Motorola rebondit plus tôt que prévu

Jamais Motorola n'avait enregistré une telle perte trimestrielle. Au deuxième trimestre, l'équipementier de télécommunications a en effet affiché un déficit de 2,32 milliards de dollars (1,02 dollar par action), alors qu'un an plus tôt la perte n'avait été que de 759 millions de dollars (35 cents par titre).Ce repli était cependant plus ou moins attendu. Car il tient compte d'une charge de restructuration, déjà annoncée, de 3,4 milliards de dollars avant impôts et de 2,4 milliards après impôts. Une charge qui, selon le groupe, devrait suffire à mener à bien la restructuration de la société, confrontée comme ses concurrentes à la déprime du marché des télécommunications.D'ailleurs, en excluant cette charge exceptionnelle, les résultats présentés par Motorola offrent plutôt une agréable surprise. Le groupe est ainsi parvenu à dégager un bénéfice de 48 millions de dollars (2 cents par action), contre une perte de 238 millions au deuxième trimestre 2001 (11 cents par action). De leur côté, les analystes n'espéraient pas de profit, hors restructurations, avant le troisième trimestre et visaient en moyenne une perte de 4 cents par action sur les trois mois qui viennent de se terminer.Le groupe a notamment profité d'un redressement dans les combinés. Le chiffre d'affaires a progressé de 5% et cette division a enregistré un bénéfice de 3 millions de dollars contre une perte de 593 millions il y a un an. Hors exceptionnels, le résultat atteint même 172 millions de dollars. Le groupe, qui revendique désormais 18% du marché mondial des mobiles, compte encore améliorer les ventes de cette branche jusqu'à la fin de l'année. Mais il estime que le marché mondial devrait rester stable à 400 millions d'unités en 2002, alors qu'il prévoyait jusqu'ici un volume de 420 millions de combinés. En ce qui concerne ses résultats à venir, Motorola prévoit un bénéfice par action (BPA) avec exceptionnels de 2 cents (pour des ventes de 6,7 milliards de dollars) au troisième trimestre et de 10 cents (pour un chiffre d'affaires de 7,5 milliards) sur les trois derniers mois de l'année. Sans les éléments non-récurrents, les bénéfices devraient respectivement atteindre 5 et 14 cents. Des chiffres qui s'avèrent là encore supérieurs aux pronostics du marché. Jusqu'ici, les professionnels visaient des BPA de 4 et 12 cents hors exceptionnels.Le groupe a même délivré des prévisions à plus longue échéance. Le bénéfice devrait être de 45 cents par action en 2003 pour des ventes de 29 milliards de dollars, s'il n'y a pas, bien entendu, de perturbation économique ou politique majeure.Suite à la publication de ces résultats, l'action monte de 3,44% à 15,03 dollars deux heures après l'ouverture de Wall Street.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.