Wall Street en hausse

 |  | 1297 mots
Lecture 6 min.
Les valeurs américaines clôturent la séance en hausse. Les opérateurs ont dû conjuguer avec les différentes statistiques économiques publiées aujourd'hui, dont, en particulier, le bon chiffre des commandes de biens durables, et les très nombreuses publications de résultats trimestriels des entreprises comme Boeing ou Amazon.com. Sur le front de l'économie, le Département du Commerce a fait savoir que les commandes de biens durables ont progressé de 1.4% au mois de juin contre une baisse de 0.9% attendue par les économistes. Hors matériels de transport, les commandes enregistrent leur plus forte hausse depuis décembre 2004 et progressent de 2.6%. Peu après l'ouverture du marché, le même département a annoncé que les ventes de logements neufs s'étaient inscrites en hausse de 4% le mois dernier à 1.37 million d'unités en rythme annuel contre 1.29 million d'unités attendu par le marché. Enfin, en début d'après-midi, la Réserve Fédérale a publié son Beige Book et souligne que l'économie reste solide et que la croissance se montre robuste. L'économie finit donc le deuxième trimestre sur une bonne tendance et les investisseurs en attendent confirmation, vendredi, avec la publication du produit intérieur brut, qui devrait s'inscrire en baisse à 3.4% en rythme annuel contre 3.8% enregistré sur le premier trimestre.Le Dow Jones clôture en hausse de 0.54% à 10 637.09 points. Le Nasdaq Composite progresse de 0.47% à 2 186.22 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, s'adjuge 0.46% à 1 236.79 points.Du côté des valeurs, on retiendra Boeing, qui clôture en hausse de 0.53% à 66.70 dollars. Le constructeur d'avions a publié ses résultats pour le deuxième trimestre et revoit à la hausse ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice. Le chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre est en hausse de 15% à 15.03 milliards de dollars. Les bénéfices sont en baisse à 566 millions de dollars, ou 70 cents par action, contre 607 millions de dollars, ou 75 cents par titre, un an plus tôt et 61 cents attendus par les analystes. Le groupe relève, par ailleurs, ses prévisions pour 2005 et table désormais sur des revenus de 58 milliards de dollars et sur un bénéfice par action de 2.75 à 2.85 dollars contre 2.40 à 2.60 dollars initialement prévus. Colgate Palmolive finit la séance sur une hausse de 0.48% à 52 dollars. Le géant des produits de grande consommation a fait état, pour le deuxième trimestre, d'une baisse de ses bénéfices à 342.9 millions de dollars contre 373.9 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort en ligne avec les estimations du marché à 67 cents. Le chiffre d'affaires sur la période est en hausse à 2.84 milliards de dollars contre 2.57 milliards de dollars l'année dernière. Le groupe confirme ses objectifs de croissance pour 2005 et table sur une progression de ses bénéfices de l'ordre de 7 à 9% et souligne que son bénéfice pour 2006 sera à 2 chiffres. Dans le secteur des télécoms, Sprint s'adjuge 5.61% à 26.37 dollars. L'opérateur de téléphonie mobile a publié ses résultats pour le deuxième trimestre. Les revenus sont en hausse à 7.111 milliard de dollars contre 6.87 milliards de dollars il y a un an. Les bénéfices sont en forte progression à 600 millions de dollars contre 236 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 42 cents contre 36 cents attendus, en moyenne, par les analystes. Dans le secteur des biotechnologies, Biogen Idec progresse de 1.70% à 39.48 dollars. Le laboratoire a vu, sur le deuxième trimestre, ses bénéfices progresser à 34.5 millions de dollars contre 827 000 dollars il y a un an. Hors charges de fusion, le bénéfice ramené à une action s'établit à 43 cents, au-dessus des 36 cents pressentis par les investisseurs. Le chiffre d'affaires sur le trimestre est en hausse de 12% à 606 millions de dollars.Dans le secteur des semi-conducteurs, Microchip Technology