Bouygues Telecom vise plus de 450.000 abonnés à l'i-mode

 |  | 309 mots
Nouveau credo des opérateurs mobiles, les services multimédias sur portables commencent à faire des adeptes et à générer ces revenus supplémentaires si souvent promis. C'est en tout cas le message qu'a voulu faire passer Gilles Pélisson, le directeur général de Bouygues Télécom, lors d'une conférence de presse.Il a ainsi assuré que depuis son lancement le 15 novembre dernier, le service i-mode, réplique de l'Internet mobile japonais développé par NTT DoCoMo, a réussi à convaincre 360.000 clients, au dessus de ses objectifs. Le directeur général n'a ainsi pas hésité à déclaré sur BFM: "on est bien parti pour être entre 450 et 500.000" abonnés à fin 2003, "tout dépendra des fêtes de fin d'année".Sur les 360.000 abonnés à l'i-mode, 100.000 proviennent de la concurrence, a indiqué Gilles Pélisson, qui signifie ainsi que l'offre dispose d'un vrai pouvoir attractif. En outre, le revenu moyen par abonné (ARPU) des clients i-mode "dépasse les 70 euros", signe que ces services tiennent leur promesse en générant plus de chiffre d'affaires par abonné. Selon l'ART, l'ARPU est de 47,9 euros en France. Sur le créneau des services multimédias, les trois opérateurs sont désormais sur les rangs. Tous affichent d'ambitieux objectifs. Ainsi, SFR qui a récemment lancé Live!, le service développé par Vodafone au Royaume Uni, vise 1 million de clients fin 2004. Pour y parvenir, il compte convertir une grande partie des abonnés à son offre SFR Multimédia qui compte actuellement 1,5 million de personnes. Orange World, très récemment lancée par l'opérateur du même nom, vise 1,5 million de clients fin 2004, contre 900.000 abonnés actuellement à une offre similaire. Bouygues ne fait pas de prévision officielle mais voudrait conquérir en tout 1 million d'abonnés à la même échéance, selon les analystes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :