Bertelsmann porté par sa filiale musicale

Bon début d'année pour Bertelsmann. Le groupe allemand de médias a enregistré un bénéfice trimestriel net de 31 millions d'euros, contre une perte de 397 millions d'euros sur la même période l'an dernier. Il a dégagé sur la période un bénéfice opérationnel (Ebit) de 111 millions d'euros contre une perte de 75 millions d'euros l'an dernier. Le groupe précise dans son communiqué que ce rétablissement s'explique en partie par des opérations exceptionnelles (+15 millions d'euros contre -68 millions d'euros au premier trimestre 2003) et la non intégration d'amortissement de goodwill (enregistrés à -163 millions d'euros il y a un an) en raison d'un changement de normes comptables. "Presque toutes nos activités ont progressé durant le premier trimestre, la musique performant particulièrement bien", a expliqué à Bloomberg le porte parole de l'entreprise. Une explication confirmée par le directeur financier de Bertelsmann, Siegfried Luther, dans une interview à Reuters : "la plus grosse part de l'amélioration est venue de BMG (la filiale musique du groupe, Ndlr) qui avait connu une extraordinaire chute de ses ventes il y a un an". BMG est en cours de fusion avec les activités musicales de Sony.Les ventes globales de l'entreprise sont par contre en baisse, de 3,93 milliards d'euros au premier trimestre 2003 à 3,79 milliards au trimestre dernier. Les effets de change et la vente de BertelsmannSpringer (livres scientifiques) expliquent ce recul, selon l'entreprise, qui aurait sinon enregistré en hausse de 3% de ses ventes. Même si Siegfried Luther "confirme les prévisions d'amélioration continue des résultats opérationnels pour l'ensemble de l'année fiscale", les incertitudes du marché de la publicité rendent pourtant difficiles toute prévision précise pour l'année 2004. "La visibilité dans le marché de la publicité est très réduite. C'est vrai pour le marché de la télévision mais également pour les magazines", ajoute-t-il.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.