résultat serré en faveur de l'un ou l'autre nuira au rassemblement souhaité pour la présidentielle de 2012. Soutenu par les quatre autres candidats, François Hollande espère un "vote utile" et creuser suffisamment l'écart pour engager la campagne avec une forte légitimité. Martine Aubry, en retard au premier tour, a mené pour le second tour une offensive remarqué, en dénonçant le risque d'une "gauche molle". Malgré les polémiques du second tour, les primaires apparaissent comme une innovation démocratique en France, à la fois brocardée et jalousée par la droite. Après la désignation de leur candidat, les socialistes vont subir cette semaine le feu de l'UMP qui se prépare à lancer ce mardi une opération de chiffrage pour dire "la vérité" sur le programme du PS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2011 à 19:54 :
Si on paye déjà un Euro pour pouvoir voter, qu'est ce qu'on va payer une fois qu'ils seront au pouvoir!
a écrit le 15/10/2011 à 17:47 :
c'est ça les apparatchiks!faites la fete.c'etait si diificile pour le ps d'avoir une personnalité "neuve" qui ne sorte pas de l'ENA?la france ne peut aller nulle part avec ces deux la:ils ont largement fait leur temps(et leur preuves)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :