Outokumpu victime d'une demande d'acier de plus en plus faible

 |  | 298 mots
Outokumpu jette un froid sur les perspectives de la sidérurgie européenne. Le groupe finlandais, quatrième producteur mondial d'acier inoxydable, a annoncé dans un communiqué jeudi qu'il subira une nouvelle perte sur le premier semestre de 2003. Outokumpu explique cette mauvaise performance par une demande "plus faible" et "des niveaux de prix détériorés" sur le marché européen de l'acier inoxydable. Parallèlement, les résultats du sidérurgiste seront affectés par des coûts de restructuration, ainsi que par les taux de marge décevants atteints par son usine modernisée de Tornio. Le groupe espère néanmoins une "augmentation des résultats vers la fin de l'année", ce qui n'assure clairement pas la rentabilité sur l'ensemble de l'exercice 2003. D'autant que le communiqué d'Outokumpu se veut particulièrement prudent sur l'évolution du marché qui reste "incertaine". Du coup, le groupe prévient que si aucune amélioration ne se dessine d'ici à fin 2003, "le bénéfice opérationnel et le bénéfice avant exceptionnels seront sous leurs niveaux de 2002". Très dépendant de son principal client, son compatriote Nokia, l'annonce d'Outokumpu est de mauvais augure pour l'ensemble de l'économie européenne. Elle confirme une décrue croissante de la demande industrielle. La métallurgie n'a donc peut-être pas encore atteint son plus bas. C'est déjà ce qu'avait laissé entendre le leader mondial du secteur Arcelor la semaine dernière lorsqu'il avait annoncé une diminution de 10% de sa production d'acier "pour s'adapter à la demande".Les investisseurs qui avaient parié sur une reprise du secteur depuis trois semaines (+13% pour Arcelor, +14% pour Outokumpu) pourraient donc revenir sur leurs anticipations. Outokumpu, qui en clôture a affiché une perte de 3,18% à 7,86 euros, pourrait en être la première victime.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :