Rebond technique en ouverture avec les TMT

Le CAC 40 a ouvert en hausse de 1,11% à 3.184,71 points, dans un marché qui cherche à se stabiliser après un nouveau plongeon de plus de 5% lundi. La clôture de Wall Street au dessus de ses plus bas et la remontée du dollar servent de prétexte à des achats à bon compte sur les valeurs TMT et les financières récemment massacrées. La prudence restera cependant de rigueur alors que plusieurs poids lourds de la cote, comme TF1, Schneider et STMicroelectronics doivent annoncer leur comptes trimestriels après la clôture. A 9h20, le CAC 40 gagnait 1,24% à 3.188,83 points.Lundi, les marchés américains ont réduit leurs pertes en clôture. Le Dow Jones n'en a pas moins terminé sous les 8.000 points pour la première fois depuis octobre 1998. La faillite de WorldCom a tiré les valeurs de télécommunications à la baisse. L'action du deuxième opérateur américain a toutefois rebondi de 55,56% après l'annonce attendue de son dépôt de bilan. Les bancaires ont également perdu du terrain à l'image d'American Express et de Citigroup qui détiennent des créances sur WorldCom. Le Dow Jones a cédé 2,93% à 7.784,44 points après avoir touché un plus bas à 7.717,29 points. Le S&P 500 a reculé de 3,29% à 819,83 points et le Nasdaq Composite de 2,77% à 1.282,62 points.Faute de statistique économique en provenance des Etats-Unis, les investisseurs continueront de scruter les résultats des entreprises américaines, dont ceux de AT&T, Bristol Myers Squibb, Colgate-Palmolive, Lucent Technologies et Amazon.com.Dassault Systèmes cède 0,03% à 32 euros. Le groupe vient d'annoncer une hausse de son résultat net au deuxième trimestre à 27,7 millions d'euros, contre 12,6 millions un an plus tôt. Sur le premier semestre, le résultat progresse à 53 millions contre 31,5 millions. L'éditeur de logiciels de conception et de fabrication assistée par ordinateur a abaissé sa prévision de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'exercice 2002, la ramenant de 840 millions à une fourchette comprise entre 800 et 810 millions.Les autres grandes technologiques rebondissent à l'image d'Alcatel (+3,20% à 6,12 euros), France Télécom (+3,08% à 14,04 euros), Thomson Multimédia (+1,60% à 23,53 euros) et STMicroelectronics (+3,46% à 23,90 euros). Ce dernier doit publier ses résultats du deuxième trimestre après la clôture.Vivendi Universal gagne 4,42% à 17 euros. Jean-René Fourtou doit dévoiler aujourd'hui ses projets pour Canal +. Selon la presse, VU ne conserverait que la chaîne, CanalSatellite et l'éditeur de chaînes multithématiques.Les valeurs financières regagnent également du terrain. Axa prend 1,99% à 12,33 euros, BNP Paribas 0,93% à 41,25 euros et la Société Générale 0,85% à 48,50 euros.Rhodia s'octroie 1,83% à 8,35 euros après l'annonce de la cession de Kermel, sa filiale spécialisée dans les fibres techniques. Le groupe, qui a déjà annoncé sa sortie de Rhodia Ster hier, poursuit ainsi son programme de désinvestissement qui lui permettra de réduire son endettement de 500 millions d'euros.Ingenico progresse de 2,57% à 15,18 euros. Le groupe a fait état d'une progression de son chiffre d'affaires à 216,5 millions d'euros au premier semestre, contre 154,9 millions un an plus tôt. Le spécialiste des terminaux de paiement ajoute qu'il table sur une marge brute supérieure à 43% cette année. Jugeant son titre sous-évalué, le groupe "n'exclut pas de mettre en oeuvre le mécanisme de rachat par la société de ses propres actions".Faurecia avance de 1,49% à 37,45 euros. L'équipementier automobile a enregistré une baisse de son résultat net à 0,6 million d'euros au premier semestre, contre 4,5 millions sur la même période de 2001. Le chiffre d'affaires est en repli de 2% à 4,958 milliards d'euros.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.