Swiss réduit encore ses coûts

 |  | 307 mots
Lecture 1 min.
Toujours dans le rouge, Swiss, la compagnie aérienne helvétique née sur les décombres de Crossair et de Swissair, semble respecter le tableau de marche qu'elle s'est fixé pour revenir à l'équilibre en 2003. Au troisième trimestre, l'entreprise a accusé un trou de 135 millions de francs suisses dont 60 millions imputables à des dépréciations sur la valeur de la flotte et 15 millions relatifs aux réductions de coûts mises en place.Sur les neuf premiers mois de 2002, Swiss enregistre une perte nette de 582 millions de francs suisses, tout à fait compatible avec l'objectif de la compagnie de limiter son déficit 2002 à 1,1 milliard de francs suisses. Pas question néanmoins de faire de pause. La compagnie a décidé de mettre en place un nouveau plan de réduction des coûts destiné à générer 400 millions de francs suisses d'économies l'année prochaine. Ce mesures "d'optimisation" se traduisent selon le communiqué de l'entreprise par un aménagement du programme d'été de 2003 avec à la clé une réduction du nombre d'appareils. Sur les 133 avions officiellement en service, la compagnie a annoncé la sortie de 8 d'entre eux, dont un long courrier, un moyen courrier, trois avions charter et trois avions régionaux de 50 places. Swiss avait indiqué la semaine dernière que le taux d'occupation de ses sièges avait baissé en octobre par rapport à septembre, passant de 77,3% à 75%.Par ailleurs, la compagnie, qui emploie plus de 10.000 personnes, va supprimer 300 postes de travail mais, selon le communiqué, quelque "200 emplois seront créés au sein des divisions technique et technologie de l'information".Swiss, quatrième compagnie aérienne européenne par la taille de sa flotte, est actuellement détenue à hauteur de 32,6% par les pouvoirs publics suisses, le reste du capital étant distribué entre plusieurs grands groupes du pays dont Nestlé, Novartis, UBS et Credit Suisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :