Vizzavi revoit à la baisse ses ambitions

Les groupes français Vivendi Universal et britannique Vodafone ont revu à la baisse leurs ambitions 2001 pour Vizzavi, leur portail offrant des services Internet à partir de téléphones mobiles, en invoquant la pénurie de terminaux disponibles, rapporte lundi le Financial Times.Les objectifs de chiffre d'affaires pour l'année en cours prennent désormais en compte "les retards dans la disponibilité de terminaux GPRS", selon le PDG de Vivendi Jean-Marie Messier, cité par le quotidien économique britannique.Le GPRS est une norme intermédiaire qui permet de fournir des services Internet mobiles, à partir des installations existantes, dans l'attente de l'avènement de la téléphonie mobile de troisième génération (UMTS). Elle doit permettre d'offrir des services plus performants que l'actuel système WAP.Vizzavi aurait actuellement 600.000 abonnés et ajouterait chaque jour 4.000 nouveaux souscripteurs à son portefeuille de clients, ajoute le journal. Selon Jean-Marie Messier, toujours cité par le Financial Times, les deux actionnaires sont également prudents dans leurs prévisions de chiffre d'affaires pour Vizzavi en 2002 et dans les années suivantes.Vodafone et Vivendi Universal envisagent d'investir 1,6 milliard d'euros dans leur filiale commune. Ce chiffre se situe dans la partie haute de la fourchette de 1,2 à 1,6 milliard d'euros annoncée en octobre, en même temps qu'une prévision d'équilibre au niveau de l'EBITDA (résultat brut d'exploitation) pour 2003.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.