Volkswagen espère un résultat 2002 équivalent à celui de 2001

Malgré un contexte de baisse des ventes d'automobiles en Allemagne et aux Etats-Unis, Volkswagen AG, le premier constructeur européen, affirme viser une stabilité de son résultat pour 2002.Le groupe tenait ce matin une conférence de presse pour dresser le bilan de l'année 2001 et présenter ses perspectives 2002. Bernd Pischetsrieder, président désigné de Volkswagen, a indiqué qu'il n'était pas possible de présenter un "résultat sûr" pour 2002. Il a néanmoins ajouté qu'il attendait un profit "au moins équivalent" à celui de l'an passé, malgré un premier trimestre difficile.Les quelques chiffres annoncés pour le premier trimestre 2002 sont en effet plutôt décevants. Les ventes totales du groupe ont chuté de 6,5% par rapport au premier trimestre 2001. Pour la marque Volkswagen, la chute des ventes atteint 9%, alors que Audi voit ses ventes progresser de 1,7% seulement. Le groupe a également confirmé que le coût de la restructuration de sa filiale argentine devrait peser sur ses comptes trimestriels, sans toutefois donner de détails chiffrés à ce sujet.Sur l'année, Volkswagen s'attend à une quasi-stabilité de ses ventes (+0,5%). Le groupe est sauvé par sa marque haut de gamme Audi dont les ventes devraient progresser de 10% en 2002.En fait, le groupe allemand compte sur une vigoureuse politique de réduction des coûts et sur des gains de parts de marché pour soutenir ses bénéfices en 2002.Volkswagen entend d'abord réduire ses coûts de distribution et de développement, notamment en utilisant au mieux Internet et en développant l'e-business. En ce qui concerne ses coûts de fabrication, la firme de Wolfsburg veut faire des économies en utilisant plus d'équipements communs à ses différentes marques et à ses différents modèles. Le groupe s'est cependant refusé à donner une vision chiffrée de ces réductions de coûts.Enfin, Bernd Pischetsrieder compte sur une amélioration des parts de marché du groupe au niveau mondial, notamment grâce au lancement de la nouvelle Golf. Là encore, aucun détail chiffré n'a été fourni.Les marchés ne semblent pas convaincus pour le moment par ces perspectives qui restent assez floues. En clôture, le titre Volkswagen affichait un recul de 2,36% à Francfort à 56,73 euros.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.