cède 1.14% à 31.26 dollars. L'équipementier a vu, au premier trimestre, ses bénéfices progresser à 61 millions de dollars, ou 29 cents par action, contre, respectivement, 43.8 millions de dollars et 21 cents un an plus tôt. Le chiffre d'affaires est, lui, en légère hausse à 218.5 millions de dollars contre 212.7 millions de dollars enregistrés il y a un an. Microchip Technology précise, par ailleurs, que son conseil d'administration a décidé de relever son dividende trimestriel de 9.5 à 12.5 cents.Dans le secteur de la distribution, Amazon.com bondit de 15.66% à 43.65 dollars. Le distributeur en ligne a publié, hier soir après la clôture, ses résultats trimestriels. Les bénéfices pour le deuxième trimestre sont en baisse en raison des promotions sur les frais d'expédition et se contractent à 52 millions de dollars, ou 12 cents par action, contre 76 millions de dollars, ou 18 cents pat titre, l'année dernière et soit 2 cents de mieux que les estimations des opérateurs. En revanche, les revenus sont en forte hausse à 1.75 milliard de dollars contre 1.39 milliard de dollars un an plus tôt. Pour le trimestre en cours, la firme de Seattle précise tabler sur des revenus de 1.76 à 1.91 milliard de dollars.Dans le secteur bancaire, Merrill Lynch abaisse ses recommandations sur Citigroup et Bank of America. L'intermédiaire estime que les perspectives pour Citigroup ne sont guère encourageantes et que les résultats de la banque dépendent trop de la courbe des taux d'intérêts. Pour ce qui est de Bank of America, Merrill Lynch estime que l'acquisition de MNBA ajoute des risques et que les estimations des analystes pour les bénéfices pour les exercices 2005 et 2006 sont trop élevées et que la banque a réduit de façon significative son programme de rachat d'actions. Merrill Lynch passe à " Neutre " sur les deux valeurs, qui clôturent en baisse, Citigroup abandonnant 0.47% à 44.39 dollars et Bank of America reculant de 0.85% à 44.15 dollars.Enfin, dans le secteur des jeux vidéos, Electronic Arts recule de 0.24% à 58.86 dollars. L'éditeur de jeux revoit à la baisse ses objectifs pour l'exercice après avoir publié des pertes pour le premier trimestre. Le chiffre d'affaires sur la période se contracte à 365 millions de dollars contre 431.6 millions de dollars l'année dernière. Les pertes sur la période s'établissent à 58 millions de dollars contre un bénéfice de 24.2 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, la perte par action ressort à 55 cents contre 58 cents anticipés par les investisseurs. Pour ce qui est de l'avenir, EA table désormais sur des revenus de 3.3 à 3.4 milliards de dollars et sur un bénéfice par action de 1.45 à 1.60 dollar contre, respectivement, 3.4 à 3.5 milliards de dollars et 1.55 à 1.70 dollar par titre auparavant.Sur le marché des changes, le dollar s'inscrit en baisse après avoir été hausse dans le sillage du bon chiffre des commandes de biens durables. La devise européenne finit la séance en hausse à 1.2076 contre 1.2016 la veille. Même tendance pour la devise japonaise mais la hausse est moins prononcée à 112.37 yens pour un dollar contre 112.43 mardi. Sur les marchés obligataires, les taux se tendent après l'annonce par le Département du Commerce d'une hausse surprise des commandes de biens durables au mois de juin. Le 2 ans finit la séance à 3.98% contre 3.94% la veille. Le 5 ans clôture à 4.09% contre 4.05% mardi. Le 10 ans, de son côté, se tend de 3 points de base à 4.26%.Enfin, le pétrole finit la séance en légère baisse après l'annonce par le Département de l'Energie d'une baisse de 2.1 millions de barils des réserves d'essence contre une contraction de 700 000 barils pressentie par les opérateurs. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance septembre clôture en hausse, au-dessus de la barre des 59 dollars, à 59.11 dollars contre 59.20 dollars la veille.Jean-François Vouillot, à New York Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :