Le CAC 40 limite les dêgats sur la fin

On peut se rassurer ainsi. Le CAC 40 a terminé quasiment au plus haut du jour, à 3.553 points, en baisse de 1,39%. Une remontée sur le fil qui s'explique notamment par la réduction des pertes de Wall Street (-0,8% pour le Dow Jones et -1% pour le Nasdaq), par la petite baisse du prix du pétrole (le WTI repasse sous les 41 dollars à New-York) et par la correction de l'euro par rapport à ce matin (à 1,1992 dollar). Il s'agit bien du seul point positif d'une séance bien grise durant laquelle l'indice de la Bourse de Paris a perdu jusqu'à 2,3% à 3.520 points. A Londres, le Footsie perd 0,87% à 4.403 points et, à Francfort, le Dax cède 1,28% à 3.754 points.Les investisseurs se sont une nouvelle fois inquiétés de la poursuite de la hausse des cours du pétrole et de ses conséquences néfastes sur la reprise économique. Les tensions en Irak ne jouent pas actuellement pour un apaisement. Aux explosions qui ont endommagé des succursales de la banque britannique HSBC en Turquie dimanche, s'ajoute l'attentat à la voiture piégée qui a coûté la vie au chef du Conseil intérimaire de gouvernement irakien à Bagdad ce matin.Sur le plan économique, la Fed de New-York a fait état d'une baisse de son indice d'activité à 30,2 en mai, contre 34 en avril. Toutefois, la composante emploi a progressé pour le deuxième mois d'affilée pour ressortir à 21,3, contre 15,8 en avril. Dans la zone euro, la production industrielle a diminué de 0,2% en mars, tout en affichant une croissance de 1% sur un an.Alstom échappe à la baisse généralisée du marché. Le titre du groupe industriel bondit de 17,39% à 1,35 euro. La rencontre entre Nicolas Sarkozy et Mario Monti a porté ses fruits concernant le plan de sauvetage d'Alstom. A l'issue de leur réunion, le ministre de l'Economie et le commissaire européen à la Concurrence ont annoncé que les bases d'un accord existent. Il pourrait même être signé avant la fin de la semaine. Les deux parties se disent mutuellement satisfaites.Sinon, la quasi-totalité des valeurs sont dans le rouge. Alcatel est l'une des valeurs les plus affectées du CAC 40. Elle perd 3,06% à 11,10 euros. L'équipementier télécoms a signé avec le néerlandais Draka les documents définitifs concernant la fusion de leurs activités mondiales de fibre optique et câbles de communication. Draka détiendra 50,1% de la nouvelle entité, et Alcatel 49,9%.Egalement sous pression, Capgemini recule de 3,94% à 27,81 euros. Selon Les Echos, Bercy a décidé de reporter le projet Accord 2 de modernisation du système informatique de l'Etat par souci d'économie. Le ministère des Finances avait retenu en janvier dernier l'alliance Accenture, Capgemini et SAP pour la mise en oeuvre de ce projet. Dans le secteur, Atos Origin cède 3,62% à 44,19 euros. UBS a abaissé son objectif de cours sur le titre de la SSII de 61 à 53 euros, toute en maintenant son opinion à "neutre".EADS baisse de 2,94% à 18,80 euros. La compagnie aérienne britannique Virgin Atlantic a reporté d'un an la date de livraisons de ses premiers Airbus A 380, qui ne commenceront donc qu'à la fin 2007. Un report qui coïncide avec l'envolée des prix du pétrole. La forte hausse du kérosène devient préjudiciable pour les compagnies aériennes. British Airways a ainsi averti que sa facture de carburant allait augmenter de 263 millions de dollars cette année. Air France lâche 1,96% à 12,51 euros.Autre secteur pénalisé par la hausse des prix du pétrole, la chimie. Rhodia dévisse de 10,83% à 1,07 euro. Le groupe de chimie de spécialités a accusé une perte nette de 108 millions d'euros au premier trimestre, contre un déficit de 63 millions un an plus tôt. L'excédent brut d'exploitation recule à 101 millions d'euros, contre 112 millions et le chiffre d'affaires ressort à 1,34 milliard, contre 1,42 milliard.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.