Le secteur pétrolier bénéficie d'une série de bonnes nouvelles

Les valeurs parapétrolières ont le vent en poupe vendredi après-midi à la Bourse de Paris. C'est Coflexip qui mène la hausse, le titre s'octroyant un gain de 6,86% à 169,7 euros en fin d'après-midi. La holding Isis, Geophysique et Bouygues Offshore se hissent également dans le peloton des plus fortes hausses du SRD avec des gains compris entre 3 et 6%.Poursuivant sur sa lancée, Total Fina Elf s'octroie une quatrième séance de hausse consécutive. La valeur a atteint un plus haut de l'année à 169,3 euros en début d'après-midi (+1,5%).Le secteur pétrolier bénéficie d'une conjonction de facteurs favorables. Les prix du brut restent élevés, le cours du baril de Brent, comme celui du baril de référence à New York (light sweet crude), se maintient au-dessus des 27 dollars depuis plusieurs jours. La montée en puissance des volumes de production et la progression des marges de raffinage ont dopé les résultats trimestriels des grandes compagnies pétrolières, Exxon Mobil, Conoco et Norsk Hydro en tête. De façon plus ponctuelle, la hausse boursière des sociétés de services du secteur pétrolier aujourd'hui est à mettre au compte des bons résultats publiés ces deux derniers jours par leurs homologues américaines. Halliburton, le numéro un mondial du secteur, et Baker Hughes ont respectivement multiplié leur bénéfice opérationnel par trois et six à 86 millions de dollars pour Halliburton et à 75,2 millions de dollars pour Baker Hughes.Le secteur parapétrolier français bénéficie en outre de rumeurs de restructuration selon lesquelles Technip pourrait acquérir Coflexip dont il détient déjà 29,7% du capital. Au moment de cette prise de participation, Technip s'était engagé à ne pas monter au capital de Coflexip pendant un an, jusqu'au 19 avril. Cette période de statu-quo étant désormais échue, les rumeurs de rachat sont reparties de plus belle. Toutefois, certains opérateurs émettent des doutes quant à l'imminence d'une telle opération au regard du niveau élevé de la valorisation de Coflexip. Ce dernier est en effet valorisé à hauteur de 35 fois ses bénéfices escomptés pour 2001, ce ratio n'atteignant que 17,5 pour Technip.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.