IBM redresse ses marges

Trimestre en demi-teinte chez IBM, où les ventes se sont établies légèrement en dessous des attentes des analystes. En effet, le chiffre d'affaires du troisième trimestre s'est affiché à 21,5 milliards de dollars, en baisse de 8% par rapport à l'année dernière. Les analystes tablaient sur 21,7 milliards.De cet ensemble, il convient de retirer la division PC, cédée à Lenovo. Abstraction faite de cette activité, le chiffre d'affaires progresse tout de même de 4% par rapport à l'an dernier. Toutes les zones géographiques ont vu leurs ventes progresser, hors effet de change et changement de périmètre. Seul point noir, le Japon où le groupe enregistre une légère baisse des ventes.En dehors de l'activité PC, l'augmentation des revenus a été principalement portée par la bonne tenue des ventes aux petites et moyennes entreprises, tout comme par celle des ventes à l'administration. Le chiffre d'affaires réalisé dans l'activité matériel informatique a baissé de 32% à 5,1 milliards de dollars. En revanche, les branches "global services" et logiciels ont vu leurs ventes augmenter.Signe très positif, en revanche, la marge brute dégagée par le groupe s'est élevée à 40,6% au troisième trimestre contre 36,5% un an plus tôt, et à 40% hors activité PC.Le bénéfice du groupe a souffert d'une provision fiscale pour rapatriement de résultats à l'international. Ainsi, le résultat du groupe s'est élevé à 1,5 milliard de dollars à comparer à 1,6 milliard l'an dernier. Mais le résultat du troisième trimestre 2005 a été grevé par la provision qui s'est élevée à 525 millions de dollars. Autrement dit, le bénéfice par action s'est élevé à 94 cents, la provision l'ayant amputé de 32 cents.D'ailleurs, IBM avait annoncé fin juillet son intention de passer cette provision. Le rapatriement des bénéfices s'inscrit dans le cadre de la loi fédérale Jobs Creation Act votée fin 2004, prévoyant que ces sommes soient imposées et affectées à des investissements créant des emplois aux Etats-Unis.Le groupe n'a pas donné de prévision pour l'ensemble de l'année, mais l'arrivée sur le marché de la Xbox de Microsoft avant les fêtes devrait bénéficier au groupe qui fournit la console de jeux en processeurs.Par ailleurs, le groupe d'informatique américain a annoncé aujourd'hui avoir acquis pour un montant non dévoilé la société Datapower. Cette entreprise est spécialisée dans les solutions améliorant la sécurité et la rapidité des transactions réalisées via un ordinateur.Le marché accueille plutôt bien la nouvelle des résultats du groupe. En fin de matinée à New York, le titre gagne 1,7%, à 84,02 dollars, les analystes se félicitant du début de redressement des marges du groupe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.