Nouvelle incursion au-dessus de 3.200 points

 |  | 530 mots
Lecture 2 min.
La Bourse de Paris tente de nouveau sa chance au-dessus des 3200 points. L'essai se solde encore par un échec. Vers 16h30, le CAC 40 marque bien un pic à 3.200,35 points, bien aidé par l'accélération de Wall Street, avant de s'essouffler. L'indice parisien termine finalement en hausse de 0,72% à 3.188,32 points alors qu'à New York le Dow Jones monte de 0,14% et le Nasdaq de 1,16%. A Londres, le Footsie avance de 0,70%. A Francfort, le Dax grignote 0,22%. Les volumes sont anémiques en cette période estivale. A Paris, 1,67 milliard d'euros ont été traités sur le CAC 40, l'équivalent d'une mi-séance. Sur le marché des changes, l'euro se reprend à 1,1324.Très peu d'actualité à se mettre sous la dent. Du côté des statistiques, aucun chiffre aujourd'hui ou demain et le statu quo attendu demain à l'issue de la réunion monétaire de la Fed ne devrait pas suffire à animer les échanges. Du côté des sociétés, le rythme des publications de chiffre d'affaires et de résultats semestriels commence à ralentir. On attend ce soir les chiffres d'affaires semestriels de CNP et de Publicis. Les deux titres s'inscrivent en légère progression : + 1,34% à 37,85 euros pour le premier et + 0,85% à 23,74 euros pour le second. Autres publications programmées cette semaine, le chiffre d'affaires semestriel de Bouygues (+ 1,02% à 22,75 euros) et les résultats à mi-parcours d'Axa (- 0,28% à 14,46 euros) demain, suivis, mercredi, de ceux de son concurrent AGF (+ 2,98% à 42,46 euros) et du chiffre d'affaires semestriel de Thales (+ 0,67% à 27,07 euros).Total progresse encore de 2,13% à 138,80 euros. EADS gagne 1,30% à 14,03 euros, alors que Virgin Atlantic serait en négociations avec l'avionneur pour une commande d'au moins 1 milliard de dollars.En hausse également, Vivendi Universal avance de 0,60% à 15 euros. Selon des sources proches du dossier, les trois candidats toujours en lice pour la reprise des activités du groupe dans le divertissement ont jusqu'au 18 août pour déposer leurs offres. La direction de VU souhaite obtenir au moins 14 milliards d'euros de ses activités américaines. Par ailleurs, la Commission européenne a suspendu l'examen du dossier de rachat de Vivendi Universal Publishing par Lagardère. Les autorités de Bruxelles attendent des "informations essentielles" pour juger des conséquences de l'opération sur la concurrence. Le titre gagne 0,62% à 38,73 euros.Très en forme, les éditeurs de jeux vidéo. Infogrames bondit de 6,82% à 5,01 euros. Atari, la filiale américaine de l'éditeur de jeux vidéos, a décidé de renforcer sa structure financière. Elle a l'intention d'émettre 125 millions de dollars en actions afin de rembourser la dette auprès de sa maison mère Infogrames, soit un montant de 211 millions de dollars. Ubi Soft prend 5% à 17,85 euros. L'éditeur de jeux vidéos est le mieux placé pour racheter le jeu "Might and Magic" à 3DO, actuellement en faillite.En queue du CAC 40, Orange décroche de 2,15% à 8,21 euros, après la dégradation d'UBS qui conseille désormais d'alléger la valeur. Hors du CAC, Alstom reste toujours aussi nerveux. En hausse dans la journée avec un pic à 2,57, le titre cède au final 4,17% à 2,30 euros. Un porte-parole du conglomérat industriel a indiqué ce week-end que le groupe envisage de supprimer 5.000 emplois en Europe au cours des 18 prochains mois.Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :