Mariage dans la biotech américaine

 |  | 361 mots
Au même titre que les valeurs Internet, les entreprises de biotechnologies ont connu leur période de gloire. Mais aujourd'hui, en dépit du fait que certains comme Nicole Fontaine, ministre française de l'Industrie, estiment que ce marché devrait décupler d'ici 2010 pour atteindre 800 millions d'euros, elles sont confrontées elles aussi aux dures réalités du ralentissement économique et peinent à trouver des investisseurs. Or ce secteur est très gourmand en capitaux afin de financer la recherche. Dans ce contexte, une consolidation paraissait inévitable. Et le mouvement est bien amorcé aux Etats-Unis: en juillet dernier, Amgen absorbait Immunex pour un montant de 10 milliards de dollars. Aujourd'hui, c'est Idec qui annonce sa fusion avec Biogen. L'opération, une offre publique d'échange, se monte à 6,79 milliards de dollars et devrait, selon les termes du communiqué du groupe, permettre de réduire les coûts de fabrication et de gestion. Les actionnaires de Biogen se verront proposer 1,15 titre Idec pour chacune des actions apportées. A l'issue de l'opération, les actionnaires d'Idec détiendront environ 50,5% du capital du nouveau groupe. Cette annonce n'a pas dopé le titre Biogen, qui, il faut le souligner à lancer un avertissement sur ses résultats trimestriels. L'action décroche en milieu de journée à Wall Street de 3,49% à 42,77 dollars. Idec, de son côté, recule de 3,77% à 37,5 dollars. Au vu des chiffres publiés en 2002, le nouvel ensemble, baptisé Biogen Idec Inc., affiche un chiffre d'affaires combiné d'environ 1,55 milliard de dollars et une trésorerie de plus de 1,5 milliard. Les deux entreprises entendent faire jouer une certaine complémentarité, dans la mesure où elles n'oeuvrent pas dans les même créneaux. Idec s'est spécialisé dans le traitement des cancers alors que Biogen a fait porter ses efforts sur les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques. L'enveloppe annuelle consacrée à la R&D sera supérieure à 550 millions de dollars, souligne le communiqué d'Idec. Le groupe précise également que sur la base des projections actuelles, la nouvelle société devrait afficher une progression de 15% du chiffre d'affaires par an et de 20% du résultat par action sur la période 2003-2007.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :