Les marchés s'offrent un rebond spectaculaire

 |  | 336 mots
Lecture 2 min.
Le fait d'avoir enfoncé ou approché des seuils psychologiques de plus de six ans, voire huit ans dans certains cas, a-t-il produit l'effet d'un électro-choc sur les marchés? En tout cas les indices semblent bel et bien décidés à rebondir ce jeudi après avoir cédé à la déprime depuis plus d'une semaine. Et, alors qu'aucun élément concret ne permettait de justifier la récente dégringolade, rien, mis à part le sursaut du dollar, ne permet aujourd'hui d'expliquer véritablement la hausse. Plus étonnant encore: même les mauvais chiffres de la consommation américaine ne l'ont pas arrêtée.Bref, ce sont une fois de plus les traditionnels rachats à bon compte qui sont mis en exergue pour expliquer l'ouverture en hausse de Wall Street ou les 6,36% gagnés par l'Euro Stoxx 50 jeudi soir. Un chiffre qui fait la synthèse des progressions des grandes places européennes, lesquelles avancent de 3,5 à 9%. Le CAC 40 se situe en milieu de tableau avec un gain de 6,31%, à 2.554,71 points.Toujours de façon très classique: si tous les compartiments de la cote profitent du mouvement, ce sont les valeurs les plus massacrées ces derniers temps qui mènent la hausse. Ainsi, le secteur de l'assurance, qui pâtit de craintes sur sa santé financière en raison de la chute des marchés, s'octroie 8,3% selon l'indice sectoriel Stoxx. Quant aux TMT, traditionnellement aux premières loges en période de hausse, elles enregistrent des progressions allant de 4,6 à 7,9%.Enfin, en queue de peloton, des secteurs défensifs ou cycliques - tels que la santé ou l'industrie - avancent logiquement à un rythme plus faible.Face à une envolée que rien ne semble vraiment justifier, la grande question est donc de savoir si le mouvement peut se poursuivre durablement. "Non, répond un gérant. Car les marchés ont toujours les yeux rivés sur la situation géopolitique". Bref, tant que la conjoncture politique internationale ne sera pas éclaircie, les marchés devraient rester chaotiques...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :