Le bénéfice de McDonald's maigrit de 11%

 |   |  377  mots
Les marchés ayant eu le temps de digérer le "profit warning" du 17 septembre dernier, l'annonce faite aujourd'hui par McDonald's d'une baisse de 11% de son résultat net trimestriel ne surprendra personne. Il y a un peu plus d'un mois, le géant mondial de la restauration rapide indiquait que son bénéfice net par action pour le troisième trimestre serait de 38 ou 39 cents, c'est finalement la limite inférieure de cette fourchette qui a été atteinte. C'est la septième fois en huit trimestres que le bénéfice de McDonald's se replie.Si les ventes du groupe ont progressé de 4% au troisième trimestre, à un peu plus de 4 milliards de dollars (hors franchisés), cette hausse masque de très nettes disparités géographiques. Les Etats-Unis, qui représentent 35% du chiffre d'affaires de McDonald's, ont enregistré une stagnation des ventes. En Europe (34% des ventes), le chiffre d'affaires affiche une progression de 9% avec une mention particulière pour la France où, selon le PDG du groupe Jack M. Greenberg, "la performance continue d'être forte". A l'inverse, les ventes réalisées en Amérique latine ont chuté de 17% au troisième trimestre.Dans ce contexte difficile, McDonald's a décidé de prendre le taureau par les cornes. Tout d'abord, l'année prochaine le géant du hamburger va d'une part poursuivre la baisse de ses dépenses de fonctionnement - des postes pourraient être supprimés- et d'autre part ouvrir moins de restaurants qu'il ne l'a fait lors de périodes précédentes. En 2003, le groupe prévoit de compter 600 "fast-food" de plus. A titre de comparaison, en 1996 le groupe avait ouvert 2.000 restaurants. Les nouvelles ouvertures concerneront l'Asie, le Moyen-Orient, l'Afrique et l'Amérique latine. En Europe et surtout aux Etats-Unis, le groupe entend moderniser les restaurants existants. Ces décisions concernant les ouvertures de restaurants se traduisent dans les comptes par des dépenses d'investissement de l'ordre de 1,9 milliard de dollars, soit 100 millions de moins qu'en 2002. A Wall Street en milieu de journée, le titre McDonald's progresse de 7,27% à 19,63 dollars. Les investisseurs apprécient sans doute que le groupe américain n'ait pas modifié sa prévision annuelle de bénéfice par action, à 1,43 dollar (hors éléments exceptionnels).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :