Nouvelle aggravation du chômage en Allemagne

 |   |  358  mots
La situation de l'emploi ne cesse de se dégrader en Allemagne. Les statistiques de décembre sont aussi mauvaises qu'attendu. En données corrigées des variations saisonnières, le nombre de chômeurs a progressé de 28.000 par rapport à novembre, portant le chiffre des sans-emploi à 4,197 millions, soit un taux de chômage de 10,1%. Le gouvernement allemand, qui s'est fixé comme objectif de faire repasser le chômage sous la barre des 4 millions, peut mesurer ainsi l'ampleur de la tâche qui l'attend. Même si l'équipe de Gerhard Schröder attend beaucoup des effet du plan Hartz pour l'emploi - mesures destinées à améliorer l'efficacité de la recherche d'un travail -, il paraît clair qu'une reprise pérenne du marché de l'emploi ne saurait exister sans un redémarrage net de la croissance. Celle-ci, selon les six principaux instituts de conjoncture allemands, ne devrait pas avoir dépassé 0,2% en 2002. Le chiffre officiel sera connu le 16 janvier.Rien aujourd'hui ne permet d'espérer un rebond rapide de la première économie de la zone euro. Pour Guilhem Savry, de CDC-Ixis, plusieurs éléments vont affecter dans les mois qui viennent l'activité en Allemagne. Il en cite notamment trois : "l'appréciation de l'euro qui devrait peser sur les exportations allemandes", "la politique budgétaire restrictive qui va limiter l'investissement public et affecter le secteur de la construction déjà en récession", "la hausse du chômage qui va réduire la consommation allemande, ce qui devrait prolonger la crise du commerce de détail au cours du premier semestre de cette année".Dans ce contexte, les économistes estiment que la faiblesse actuelle de l'économie allemande ne saurait inciter les entreprises à embaucher. Au contraire, ces dernières demeurent extrêmement prudentes en matière d'emploi, comme en témoignent à la fois les dernières enquêtes de conjoncture et les annonces de certaines entreprises. Ainsi ICN, filiale de Siemens, a indiqué son intention de supprimer 570 nouveaux emplois. La presse allemande prête également au fabricant de chaussures Salamander un plan de réduction d'effectifs portant sur 1.300 postes répartis en Allemagne et en Hongrie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :