Letsbuyit trouve un soutien de poids chez KarstadtQuelle

 |  | 421 mots
Lecture 2 min.
Poursuivant son redressement commercial et financier, Letsbuyit, le premier site d'achats groupés européen, qui avait frôlé la faillite en début d'année, vient de conclure un partenariat avec le géant allemand de la distribution KarstadtQuelle. L'accord porte dans un premier temps sur les achats de marchandises, mais il laisse à KarstadtQuelle la possibilité d'acquérir des droits sur des marques de LetsBuyit.com et de prendre une participation au capital de cette dernière.Disposant désormais d'un statut privilégié de "client affilié", LetsBuyit réalisera désormais la majeure partie de ses achats par l'intermédiaire de KarstadtQuelle, explique le site dans un communiqué. Ceci concernera notamment les produits multimédia, d'électronique, de sports et de loisirs. Letsbuyit espère ainsi "bénéficier à plein de l'expérience de KarstadtQuelle dans l'assortiment, l'approvisionnement en marchandises, la logistique et l'exécution" et "améliorer l'efficacité de ses propres activités". De son côté, KarstadtQuelle entend bien tirer partie de la valeur de la marque Letsbuyit, principalement sur la cible des 20 à 39 ans. Sa division commerce électronique, KarstadtQuelle New Media, dispose en effet d'un droit de préemption sur l'utilisation de la marque "Letsbuyit.com". Et surtout, le géant allemand se voit accorder la possibilité d'acquérir une participation au capital de Letsbuyit. Ce dernier, qui avait reçu 52 millions d'euros d'argent frais en février et bénéficie déjà du soutien du groupe de médias ProSieben, se retrouve désormais lié à un groupe 400 fois plus gros que plus que lui : le chiffre d'affaires de KarstadQuelle a atteint 15,24 milliards d'euros l'an dernier, dont 450 millions dans le commerce en ligne, contre 38,2 millions seulement pour Letsbuyit. Ce dernier confirme ainsi son regain de crédibilité, après le dépôt de bilan de décembre, l'interruption totale d'activité pendant près de deux mois et la fermeture de 10 sites nationaux sur 14. Le mois dernier, le PDG du site, John Palmer, avait réaffirmé son optimisme, en assurant que Letsbuyit était bien parti pour battre ses objectifs financiers au premier semestre. Sur le seul premier trimestre - amputé par la fermeture du début d'année - les commandes n'avaient pas dépassé 1,1 million d'euros. Letsbuyit entend bien parvenir à la rentabilité fin 2002. Sur le Neuer Markt, l'action Letsbuyit cédait 4,65% en fin de journée à 0,41 euro. Elle a perdu les deux tiers de sa valeur depuis le début de l'année et valait plus de 5,50 euros il y a un an. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :