General Electric relève ses objectifs

 |  | 284 mots
Lecture 1 min.
"Le groupe est grande forme". Jeff Immelt, le patron de General Electric (GE) ne se fait aucun souci. Déjà, il avait manifesté sa confiance lors des résultats trimestriels publiés mi-avril en lançant: "General Electric a réalisé un excellent départ en 2005" (voir ci-contre). Aujourd'hui, il enfonce le clou en relevant les perspectives de son groupe pour le deuxième trimestre.Plus question pour GE de réaliser un bénéfice par action de 42 à 44 cents. La barre est désormais fixée à 43-45 cents. "Nos commandes ont été solides en avril", a noté Jeff Immelt, qui n'exclut pas que le groupe dépasse ses propres prévisions et celles du marché.Seul bémol, ce léger mieux espéré au deuxième trimestre devrait être sans effet sur les comptes annuels. La fourchette de prévisions de bénéfice reste de 1,78 à 1,83 dollar par action. Car dans le même temps, GE a revu à la baisse de 1 cent son bénéfice par action du premier trimestre (de 38 à 37 cents).GE a en effet procédé à des révisions comptables, qui ont amputé son bénéfice du premier trimestre de 78 millions de dollars. Mais les modifications n'ont pas concerné que le dernier trimestre. GE a revu ses comptes "de l'année 2002 à 2004 ainsi que certaines informations financières de 2001 et de chaque trimestre de 2003 et 2004". Il en résulte un bénéfice supplémentaire - sans effet sur la trésorerie - de 381 millions de dollars entre 2001 et le premier trimestre 2005. Rien de bien significatif pour le groupe qui précise que cette somme réprésente moins de 0,6% de ses bénéfices sur la période.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :