Retour aux bénéfices pour Club Méditerranée

 |   |  358  mots
Ce sont enfin des bénéfices, les premiers depuis quatre ans, que Club Méditerranée a annoncé ce matin, au titre de son premier semestre 2004/2005 (à fin avril). Le groupe de tourisme et de loisirs a en effet enregistré un bénéfice net de 3 millions d'euros sur la période, contre une perte de 4 millions d'euros un an plus tôt. Sur deux ans, le redressement est plus spectaculaire encore, puisque le premier semestre 2002/2003 avait connu une perte de 29 millions d'euros.Les six mois sous revue n'ont pourtant pas été des plus faciles, marqués notamment par l'impact d'une série de catastrophes naturelles: cyclones dans les Caraïbes et tsunami en Asie. Des catastrophes dont l'impact se lit dans le chiffre d'affaires du groupe, qui a reculé de 4,3% sur la période (-3,1% en données comparables). Le volume de l'activité de Club Med s'est ainsi élevé à 750 millions d'euros, contre 784 millions un an plus tôt. Mais le groupe précise que, hors impact des catastrophes naturelles, le chiffre d'affaires du semestre se serait élevé de 1,5%.Mais le groupe a poursuivi ses efforts d'amélioration de sa gestion, ce qui lui a permis de redresser sont résultat d'exploitation de 8%, à 35 millions d'euros.Autre progrès: le groupe a amélioré sa situation financière, avec une diminution de son endettement, passé de 424 à 378 millions d'euros en un an.Pour les mois à venir, le Club Méditerranée précise que ses réservations de l'été sont en hausse de 4,5%. Hors impact du tsunami, elles progressent même de 6,5%.Tout ceci permet au groupe de se montrer prudemment optimiste. Selon le PDG Henri Giscard d'Estaing, "nous ne renonçons pas à notre objectif d'un résultat d'exploitation de l'ordre de 100 millions d'euros fin 2006, sachant que (le) contexte le rend nécessairement beaucoup plus difficile à atteindre". Le patron du groupe se félicite également de "la mise en oeuvre des premières synergies avec Accor", qui vont "nous permettre de dégager des leviers de croissance supplémentaires dès l'hiver 2006".En Bourse, le titre réagit positivement à ces annonces. Il gagne 0,74%, à 39,30 euros, en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :