MobilCom et E-Plus envisagent de partager les coûts de l'UMTS

Le groupe allemand de télécoms MobilCom discute avec E-Plus, l'opérateur allemand de téléphonie mobile du néerlandais KPN Telecom, d'une coopération dans le domaine des réseaux de troisième génération (3G), a indiqué le Financial Times dans son édition de samedi.Les deux sociétés envisagent l'extension de leur accord actuel portant sur les réseaux de deuxième génération ou GSM (Global System for Mobile Communications), aux services 3G qui doivent être lancés dans les deux à trois prochaines années, avance le quotidien britannique. MobilCom et E-Plus, qui ont remporté une licence UMTS (Universal Mobile Telecommunications System), lors des enchères allemandes de l'année dernière, n'ont pu être joints dans l'immédiat pour commenter l'information. Selon un porte-parole de MobilCom, cité par le journal, un accord pourrait permettre au groupe d'économiser 20 à 40% des coûts de construction de son réseau en fonction du niveau de coopération autorisé par l'autorité allemande de régulation des télécoms, RegTP. RegTP n'a pas précisé quand elle rendrait sa décision, mais des sources du secteur ont déclaré le mois dernier que l'autorité de régulation devrait indiquer d'ici la fin du mois de mai aux opérateurs à quel niveau de partage des coûts d'infrastructure elle les autorisait. Les six opérateurs à avoir remporté l'an dernier une licence 3G en Allemagne ont déboursé chacun environ 8,4 milliards d'euros et cherchent maintenant à réduire les coûts d'installation de leur réseau. D2, qui appartient à Vodafone , T-Mobil de Deutsche Telekom, Group 3G du finlandais Sonera et l'espagnol Telefonica sont les autres détenteurs de licences 3G en Allemagne.Avec Reuters.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.