Intel rassure grâce à ses ventes

 |  | 396 mots
Toujours très regardés, les résultats trimestriels d'Intel ne recèlent pas de mauvaise surprise. Au contraire, ils se situent plutôt dans le haut de la fiourchette des attentes des analystes. Au second trimestre de son exercice 2003, le groupe a réalisé un bénéfice net de 896 millions de dollars, soit 14 cents par action. C'est deux fois plus que lors du même trimestre 2002 mais ce dernier avait été grevé par des charges non récurrentes pour plus de 200 millions de dollars. Le principal point de satisfaction du trimestre écoulé est à mettre au compte des ventes. Le chiffre d'affaires a progressé de 8% par rapport au deuxième trimestre 2002 à 6,8 milliards de dollars. En rythme séquentiel, la hausse se monte à 1%, ce qui est plutôt une bonne performance dans la mesure où généralement, en raison de facteurs saisonniers, le deuxième trimestre est stable voire en baisse par rapport au premier. Commentant ces bons chiffres, le président d'Intel, Craig Barrett indique que dans l'ensemble "le trimestre s'est révélé légèrement meilleur que ce que nous escomptions". Le patron d'Intel a notamment mis l'accent sur l'acceuil positif réservé aux derniers modèles de puces de la gamme Pentium 4 (d'une puissance de 2,4, 2,5 et 2,8 gigahertz) et aux microprocesseurs Centrino destinés aux ordinateurs portables pour se connecter sans fil à Internet. Ces bons résultats des produits Intel conduit le groupe à relever son objectif de dépenses en recherche et développement (R&D) pour l'ensemble de 2003, les faisant passer de 4 à 4,2 milliards de dollars. A l'inverse, les dépenses d'investissement sont maintenues dans la fourchette prévue, soit entre 3,5 et 3,9 milliards de dollars.Pour la suite de l'exercice, Intel anticipe pour le troisième trimestre des ventes comprises entre 6,9 et 7,5 milliards de dollars, ce qui signifierait dans le pire des cas une hausse par rapport à la même période de l'an dernier de 6,1% et de 15,3% dans le meilleur des scénarios. Le groupe table sur une amélioration de sa marge brute à 54% environ contre 50,9% au deuxième trimestre. Sur l'ensemble de l'exercice 2003, Intel espère pouvoir atteindre une marge brute de 54% (plus ou moins quelques points de pourcentage), supérieure à son estimation initiale qui faisait état d'un niveau de 51% (plus ou moins quelques points).En fin de matinée à New York mercredi, le titre Intel grimpe de 4,56% à 25,20 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :