Le CAC 40 recule sur des prises de bénéfices, Danone monte

A l'instar des autres grandes places européennes, la Bourse de Paris consolide à mi-séance sous la pression de prises de bénéfices après une forte progression cette semaine. Le repli accusé par les contrats futures sur indices américains laisse en outre envisager une baisse de Wall Street cet après-midi. Moteur du récent rebond, les valeurs technologiques et financières sont les plus touchées. Les inquiétudes quant aux perspectives économiques refont également surface après des statistiques américaines médiocres en termes de production industrielle et d'emploi. Trois indicateurs en provenance des Etats-Unis sont d'ailleurs attendus cet après-midi : la balance commerciale d'août, l'indice des prix à la consommation et le salaire réel du mois dernier. Ces trois indicateurs seront publiés à 14h30.A midi cinq, le CAC 40 perd 1,06% à 3.149,47 points, dans un volume d'affaires d'environ 1,2 milliard d'euros traités sur les valeurs de l'indice. Au même moment, le Footsie londonien cède 1,56% et le DAX allemand recule de 1,55%. Sur le marché des changes, l'euro se reprend légèrement à 0,9725 dollar, contre 0,9719 hier soir.Plus forte baisse de l'indice, EADS abandonne 6,05% à 12,11 euros alors que l'Allemagne a repoussé à la mi-novembre sa décision d'achat du nouvel avion de transport européen Airbus A400 M. Le titre pâtit également des pertes accusées par les compagnies aériennes américaines.Hormis Thomson Multimédia (+3,69% à 17,16 euros) et STMicroelectronics (+1,69% à 17,41), les valeurs technologiques sont généralement en baisse. Cap Gemini recule de 2,68% à 22,14 euros. Si BNP Paribas a relevé sa recommandation sur le titre de " neutre " à " surperformance ", Morgan Stanley a abaissé son objectif de cours sur la valeur de 32 à 26 euros tout en maintenant son opinion à " surpondérer ".Alcatel cède 0,25% à 3,99 euros, affecté par les résultats d'Ericsson. Le suédois a accusé une perte avant impôt de 3,9 milliards de couronnes au troisième trimestre là où le marché attendait un déficit de 3,2 milliards. L'équipementier de télécommunications a en outre révisé en baisse sa prévision de chiffre dans les systèmes de téléphonie mobile, tout en disant viser une stabilisation de ce marché l'an prochain.France Télécom perd 3% à 10,35 euros. Selon une source citée par Reuters, le groupe français et MobilCom sont proches d'un accord qui libérerait l'opérateur allemand de sa dette.Vivendi Universal baisse de 2,33% à 14,65 euros à la suite d'informations de presse selon lesquelles le groupe serait en discussions avec ses banques afin d'obtenir leur soutien financier pour contrer Vodafone dans sa tentative de prise de contrôle de Cegetel.Les valeurs financières abandonnent une partie des gains engrangés cette semaine : BNP Paribas perd 1,22% à 39,75 et la Société Générale 1,52% à 51,75 euros. Parmi les assureurs, AGF cède 0,47% à 31,97 euros et Axa 2,76% à 13,75.Danone avance de 4,05% à 128,60 euros. Le groupe agroalimentaire a annoncé que son chiffre d'affaires a enregistré une croissance organique de 7,8% au troisième trimestre et de 5,3% sur les neuf premiers mois de l'année. Danone a par ailleurs indiqué que pour 2002 " la progression du bénéfice net par action dilué (hors éléments exceptionnels non récurrents) devrait être de 10% " et que le résultat exceptionnel devrait être " très largement positif " après prise en compte d'une plus-value nette de 1,5 milliard d'euros liée à la cession des activités brassicoles en Europe.Renault résiste également avec un gain de 0,23% à 44,20 euros alors que Deutsche Bank a intégré le titre dans sa liste de valeurs européennes recommandées.En dehors du CAC 40, Valeo prend 3,14% à 31,25 euros. L'équipementier automobile a fait état d'une croissance de son résultat net au troisième trimestre qui ressort à 31 millions d'euros, contre 11 millions sur la même période de 2001. Le bénéfice d'exploitation progresse de 7% à 105 millions d'euros et le chiffre d'affaires recule à 2,24 milliards d'euros, contre 2,33 milliards. Le groupe précise que, à périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires est en croissance de 2,1%.Nexans bondit de 11,71% à 12,31 euros. Le groupe prévoit une perte nette d'environ 75 millions d'euros en 2002 du fait de charges de restructuration. Frédéric Vincent, le directeur financier du fabricant de câbles, a toutefois confirmé qu'il tablait sur un bénéfice d'exploitation de 55 millions d'euros. Il espère cependant que le groupe reviendra à l'équilibre en 2003.A noter également, le rebond de l'éditeur de jeux vidéo Infogrames (+4,81% à 2,83 euros) après sa récente chute.Enfin, Clarins cède 0,32% à 31,51 euros et M6 2,77% à 22,85. Les deux groupes doivent publier leurs chiffres d'affaires trimestriels respectifs après la clôture. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.