Essilor sera plus rentable qu'attendu

Essilor veut voir plus loin. Le spécialiste de l'optique ophtalmique a profité de la présentation d'un chiffre d'affaires 2003 sans réelle surprise pour ajuster à la hausse sa prévision de marge opérationnelle pour l'exercice qui vient de se terminer. "La marge opérationnelle du groupe devrait être proche de 17%, soit un niveau supérieur à l'objectif initial de 16%", peut-on lire dans le communiqué de la société, qui avait fini l'année 2002 avec une marge de 15,9%.Essilor a en fait bénéficié d'une activité plus soutenue sur la deuxième partie de l'année. Le chiffre d'affaires s'est replié de 1% l'an passé, alors qu'il accusait une baisse de 7,6% à fin juin. De surcroît, si les effets de change ont pesé lourd (-8,8%), "ses coûts, en partie libellés dans la devise américaine, profitent de la glissade du billet vert", faisait remarquer un analyste en début d'année dernière. Enfin, comme l'écrit Fideuram-Wargny aujourd'hui, "il faut souligner la bonne tenue du mix produit qui a permis à Essilor d'avancer sur les produits de haute technologie et à forte valeur ajoutée, validant par là-même la stratégie produit du groupe".Cette révision à la hausse des objectifs n'est toutefois qu'une demi-surprise. Car dès la fin du premier semestre, conclu avec une marge de 17,7%, Essilor avait déjà laissé entendre (sans donner plus de détail) qu'il pourrait dépasser les 16% de marge sur l'année.Toujours est-il que la confirmation chiffrée apportée ce mardi est vue comme une très bonne nouvelle par le marché. Les investisseurs plébiscitent le titre, qui avance de 7,33% en fin de séance. Après un début de mois très discret, il gagne désormais plus de 12% sur l'année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.