La fusion Usinor, Arbed et Aceralia sera officielle lundi

 |  | 333 mots
Le projet de fusion entre les trois sidérurgistes européens, le français Usinor, le luxembourgeois Arbed et l'espagnol Aceralia, sera annoncé lundi à 14 heures à Bruxelles, lors d'une conférence de presse, a indiqué un porte-parole d'Usinor dimanche à l'AFP. Les présidents des trois groupes Françis Mer pour Usinor, Joseph Kinsch pour Arbed et José Ramon Alvarez Rendueles pour Aceralia doivent notamment révéler les modalités du rapprochement -- probablement une Offre Publique d'Echange (OPE) -- et les parités d'échange.Les trois groupes européens devraient former le numéro un mondial de l'acier avec une production comprise entre 50 et 60 millions de tonnes par an, soit environ le double de l'actuel leader mondial, le japonais Nippon Steel (28,1 millions de tonnes produites en 2000). Avec un chiffre d'affaires annuel cumulé de l'ordre de 30 milliards d'euros et 115.000 salariés, le nouvel ensemble aura notamment une position de premier plan dans les aciers plats au carbone en Europe et renforcera ses positions dans l'acier inoxydable en Europe et aux Etats-Unis.Les pourparlers entre les trois partenaires avaient été dévoilés vendredi dans un communiqué de presse. "A la suite des réflexions sur un éventuel rapprochement de leurs activités dans les métaux spéciaux, Aceralia, Arbed et Usinor ont élargi le champ des discussions et se trouvent à un stade avancé de négociations en vue d'une fusion de l'ensemble de leurs activités", soulignait le communiqué. Mi-décembre déjà, Usinor et Arbed avaient indiqué mener des discussions sur un éventuel rapprochement d'une partie seulement de leurs activités, l'inox, qui aurait donné naissance à un poids lourd mondial de l'acier inoxydable. Le marché européen de l'inox est actuellement dominé par l'allemand ThyssenKrupp, suivi du groupe à naître de la fusion des scandinaves Avesta Sheffield et Outokumpu.Cotés à la Bourse de Paris, les titres Usinor et Arbed ont été suspendus toute la journée de vendredi. A Madrid, l'action Aceralia était également suspendue de la cote.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :